Karpov vs. war Colleges
Le 5 février 2014, à l'initiative de l'Ecole de guerre française, a débuté une partie d'échecs majoritaire entre le 12ème Champion du Monde Anatoly Karpov et des officiers des Ecoles de guerre.
A partir du 5 février 2014, à l'initiative de l'Ecole de guerre française, débute une partie d'échecs majoritaire qui oppose le 12ème Champion du Monde Anatoly Karpov à des officiers des Ecoles de guerre. La participation à cette partie majoritaire était réservée aux officiers des différentes Ecoles de guerre et des académies militaires.
 

La partie d'échecs majoritaire entre Anatoly Karpov et la promotion « Ceux de 14 » et d’autres écoles de guerre ou de formation d’officiers à travers le monde, débutée à la cadence d'un coup tous les 5 jours, s'est achevée le 5 juin 2014, aux Invalides, à la cadence d'un coup par minute.

Cette première est le fruit d'un partenariat entre l'Ecole de guerreEurope-Echecs et Thales.
 
La Stratégie militaire, discipline phare de toute école de guerre, ne saurait renier ses affinités avec les échecs, jeu de stratégie par excellence. Soulignons que de grands stratèges tels Napoléon et Von Manstein, pour n’en citer que deux, étaient de fins joueurs d’échecs. Quant aux principes stratégiques du Maréchal Foch, ne se vérifient-ils pas dans chaque partie d’échecs ? Ainsi, souhaitant promouvoir la réflexion stratégique au travers de sa modélisation échiquéenne, l’Ecole de guerre française, avec la participation des écoles de guerre de toutes Nations, a le plaisir de proposer une rencontre inédite avec Monsieur Anatoly Karpov.
 
M. Jean Pavlevski, directeur d'Economica, maison d'édition spécialisée dans les sujets économiques et stratégiques, Anatoly Karpov et le contre-amiral Marc de Briançon, directeur de l’Ecole de Guerre.
Le mercredi 5 février à 18h30 le 12ème Champion du Monde Anatoly Karpov a débuté une partie majoritaire à l'initiative de L'Ecole de guerre française. 
 
Cet événement est le fruit d'une rencontre le 24 septembre 2013 entre Mme Patricia Adam Présidente de la commission de la défense et des forces armées et de M. Karpov, en présence de M. Jean Pavlevski fondateur de la prestigieuse maison d'édition Economica. L'amiral Marc de Briançon, directeur de l'Ecole de guerre, a mis ce projet à l'étude dès le 12 novembre 2013 et a demandé au colonel Guillaume Danes d'en étudier la faisabilité.
 
Ensuite le commandant Arnaud Meunier, stagiaire de l'Ecole de guerre, a travaillé sur ce projet avec Europe-Echecs et Thales. A la mi janvier, considérant que la réalisation de ce projet était possible, l'amiral Marc de Briançon a donné son feu vert au lancement de cette partie majoritaire. Europe-Echecs est fier d'avoir lancé plusieurs initiatives dans ce domaine avec succès depuis 2 ans. Ce genre d'événements est de nature à fédérer autour du jeu des rois des initiatives positives pour le développement du noble jeu. La contribution de l'Ecole de guerre et de Thales est majeure car elle permet de faire participer des acteurs primordiaux de notre pays. Cette partie majoritaire qui va durer 4 mois se terminera le 5 juin 2014 lors d'un final à Paris en présence d'Anatoly Karpov.
 
Le jeu d'échecs allié aux nouvelles technologies ouvre de nouvelles voies, qui étaient inenvisageables il y a quelques années. Ce moyen moderne de communiquer et de créer une communauté est appelé à prendre de l'ampleur, c'est une des raisons de l'implication de Thales dans ce projet. A Orsay, dès le mois de mars 2014, près de 180 élèves de 7 classes différentes apprendront le jeu d'échecs en temps scolaire, tout en jouant une partie majoritaire avec le Maire David Ros. C'est la 2ème année consécutive qu'un tel projet sera mis en place dans cette ville, grâce au succès constaté en 2013.
 
Dans un monde global et connecté il est nécessaire de créer des événements permettant au plus grand nombre d'individus de participer. A l'heure ou l'innovation est plus que jamais de rigueur, Europe-Echecs se devait d'être créatif. Europe-Echecs remercie tous ceux qui ont permis à cette initiative d'exister et souhaite une bonne partie à tous les joueurs.
 
Bachar Kouatly
 
Anatoly Karpov avec Mme Patricia Adam
Présidente de la Commission de la défense nationale et des forces armées.
Anatoly Karpov en compagnie d'officiers.
M. Philippe Mouttou
Responsable de l'innovation dans le domaine de la sécurité physique chez Thales.
Anatoly Karpov jouant une partie amicale avec Mme Randa Takieddine, journaliste du quotidien en langue arabe Al Hayat.

De gauche à droite : M.Jean Pavlevski, Bachar Kouatly, Mme Patricia Adam, M.Diego Salazar Président de la FFE, M.Anatoly Karpov, contre-amiral Marc de Briançon, M.Yves Marek, M.Philippe Mouttou, commandant Arnaud Meunier.

Publié le 03/06/2014 - 13:32 , Mis à jour le 10/06/2014 - 10:53
Les réactions (31)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
ECHOTAP63 - 30/04/2014 08:35
Seul 12)...; ç6 entre en ligne de compte...
12)...; Dç6 échoue sur 13)Db1 ! et Dxç3 est sanctionné par Tç1 gagnant la dame noire! Après 13) Db1 si 13)...; Td8 14)Tç1 ! et la dame noire doit prendre ses jambes à son cou !!!


gdr47 - 22/04/2014 11:08
Ce qu'il ne faut pas faire pour faire parler un peu des échecs ! Après le Tour de France, l’école de guerre (pardon, "War College" pour faire pro ,;o) Ah il s'y donne Karpov, pas à dire... Mais les patterns des militaires ne sont pas ceux des échecs !!!


phil1904 - 09/04/2014 03:55
eh ben dis donc, c'est pas brillant tout ca....ce sont pas des Bonapartes, probablement des officiers standards de 1940....hihihi!!!