Karjakin va jouer pour la Russie
Selon un article du GM Mikhail Golubev de « Chess Today », cité aussi par Susan Polgar, le prodige ukrainien et vainqueur du Corus 2009, Sergey Karjakin, serait transféré vers la fédération russe des échecs.

Hier, Yury Vasilyev de ChessPro a inclus dans son compte-rendu de Naltchik, que Sergey Karjakin va jouer pour la Russie dans un proche avenir. Ensuite, j'ai parlé avec le père de Sergey, Alexander, qui a confirmé que ce n'était pas un secret et que ce transfert était bien dans leurs intentions. Alexander a ajouté que lui et son fils n'avaient rien contre la fédération ukrainienne des échecs et qu'ils étaient même reconnaissants de tout ce qu'elle a fait pour eux par le passé.

J'ai également parlé avec le président de la fédération ukrainienne, Viktor Petrov, qui n'était pas très heureux d'aborder ce sujet (mais qui le serait à sa place). Petrov, légèrement sarcastique, a envoyé ses chaleureuses félicitations au Président de la Fédération Russe, M. Zhukov, pour avoir atteint le niveau de la fédération slovène des échecs - en ayant à l'esprit l'histoire du transfert d'Anna Muzychuk vers la fédération slovène, il y a plusieurs années, qui a également rendu la fédération ukrainienne assez malheureuse.

Petrov a également ajouté qu'à son avis la décision de Karjakin n'était pas très correcte, car il avait beaucoup de soutien en Ukraine, en particulier à Kramatorsk et en Crimée.

De plus, selon Petrov, les règles actuelles de la FIDE en matière de transferts des joueurs d'une fédération à une autre sont en contradiction avec la Charte olympique, et que les fonctionnaires sont uniquement intéressés par l'argent que reçoit la FIDE pour les transferts des joueurs.

La FIDE affirme que les échecs veulent se joindre à la famille olympique, a déclaré Petrov, et a introduit un contrôle antidopage, sans prêter attention à des choses bien plus importantes. Petrov a ajouté qu'il n'était pas possible de retenir Sergey Karjakin dans la fédération ukrainienne contre sa volonté. De mon côté, je dois ajouter qu'il est connu depuis longtemps que la plupart (sinon tous) des joueurs ukrainiens ont le fort sentiment de ne pas gagner assez d'argent à l'intérieur de leur pays.

Particulièrement, le montant limité des récompenses pour les vainqueurs [hommes] aux Olympiades de 2004, ainsi que celui des femmes aux Olympiades de 2006. Ruslan Ponomariov refuse déjà depuis des années de jouer pour l'équipe nationale, en invoquant des raisons financières. La décision prise par Karjakin, qui réduit sérieusement les chances de l'Ukraine de ramener le championnat du monde sur ses terres au cours des 20 prochaines années, ne peut me satisfaire, même si elle n'est pas difficile à comprendre. En général, malgré tous les efforts, il n'y a toujours pas assez d'argent dans les échecs ukrainiens pour les forts joueurs.

Traduction libre de l'article du GM Mikhail Golubev de «Chess Today»


Publié le 18/04/2009 - 02:11