L'ACP attire l'attention sur l'exclusion de joueurs du Grand Prix FIDE
L'ACP exprime sa préoccupation au sujet de la gestion des événements qui ont secoué récemment le Grand Prix FIDE.

Le retrait de deux villes hôtes, ainsi que les modifications apportées par la FIDE au règlement du Championnat du Monde ont perturbé des participants au milieu du cycle.

À la fin du mois de Novembre 2008, la FIDE et Global Chess ont annoncé que les organisateurs du troisième et quatrième tournoi Grand Prix, à Doha et à Montreux, ne seraient pas en mesure de s'acquitter de leurs obligations. Ces deux événements ont donc été annulés. Elista a spontanément réussi à accueillir le tournoi prévu à Doha et il est dit que Montreux sera remplacé par Kiev. La FIDE et Global Chess ont déclaré que de telles actions ont résolu tous les problèmes du Grand Prix.

Toutefois, l'arrivée automatiquement de deux joueurs, qui ont reçu des « wild cards » des villes hôtes, a conduit à faire sortir deux joueurs hors du Grand Prix. Le remplacement de participants lors d'un cycle en cours ne devrait être réalisé qu'en cas de force majeur, car elle perturbe le cours naturel du cycle et est en contradiction avec les lois les plus élémentaires du sport et de la gestion. Des droits de joueurs ont été négligés, dans la mesure où les règlements du tournoi et du joueur ne prévoient pas une telle possibilité.

L'Association des Joueurs d'Echecs professionnels voudrais attirer l'attention de la FIDE et de Global Chess qu'une telle situation est survenue surtout parce que les organisateurs n'ont pas demandé de garanties bancaires à l'avance. Le Conseil de l'ACP comprend bien entendu toutes les difficultés liées à l'organisation de tels tournois du Grand Prix, en particulier à un moment de crise financière mondiale, et espère que le cycle sera terminé en 2009 sans interruption.

L'ACP appelle à un même niveau de gestion et recommande aux organisateurs de tournois à agir avec prudence en annonçant des événements qui ne sont pas encore totalement garantis. L'ACP estime enfin que les deux joueurs privés de leur participation prévue dans le Grand Prix FIDE doivent être dédommagés d'une manière quelconque.

Le Comité directeur de l'ACP,
23 Décembre 2008


L'ACP s'oppose à la FIDE

L'ACP s'oppose aux modifications opérées de la part de la FIDE au sujet du circuit pour le championnat du monde d'Echecs. Le système du championnat du monde ne peut être changé une fois que le circuit a commencé. Cette affirmation se base sur une étude d'opinions que l'ACP a réalisé entre les joueurs avec un Elo supérieur à 2700 points.

Le changement du règlement du championnat du monde alors qu'il est en cours a affecté de manière négative les joueurs du top mondial qui étaient déjà engagés dans le circuit et a même causé le retrait de plusieurs joueurs. L'ACP suggère à la FIDE de maintenir un dialogue continu avec les joueurs de l'élite sur toutes les questions essentielles au sujet du championnat du monde.

A la fin du mois de novembre, à Dresde, la FIDE a proposé un nouveau format pour le championnat du monde qui avait commencé au début de cette année. L'assemblée générale a approuvé cette proposition. Le comité directeur de l'ACP s'est mis en contact avec les joueurs au Elo supérieur à 2700 points. Beaucoup d'entre eux ont envoyé leurs réponses directement pendant que d'autres ont opté pour manifester leur point de vue à la presse. Cette procédure a duré plusieurs semaines, mais cela a rendu possible au comité directeur de l'ACP de réagir face à cette situation, avec l'objectif de représenter les joueurs de l'élite de la façon la plus objective possible.
L'ACP en a retiré les conclusions suivantes:

  1. L'objectif du championnat du monde, en son essence même est, que les meilleurs joueurs d'échecs puissent concourir pour le titre mondial. Changer les règles du circuit une fois que celui-ci est en route, signifie changer le processus de qualification auquel les joueurs s'étaient engagé antérieurement. Ainsi, les droits des joueurs ont été bafoués.
  2. Concernant le contenu même du nouveau système proposé par la FIDE, celui-ci aurait le droit d'exister. En fait, il ressemble un peu à celui qui été tenté durant les dernières années. Néanmoins, le point problématique, qui a été commenté par de nombreux joueurs, se réfère à la sélection du tournoi des candidats (ou duels). L'ACP pense que le système qualificatif n'a pas été élaboré de la façon la plus adéquate. C'est l'aspect crucial. Sélectionner les joueurs en fonction des aspects objectifs de manière à ce que le championnat du monde puisse être disputé au plus haut niveau possible.

Prenant en compte les points mentionnés précédemment, l'ACP recommande à la FIDE d'établir un dialogue continu avec les joueurs dans lequel l'ACP pourrait agir en qualité d'intermédiaire. Consultation et débat sont les mots clé pour un circuit du championnat du monde juste pour tous.

Le Comité directeur de l'ACP,
16 décembre 2008


Publié le 24/12/2008 - 00:15