Kasparov-Korchnoi, 1983
Dès l'ouverture, une défense Benoni, Garry Kasparov joue un coup de butoir qui va définir toute la partie : attaque de la majorité de pions noirs sur l'aile-Dame, gain de la case d4 pour un Cavalier, qui fonce ensuite vers c6. Viktor Korchnoi ne peut rien faire.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (1)
jerexy - 06/05/2013 21:17
b4 , fallait y penser .... ou fallait s'appeler Kasparov.
merci pour les explications très claires.
tout parait simple et pourtant.