Interview de Romain Edouard
Romain Edouard
A l'occasion du Trophée Karpov au Cap d'Agde, entretien avec le Grand Maître membre de l'équipe de France.

- Après une élimination en huitième de finale lors du Corsican open, qu'attends-tu du Trophée Karpov au Cap d'Agde ?
Après mes résultats récents et pas seulement en Corse, j'ai besoin de renouer avec la victoire ! J'espère donc que Marie et moi arriverons à remporter le match même si le challenge est de taille.

- Le tournoi du Cap d'Agde est une occasion unique pour les amateurs de côtoyer les meilleurs joueurs et joueuses. Comment vis-tu ce mélange ?
J'apprécie tout particulièrement ce genre de tournois. Ils sont de plus en plus rares et je pense que ce « mélange » c'est l'une des raisons de la grande popularité du « Cap » . C'est également agréable de revoir ou rencontrer des gens que l'on ne voit pas dans d'habitude.

- Quelques mots sut tes adversaires (Valentina Gunina, et Anatoly Karpov) ?
Valentina Gunina a enchaîné les titres féminins ces dernières années, mais je ne l'ai jamais affrontée et ne connais pas grand chose de son jeu. Anatoly Karpov ne fait plus partie des tous meilleurs joueurs du monde puisque les générations évoluent, mais ses qualités de champion du monde sont toujours là, que ce soit dans une partie ou comme « joueur de match ». Son classement ne veut pas dire grand chose, et, à mon sens, même de nos jours il ne serait pas un adversaire facile pour les tous meilleurs joueurs du monde.

- Bientôt se déroulera le Championnat du monde. Quels sont les points forts de chaque adversaire, et ses éventuelles faiblesses ?
Le gros point fort d'Anand est sa très vaste et très solide préparation des ouvertures. Mais, maintenant, Carlsen est un meilleur joueur et me semble aussi avoir un clair avantage psychologique pour le match. Je pense que Anand devra, au contraire de l'année dernière, être prêt à contrer la moindre erreur de son adversaire, sinon ses chances de l'emporter sont très faibles.

- Quel est ton pronostic pour ce match ?
Je pense que Magnus l'emportera sur 11 parties, par 6,5 à 4,5.

- Quel est ton programme d'ici la fin de l'année ?
Très prochainement je vais jouer des matches par équipes, l'Open de Doha, et les championnats d'Europe rapide & blitz.

- Tu participes à de nombreux championnats par équipe. Lequel ta préférence, et pourquoi ?
J'aime tous les championnats par équipes. J'ai maintenant des liens très forts avec toutes mes équipes ou presque. La plupart d'entre elles me demandent même de conseiller voire choisir des joueurs. De manière générale, venir jouer ma partie en mode mercenaire et rentrer chez moi ne m'intéresse pas.

- Pourquoi avoir choisi de faire de ta passion ton métier ?
Après le bac j'ai pesé le pour et le contre. Le pour est de pouvoir vivre de ma passion, c'est-à-dire d'avoir un métier qui me plaît, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de monde, mais aussi d'avoir une vie peu statique, qui correspond bien à ma personnalité. Le contre est que le fait de mélanger métier et passion enlève de la diversité à la vie de manière générale : c'est pour cela que je me diversifie beaucoup dans activités professionnelles échiquéennes, en jouant beaucoup de types de tournois différents, en donnant quelques stages, en écrivant des articles, livres... cela permet de rencontrer plus de gens, et enlève complètement le côté rébarbatif d'être constamment dans le milieu échiquéen. Aujourd'hui je pense avoir pris une excellent décision et je suis très content de la façon dont les choses ont tourné.

- Est-il facile pour un Grand Maître de vivre des échecs aujourd'hui ?
Cela dépend du niveau du Grand Maître. A partir de 2650 il est tout-à-fait possible de gagner sa vie comme simple joueur. En-dessous, je pense que des compétences pédagogiques sont nécessaires.

- Quel est le meilleur conseil qu'on t'ai donné pour progresser aux échecs ?
Honnêtement je n'arrive pas à répondre à la question de manière précise. Mais les meilleurs conseils à long terme s'avèrent souvent être les conseils les plus énervants sur le moment !

- Quels sont tes objectifs pour 2015 ?
Je souhaite revenir à 2700 ELO. Je pense en être capable et que récemment le problème était, sans vantardise, beaucoup d'ordre psychologique. En dehors du ELO qui reste un simple chiffre, j'aimerais, au moins remporter un grand tournoi cette année là, et me qualifier puis aller le plus loin possible en Coupe du Monde.


Publié le 25/10/2014 - 07:41 , Mis à jour le 29/10/2014 - 08:30
Les réactions (1)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
ZORGLUB94 - 25/10/2014 18:26
Pour le match Carlsen vs Anand, il fait le même pronostic que MVL. Il s'agit d'un pronostic raisonnable. Personnellement je ne crois pas qu'il s'agit d'un problème psychologique. La difficulté pour Anand vient plutôt de ce qui fait sa force (sa grande préparation des ouvertures) alors que Carlsen est essentiellement un joueur de milieu de jeu et de finale : les batailles théoriques dans l'ouverture ne l'intéressent pas. Ensuite Anand a 45 ans et donc il peut y avoir une baisse d'intensité dans son jeu. Cela était déjà apparu dans son match contre Gelfand.