La chronique de Georges Bertola du 17 octobre 2007
Ekstroem (2490) - Huss (2353), Française C15 ; Guichard (2278)- Foisor (2372), Moderne A42 ; Korchnoi (2606)- Hickl (2617), Pirc B07 ; Burmakin (2581) - Pinol (2274), Benoni A43 ; Meijers (2483) - Carron (2365), Sicilienne B32 ; Fontaine (2567)- Vachier-Lagrave (2595), Hollandaise A89 et Wang (2624)- Timofeev (2650), Sicilienne B51.

ECHECS EN SUISSE :
La chronique de Georges Bertola du 17 octobre 2007

Tribune de Geneve
http://www.tribune.ch/

MENDRISIO CHAMPION SUISSE

L'équipe de Mendrisio, en s'imposant assez facilement devant Wollishofen, est devenue championne Suisse par équipes. Le favori Bâle Sorab, après une victoire éclatante contre la lanterne rouge Schwarz Weiss, ne put franchir l'obstacle dans la dernière ronde opposé à Winterthur. Cette défaite surprenante permit à Mendrisio de remporter le titre, une première pour les échecs tessinois.
À noter les exploits des deux maîtres internationaux, Claude Landenbergue (43 ans/Bienne) et Andreas Huss (57 ans/Winterthour), qui ont tous deux réalisé leur première norme de GM (6½ points sur 9).
À mentionner également la deuxième norme de MI obtenue par les deux joueurs de Wollishofen, le MF Michael Hochstrasser (31 ans) et le MF Julien Carron (22 ans).
Ivan Ivanisevic réalise la meilleure performance de la LNA avec 7 points sur 9. http://www.scachbund.ch

EKSTROEM (SUI 2490) - HUSS A. (SUI 2353)
Française C15, CSE 2007

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Fb4 4.Cge2
Permet d'éviter le doublement des pions sur la colonne mais au prix d'un éventuel sacrifice de pion.

4...Ce7
Critique est 4...dxe4 mais ce coup de développement est une alternative intéressante.

5.a3 Fxc3
Conserver le fou est peut-être plus ambitieux, une partie Navara-Short (Cez Trophy 2007) se poursuivit avec 5...Fa5 6.g3 dxe4 7.b4 Fb6 8.Cxe4 e5!? 9.dxe5?! (9.Fg2 exd4 10.Fb2 Cbc6 avec une position peu claire selon Psakhis) Dxd1 10.Rxd1 et ici 10...Cbc6!? 11.Fb2 (si 11.f4 Fg4 avec la menace 12...Ff3) Fg4 12.Fg2 Fd4 et les noirs ont l'initiative.

6.Cxc3 0-0 7.Fe2
Plus tranchant est 7.Fg5!? Cbc6 (7...f6 8.Fe3 Cbc6 9.Fd3 += Polasek-Huss, Prague 1988) 8.e5 f6 9.exf6 gxf6 10.Fh6 Tf7 11.Fd3 e5 12.dxe5 fxe5 13.Dh5 Fe6 14.0-0-0 Sokolov A-Huss (Kreuz 2007) et les noirs ont le centre mais le prix est sans doute trop élevé car leur aile roi est trop affaiblie.


7...Cbc6


Peut-être une nouveauté, la pratique retient 7...b6 pour activer le fou de cases blanches.


8.exd5 exd5 9.Ca2


Le début d'une manœuvre de consolidation qui permet d'affirmer que les blancs n'ont pas résolu les problèmes de l'ouverture de manière satisfaisante.


9...Cf5 10.c3 a5


Empêche le cavalier à la bande de revenir en jeu.


11.0-0 Df6 12.Te1 Cd6 13.Ff3 Fe6


Les blancs n'ont rien obtenu si ce n'est un peu d'espoir en l'avenir grâce à leur paire de fous.


14.g3 a4


Avec l'idée de conquérir les cases blanches affaiblies mais permet au cavalier hors-jeu de revenir dans la partie.


15.Cb4 Cxb4 16.axb4 c6 17.Fg2 b5


La chaîne de pions limite l'action du fou de cases blanches, les chances sont apparemment égales.


18.Ff4 Cc4 19.b3 axb3 20.Dxb3 Dg6 21.Ff1 h5!?


Alors que le caractère relativement fermé de la position n'offre que peu de perspectives pour la paire de fous et, que trouver du jeu sur l'aile dame n'est pas une évidence, les menaces se précisent sur l'aile roi.


22.Ta2 Ff5 23.Tea1?





Logique mais une pointe tactique a échappé aux blancs qui va réduire ainsi à néant la tentative de s'emparer de la colonne « a ».


23...Fc2!


La dame n'a plus de cases et si 24.Dxc2 Dxc2 25.Txc2 Txa1 les noirs ont gagné une qualité.


24.Dxc4 dxc4 25.Txa8 Txa8 26.Txa8 Rh7 27.Te8


Les blancs ont obtenu tour + fou contre la dame ce qui n'est pas pleinement satisfaisant mais s'ils peuvent construire une forteresse, la nulle n'est pas exclue.


27...Fe4 28.h4


Avec le souci de fixer l'aile roi mais la faiblesse des cases blanches s'aggrave.


28...f6


28...f5! 29.Te5 Dg4 30.Fg2 (sinon 30...Df3) Dd1 31.Rh2 Dc2 -+


29.Te7 Fd5 30.Te3 Db1 31.f3


La menace était 31.Fe4 suivi de 32.Fd3 -+.


31...Df5 32.Fe2 Ff7 33.Rf2 Fg6 34.Te4 Dh3


Une séquence où planait sans doute l'ombre du zeitnot mais les noirs réussissent à infiltrer l'aile roi affaiblie de manière décisive.


35.Ff1


35.Te3 ne sauvait pas la partie après 35...Dh2 36.Rf1 Dh1 37.Rf2 Dc1 suivi de 38...Dc2 et 39...Fd3 -+


35...Dh2 36.Fg2 Fxe4 37.fxe4 g5 38.hxg5 h4 0-1


PAULINE GUICHARD REMPORTE LE TITRE À LAUSANNE.

Il n'est pas fréquent de voir une féminine remporter un Open et ceci devant plusieurs grands maîtres. Son classement Elo (2278) a quelque peu avantagé ses appariements puisqu'il lui a permis d'éviter les confrontations avec la plupart des joueurs titrés. Après 6 rondes, elle remporta cinq victoires et une seule défaite contre son compatriote le MI Marzolo.
Dans la dernière ronde alors que la plupart de ses collègues masculins, candidats à la victoire, ne pouvaient se départager, elle réussit à remporter la totalité de l'enjeu contre la championne roumaine Christina Adela Foisor.
http://www.lausanneyoungmasters.com

GUICHARD MF (FRA 2278)- FOISOR C MI (ROM 2372)
Moderne A42, Lausanne 2007

1.d4 g6 2.c4 Fg7 3.e4 d6 4.Cc3 Cd7


Plus souple que 4...Cf6 qui conduit à l'Est-indienne. La partie Guichard-Marzolo se poursuivit de manière instructive après 5.Fe2 0-0 6.Fg5 c5 7.d5 b5 qui transpose dans une variante du gambit Benko et qui n'a pas bonne réputation 8.cxb5 a6 9.Cf3?! (9.a4! est la suite critique) axb5 10.Fxb5 Cxe4 11.Cxe4 Da5 12.Cc3 Fxc3 13.bxc3 Dxb5 14.Cd2 Dd3 15.Df3 Fa6 avec un jeu agréable pour les noirs.
Dans une ronde précédente, la partie Raetsky-Foisor C. se poursuivit avec 4...e5 5.Fe3 exd4 6.Fxd4 Cf6 7.f3 0-0 8.Dd2 Cc6 9.Fe3 a6 10.Cge2 Ce5 11.Cf4 b6 12.Fe2 Fb7 13.0-0 Te8 14.Tac1 Dd7 15.Cfd5 Cxd5 16.Cxd5 f5 17.exf5 gxf5 18.f4 Cg6 19.Ff3 Tab8 20.Fd4 c5 21.Cxb6?? (21.Fxg7 +=) Fxd4 22.Dxd4 De6 23.Dc3 Fxf3-+ et la championne roumaine réussit à convertir rapidement l'avantage matériel.


5.Cf3 e5 6.Fe3


Plus fréquent est 6.Fe2 Ch6 7.h4! f6 8.h5 g5?! considéré comme très dangereux par Speelmann et McDonald, la suite de la partie Likavsky-Foisor C (Arvier 2007) semble infirmer ce jugement après 9.d5 0-0 10.Fe3 a5 11.Cd2 (11.Dd2!?) f5 12.exf5 Cxf5 13.Cde4 h6 14.Dd2 Cf6 mais ici 15.Cxg5!? hxg5 16.Fxg5 suivi d'un rapide « 0-0-0 » avec la menace « h6-h7 » est à considérer.


6...Ch6 7.dxe5 dxe5 8.h3 f6


Logique pour recycler le cavalier à la bande mais affaiblit quelque peu la diagonale « a2-g8 ».


9.c5 c6 10.Fc4 De7 11.b4 Cf7


La partie Onischuk-Kogan (Bastia 2000) est instructive et se poursuivit avec 11...b5 12.Fb3 a5 13.a3 Cf7 14.0-0 0-0 15.De2 Rh8 16.Tad1 f5 17.exf5 gxf5 18.Tfe1 e4 19.Cd4 Cde5 et les noirs ont de bonnes perspectives sur l'aile roi.


12.0-0 Cf8


Une tentative pour améliorer la coordination des pièces mineures, plus logique semblait 12...0-0!?


13.b5


Une nouveauté, la partie Delava-Foisor C. (Grenoble 2002) se poursuivit avec 13.Da4 Fd7 14.Tfd1 Ce6 15.Db3 Fc8 16.Td3 0-0 17.Tad1 f5 18.Td6 Te8 19.Fg5 Ff6 20.Fxf6 Dxf6 +=.


13...Ce6 14.bxc6 bxc6 15.Da4 Fd7 16.Tfd1 0-0 17.Tab1


Espace et meilleure activité des pièces avec pression sur l'aile dame, les blancs sont mieux.


17...Ced8 18.Td6 Rh8?





La gaffe, 18...Fe8 était impératif.


19.Cd5!


Cette pointe tactique décide, la dame n'a plus de cases.


19...Cxd6 20.Cxe7 Cxe4 21.Dc2 f5 22.Td1 Fe8 23.Cg5 Cxg5 24.Fxg5 h6 25.Cxf5 hxg5 26.Cxg7 Rxg7 27.De4


Le bilan matériel est catastrophique pour les noirs et ici 27.Db2! mettait sans doute un terme à la partie avec la chute du pion « e5 » car si 27...Cf7 28.Db7 avec gain de la tour a8. Les noirs vont poursuivre une défense héroïque mais les blancs ont une marge de manœuvre suffisante pour commettre quelques imprécisions.


27...Cf7 28.Fxf7 Txf7 29.Dxe5 Rg8 30.Dxg5 Tf5 31.De7 Ff7 32.Dd6 Tf8 33.Td2 Fe8 34.Te2 Td5 35.Txe8


Une proposition pour entrer dans une finale de pions gagnantes après 35...Txd6 36.Txf8 Rxf8 37.cxd6 Rf7 38.f4 Re6 39.Rf2 Rxd6 40.Re3 Rd5 41.g4 +-.


35...Txe8 36.Dxg6 Rf8 37.Dxc6 Td1 38.Rh2 Tee1 39.Da8 Re7 40.Dxa7 Td7 41.Da3 Re8


Sans un seul pion, les noirs s'obstinent dans une vaine résistance.


42.Da8 Td8 43.Dc6 Re7 44.Db7 Rf8 45.c6 Tee8 46.c7 Tc8 47.Dc6 Re7 48.f4 Tf8 49.g4 Tf6 50.Dc5 Rd7 51.g5 Td6 52.Df5 Rxc7 53.Rg3 Rb7 54.Rg4 Tc1 55.Rh5 Tcd1 56.h4 Rc7 57.Da5 Rd7 58.f5 T1d5 59.Da4 Re7 60.De4 Rf7 61.f6 Td7 62.Dh7 Rf8 63.Dh8 Rf7 64.Dg7 Re6 65.Dg8 1-0




LE PHENOMENE KORCHNOI

Viktor Korchnoï, qui a entamé sa 77ème année, reste un phénomène de longévité inégalé. Il se maintient à un niveau exceptionnel où l'épreuve du temps ne semble avoir que peu d'emprise sur la qualité de son jeu. Le plus extraordinaire est de constater que son énergie et sa créativité n'ont aucunement été altérées. Viktor joue comme un jeune homme alors que la plupart de ses collègues contemporains s'appuient sur l'expérience et la routine pour résister.
Un mystère sans doute pour la gérontologie et un espoir pour les vétérans qui veulent encore progresser.
Voici l'une de ses victoires obtenues lors du championnat suisse par équipes.

KORCHNOI GM (SUI 2606)- HICKL GM (GER 2617)
Pirc B07, Zuerich-Riehen 2007

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.f3!?


Consolide le centre avec l'idée de transposer dans la variante Saemisch de l'Est-indienne.


3...e5


Ceci permet aux noirs de contester l'initiative. Intéressant est aussi 3...d5 recommandé par Gallagher. Voici un exemple récent 4.e5 Cfd7 5.c3 c5 6.Fe3 Cc6 7.f4 cxd4 8.cxd4 Cb6 9.Cc3 Ff5 (par rapport à la défense française, les noirs peuvent développer le fou à l'extérieur de la chaîne de pions) 10.Fd3 e6 (sans craindre l'échange car les blancs restent avec le mauvais fou) 11.Fxf5 exf5 12.Cge2 Tc8 13.0-0 h5 14.b3 g6 15.a4 Fb4 16.Ca2 Fe7 17.Fd2 a6 18.Cac1 Ca8 (une manœuvre à la Nimzovitsch pour redéployer le cavalier sur « e6 ») 19.Cd3 et la nulle fut conclue Riazantsev-Glek (France 2007)


4.d5


Gagne de l'espace au détriment du développement si 4.Fe3 exd4 5.Fxd4 Cc6 =


4...c6


Les noirs s'attaquent à la chaîne de pions. La théorie préfère accélérer le développement avec 4...Fe7, une partie Kornev-Yudin (Memorial Tschigorin 2006) se poursuivit avec 5.Fe3 Ch5!? (initie une manœuvre visant à échanger le mauvais fou, 5...0-0 6.Dd2 c6 7.c4 b5 8.Cc3 b4 9.Cd1 est peu clair Korchnoi-Nikolic, Barcelone 1989) 6.Dd2 (Psakhis recommande 6.c4 Fg5 7.Ff2!? g6 8.g3 0-0 9.Cc3 Cg7 10.h4 Fh6 11.h5 qui est prometteur pour les blancs) h6 7.c4 Fg5 8.Cc3 a5 9.Cge2 Fxe3 10.Dxe3 Dg5 11.Rd2 Ca6 =+


5.c4 Db6 6.Db3


Apparemment une nouveauté de Viktor, les blancs concèdent un affaiblissement structurel mais obtiennent la colonne « a ». Sur le logique 6.Cc3 Fd7 7.Fd3 Ca6 8.Cge2 Fe7 9.a3 0-0 10.b4 Tfc8 11.Tb1 cxd5 12.exd5 Ce8 13.Dd2 f5 Alterman-Hickl (Bad Homburg 1997) offre des chances égales.


6...Dxb3 7.axb3 Ca6 8.Fe3 c5


Pour un joueur dogmatique, le traitement de l'ouverture est suspect de la part des blancs. Ici la fermeture du jeu semble prématurée car le problème du retard de développement des pièces devient alors secondaire. Après 8...Fe7 9.Cc3 0-0 10.g3 (10.b4 Cxb4 11.Txa7 Txa7 12.Fxa7 Fd7 += et les noirs, mieux développés, ont les meilleures perspectives) Ch5?! (pour jouer « f7-f5 ») 11.Txa6!? bxa6 12.dxc6 avec un dangereux pion passé est peut-être la justification de la poussée « c5 ».


9.Cc3 Fe7


Pourquoi pas 9...Cb4!? qui posait des problèmes intéressants sur l'aile dame.


10.g3 0-0 11.Fh3


Cette manœuvre permet d'échanger le mauvais fou avec sans doute des chances égales.


11...Cc7 12.Rd2 a6 13.Rc2 g6?!


Ici 13...Tb8!?, suivi d'une rapide poussée du pion « b », était une option qui donnait un sens à 11...Cc7.


14.Fxc8 Tfxc8 15.Ch3 Cd7 16.f4





Cette poussée offre un rapide contre-jeu sur l'aile roi quelque peu affaiblie.


16...exf4?!


À nouveau une décision contestable qui facilite le jeu blanc en provoquant l'ouverture de la colonne « g ».


17.gxf4 Te8 18.Thg1 Ff8 19.e5!


Une petite subtilité qui vise a dégager la case « e4 » pour installer une pièce mineure et à fermer la colonne « e » après le logique « ...dxe5 ».


19...Fh6 20.Tae1 dxe5 21.f5!


La pointe qui, pour le pion sacrifié, permet d'obtenir une dangereuse initiative sur l'aile roi.


21...Fxe3 22.Txe3 a5?


Une réaction tardive alors qu'il y a le feu au château.


23.Cg5 Rg7 24.Cce4 Th8


Toutes les pièces attaquent, les noirs anticipent sur un éventuel « Th3 », si 24...h6 25.Ce6! fxe6 26.Txg6 Rf7 27.Teg3 avec attaque gagnante.


25.Tf3


Possible était immédiatement 25.f6! (qui refoulait le roi sur la 8ème traverse car si 25...Cxf6 26.Cxf6 Rxf6 27.Tf3 et 28.Txf7 +-) suivi de 26.Cd6 et 27.Cgxf7 +-


25...Taf8 26.Tgf1 h6





27.Cge6!


Superbe pointe qui permet la création de 2 pions passés.


27...fxe6 28.fxe6 Tf4


Une tentative pour stabiliser la position car si 28...Txf3 29.Txf3 et l'arrivée de la tour sur « f7 » coûte une pièce.


29.exd7 Ca6 30.Txf4 exf4 31.Txf4 Td8 32.Cd6


Une jolie conclusion survenait après 32...Txd7 33.Ce8 Rh8 34.Tf8 Rh7 35.Cf6 Rg7 36.Cxd7 etc.


1-0

DAVID CONTRE GOLIATH

Fabrice Pinol, l'un des meilleurs joueurs vaudois, réussit à épingler un grand maître russe renommé lors d'un Open joué en Espagne. Il était distancé de plus de 300 points au classement Elo et, pourtant, il s'imposa avec aisance dans une partie conduite de main de maître.

BURMAKIN GM (RUS 2581) - PINOL (SUI 2274)
Benoni A43, Sitges International Open 2007

1.d4 Cf6 2.g3 c5 3.d5 g6 4.Fg2 d6 5.Cc3 Fg7 6.Cf3 b5!?


Un coup agressif dans le style du gambit Benko qui permet de contester l'initiative.


7.a3


Après 7.Cxb5 Da5 8.Cc3 Ce4 les noirs n'ont pas de problèmes, par exemple 9.0-0 Cxc3 10.bxc3 Fxc3 11.Fd2 Cd7 12.Fxc3 Dxc3 = Vogt-Zueger (Altensteig 1995). Peu convaincant est aussi 7.0-0 b4 8.Cb1 Fb7 9.Ch4 0-0 10.c4 Cbd7 11.Dc2 a5 =+ Peric-Sion Castro (Orense 2000)


7...Fb7 8.0-0 0-0 9.e4 Db6 10.Te1 Cbd7 11.Ff1 a6 12.h3 e6


Alors qu'avec leurs deux derniers coups, les blancs semblent se cantonner dans une politique attentiste, c'est le moment judicieux que choisit Fabrice pour augmenter la pression sur le centre.


13.Fg2 exd5 14.Cxd5 Cxd5 15.exd5 Tfe8 16.Txe8 Txe8


À l'issue de l'ouverture, les noirs ont obtenu le meilleur développement et un pion adverse « d5 » dans le viseur difficile à défendre.


17.c3 Cf6 18.Ch2 h5


Il n'est pas sûr que ce coup soit utile selon Fabrice car quelque peu affaiblissant.


19.Cf1 Te5!?


Une idée originale dont la pointe apparaîtra au coup suivant. Fabrice jugeait ainsi la position : « Il est clair que les noirs sont mieux. Néanmoins, s'ils ne font pas quelque chose rapidement, les blancs se développeront et égaliseront. »


20.Ff4 Txd5





Ce sacrifice positionnel de la qualité permet d'ouvrir la grande diagonale avec toujours un avantage dans le développement.


21.Fxd5?!


Son acceptation immédiate est suspecte car elle va entraîner un affaiblissement des cases blanches qui rendra précaire la position du roi blanc. À considérer 21.De2!? Tf5 22.Ce3 avec des complications peu claires après 22...Txf4 23.gxf4 Fxg2 24.Rxg2 d5 25.Df3 Dd6 26.f5!?


21...Cxd5 22.Fg5 Dc6


Avec une impressionnante batterie, dame + fou, qui assure l'avantage. La menace immédiate est 23...Cxc3!


23.f3


Forcé car si 23.Df3 Cxc3! 24.Dxc6 Ce2 25.Rh2 Fxc6 -+


23...b4!


Le plus incisif pour ouvrir la position au service de la paire de fous.


24.axb4 cxb4 25.Dd3


Si 25.cxb4 Fxb2 26.Ta5 Db6 27.Rg2 Cxb4 -+


25...bxc3 26.bxc3 Db6


L'ombre du zeitnot, il n'y avait aucune objection à opposer à 26...Cxc3!


27.Ce3?!


27.Fe3 offrait plus de résistance.


27...Cxc3 28.Tc1?


Une erreur dans une position nettement inférieure qui permet de conclure tactiquement.


28...Dc5!





Menace à la fois 29...Dxg5 et 29...Ce2, le compte est bon.


29.h4 Ce2 30.Dxe2 Dxc1


L'avantage est décisif mais il faut encore atteindre le contrôle du temps.


31.Cf1 Dc6 32.Cd2 d5 33.De7 Ff8 34.De1 a5 35.Da1 a4 36.Ff6 Dc2 37.Cf1 a3 38.Fd4 a2 39.De1 Df5 40.Dc3 Fa6 41.Cd2 Dd3 42.Db2 a1=D 0-1

MARTIGNY - EXPLOIT DE JULIEN CARRON

Julien Carron, étudiant en physique à l'EPFZ, s'impose à Martigny devant une quinzaine de titrés. Il doit sa victoire à une variante de la Sicilienne, la Kalashnikov, qu'il manie en virtuose et qui lui a permis de battre deux des favoris, les GM Dgebuadze (2508) et Meijers (2483), respectivement tête de série numéro un et trois du tournoi.
Deux parties de qualité dignes de figurer sur une prochaine monographie consacrée à la variante. Un concept moderne qui conduit à des positions où l'équilibre est instable avec la concession d'une faiblesse durable, le pion arriéré « d6 » contre une case forte « d4 », soutenue par le puissant pion central « e5 », et un jeu de pièces très dynamique notamment sur l'aile roi.

MEIJERS GM (LAT 2483) - CARRON FM (SUI 2365)
Sicilienne B32, Martigny 2007

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 e5 5.Cb5 d6 6.c4


L'option positionnelle, les blancs verrouillent la case « d5 » pour fixer le pion arriéré, l'inconvénient majeur est l'abandon de la case « d4 ». Plus dynamique est 6.C1c3 a6 7.Ca3 b5 8.Cd5 Cge7 9.c4 Cxd5 10.exd5 Cd4 11.cxb5 et ici une partie Carlsen-Radjabov (Wijk aan Zee 2007) se poursuivit avec le douteux 11...Fe7 (11...Fd7) 12.Fe3 (12.Fc4! 0-0 13.0-0 f5 14.bxa6 f4 15.Cc2 Cxc2 17.Dxc2 f3 18.Fd3! est jugé avantageux par Aagaard) Cf5 13.Fd2 e4 14.bxa6 0-0 15.Fe2 Ff6 avec une position peu claire.


6...Fe7 7.C1c3


Une partie Golodshchapov-Fedorov (Abu Dhabi 2006) se poursuivit avec 7.Fd3 a6 8.C5c3 Fg5 9.Ca3 Fxc1 10.Txc1 Dg5 11.0-0 Cge7 12.Cc2 0-0 13.Te1 Fe6 14.Ff1 Tad8 15.b4 f5 16.b5 Cb8 et les blancs ont réussi à empêcher le cavalier d'occuper la case clé « d4 » mais le contre-jeu noir sur l'aile roi est prometteur.


7...a6 8.Ca3 Fe6 9.Fe2


Un coup de développement logique, l'autre possibilité est 9.Cc2 pour contester « d4 ». Une partie du même tournoi se poursuivit avec 9...Fg5 10.Fd2 (cela ressemble à une perte de temps) Ch6!? 11.Fe2 0-0 12.0-0 Tc8 13.Tc1 Fxd2 14.Dxd2 f5 15.Tcd1 Dh4!? (un pion pour l'attaque) 16.Dxd6 Tf6 17.g3?! (une position critique, au lieu de cet affaiblissement rapatrier la dame en défense sur l'aile roi via 18.Dd3!? mérite considération) Dh3 18.Cd5 Tg6 19.Tfe1? (19.f4 Txg3!? avec au minimum le perpétuel) Ce7! (décisif, permet de gagner un tempo sur la dame en libérant l'accès à la colonne « h » avec une attaque gagnante) 20.Da3 Th6 21.Ff3 f4 22.Fg2 Dxh2 23.Rf1 Tf8! 24.gxf4 exf4 25.Cd4 Fxd5 26.exd5 Cxd4 27.Txd4 f3! 28.Dxf3 Cg5! 29.De3 Ch3! 30.f3 Tg6 31.Td2 Txg2! 32.Txg2 Dh1 33.Tg1 Txf3! 34.Re2 Txe3 35.Rxe3 Cxg1 0-1 Dgebuadze-Carron (Martigny 2007)


9...Fg5


Ce qui différencie cette variante Kalashnikov de la célèbre Sicilienne Sveshnikov c'est l'absence d'un cavalier sur « f6 ». Un des avantages nous révélé avec cette possibilité, au vu de la structure, d'échanger le mauvais fou.


10.0-0 Fxc1


La théorie s'attarde sur 11...Cd4 ou 11...Tc8, cet échange trouve sa justification dans le fait que sur la colonne « c » les pièces lourdes ne sont pas au mieux.


11.Txc1 Cge7


La case naturelle est sans doute « f6 » mais l'idée est de pouvoir venir soutenir l'autre cavalier sur la case forte « d4 ».


12.Dd2


Pour accentuer la pression sur le pion arriéré, plus difficile à défendre après l'échange du fou de cases noires. Toutefois 12.Cc2!?, pour contrôler l'importante case « d4 », était une option intéressante 12...0-0 13.Dd2 Cg6 14.g3 Db6 15.Tfd1 Tad8 16.b4 += Zapata-Ikonnikov San Domingo 2006)


12...0-0 13.Tfd1 Cd4 14.b3


La partie McShane-Chandler (Angleterre 1998) vit la suite instructive 14.Fd3 Fg4 15.Tf1 Cec6 16.Cc2 Cxc2 17.Fxc2 Cd4 18.Fd1 Dh4 19.Fxg4 Dxg4 20.f3 De6 21.Ce2 Cxe2 22.Dxe2 Tfc8 23.a4 Tc6 24.Tfd1 += et, après les simplifications, les noirs se retrouvent avec le problème posé par le pion arriéré.


14...f5


Initie un contre-jeu sur l'aile roi prometteur, certainement la marche à suivre dans cette position.


15.Cc2 Cec6 16.Fd3 Dh4 17.exf5


Les blancs cherchent logiquement à simplifier pour réduire la puissance de l'attaque, il est difficile de proposer une autre solution.


17...Fxf5 18.f3 Tf6 19.Fxf5 Txf5 20.Cxd4 Cxd4 21.Df2?





Avec l'idée d'échanger les dames mais c'est une mauvaise case, correct était 19.De1!?


21...Cxf3!!


Superbe réfutation tactique qui permet de conclure avec une attaque de mat ou la perte de la dame.


22.gxf3 Tg5 23.Rf1 Dh3 24.Re1 Tg2 25.Db6 Dxh2 0-1




LE TITRE DE CHAMPION DE FRANCE POUR UN JUNIOR.

Maxime Vachier-Lagrave, 16 ans, le plus jeune participant du championnat de France, remporte le championnat de France au départage face au tenant du titre et champion d'Europe, Vladislas Tkachiev.
Il égale à quelque mois près la performance d'Etienne Bacrot, toutefois Etienne réussira à conserver le titre pendant cinq années consécutives, un record à battre.
Un autre parallèle intéressant est que si Etienne réussissait à gagner la première édition du Lausanne Youngmasters en 1999, Maxime est le vainqueur de la dernière édition en 2006.
Le tournoi était très relevé avec onze GMI, dont quatre provenant de l'ex-URSS (Tkachiev, Sokolov, Dorfman et Vaïser).
Maxime Vachier Lagrave réalise donc un bel exploit, même s'il a bénéficié du côté hasardeux des départages en s'imposant dans les blitz.
Lorsque je lui demandais après sa victoire s'il envisageait de se lancer dans une carrière de « pro », il répondit :
« Pas encore, je vais entrer à l'Université en première année de mathématique, après on verra. »
Voici la partie qui m'a fortement impressionné.

FONTAINE GM (FRA 2567)- VACHIER LAGRAVE GM (FRA 2595)
Hollandaise A89, Aix-les-Bains 2007

1.Cf3 f5 2.d4 Cf6 3.g3 g6 4.Fg2 Fg7 5.0-0 0-0 6.c4 d6 7.Cc3 Cc6 8.b3


Interroger le cavalier avec la poussée « d5 » est la suite critique, par exemple 8.d5 Ca5 (8...Ce5!? est probablement plus ambitieux) 9.Cd2 c5 conduit à des positions semblables à la variante Panno de l'Est-indienne après 10.Tb1 e5 11.dxe6 Fxe6 12.b4!? cxb4 13.Txb4 Tf7 14.Cd5 Tc8 15.Fb2 +=.


8...e5


Les noirs profitent de se dégager avec cette poussée centrale qui amène des complications intéressantes.


9.dxe5 dxe5 10.Fa3 e4!?





Maxime joue pour le gain et choisit la suite la plus tranchante qui implique un sacrifice de qualité par rapport au logique 10...Te8.


11.Fxf8 Dxf8 12.Cd4 Cxd4 13.Dxd4 Fe6


La menace est 14...Cd5 mais une qualité pour l'initiative c'est pour le moins risqué.


14.Dd2


Maintenir la dame active est à considérer, la pratique retient 14.De5 Ff7 (14...De7!?) 15.Dxc7 (15.Db5!?) Ce8 16.Dxb7 Cd6 17.Dc6 Fxc3 18.c5 (18.Tad1!?) Fxa1 19.Txa1 Cc4 20.bxc4 Tc8 avec des chances égales Fernandez Lopez-Navarro Ciu (Espagne 2001).


14...h5


La référence théorique est 14...Td8 15.Dc1 c6 16.Tb1 h5 17.Td1 Te8 18.Dd2 h4 19.gxh4 (19.Fh3!?) Ch5 20.Tbc1 Fe5 Spacek-Motwani (Luxembourg 1990) et ici 21.e3 Df6 22.f4 avec une position peu claire selon Motwani.


15.Tad1 h4 16.Dg5 Rf7 17.Df4


Il y a 2 objections à opposer au matérialiste 17.Dxh4, l'ouverture de la colonne « h » peut servir éventuellement la tour adverse et la position de la dame devient peu confortable après 17...Fh6 avec la menace 18...g5. Toutefois, après le contre-sacrifice 18.g4!? Cxg4 19.Cd5 (19.Cb5!?) avec l'idée 19.f3 et les compensations sont loin d'être évidentes pour le sacrifice de la qualité, si ce n'est la difficulté pour les blancs de valoriser leur jeu de pièces.


17...Dc5 18.Cb5 hxg3 19.hxg3 Tc8 20.Cd4 Fd7 21.g4?!


Certainement une position critique. Devant la détermination de Maxime de jouer à tout prix pour le gain, les blancs compliquent et cherchent à ouvrir le jeu pour tirer profit de la position peu sûre du roi noir. Plus sûr était 21.Cc2 Fe6 22.Cd4 =.


21...Cxg4 22.Cxf5?


Un sacrifice conséquent mais insuffisant.


22...Fxf5 23.Td5 Dxd5!


Superbe sacrifice de dame. La menace était 24.Txf5 gxf5 25.Dxf5 suivi de 26.Dxc8 +-. Toutefois 23...Df8!? était aussi à considérer.


24.cxd5 Fe5 25.Dc1 Fh2 26.Rh1 Th8 27.Dc4?!


27.e3! semblait impératif.


27...Fd6 28.Rg1 Fh2 29.Rh1


Bien sûr l'échec perpétuel est inévitable mais Maxime a vu plus loin.


29...b5!


Ce coup permet de gagner un tempo sur la dame, sinon les blancs jouaient 30.Fxe4 qui libérait la case « g2 » pour le roi.


30.Dxb5?


Une imprécision, 30...Dc6!? s'opposait à la variante qui va suivre car après 33...Fg1 suivait 34.Dxc7 avec un échec très désagréable.


30...e3! 31.Ff3 Cxf2 32.Txf2 exf2 33.Rg2 Fg1 34.Dc6


Trop tard, 34.Rf1! offrait une meilleure résistance après 34...Th2 35.Fg2 Txg2 36.Dc6! Th2 37.Dxc7 et il n'est pas facile pour le roi de se soustraire à l'emprise de la dame.


34...Th2 35.Rg3 f1=C!! 36.Rf4 Th4 37.Rg5 Fe3


Malgré un terrible zeitnot, Maxime trouve le mat!


38.Rxh4 g5 39.Rh5


Après 39...Cg3 40.Rh6 g4 mat. Une fin de partie conduite avec un self-control impressionnant.


0-1




LA CHINE VICTORIEUSE FACE À LA RUSSIE

À l'aube du 3ème millénaire les deux plus grandes puissances émergentes, l'Inde et la Chine, s'affirment aussi de plus en plus comme l'avenir de la planète échecs.
Ce n'est donc q'une demi-surprise de voir une sélection composée des meilleurs espoirs russes s'incliner à Nizhniy Novgorod (Russie) face à la Chine sur le score de 52,5 points à 47,5.
Toutefois, ce qui me semble le plus difficile à comprendre est que, malgré le fait que les échecs n'ont pas une grande popularité en Chine, une poignée de talents, à peine quelques dizaines, puissent venir à bout aussi facilement de la plus grande puissance échiquéenne du XXème siècle.
En effet, les descendants de l'ex-URSS sont les héritiers d'une école, qui a rencontré un succès populaire avec de nombreux entraîneurs et qui a régné sans partage depuis la fin de la 2ème guerre mondiale jusqu'à nos jours.
Les joueurs chinois, au contraire, sont regroupés dans une même école à Pékin et étudient tous ensemble avec quelques professeurs et des ordinateurs.
Aujourd'hui ils se réclament d'une école qui distille la « pensée pure », une singularité qui consiste à s'extraire, avant de commencer la partie, de toute ingérence extérieure pour se plonger uniquement et complètement dans la partie.

WANG GM (CHN 2624)- TIMOFEEV GM (RUS 2650)
Sicilienne B51, Nizhniy Novgorod 2007

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 d6 4.0-0 Fd7 5.Te1 Cf6 6.c3 a6 7.Ff1 Fg4 8.d4


Une position basique face à la variante de Moscou. Quelques mois auparavant Wang avait joué plus rampant avec 8.h3 Fxf3 9.Dxf3 g6 10.d3 Fg7 11.Fe3 Cd7 12.Cd2 0-0 13.Dd1 b5 14.a3 sans rien obtenir après 14...Tc8 15.f4 Cb6 16.Cf3 Dd7 17.Ff2 e5 18.fxe5 Cxe5 19.Tc1 Cxf3 20.Dxf3 f5 = Wang-Cheparinov (4ème du match 2007)


8...cxd4 9.cxd4 d5


Dangereux est 9...Fxf3 10.gxf3 d5 11.e5 Ch5 12.f4 g6 13.f5 Cg7?! (Une recommandation du MI Palliser, 13...Db6 !? mérite examen) car maintenant les blancs peuvent développer une violente initiative sur l'aile roi, la partie Papin-Vachier Lagrave (Heraklion 2004) se poursuivit avec 14.f6 exf6 15.exf6 Ce6 16.Cc3 Fb4 17.Fg2 0-0 18.a3 Fa5 19.b4 Fb6 20.Cxd5 Fxd4 21.Ce7 Rh8 22.Fh6 +-


10.e5 Cg8


Le coup qui s'impose pour recycler le cavalier sur une case plus active, mais possible est 10...Cd7 11.e6!? (11.Fe3) fxe6 12.h3 Fxf3 13.Dxf3 Cxd4 14.Dd1 Cc6 15.Txe6 Cf6 16.Cc3 Rf7 17.Te1 e6 18.Fg5 Fc5 avec des chances égales Hou Fi-Galliamova (Coupe de l'Oural 2007)


11.e6!?


Wang avait été victime de cette préparation lors du Youngmasters Lausanne 2006 et à son tour il utilise la recette. Le coup logique est 11.Cc3 mais 11...e6 s'oppose à la suite de la partie.


11...Fxe6


La partie Maze-Tiviakov (France 2007) est instructive après 11...fxe6 12.Cbd2 Dd6 (12...Cxd4 ?? 13.Da4 +-) 13.Cb3 g6 14.h3 Fxf3 15.Dxf3 Fh6 16.Dg4 Cf6 17.Dxe6 (17.Dh4!?) Dxe6 18.Txe6 Fg7 avec des chances égales.


12.Txe6!


Ce sacrifice positionnel de la qualité est la pointe de la variante et comme le remarque Maxime : « Au début on ne voit pas l'utilité de la poussée « e5-e6 », puis après on se rend compte que l'adversaire ne peut pas développer l'aile roi. »


12...fxe6 13.Db3!?


13.Cc3 Cf6 14.g3 g6 15.Fh3 Fg7 16.Cg5 0-0 (Les noirs décidèrent de restituer le matériel pour sécuriser le roi.) 17.Cxe6 Db6 18.Ca4 Da7 19.Cxf8 Txf8 20.Fe3 += Vachier Lagrave-Wang (Lausanne 2006)


13...Ca5


À considérer 13...b5!? et si 14.a4 pour presser sur l'aile dame 14...b4!? suivi d'un rapide « ...g6 » pour développer l'aile roi.


14.De3 Tc8 15.Cc3 Dd6 16.g3! g6 17.Fh3 Fh6 18.De2


Le cavalier à la bande permet de conforter l'initiative blanche qui peut exercer une pression désagréable sur « e6 ».


18...Tc6 19.Fg5


Subtil, les blancs empêchent le cavalier de l'aile roi de se développer.


19...Rf8?!


Le roi se rend sur la case « g7 » pour aider au développement. 19...Fxg5 20.Cxg5 Cf6 semblait une option supérieure.


20.Te1 Rg7 21.Fxh6 Cxh6 22.Fxe6





Ce fou divise l'échiquier et laisse les noirs avec des pièces mal coordonnées et un roi quelque peu à découvert, des compensations avantageuses pour la qualité.


22...Te8 23.Cxd5 Cg4


Tarrasch aimait à dire que « Une seule pièce mal placée et c'est toute la position qui est mauvaise ». Ici c'est les 2 cavaliers qui sont mal placés.


24.Dd2 Cf6


Un peu mieux 24...Cc4 25.Dg5 Cf6 26.Cf4 +- avec la menace 27.Fxc4 Txc4 28.Ce6 Rg8 (28...Rf7 29.Ce5!) 29.Dh6 et les noirs doivent donner la dame pour éviter le mat.


25.Dxa5 b6 26.Cxf6 exf6 27.Dd2


Jolie pointe basée sur la fourchette 27...Txe6 28.Txe6 Dxe6 29.d5 +-


27...Te7 28.Rg2 b5 29.h4 h5 30.Fb3 Tcc7 31.d5


Avec un puissant pion passé et cavalier/fou contre tour, l'avantage matériel avec une position complètement gagnée. Maintenant ce n'est plus que la fameuse affaire de technique. Un exemple 31...Txe1 32.Dxe1 Te7 33.Dd1 suivi de 34.Cd4 avec la menace 35.Dxh5 etc.

1-0

ANNONCE DE TOURNOIS

OPEN DE LA ST JEAN
Il s'est terminé le 12 août, classements après 9 rondes :
1.Cherniaev g (RUS 2501) 7,5 points 2-4.Stojanovic g (SBG 2601), Landenbergue m (SUI 2458), Korneev g (RUS 2565) tous 7 points 5.Gerber m (SUI 2387) 6 points 6-11.Estremera m (ESP 2375), Calzetta gf (ESP 2278), Stenz (SUI 2015), Daverio (SUI 2051) tous 5,5 points. 33 participants http://www.opendestjean.ch

OPEN DE MARTIGNY
Classements après 7 rondes, 90 participants
1.Carron f (SUI 2365) 6 points 2-6.Huss m (SUI 2320), Kelecevic m (BIH 2383), Dgebuadze g (BEL 2508), Filipovic m (CRO 2428), Gaponenko gf (UKR 2458) tous 5,5 points 7-10.Meijers g (LAT 2483), Bratanov m (BUL 2459), Habibi m (GER 2272), Arun m (IND 2448) 5 points. http://www.uve-wsb.ch

OPEN DE NYON
Joué du 24 au 26 août, classement après 5 rondes :
1.Claude Landenbergue (2484), 4.5 points 2-5.David Burnier (2281), Pascal Guex (2182), Jean-Robert Vesin (2255), Remzi Ajeti (2045) tous 4.0 points 29 participants.

OPEN DU JEUNE GENEVOIS
Joué du 5 au 8 septembre, classement après 5 rondes :
1-2.Ruiz (SUI 2024) et Cherniaev g (RUS 2470) 4,5 points 3-4.Olivier m (FRA 2370) et Boffa (SUI 1966) 4 points 5.Manojlovic (SUI 1897) 3,5 points 6-9. Gerber m (SUI 2356), Cherrad (SUI 1885), Jagstaidt (SUI 2090) et Daverio (SUI 2017) 3 points 10.Kalajzic (CRO 2227) 2,5 points etc. 24 participants.

OPEN DE LAUSANNE
Joué du 14 au 17 septembre, il a vu la victoire de la jeune Francaise, Pauline Guichard, 19 ans, qui s'impose en solitaire devant 86 participants dont plusieurs titrés.
Classement à l'issue de la 7ème ronde :
1. Pauline Guichard mf (FRA 2278) 6 points 2-6.Cyril Marzolo m (2491), Florin Gheorghiu g (ROM 2357), Ovidiu Foisor m (ROM2423), Andreas Huss m (SUI 2320), Alexander Raetsky g (RUS 2423) tous 5.5 points 7-10.Joseph Gallagher g (SUI 2481), David Burnier f (SUI 2299), Cristina Foisor mf (ROM 2372), Nedeljko Kelecevic m (BHI 2383 ) tous 5 points etc.
http://www.lausanneyoungmasters.com

ECHALLENS ACTIVE CHESS
Joué le samedi 13 octobre, classement après 9 rondes :
1.Landenbergue m (SUI 2452) 7,5 points. 2-4. Ermeni (KOS 2276), Meszaros m (HUN 2404) et Preissmann f (SUI 2297) 7 points. 5-8. Horvath T m (HUN 2419), Lamoureux m (FRA 2360), Charmier (FRA 2215) et Duratti (FRA 2190) tous 6,5 points. 9-10.Piazza (ITA 2085), Steenhuis (SUI 2179) 6 points etc. 64 participants
http://www.sissa.ch/echallens

OPEN DE LUCERNE
Du 1 au 4 novembre, 7 rondes, 1er prix 1500-CHF
http://www.sktribschen.ch

BERNE ACTIVE CHESS
Le 4 novembre, 7 rondes de 20 minutes.
http://www.asvgurten.ch.vu

PAYERNE TOURNOI DU COMPTOIR
Le 11 novembre 5 catégories.
http://www.echecs-payerne.com

OPEN DE DELEMONT
Du 16 au 18 novembre, 5 rondes, 1er prix 1500-CHF
http://www.juraopen.org

OPEN DE LUGANO
Du 16 au 18 novembre, 5 rondes, 1er prix 1200-CHF
http://www.chessevent.ch

OPEN DE BULLE
Du 23 au 25 novembre, 5 rondes, 1er prix 800-CHF
http://www.fvde.ch/Gruyere

ST-BLAISE ACTIVE CHESS
Le 1er décembre, 7 rondes de 25 minutes, 1er prix 400-CHF
http://www.ance.ch

STAFA PHONAK ACTIVE CHESS
Les 1 et 2 décembre, 11 rondes de 20 minutes, 1er prix 1200-CHF
http://www.phonak.ch/schach

ASCONA FESTIVAL INTERNATIONAL
Du 3 au 9 décembre, nombreux tournois, Chess Open 1er prix 4000-CHF
http://www.chessevent.ch

LEISSIGEN OPEN
Du 7 au 9 décembre, 5 rondes, 1er prix 300-CHF
http://www.scachecke.ch

WEINFELDEN ACTIVE CHESS
Le 9 décembre, 2 catégories, 7 rondes de 20 minutes, 1er prix 1000-CHF
http://www.scach-weinfelden.ch

ZUG ACTIVE CHESS
Le 9 décembre, 7 rondes de 20 minutes, 1er prix 250-CHF
Info E-mail: willi.duerig@bluewin.ch

ZURICH OPEN DE NOEL
Du 26 au 30 décembre 2 catégories, 7 rondes, 1er prix 2500-CHF
http://www.weihnachtsopen.ch

LES SITES INDISPENSABLES POUR SUIVRE L'ACTUALITE EN SUISSE


* LE SITE DE LA FEDERATION SUISSE
http://www.schachbund.ch

* LE SITE DE LA FEDERATION VAUDOISE
http://www.fvde.ch

* LE SITE DU SWISS CHESS TOUR
http://www.beochess.ch

* UNION VALAISANNE DES ECHECS
http://www.uve-wsb.ch

* L'INFO SUR GENEVE
http://www.ceg.ch

A DECOUVRIR POUR LES PARTIES COMMENTEES


* LE SITE DE REYES "MIEUX JOUER AUX ECHECS"
Avec la partie culture animée par Dany Sénéchaud. http://www.mjae.com/

* DECOUVREZ LE SITE QUI MONTE A LA POINTE DE L'INFO!
Un travail exemplaire de la part de Thierry Foissez. http://www.echiquier-nicois.org

* LE SITE DU FAMEUX CHRONIQUEUR DE LIBE JEAN-PIERRE MERCIER
http://echecs.blogs.liberation.fr/

* CHESSBASE et les fameux logiciels
http://www.chessbase.com/ & http://www.chessbase.ch/

* LES EDITOS DE DAMIR LEVACIC
http://www.cannes-echecs.org/

* LE SITE D'ALEXANDRA KOSTENIUK
http://www.kosteniuk.com

* L'INFO EN ALLEMAND
http://www.schach.com/ie4/index.htm

* L'INFO EN ANGLAIS
http://www.chesscenter.com/twic/twic.html

* SOUTENEZ L'ACP LE SITE DES JOUEURS PROFESSIONNELS
http://www.chess-players.org/eng/index.html

* LES STAGES INTERNATIONAUX Echecs & Patrimoine en Provence.
http://www.echecsetpatrimoine.org/

* UN PETIT CLIN D'ŒIL A :
CRISTOPHE BOUTON
http://echecs64.blog.20minutes.fr/

GILLES MIRALLES
Le mentor des juniors genevois
http://www.lechessblog.com

ECHECS-X
http://www.echecs-x.com
Un nouveau site avec des actualités, portraits de joueurs, parties commentées.

ECHIQUIER LEMPDAIS
http://echiquierlempdais.hautetfort.com/
Un voisin à visiter.

LA REVUE ITALIENNE
Torre & Cavallo Scacco !
http://www.messaggerie.it/

* TRIBUNE DE GENEVE
Tous les samedis dans la "TRIBUNE DE GENEVE" une chronique d'échecs avec info, parties et études.

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE: g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:
| Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées |

Publié le 17/10/2007 - 15:04 , Mis à jour le 23/11/2007 - 22:24