La chronique de Georges Bertola du 17 févier 2008
Caruana - Van der Werf, Espagnole C90, Wijk aan Zee 2008 ; Smeets - Bacrot, Espagnole C89, Wijk aan Zee 2008 ; Spassky - Fischer, Défense Alekhine B04, Reykjavik 1972 ; Carlsen - Eljanov, Grünfeld D91, Wijk aan Zee 2008 ; Kramnik - Carlsen, Anglaise A30, Wijk aan Zee 2008 et Aalmasi - Marin, Partie Espagnole C80, Reggio Emilia 2008.

ECHECS EN SUISSE :
La chronique de Georges Bertola du 17 févier 2008

http://www.tribune.ch/

50ème TOURNOI DE REGGIO EMILIA

Cette 50ème édition est une réussite. Le tournoi s'est joué du 29 décembre au 6 janvier et a atteint la catégorie XVI avec une moyenne Elo de 2635. C'est sans conteste l'épreuve majeure du calendrier italien.
La première édition, jouée en 1958, fut remportée par le Suisse Marthaler mais l'édition 91/92 reste la plus mémorable. La participation de 4 champions du monde (Kasparov, Karpov, Anand et Khalifman) lui garantissait l'appellation de plus fort tournoi de l'année avec pourtant seulement 2676 de moyenne. C'est une démonstration de l'inflation du classement Elo subie au cours des dernières années. A l'issue de l'épreuve une conférence de presse, conduite par Paoli avec Botvinnik, Smyslov, Spasski et Karpov m'a laissé un excellent souvenir.

Cette année le tournoi sur invitation était représenté par 10 joueurs provenant de 10 nations différentes. Le GM Enrico Paoli (1908-2005) fut pendant de nombreuses années l'un des principaux organisateurs et il n'est donc pas étonnant que notre représentant, Viktor Korchnoï, 76 ans, tienne le rôle de vedette. Il est resté invaincu jusqu'à la 5ème ronde. Un bilan honorable pour Viktor qui n'encaisse qu'une seule défaite contre Navara pour 8 nulles, dont plusieurs très combattues (au-delà du 50ème coup).
Le vainqueur est le numéro 3 hongrois Almasi.
Le classement :
1. Almasi Zoltan g (HUN 2691) 6 points. 2-4.Gashimov Vugar g (AZE 2664), Ni Hua g (CHN 2641) et Harikrishna Pentala (IND 2668) 5,5 points. 5.Landa Konstantin g (RUS 2678) 4,5 points. 6-7. Korchnoï Viktor g (SUI 2611) et Navara David g (CZE 2656) 4,5 points. 8-9. Tiviakov Sergei g (NED9 et Marin Mihail g (ROM 2551) 3 points. 10.Godena Michele g (ITA 2535) 3 points.
Site officiel http://www.ippogrifoscacchi.it


ALMASI (HUN 2667) - MARIN (ROM 2551)
Partie Espagnole C80
Reggio Emilia 2008

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Cxe4


Une petite surprise. Dans l'un de ses derniers livres, « Un répertoire pour les Noirs contre l'Espagnole » (Quality Chess 2007), le GM Marin préconise la variante fermée, plus précisément la Tchigorine qui survient après 5...Fe6 6.Te1 b5 7.Fb3 d6 8.c3 0-0 9.h3 Ca5 etc.


6.d4 b5 7.Fb3 d5 8.dxe5 Fe6 9.Cbd2 Cc5 10.c3 g6?!


Ce choix a certainement dû raviver quelques mauvais souvenirs à Viktor qui avait utilisé ce coup considéré comme douteux contre Karpov dans la 8ème du match de Baguio en 1978.


11.Fc2


Pour préserver le fou de cases blanches. La partie précitée se poursuivit avec 11.De2 Fg7 12.Cd4 Cxe5?! 13.f4 Cc4 14.f5! gxf5 15.Cxf5 Tg8 16.Cxc4 dxc4 17.Fc2 Cd3 18.Fh6 Ff8 19.Tad1 et les noirs sont très mal.
Karpov- Korchnoï (Baguio 1978)
Voici l'amélioration de Marin 12...Dd7 13.f4 0-0 14.C2f3 f6!? Thesing-Marin (Roumanie 2007)


11...Fg7 12.Cd4!





Almasi améliore. Contre Viktor à Budapest, en 2003, il avait joué moins actif avec 12.Te1 Cd7 13.Cd4 avec pour résultat la nulle. L'Encyclopédie indique 13.Cb3! Cdxe5 14.Cxe5 Cxe5 15.f4 Cc4 16.f5 gxf5 17.Dh5! avec du jeu pour le pion. Baramidze-Belikov (Dortmund 2003)


12...Dd7


Refuse d'ouvrir le jeu car accepter le pion n'est pas sans danger comme le montre la partie Fressinet-Murey (Multicoms 2006) après 12...Cxe5 13.f4 Ced3!? 14.b4 Cxb4 15.Fa3 Cxc2 16.Dxc2 Ce4 (16...Cd7!?) 17.Cxe4 dxe4 avec des compensations pour les blancs à cause du roi noir resté au centre.


13.f4 Fg4 14.De1 Cxd4 15.cxd4 Ce6 16.Cb3


Les blancs ont obtenu quelques petits avantages ; un centre puissant, la majorité noire sur l'aile dame est contenue et le fou de cases blanches n'est pas à l'aise sur « g4 ».


16...a5 17.h3 Ff5 18.Fxf5 gxf5 19.Fe3 a4 20.Cd2 Ff8?!


Avec le souci de redéployer le fou, à considérer 20...f6!? pour se débarrasser des pions doublés.


21.Cf3 Fe7 22.Db1 Cd8 23.Dc2





Les pièces blanches sont mieux coordonnées, le pion arriéré « c7 » est une cible et la structure noire affaiblie pose des problèmes difficiles, notamment « f5 ».


23...Ta6


Les noirs poursuivent avec ingéniosité mais c'est de l'acrobatie sans fondement positionnel.


24.Tac1 Tc6 25.Dd3 Txc1?!


Pour alléger la pression mais cet échange ne sert que les blancs car cette tour était l'une des seules pièces actives du camp adverse. L'ambitieux 25...Tg6 permettait 26.e6! Txe6 27.Ce5 +-


26.Txc1 Tg8 27.Rh2


27.Ff2, avec l'idée d'échanger le mauvais fou via « h4 », semblait plus actif.


27...Tg6 28.e6! Dxe6 29.Ce5 c6 30.Fd2


Il n'y avait aucune objection à 30.Cxg6 mais, après avoir sacrifié un pion pour installer ce cavalier dans cette position dominante, on peut comprendre qu'il y ait aussi de bonnes raisons de ne pas s'en séparer.


30...Tg7 31.Te1 Rf8 32.Dc2 h5?!


Critique devait être 32...Dc8!? 33.Fa5 Ce6 avec une situation peu claire.


33.Fa5 h4 34.Te2


Le matérialiste 34.Fxd8?! Fxd8 35.Dxc6 Dxc6 36.Cxc6 Fc7 ne conduisait à rien.


34...Cb7?


Les noirs sont pratiquement « zugzwang » devant la menace 35.Fxd8 Fxd8 36.Cxc6 mais ce coup faible permet une jolie conclusion.


35.Cxc6! Dc8 36.Cxe7 Dxc2 37.Txc2 Cxa5 38.Cxf5


La menace de mat 39.Tc8 coûte du matériel.


0-1

CARLSEN - IRRESISTIBLE ASCENSION J'ai pu assister aux 3 dernières rondes de la 70ème édition du fantastique tournoi de Wijk aan Zee.
Magnus Carlsen était seul leader à l'issue de la 10ème ronde mais il devait encore affronter dans l'ordre deux champions du monde ; Anand et Kramnik ainsi que l'Azéri Radjabov, numéro un mondial des juniors en 2007.
Après une défaite contre Anand, il réussit le lendemain une mission jugée impossible, faire plier Kramnik. Voici cette partie mémorable.


Le classement du tournoi A
1-2. Aronian g (ARM 2739) et Carlsen g (NOR 2733) 8 points. 3-4. Anand g (IND 2799) et Radjabov g (AZE 2735) 7,5 points. 5-6. Leko g (HUN 2753) et Ivanchuk g (UKR 2751) 7 points. 7-8. Kramnik g (RUS 2769) et Adams g (ENG 2726) 6,5 points. 9-11. Topalov g (BUL 2780), Polgar g (HUN 2707) et Mamedyarov g (AZE 2760) 6 points. 12-14. Eljanov g (UKR 2692) Gelfand g (ISR 2737) et Van Wely g (NED 2681) 5 points.
Site officiel http://www.coruschess.com


KRAMNIK (RUS 2769) - CARLSEN (NOR 2733)
Anglaise A30
Wijk aan Zee 2008

1.Cf3 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 c5 4.g3 b6 5.Fg2 Fb7 6.0-0 Fe7 7.d4 cxd4 8.Dxd4 d6


À l'analyse Carlsen n'insista pas sur l'ouverture car il était préparé pour jouer ce système hérisson contre l'Anglaise.


9.Td1 a6 10.Cg5


Ici Carlsen remarqua que cette variante, qui permet d'échanger les fous de cases blanches, ne lui semblait pas particulièrement dangereuse pour les noirs.


10...Fxg2 11.Rxg2 Cc6 12.Df4 0-0 13.Cce4 Ce8





Avec une position resserrée mais solide, typique du système, même si les blancs disposent d'un avantage spatial évident.


14.b3 Ta7


Petite manœuvre subtile pour activer la tour via la colonne « d » qui libère ainsi la case « a8 » pour la dame.


15.Fb2 Td7 16.Tac1 Cc7!?


La pratique retient 16...Da8, ce coup semble une amélioration prometteuse qui vise à libérer le jeu noir avec les poussées « b5 » ou « d5 ».


17.Cf3 f5


Alors que Kramnik se replie sans avoir obtenu quoi que ce soit, Carlsen décide de tenter sa chance sur l'aile roi.


18.Cc3 g5





La suite logique selon Carlsen, pourtant l'affaiblissement de l'aile roi semble pour le moins à double tranchant.


19.Dd2 g4 20.Ce1


La meilleure case si 20.Cd4 Fg5 21.e3 Ce5 22.Ca4 Da8 23.Rg1 Db7 Carlsen.


20...Fg5 21.e3 Tff7!


Le noirs ont réussi à affaiblir les cases blanches et ce coup prophylactique prépare « ...Ce8-f6 » pour regrouper les pièces.


22.Rg1 Ce8 23.Ce2 Cf6 24.Cf4


À considérer 23.f4!? pour contrôler « e5 ».


24...De8


« Si 24...Ce4 25.Cxe6 est assez fort, 25...De8 26.Cxg5 (26.Dd5 Cb4) 26...Cxd2 27.Cxf7 doit être bon pour les blancs car les noirs ont trop de faiblesses. » Carlsen


25.Dc3 Tg7 26.b4 Ce4 27.Db3 Tge7 28.Da4?!


Jusqu'ici Kramnik était un petit peu mieux mais cette expédition avec la dame est fautive, il fallait songer à desserrer l'étreinte du roi blanc avec des coups comme 28.f3!? ou 28.h4 !? selon Short.


28...Ce5 29.Dxa6?


« L'erreur décisive, 29.c5 Cc4! est OK pour les noirs. » Carlsen


29...Ta7 30.Db5





Si 30.Dxb6 Teb7 31.Dd4 Ff6 gagne à cause de la menace 32...Cf3 et la dame n'a plus de case. Ici Kramnik proposa nulle. « Bien sûr, ce n'était pas un mauvais résultat mais je ne pouvais accepter dans une telle position. » Carlsen


30...Dxb5 31.cxb5 Txa2 32.Tc8 Rf7 33.Cfd3 Ff6 34.Cxe5 dxe5 35.Tc2


Kramnik est réduit à la passivité, si 35.Cd3 Cxf2! (35...Cg5 Carlsen) 36.Rxf2 e4 -+


35...Tea7 36.Rg2


Un peu mieux selon Short 36.f3 Cg5 37.fxg4 fxg4.


36...Cg5 37.Td6 e4 38.Fxf6 Rxf6 39.Rf1


Si 39.Txb6 Ta1 40.Rf1 Cf3 41.Re2 Tb1 suivi de « ...Ta7-a1 » mat.


39...Ta1 40.Re2 Tb1 41.Td1 Txb4 42.Cg2 Txb5 43.Cf4 Tc5 44.Tb2 b5 45.Rf1 Tac7 46.Tbb1


Ou 46.Rg2 Tc1 47.Txc1 Txc1 48.Txb5 Cf3 49.Ce2 Te1 50.Tb2 h5 suivi du mat.


46...Tb7 47.Tb4 Tc4 48.Tb2 b4 49.Tdb1 Cf3 50.Rg2 Td7 51.h3 e5 52.Ce2 Td2 53.hxg4 fxg4 54.Txd2 Cxd2 55.Tb2 Cf3 56.Rf1 b3 57.Rg2 Tc2 0-1

CARLSEN (NOR 2733) ELJANOV (UKR 2692)
Grünfeld D91
Wijk aan Zee 2008

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 d5 4.Cf3 Fg7 5.Fg5


Une variante solide, ce coup de développement logique accentue la pression sur « d5 ».


5...Ce4 6.Fh4 Cxc3 7.bxc3 dxc4 8.Da4


Permet de regagner immédiatement le pion mais au prix de quelques tempi.


8...Dd7 9.Dxc4 b6 10.e3 Fa6 11.Db3 Fxf1 12.Rxf1 0-0 13.Re2





Un coup d'inspiration « steinitzienne ». Le roi est une pièce forte capable de se défendre lui-même. L'un des avantages est de permettre la liaison des tours.


13...c5


Les noirs, au contraire, vont s'efforcer d'ouvrir le jeu et de démontrer ainsi qu'au centre la situation du roi est précaire.


14.dxc5


Une option solide est 14.Thf1 mais pas 14.d5? c4! 15.Txc4 Tc8 qui accélère la mobilisation adverse.


14...Ca6


Le plus énergique, si 14...bxc5?! 15.Thd1 Dc7 16.Tab1 +=


15.Thd1


Sur 15.cxb6 Cc5! qui gagne un tempo sur la dame est prometteur pour les noirs.


15...Db7?!


Sans doute une imprécision, 15...Dc7!? 16.cxb6 axb6 17.Fg3 Dxc3 18.Dxc3 Fxc3 19.Tab1 Cb4 Gheorghiu-Lyss (Bienne 1994) est jugé complètement égal.


16.c6 Dxc6 17.Fxe7 Tfe8 18.Fxa3 Dxc3


Après 18...Tad8 19.Tac1 Cc7 20.c4 += Grivas-Leko (Dortmund 1992)


19.Dxc3 Fxc3 20.Tac1 Fb4 21.Fb2 Ff8 22.Cd4 Cc5





Une position typique de la Grünfeld, les noirs ont obtenu une majorité sur l'aile dame, un atout pour la finale. Toutefois, les pièces blanches sont parfaitement coordonnées et la majorité sur l'aile roi peut devenir un critère offensif pour inquiéter le roi noir.


23.g4 Te4 24.Rf3 Tae8 25.h3 f6 26.Fa3 Rf7 27.Tc2 Ca6?


Une première erreur qui facilite l'infiltration des pièces blanches via la colonne « c ». Un coup d'attente comme 27...T4e7!? était à envisager.


28.Fxf8 Rxf8 29.Tc6 Rg7 30.Cb5 T4e7 31.Tdd6 Cc5


Une défense du pion « f6 » basé sur la pointe tactique si 32.Txf6? Cd7! suivi de 33...e5 avec gain d'une qualité.


32.Cc7 Tf8 33.h4!


Les pièces blanches dominent et les possibilités d'attaquer le roi noir sont une réalité qui met l'Ukrainien sous une forte pression.


33...Tff7 34.Cd5 Td7


Logique, échanger une tour passive contre une très active c'est aussi réduire l'initiative adverse.


35.Txd7 Cxd7 36.Rg3 Cc5 37.f3 h6


Douteux car ce coup contribue à affaiblir l'aile roi comme le montrera la suite de la partie.


38.Cf4 g5 39.Ch5 Rg6 40.f4 gxf4?!


Détruit l'aile roi mais la menace était 41.f5!


41.exf4 Rh7


Avec en filigrane le piège si 42.Cxf6? Txf6! et à la clé une fourchette sur « e4 ».


42.f5 Rg8 43.Rf3 Cd7 44.Re4


L'activité déployée par le roi blanc va devenir décisive.


44...Rf8 45.Tc8 Re7 46.Rd5





Comparez l'activité des pièces pour mesurer la distance qui sépare les joueurs sur le plan positionnel.


46...b5 47.Th8 Cb6 48.Rc6 Cc4 49.Ta8 Ce5 50.Rc5


Une subtilité pour priver le roi de la case « d6 », voici par exemple une jolie variante 50...Cxg4?! 51.Cf4! Ce3?! 52.Cd5 Cxd5 53.Txa7 +-


50...Cd7 51.Rxb5 Rd6 52.Txa7 Tf8 53.Rb4 Cc5 54.Rc4 1-0

FISCHER ENTRE DANS LA LEGENDE Le 19 janvier le 11ème champion du monde, Bobby Fischer, est décédé en Islande des suites d'une défaillance rénale. Il était âgé seulement de 64 ans, un signe du destin pour cet adepte des 64 cases. Fischer restera dans l'histoire comme l'homme qui réussit l'impossible exploit de ravir le titre aux Soviétiques.
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ces derniers imposaient leur hégémonie avec une succession de champions qui ne se mesuraient qu'entre eux ; Botvinnik, Smyslov, Tal, Petrossian et Spassky.
Bobby fit à l'âge de 15 ans une entrée remarquée dans sa quête pour le titre mondial. Il devint candidat avec une excellente 5ème place au tournoi Interzonal de Portoroz en 1958, ce qui par la même occasion lui octroyait le titre de Grand-Maître.
Il était déjà déterminé et très confiant dans ses possibilités. Avant le tournoi, il déclara à un journaliste très dubitatif sur ses chances de se qualifier : « Je puis annuler contre les grands-maîtres et il y a une demi-douzaine de joueurs médiocres que je compte bien battre. »
Fischer respecta ses engagements mais il fut clairement distancé par Tal, qui lui infligea un 4-0 dans le tournoi des candidats l'année suivante.
À Stockholm en 62, il devint évident que Fischer avait le format d'un champion du monde. Il remporta invaincu l'Interzonal avec 2,5 points d'avance.
Il devait rapidement déchanter lors du tournoi des candidats de Curacao où les cinq Soviétiques sur les 8 joueurs qualifiés firent cause commune pour lui barrer la route. Si Tal, malade, et Korchnoï se démarquèrent quelque peu, les leaders Petrossian, Keres et Geller firent tous nulles entre eux pour se battre à fond contre lui.
Il sortit écoeuré de cette épreuve et il fallut attendre 1967 pour voir Bobby oser une nouvelle tentative lors de l'Interzonal de Sousse en Tunisie. Malheureusement, il abandonna le tournoi en raisons de divergences qui l'opposaient aux organisateurs, alors qu'il caracolait en tête invaincu.
En 1970, ce fut la consécration. Après que Benko lui eut cédé sa place (il n'avait pas daigné participer aux épreuves qualificatives), Fischer remporta le tournoi haut la main avec 3,5 points d'avance. Puis les matches des candidats avec un 6-0 contre Taïmanov et Larsen, du jamais vu dans toute l'histoire du jeu. Une victoire convaincante face au solide Petrossian et enfin le match du siècle à Reykjavik en 1972.
Après moult péripéties et rebondissements essentiellement hors de l'échiquier et l'intervention de nombreuses personnalités dont Henri Kissinger pour sauver le match, Fischer battit à la loyale Boris Spassky sur le score sans appel de 12,5-8,5.
Alors au sommet de sa gloire il abandonna la compétition pour ne reparaître que 20 ans plus tard. Il fut mis hors-la-loi en défiant l'embargo américain pour avoir accepté de jouer un match « revanche » contre Spassky dans une Yougoslavie déchirée par la guerre civile.
Depuis ce fut l'errance et ce grand champion, devenu complètement paranoïaque et qui n'était plus que l'ombre de lui-même. Finalement, il trouva refuge en Islande, le pays qui l'avait sacré champion du monde avant d'entrer définitivement dans la légende.


Voici la partie qualifiée par Botvinnik de « réalisation créative la plus accomplie » du match du siècle. Un marathon qui dura 9 heures et demie.

SPASSKY - FISCHER
Défense Alekhine B04
Reykjavik 1972 13ème du match

1.e4 Cf6


Une grosse surprise, la défense Alekhine n'avait pas été jouée dans un championnat du monde depuis 1935. Elle fut utilisée par Euwe contre Alekhine lui-même!


2.e5 Cd5 3.d4 d6 4.Cf3 g6 5.Fc4 Cb6 6.Fb3 Fg7 7.Cbd2 0-0 8.h3 a5 9.a4 dxe5 10.dxe5 Ca6 11.0-0 Cc5 12.De2 De8 13.Ce4 Cbxa4 14.Fxa4 Cxa4 15.Te1


Spassky joue l'attaque avec des pièces mieux coordonnées, une compensation adéquate pour le pion sacrifié.


15...Cb6 16.Fd2 a4 17.Fg5 h6 18.Fh4 Ff5 19.g4 Fe6 20.Cd4 Fc4 21.Dd2 Dd7 22.Tad1 Tfe8 23.f4 Fd5 24.Cc5 Dc8 25.Dc3





La meilleure chance de lutter pour l'initiative fut pointée par Smyslov 25.e6! Cc4 26.De2 Cxb2 27.Cf5! etc.


25...e6 26.Rh2 Cd7 27.Cd3


27.Cxd7! Dxd7 28.Dd3 b6 29.Cxe6! fxe6 30.c4 Df7 31.cxd5 Dxf4 32.Fg3 avec un bon jeu selon Kasparov.


27...c5 28.Cb5 Dc6 29.Cd6 Dxd6 30.exd6 Fxc3 31.bxc3 f6 32.g5 hxg5


Une imprécision, 32...c4! 33.Cb4 hxg5 34.fxg5 f5 avec avantage pour les noirs selon Purdy et Soltis.


33.fxg5 f5 34.Fg3 Rf7 35.Ce5 Cxe5 36.Fxe5 b5 37.Tf1 Th8





Le coup précédent introduisait la menace « Tf4-h4-h7 », cette réplique amena de multiples commentaires passant par excellent (!!) de la part de Purdy jusqu'à mauvais (?) par Byrne.


38.Ff6 a3 39.Tf4 a2 40.c4


Joué alors que le drapeau de la pendule de Spassky menaçait de tomber.


40...Fxc4 41.d7 Fd5 42.Rg3


Le coup sous enveloppe.


42...Ta3 43.c3 Tha8 44.Th4 e5





Gratifié de !! par Soltis avec le commentaire « Une voie inspirée pour éviter l'échec perpétuel ou la défaite. »


45.Th7 Re6 46.Te7 Rd6 47.Txe5 Txc3 48.Rf2 Tc2 49.Re1 Rxd7 50.Texd5 Rc6 51.Td6 Rb7 52.Td7 Ra6 53.T7d2 Txd2 54.Rxd2 b4 55.h4 Rb5 56.h5 c4 57.Ta1 gxh5 58.g6 h4 59.g7 h3 60.Fe7 Tg8 61.Ff8 h2 62.Rc2 Rc6 63.Td1 b3 64.Rc1 h1=D 65.Txh1 Rd5 66.Rb2 f4 67.Td1 Re4 68.Tc1 Rd3 69.Td1





La nulle s'obtenait avec 69.Tc3! Rd4 70.Tf3! c3 71.Ra1! c2 72.Txf4 Rc3 73.Tf3! Rd2 74.Fa3! (Soltis)


69...Re2 70.Tc1 f3 71.Fc5 Txg7 72.Txc4 Td7 73.Te4 Rf1 74.Fd4 f2 0-1

LE RETOUR DE BACROT Le numéro un français, Etienne Bacrot, 25 ans, quintuple champion national, membre du top 10 en 2006 revient en force après un passage difficile en 2007. Eliminé du cycle mondial par l'Américain Gata Kamsky, récent vainqueur de la Coupe du monde, il vit son classement mondial chuter pour passer sous la barre des 2700 Elo. Comme il le confie cela a été salutaire :
« Cela m'a réveillé et depuis j'ai repris une vingtaine de points par rapport à mon plus mauvais classement. Je suis en pleine période de redressement. »
Sa 2ème place au tournoi B de Wijk aan Zee l'atteste : « En ce moment je suis assez stable, j'ai dû jouer une trentaine de parties sans défaite. Je sais que j'ai la capacité de revenir à mon meilleur niveau et les qualités pour réintégrer le top 10. Ce ne sera pas facile, c'est sûr, car il faut tenir compte de l'arrivée des jeunes comme Karjakin, Mamedyarov, Radjabov et Carlsen. »
Voici sa meilleure prestation contre le Hollandais Smeets : « La préparation était très poussée. Avec mon secondant Naiditsch, nous avons presque cassé une variante très importante du gambit Marshall et j'ai très bien calculé jusqu'à la fin » remarquait Etienne.
Site officiel http://www.coruschess.com


SMEETS - BACROT
Espagnole C89
Wijk aan Zee 2008

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Fe7 6.Te1 b5 7.Fb3 0-0 8.c3 d5


Ce coup caractérise le gambit Marshall joué la première fois dans la partie Capablanca-Marshall à New York en 1918 ! Un gambit positionnel, sacrifice d'un pion pour l'initiative, qui résiste depuis près d'un siècle à toutes tentatives de démolition.


9.exd5 Cxd5 10.Cxe5 Cxe5 11.Txe5 c6 12.d3 Fd6 13.Te1 Ff5


Le dernier cri par rapport à l'usuel 13...Dh4.


14.Df3 Dh4 15.g3


Si 15.Dxf5 Dxh2 16.Rf1 Dh1 17.Re2 Tac8 18.Fe3 Cxe3 19.Txh1 Cxf5 20.Rf3 = est une analyse de Kamsky.


15...Dh3 16.Fxd5


Le même jour, la partie Polgar-Leko se poursuivit avec 16.Fe3 Fxd3 17.Cd2 Df5 18.Tad1 Tfe8 19.Dxf5 Fxf5 20.Fxd5 cxd5 et la création de ce pion isolé offre un avantage microscopique pour Judit.


16...cxd5 17.Dxd5 Tad8 18.Dg2 Dh5!





Certainement plus ambitieux que 18...Dxg2 19.Rxg2 Fxd3 20.Fe3 Tfe8 21.Cd2 b4 22.Fd4 bxc3 23.Fxc3 f6 24.Tad1 Txe1 25.Txe1 Rf7 et les noirs n'ont pas de véritables compensations pour le pion. Stellwagen-Harikrishna (Wijk aan Zee 2008)


19.Fe3 Fh3 20.Dh1


Après 20.Dc6 prometteur semble 20...Fe6! 21.Cd2 Fd5 22.Dxa6 Dh3 23.Ce4 f5 avec d'excellentes perspectives d'attaques.


20...f5 21.Fb6


21.f4 !? doit être la suite critique.


21...Td7!


La suite trouvée par Naiditsch, si 21...f4 ?! 22.Fxd8 f3 23.Fb6! Fg2 24.Dxg2 fxg2 25.Cd2 Dg6 26.Fd4 Dxd3 27.Tad1 += (Analyse Bacrot)


22.Dxd5 Rh8 23.Cd2 Fxg3!





La pointe qui permet de démolir le roque.


24.Dxd7 Ff4 25.Db7


Impératif, les blancs doivent contrôler la diagonale « a8-h1 » pour éviter le mat.


25...Fxd2 26.Fd4 Tg8 27.Te7?


L'erreur décisive, 27.Rh1 Fg4 28.Fxg7! Txg7 29.Db8 Tg8 30.De5 avec un échec perpétuel. (Bacrot)


27...Fc1!


Tout cela faisait partie de la préparation, la menace est 28...Dd1 mat et le fou est tabou à cause de 28...Dg5.


28.Te1 Ff4 29.Te3


La menace était 29...Fxh2 30.Rxh2 Fg4 31.Rg2 Dh3 32.Rg1 Ff3-+


29...Fxe3 30.Fxe3 Te8!


Plus fort que 30...Dg4 31.Rh1 f4 32.Tg1 Dc8 33.Dxc8 Fxc8 34.Fxf4 Fb7 35.Tg2 Te8 36.Fe3 et les blancs résistent.


31.Fd4


Plus résistant était 31.Dc7 h6 32.Fd4 Te7! 33.Dg3 Rh7 =+ et les noirs peuvent encore progresser avec les poussés « g5 » et « f4 ».


31...Dg4! 32.Rh1 h6!


Un trou d'air qui permet à la tour de jouer.


33.f4 Te7 34.Da8


Le roi blanc est très exposé à cause de la faiblesse des cases blanches, ici 34.Dc6!? qui introduisait la menace 35.Dxh6! était aussi insuffisant après 35...Rg8 36.Fe5 De2 suivi de « Fg4-f3 ».


34...Rh7 35.Fe5 De2 36.Tg1 Fg4 37.Txg4 fxg4 38.d4


Une gaffe sans importance car si 38.De4 Dxe4 39.dxe4 g5 avec un gain facile.


0-1


D'après les commentaires de Bacrot que vous trouverez sur son site, à visiter impérativement! http://www.chess22.fr

IMITER OU COPIER Aux échecs les coups se répètent souvent de partie en partie avec des améliorations successives. C'est le terreau sur lequel se fonde la théorie des ouvertures. De nos jours, il n'est pas rare de voir des joueurs suivre une variante au-delà du 20ème coup! C'est la raison pour laquelle l'idée du GM Svesnikov, d'introduire un copyright aux échecs, n'a aucune chance d'aboutir.
A Wijk aan Zee, opposé à l'ex-champion du monde Kramnik, Topalov créa une véritable sensation avec un sacrifice de cavalier spectaculaire, au 12ème coup d'une variante connue de la Slave (1.d4 d5 2.c4 c6 3.Cf3 Cf6 4.Cc3 e6 5.Fg5 h6 6.Fh4 dxc4 7.e4 g5 8.Fg3 b5 9.Fe2 Fb7 10.0-0 Cbd7 11.Ce5 Fg7 12.Cxf7!?). Cette préparation, due à son jeune secondant Cheparinov, fit même la une, avec un diagramme imposant, du journal allemand « Frankfurter Allgemeine » (24.01.2008)
A ma connaissance, une première depuis le match Spassky-Fischer de 1972! (Une info qui m'est parvenue par un lecteur resté anonyme de la TG)
A peine jouée, elle fut reprise le lendemain dans une rencontre des vétérans. Ljubojevic remporta la partie avec les noirs et s'adjugea la victoire du tournoi au grand dam de Korchnoï. Ce dernier se lamenta lors de la cérémonie de clôture car il ne pouvait admettre qu'un « amateur » gagne le tournoi devant trois « pro » de la valeur de Timman, Portisch ou lui-même.
J'ai beaucoup aimé ce commentaire rapporté, lors de cette même cérémonie, par le doyen du tournoi Open, un Hollandais de 95 ans, qui lui aussi envisagea pendant plusieurs années de devenir « pro » jusqu'à ce qu'il rencontre son idole, le champion du monde Michael Tal.
Après avoir subi une terrible défaite, il entama la discussion avec Tal et ce dernier lui demanda:

  Vous avez commencé à jouer à quel âge?

  Très jeune, à huit ans!

  7 ans de perdu, quel dommage.


Voici une victoire du nouveau prodige italien, Fabiano Caruana, 15 ans, vainqueur du tournoi C avec 2 points d'avance sur son plus proche poursuivant, le plus jeune GMI actuel, l'Indien Negi.
Site officiel http://www.coruschess.com


CARUANA - VAN DER WERF
Espagnole C90
Wijk aan Zee 2008

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.d3


Un coup modeste qui s'oppose aux variantes ouvertes de l'Espagnole.


5...b5 6.Fb3 Fe7 7.0-0 d6 8.c3 0-0 9.Te1 Ca5 10.Fc2 c5 11.Cbd2 Te8 12.Cf1 g6 13.Cg3 Ff8


Position typique résultant des développements rampants de la partie espagnole.


14.d4


Cette poussée, que les blancs réalisent généralement en un coup, semble une perte de temps mais dans une position à caractère fermé, c'est sans conséquence.


14...cxd4 15.cxd4 exd4 16.Cxd4 Fg7 17.b3 d5





La partie débute vraiment. Jusqu'ici tout avait déjà été joué dans la partie Caruana-Brunello (Champ. D'Italie 2006) qui se poursuivit avec 17...Fb7 18.Fb2 Cd7 19.Dd2 Ce5 20.Tad1 +=


18.e5 Cg4 19.f4 Cxh2


Un sacrifice prometteur après 20.Rxh2? Dh4 21.Rg1 Dg3 etc.


20.Cgf5!


Cette pointe force un affaiblissement de l'aile avec de meilleures perspectives pour les blancs.


20...Fxf5


N'était pas mieux 20...gxf5 21.Rxh2 Dh4 22.Rg1 et le « Fc8 » aura beaucoup de peine à trouver du jeu au vu de la structure de pions.


21.Fxf5 Dh4?


Un coup intermédiaire qui va s'avérer fautif, un peu mieux 21...gxf5 22.Cxf5 suivi de 23.Rxh2 qui laissait les blancs avec la meilleure structure.


22.Fh3 Dg3 23.Rh1!





Meilleur que 23.Te3 Dxf4 24.g3 Cf3! 25.Cxf3 Dxg3 26.Fg2 et les noirs avec 3 pions pour la pièce et un roi blanc exposé ont certainement des compensations.


23...Cc6


Une ressource insuffisante devant la menace 24.Ce2!


24.Cxc6 Cf3 25.Dxf3 Dxe1 26.Rh2 De4 27.Fd7!
Sans attendre 27...Tf8 28.Fa3 +-


1-0

LES MEILLEURES PARTIES DE KASPAROV Igor Stohl (Olibris 2008) Le deuxième volume consacré à la période 1994-2005 de la carrière de Kasparov vient de paraître. Plus volumineux avec pourtant moins de parties commentées que le premier tome! L'explication de l'auteur est limpide:
«...Je dirais tout simplement que pour vraiment rendre justice au jeu complexe d'un Kasparov mûr, expérimenté, au sommet de sa force, il fallait davantage d'explications. »
Un ouvrage, que je ne peux que recommander et qui a nécessité 3 ans de travail pour décrypter le jeu d'un des plus grands champions de l'histoire des échecs.
http://www.olibris.fr


ANNONCE DE TOURNOIS

ACTIVE CHESS CHABLE/BAGNES (VS)
Le maître FIDE Alexandre Vuilleumier devance les 2 GM Lazarev et Pelletier.
Classement après 7 rondes (victoire 3 points). Pascal Vianin est champion valaisan.
1.Vuilleumier 19 points. 2-3. Lazarev et Vianin 17 points. 4-5. Uka et Moret 16 points. 6-10. Pelletier, Tordeur, Bijelic, Beney, Stoeri tous 15 points.


HAMDOUCHI REMPORTE L'OPEN DE GENEVE
Classement après 9 rondes
1. Hamdouchi g (MAR 2575) 7,5 points. 2-3. Sokolov g (FRA 2594) et Cherniaev (RUS 2491) 7 points. 4-8. Cornette m (FRA 2491), Raetsky g (RUS 2424). Huss m (SUI 2377), Daverio (SUI 2055), Peric m (SRB 2258) tous 6,5 points. 9-10. Gerber m (SUI 2374) Bagri (SUI 2232) 6 points etc.
91 participants
http://www.lechessblog.com


TOURNOI DE SIGNY (NYON)
145 participants répartis en plusieurs catégories, voici le palmarès :
Blitz : 1. Ali Habibi (2269) 9 points sur 9 ! 2. Emmanuel Preissmann (2297) 8.0 ; 3. Robert Rivier (1824) 6,5 etc.
Tournoi Adultes (7 rondes 15 minutes) : 1. Petar Benkovic (2448) et Ali Habibi (2269) 6 points. 3. David Marciano (2514) Lindo Duratti (2158) 5.5 etc.
Tournoi Juniors (<20 ans) 7 rondes : 1. Anthony Conway (2053) 6.5 points 2. Jean-Pierre Trang (2043), 5.0 ; 3. Fabien Tordeur (1794), Florian Zarri (1882), Samuel Marti (1418), Jacob Planchamp (1931), 4.5 etc.
Tournoi Cadets (<16 ans) - 7 rondes : 1. Simon Stoeri (1940) 6.5 points ; 2. Diego Burgueno (1712), 6.0 ; 3. André Meylan (1807), 5.5 etc.
Tournoi Poussins (<12 ans) - 7 rondes: 1. Jérôme Aymon (1492), 6.5 ; 2. Nathan Grapin (n.c.), 6.0 ; 3. Aurélien Pomini (1360), 5.5


65ème CHAMPIONNAT OPEN DU CLUB D'ÉCHECS DE GENÈVE
7 rondes au système suisse, 2h 40 coups, 30 minutes KO
Club des Aînés des Eaux-Vives, 46 rue de Montchoisy, 1ère ronde
samedi 16 février.
Renseignements : Philippe Martin 079 687 49 54
E-mail ; martin@ceg.ch
http://www.ceg.ch


9ème ACTIV CHESS VAUDOIS
Samedi 23 février, 7 rondes de 20 minutes + 5 secondes par coup. 1er prix 600.-CHF. Il se jouera à la Grande Salle de Paudex. Inscriptions : P. Ouwehand, Ch. des Coquelicots 4, 1009 Pully E-mail info@proasset.ch
http://www.lejoueur.ch


OPEN DE BURGDORF
Du 22 au 24 février, 5 rondes, 1er prix 1500.-CHF
http://www.sckirchberg.ch


OPEN DE LUGANO
Du 13 au 16 mars, 7 rondes, 1er prix 3500.-CHF
http://www.chessmate.ch


OPEN DE LA LENK
Du 20 au 24 mars, 7 rondes, 1er prix 1500.-CHF
http://www.beochess.ch


OPEN DE BAD RAGAZ
Du 20 au 24 mars, 7 rondes, 1er prix 1000.-CHF
Email : info@spavillage.ch


OPEN ASCONA
Du 30 mars au 5 avril, 7 rondes, 1er prix 600.-CHF
http://www.schach.li/schweiz-bodensee


ECHALLENS
Du 4 au 6 avril, champ. Suisse U10, U12 et U14.
http://www.sissa.ch/echallens


LES SITES INDISPENSABLES POUR SUIVRE L'ACTUALITE EN SUISSE:


* LE SITE DE LA FEDERATION SUISSE
http://www.schachbund.ch


* LE SITE DU SWISS CHESS TOUR
http://www.beochess.ch


* UNION VALAISANNE DES ECHECS
http://www.uve-wsb.ch


* L'INFO SUR GENEVE
http://www.ceg.ch


* L'INFO SUR NEUCHATEL
http://www.ance.ch




A DECOUVRIR POUR LES PARTIES COMMENTEES:


* LE SITE DE REYES "MIEUX JOUER AUX ECHECS"
Avec la partie culture animée par Dany Sénéchaud.
http://www.mjae.com/


* LE SITE A LA POINTE DE L'INFO!
Un travail exemplaire de la part de Thierry Foissez.
http://www.echiquier-nicois.org


* LE SITE DU FAMEUX CHRONIQUEUR DE LIBE JEAN-PIERRE MERCIER
http://echecs.blogs.liberation.fr/


* CHESS BASE et les fameux logiciels
http://www.chessbase.com
http://www.chessbase.ch


* LES EDITOS DE DAMIR LEVACIC
http://www.cannes-echecs.org/


* LE SITE D'ALEXANDRA KOSTENIUK
http://www.kosteniuk.com


* L'INFO EN ALLEMAND
http://www.schach.com/ie4/index.htm


* L'INFO EN ANGLAIS
http://www.chesscenter.com/twic/twic.html


* SOUTENEZ L'ACP LE SITE DES JOUEURS PROFESSIONNELS
http://www.chess-players.org/eng/index.html


* LES STAGES INTERNATIONAUX Echecs & Patrimoine en Provence.
http://www.echecsetpatrimoine.org
Les stages 2008
Stage 1 à Ramatuelle du 28/06 au 05/07/2008
Stage 2 dans les gorges du Verdon du 05/07 au 12/07/2008
Stage 3 : Château de la Chapelle du 27/07 au 02/08/2008
Stage 4 : du 03/08 au 09/08/2008


Toutes les infos, photos, descriptifs, planning ... sont disponibles sur le site de référence http://www.echecsetpatrimoine.org


ETIENNE BACROT
Le numéro un français
http://www.chess22.fr


Chess and Stratégy
Un blogeur de talent
http://phildornbusch.blogspot.com/


CRISTOPHE BOUTON
http://echecs64.blog.20minutes.fr/


GILLES MIRALLES
Le mentor des juniors genevois
http://www.lechessblog.com


ECHECS-X
http://www.echecs-x.com
Un site avec des actualités, portraits de joueurs, parties commentées.


ECHIQUIER LEMPDAIS
http://echiquierlempdais.hautetfort.com/
Un voisin à visiter.


* TRIBUNE DE GENEVE
Tous les samedis dans la "TRIBUNE DE GENEVE" une chronique d'échecs avec info, parties et études.

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE: g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:
| Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées |

Publié le 19/02/2008 - 19:51 , Mis à jour le 16/04/2008 - 00:15