Ivanchuk : « Kiss the Queen »
L'équipe d'Europe Echecs a rencontré Vasily Ivanchuk à Nice, lors du tournoi Amber. L'Ukrainien présente une variante du jeu d'échecs de son cru : « Kiss the Queen ». [Environ 18 minutes de vidéo]




La rencontre, qui a débuté par quelques questions habituelles, s'est rapidement transformée en une initiation au « Kiss the Queen », une variante du jeu d'échecs inventée par Vasily, avant de s'achever par une partie entre Robert Fontaine et Vasily Ivanchuk.

Cet article a été rédigé en collaboration avec Frederic Friedel de www.chessbase.com

Ivanchuk dit que Capablanca avait eu une idée similaire, mais avec un plus grand échiquier (10x10) avec deux pièces supplémentaires, un éléphant et un Janus. Capablanca s'inquiétait et pensait que la nulle était un résultat inévitable aux échecs, alors que Fischer, qui a proposé d'ajouter du hasard dans le placement initial des pièces aux échecs, était trop préoccupé par la place prise par la théorie des ouvertures.

Ivanchuk dit qu'il essaie de créer quelque chose qui est plus proche du jeu d'échecs habituel, qui reste bien sûr la meilleure variante du jeu, mais avec un léger changement. Nous pouvons donc utiliser cette nouvelle version simplement pour nous divertir. Voici ses explications, ainsi les règles de base de son invention :

  La position initiale est la même et les mouvements sont les mêmes que dans les conditions normales du jeu d'échecs;
  Les pions peuvent être promus dans les conditions habituelles du jeu d'échecs, mais pas en Dames;
  La Dame ne peut pas être prise ou sacrifiée, car cela mettrait fin à la partie. Une attaque contre la Dame doit être traitée comme une échec - elle ne peut pas être ignorée.

Dans la vidéo Ivanchuk donne cet exemple:

Dans la position ci-dessus, si les Blancs jouent 1.Cc6, attaquant la Dame noire, les Noirs ne peuvent pas ignorer l'attaque et jouer 1...Cg3 mat (de la même manière que vous ne pouvez pas ignorer un échec, même si vous avez un mat en un coup).

Les règles du jeu

Dans un article qu'Ivanchuk nous a envoyé (qui a été publié sur www.chesspro.ru en russe), il propose des exemple encore plus méthodiques, en utilisant un grand nombre de schémas pour illustrer les principes de son invention. Il commence par la position suivante après les coups 1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Dxd4 Cc6

Tout bon joueur, dans des conditions normales du jeu d'échecs, jouerait immédiatement 5.Fb5. Mais ce coup est illégal, puisque la Dame blanche est attaquée et doit être déplacée. De même, après 1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 d6 4.d4 cxd4

5.Dxd4 est aussi illégal, parce que la Dame ne peut se déplacer sur une case où elle est attaquée (même si cette pièce est clouée). Vous n'êtes pas autorisé à mettre votre Dame en prise, même si vous pouvez donner mat. Voici un exemple pour illustrer cette règle:

Les Blancs ne peuvent pas jouer 1.b2-b3 mat, car ce serait exposer la Dame à une attaque du Fou (c'est comme si le Roi blanc était en échec en a1). Voici un autre exemple:

Dans les conditions normales du jeu d'échecs vous êtes en mesure de faire échec et mat par 1.Ce6 ou 1.Cc6. Mais avec leur Dame en prise, les Blancs doivent d'abord parer cette attaque.

Jetons un coup d'œil sur un célèbre mat scolaire : 1.e4 e5 2.Fc4 Cc6 3.Df3 Fc5?

Est-il possible, dans le jeu d'échecs d'Ivanchuk, de mater par 4.Dxf7 mat ? Oui, c'est possible et légal, car la Dame est sur une case protégée en f7 et elle n'est pas attaquée par une autre pièce noire sur cette même case.

Comme dans les échecs classiques, mater le Roi ennemi signifie que vous avez gagné la partie. Mais vous pouvez aussi gagner en matant la Dame ! Par exemple, après les coups 1.e4 e5 2.Cf3 f6 3.d4 exd4 4.Cxd4 Fe7?

Les Blancs peuvent gagner par 5.Ce6 mat! Le Cavalier blanc attaque la Dame noire, qui n'a nulle part où aller. Prendre le Cavalier par 5...dxe6 est illégal, parce que cela expose la Dame noire à une attaque de la Dame blanche. Naturellement, les Noirs ne peuvent pas jouer 5...Fb4 +, puisque c'est contre les règles de laisser la Dame en prise, même en vue de donner un échec ou de délivrer un mat.

Prenons un autre exemple: 1.e4 f6 2.Cf3 Ch6 3.Fb5 Cf7 4.Cd4 a6?

Ici les Blancs peuvent jouer 5.Ce6! et faire échec et mat à la Dame, parce que la Dame est attaquée et le pion-d est cloué - comme dans les échecs ordinaires, vous ne pouvez pas exposer votre Roi à l'attaque d'un ennemi.

Echec et mat du harem

Il y a donc deux façons de mettre fin à la partie par échec et mat: soit le Roi est attaqué et ne peut rien faire, soit c'est la Dame qui ne peut pas échapper à une attaque de l'ennemi (comme dans les deux derniers exemples). Ivanchuk propose d'appeler ce dernier un mat du « harem », car l'ennemi a pénétré dans le sanctuaire de la Dame.

Il ne faut pas oublier que, tout comme dans les échecs classiques, le Roi ne peut pas être réellement pris - le jeu se termine juste avant que le Roi soit inévitablement capturé. Dans le jeu d'Ivanchuk, cela s'applique aussi à la Dame. Ainsi, le Roi et la Dame seront toujours présents sur l'échiquier à la fin de la partie.

Ivanchuk nous donne encore plus d'exemples: une fourchette de Cavalier, par exemple en c3, sur le Roi et la Dame situés, par exemple, sur les cases e2 et e4 et le jeu se termine immédiatement, puisque l'adversaire ne peut pas déplacer en même temps les deux pièces attaquées. Ou encore, prenons la position suivante:

1.Te1+ gagne pour les Blanc puisque bouger le Roi expose la Dame noire à une attaque. Une position similaire est :

Là encore 1.Te1 remporte la partie pour les Blancs puisqu'un déplacement de la Dame noire exposerait le Roi noir à l'attaque. En outre, la Dame noire ne peut pas prendre la Tour blanche car elle est protégée par la Dame blanche sur a5.

Le baiser de la Reine

Jusqu'ici, tout va bien. Nous avons essayé quelques parties avec les règles ci-dessus. La variante a l'avantage de pouvoir être expliquée en moins d'une minute, ensuite on peut déjà commencer à jouer. Les parties peuvent être enregistrées et stockées avec des programmes comme ChessBase, Fritz, et aussi être jouée sur des serveurs d'échecs comme Playchess.com ou Europe-Echecs.com - bien que les kibitzers hurleront d'effroi s'ils ne savent pas que des règles différentes sont appliquées. Nous invitons nos lecteurs à essayer le jeu tel qu'il est décrit ci-dessus et à nous dire ce qu'ils en pensent.





Mais il y a plus. Les plus inébranlables d'entre vous peuvent maintenant passer à la deuxième partie de la variante d'Ivanchuk, la section qui justifie son nom. Voici les règles supplémentaires:

  1. Si la Dame n'a aucune de ses propres pièces sur une case adjacente, la Dame est dite déshabillée ou « nue ».
  2. Si la Dame est « nue », une pièce ennemie, même le Roi, peut s'approcher d'elle et ce baiser gagne la Dame et la partie à la fois.

Par exemple, dans la position suivante, les Noirs ont le trait:

Les Noirs gagnent immédiatement en jouant 1...Rd6, 1...Re6 ou 1...Rf6. Comme vous pouvez le voir dans ce cas, même le Roi peut s'approcher de la Dame et délivrer le « baiser de la mort ».

Un baiser de la Dame qui mate est également possible si la Dame a son « mari » (le Roi) debout à côté d'elle. Dans ce cas, conformément à ce qu'explique Ivanchuk, elle est toujours « nue », et l'embrasser avec une pièce ennemie (c'est-à-dire la placer sur une case adjacente), conduit à une victoire immédiate. Mais avec une exception importante : le Roi ennemi ne peut pas le faire, étant donné qu'il « serait inutile de provoquer une scène de jalousie de son frère et ce serait une violation évidente de l'étiquette royale. Par conséquent, c'est strictement interdit par les règles du jeu » (selon les mots d'Ivanchuk).

Essayons de comprendre en toute sérénité avec un exemple simple:

Ici, 1...Rc1 ou 1...Rc2 sont illégaux, en raison de la présence du Roi blanc sur des cases adjacentes à celle de la Dame. Mais 1...Fc2! (« le baiser ») donne une victoire immédiate aux Noirs, parce que, « comme dans la vraie vie, ce qui est interdit aux Rois est permis aux personnes de rang inférieur ». Notez que dans le diagramme de la position 1...Dg1 +? perd immédiatement en raison du meurtrier 2.Rf1! (« le baiser »).

Il devient plus chaud : « Permettez-moi de vous le rappeler », dit Ivanchuk, qu'un baiser apporte la victoire seulement lorsque la Dame n'est pas habillée. La toucher avec un pièce quand elle est habillée ne donne pas la victoire, même si c'est autorisé et légal. Toutefois, approcher une Dame habillée avec le Roi ennemi est illégal. D'autre part, il est possible de lui retirer son dernier vêtement, tout en offrant le baiser, comme dans l'exemple suivant: 1.e4 e5 2.d4 exd4 3.Dxd4 Cf6 4.Cf3?

Les Noirs peuvent jouer 4...Cxe4! 0-1. Ce type de baiser d'accouplement peut aussi être donné par le Roi, comme dans l'exemple suivant:

Les Blancs peuvent jouer 1.Rxe5, qui retire la dernière couverture de la Dame et délivre le mat. Un autre exemple:

Ici, une grave erreur de la part des Blanc serait 1.Dd5 +?, en raison de la réponse 1...Rxe4! 0-1. Un autre exemple très intéressant se trouve dans la position suivante :

Aux Noirs de jouer. Le Roi noir est en échec par la Dame, qui est « habillée » par le pion en a5. Les Noirs peuvent enlever ce pagne avec le coup 1...Txa5! « le baiser » et gagner. Rappelez-vous : vous pouvez le faire quand le Roi est en échec si le Roi lui-même donne « le baiser » et si une autre pièce a dépouillé la dernière couverture. Si dans la position ci-dessus le Roi noir était en b8, d8 ou f6, le coup 1...Txa5 serait illégal puisque les Noirs doivent fuir l'échec au Roi.

Addendum

Les quatre derniers exemples et les explications sont d'Ivanchuk. Il existe d'autres exemples dans l'article en russe sur ChessPro, que nous a envoyé Vasily, en soulignant qu'il était important de les inclure dans notre article, afin d'éviter les malentendus.

Ivanchuk : « Ici 1.Df5! mat est possible parce que seul le Roi noir attaquerait la Dame blanche, qui est protégée par le Cavalier en g3. Dans cette position, les Blancs peuvent aussi gagner immédiatement par 1.De2 + ou 1.De3 +, mais pas par 1.De4 +??, qui serait une terrible erreur: 1...Re5! et victoire par baiser! »

Aux Blancs de jouer, avec leur Roi en échec ! 1.Rxe5 est illégal parce que quand un Roi cherche à embrasser une Dame, s'il peut ignorer l'échec, il ne peut pas ignorer l'échec et mat! Ainsi, 1.Rf5! et les Blancs ont maintenant deux pièces de moins et devraient perdre, bien sûr. Mais si les Noirs donnent ici un échec, ils perdront tout de suite! Voyons voir: 1...Df3 + 2.Rg4! baiser; 1...Dd7 + 2.Re6! baiser; 1...Df7 + 2.Re6! ou 2.Rg6! baiser; 1...Fc8 + 2.Rxe5! baiser (ce n'est plus mat!); 1...Cg3 + 2.Rxe5! baiser; 1...Cg7 + 2.Rxe5! baiser; 1...e4 + 2.Rxe4! baiser. Le pion blanc sur c2 est très important afin d'éviter 1...Dd3 + 2.Rxe5? Dd5! mat (le mat a la priorité sur le baiser).

Un autre exemple: à partir de la position de départ 1.e4 c6 2.d4 d5 3.exd5 Dxd5 4.Fb5?

Ici, 4...Dxb5! est possible et fort, tandis que le coup 4...cxb5 est illégal: la Dame noire ne peut pas se déshabiller dans une telle situation, parce que le pion blanc sur d4 l'embrasserait.

Il est possible de déshabiller la Dame dans la même situation, mais seulement pour le mat!

Les Noirs peuvent jouer 1...Ce2 mat, même si le pion blanc touche la Dame noire, parce que le mat est plus fort que le baiser!





Copyright www.europe-echecs.com & www.chessbase.com






Robert Fontaine & Vasily Ivanchuk s'affrontent au "Kiss the Queen". Photo © Europe-Echecs.

Publié le 04/04/2009 - 00:20 , Mis à jour le 07/04/2009 - 00:23