La chronique de Georges Bertola du 23 mars 2007
Van Wely - Ivanchuk, Monaco 2007 ; Anand - Carlsen, Linares 2007 ; Alekseev - Novikov, Moscou 2007 ; Fedorchuk - Krisonov, Cappelle la Grande 2007 ; Wirig - Timoshenko, Cappelle-la-Grande 2007 ; Alekseev - Istratescu, Poikovsky 2007.

ECHECS EN SUISSE :
La chronique de Georges Bertola du 23 mars 2007

www.tribune.ch

LES SUPERSTARS À MONACO

La 16ème édition du « Melody Amber » qui porte le nom de la fille de son mécène, Joop Van Oosterom, se dispute actuellement à Monaco.
Je me souviens du premier tournoi joué en 1992 à Roquebrune, dans un hôtel surplombant la mer avec une vue panoramique exceptionnelle et qui avait servi de décors pour tourner une scène d'un fameux film de « James Bond ».
Quinze ans après, seul deux joueurs de la première édition sont encore de la partie, Ivanchuk, qui avait remporté le tournoi et Anand, second, qui devançait alors Ljubojevic, Korchnoï et Karpov, 3ème ex-aequo.
Le joueur lausannois Pierre Meylan était présent lors de la première ronde et, malgré ce plateau de rêve qui réunit la crème des échecs, il remarque :
« Quasiment aucun spectateur ! »
Il révèle l'aspect positif d'une telle situation, le spectateur, dans ce cadre intimiste peut « suivre de très près les analyses post-mortem » de tous les joueurs.
À noter aussi deux personnalités indissociables de l'évènement, l'arbitre Geurt Gissen, toujours présent, et l'absence toujours remarquée de celui qui apparemment n'a jamais été invité, Garry Kasparov!
Avant de débuter la première ronde l'arbitre a dit deux choses remarquait Pierre:
-Annoncer le résultat pour éviter toutes confusions, surtout à l'aveugle.
-Suivez-moi, je vais vous montrer le chemin obligatoire pour aller aux toilettes pendant la partie à l'aveugle. (Le syndrome d'Elista, non simplement pour éviter de voir un écran sur lequel apparaissaient les pièces alors que les joueurs introduisent les coups sur des ordinateurs avec des échiquiers vides.)
Et ils sont tous sortis...

Ivanchuk a joué pratiquement sans regarder l'écran pendant sa première partie, les 64 cases n'ont plus de secret et se sont incrustées définitivement dans son cerveau.
Pourtant Ivanchuk fait partie de ceux qui se sont simplement levés pendant la partie et ont attendu que l'arbitre les accompagne. Ils avaient sans doute déjà oublié l'itinéraire!

Voici cette première partie à l'aveugle impressionnante.

VAN WELY (NED 2683)- IVANCHUK (UKR 2750)
Anglaise A17, Monaco 2007

1.c4 Cf6 2.Cc3 e6 3.Cf3 Fb4 4.Dc2 0-0 5.a3

Un système qui évite d'entrer dans la Nimzo-indienne, avec à la clé, le gain de la petite qualité, soit la paire de fous.

5...Fxc3 6.Dxc3 b6 7.e3

L'autre possibilité est de développer le fou en contre-fianchetto sur 7.g3 qui a aussi ses partisans.

7...Fb7 8.Fe2 d6 9.0-0 a5

Plus usuel est 9...Cbd7 qui toutefois permet de gagner de l'espace sur l'aile avec la poussée « b4 ».

10.b3 Cbd7 11.Fb2 De7 12.d4

Le problème essentiel des noirs est comment neutraliser la batterie Fou + dame et la poussée «e5 » est une option intéressante. Ce coup écarte cette possibilité mais cède la case clé « e4 » à l'adversaire.

12...Ce4 13.Dc2 f5 14.Ce1

Un repli stratégique pour chasser l'ennuyeux cavalier adverse.

14...Dg5

La dame s'active dangereusement avec le pion « e3 » pour cible ce qui force les blancs à un coup défensif supplémentaire pour pouvoir réaliser la poussé « f3 ».

15.Dc1 Tf6

Encore une pièce à l'attaque sur l'aile roi, un plan que l'on applique dans la Hollandaise ou la Nimzo-indienne.

16.f3



16...Dh5!

Ce clouage empêche la capture du cavalier, sans doute la position critique.

17.g4?!

Une nouveauté, les blancs essayèrent 17.Fd1 Th6 18.fxe4 Dxh2 19.Rf2 Cf6 20.Re2 dans la partie Miton-Balogh (Grundfors 2005) mais 20...Cxe4!? semble offrir des compensations suffisantes avec seulement 2 pions pour la pièce. Toutefois, le roi blanc exposé au centre, entrave la coordination des pièces par rapport au jeu dynamique des noirs.

17...fxg4 18.fxe4 Th6 19.Tf2 Fxe4

Par rapport à la partie précitée, le roi blanc est encore plus mal sur l'aile roi affaiblie, la menace est 20...Tf8 et toutes les pièces attaquent.

20.Dd2

Avec l'idée de défendre le roi depuis la 2ème traverse après 20...Tf8?! 21.Txf8 Cxf8 22.Fd3 etc.

20...Dh4!

La dame se décloue pour pousser le pion « g », l'attaque est imparable.

21.Fd3 g3 22.Tg2 gxh2 23.Rh1 Tf8

Un massacre, maintenant c'est via la colonne « f » qu'Ivan peut conclure l'attaque de mat.

24.Cc2 Thf6 25.d5 e5

Plus expéditif 25...Tf2 et Rybka annonce mat en 5!

26.De1 Fxg2 27.Rxg2 h1=D 0-1

C'est mat en 2, assez fabuleux pour une partie jouée à l'aveugle !! Chapeau bas Mister Ivanchuk.

ANAND LE RETOUR EN FORCE

L'ex-champion du monde FIDE Anand, 38 ans, meilleur joueur de tous les temps provenant du continent asiatique, s'impose à deux reprises face à Carlsen au super tournoi de Moralia/Linares.
Longtemps considéré comme le talent naturel le plus doué de sa génération, il échoua pourtant à deux reprises contre Karpov et Kasparov dans sa quête pour le titre suprême.
Puis, il fut écarté de manière arbitraire face aux plus jeunes talents comme Leko et Topalov dans la course pour le titre contre Kramnik, alors qu'il était un prétendant légitime.
Son retour en force à Linares démontre encore, si nécessaire, qu'il reste un des meilleurs joueurs du monde.
Voici une brillante victoire de Vishy opposé à Carlsen. Il faut toutefois relever que ce dernier s'impose avec brio dans l'élite mondiale en poursuivant une ascension fulgurante et son mental résiste à toutes épreuves puisque la ronde suivante il prit sa revanche contre l'autre vétéran du tournoi, Vassily Ivanchuk.
Site officiel : http://www.ajedrezmorelialinares.org.mx

ANAND (IND 2779) - CARLSEN (NOR 2690)
Espagnole C96, Linares 2007

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Fe7 6.Te1 b5 7.Fb3 d6 8.c3 0-0 9.h3 Ca5 10.Fc2 c5 11.d4 Cd7

La variante Keres tombée quelque peu en désuétude. Le GM Arnaud Hauchard dont je respecte l'excellente qualité des analyses sur le site d'Europe-Echecs, parle d'un système de grand-père. Je ne suis absolument pas d'accord car il faut rappeler que Keres né le 7 janvier 1916 aurait pu être un copain à mon père, l'oncle de Victor, le grand père de Nonoche mais au mieux l'arrière grand-père de Magnus!
Paul Keres était certainement un joueur qui aurait pu endosser le costume de champion du monde si la tourmente de la 2ème guerre mondiale n'avait pas si lourdement pesé sur son destin.
Voici comment Keres justifiait ce coup assez insolite:
« Ce coup présente quelques avantages indubitables. En premier lieu, il libère la case « f6 » pour le fou, lequel pourra accumuler de la pression sur « d4 » avec le renfort du « ...Cc6 ». En second lieu, la dame ne se compromet pas trop tôt et laisse ouverte la possibilité de participer au siège du pion « d4 » en se dirigeant vers « b6 ». En troisième lieu, le pion « f » est libre de se rendre sur « f5 » si les blancs se décident pour la fermeture du centre avec « d5 ».

12.d5 Cb6 13.Cbd2

Fischer avait opté pour le coup à double tranchant 13.g4, qui verrouille « f5 » mais affaiblit l'aile roi, contre Keres à Curaçao en 1962!

13...g6

Le GM Davies est pour une solution plus expéditive et propose 13...f5 14.exf5 Fxf5 15.Fxf5 Txf5 16.Ce4 Rh8!? avec l'idée de libérer la case « g8 » pour la dame avec pression sur « d5 ». La pratique retient 16...Dd7 17.b3 Cb7 18.Fe3 Taf8 += Spoelman-Brynell (Wijk aan Zee 2007).

14.b4 cxb4 15.cxb4 Cac4 16.Cxc4 Cxc4 17.Fb3

Anand s'écarte de la partie Leko-Mamedyarov jouée quelques mois auparavant lors du Mémorial Tal à Moscou. Elle se poursuivit avec 17.Fh6 Te8 18.Fb3 Fd7 19.De2 Cb6 20.Tac1 Tc8 21.Fe3 += etc.

17...Cb6

Selon Sakaiev plus précis était 17...Fd7 pour contester plus facilement la colonne « c ».

18.Fe3 Fd7 19.Tc1 Tc8 20.Txc8 Fxc8 21.Dc2 Fd7 22.Tc1

Nette domination positionnelle des blancs avec des pièces plus actives et un contrôle de la colonne « c ».

22...Ca8

Un coup pesant pour éviter l'échange des dames qui pouvait survenir sur « c7 » avec l'arrivée d'une tour qui infiltrait l'aile dame.

23.Dd2 Db8 24.Fg5!!



A première vue incompréhensible, les blancs permettent l'échange du mauvais fou adverse (si 24...f6 25.Cxe5! dxe5? 26.d6 +-) mais la suite de la partie démontrera que c'est une idée géniale!

24...Fxg5 25.Cxg5 Tc8 26.Tf1!

Non, Anand ne s'est pas trompé, il abandonne la colonne « c » pour entreprendre une attaque sur l'aile roi après avoir affaibli les cases noires.

26...h6

Logique pourtant 26...Cb6 était à considérer même si 27.f4! semblait dangereux comme le montre la variante 27...h6?! 28.Cxf7! Rxf7 29.fxe5 Rg7 30.exd6 avec trois pions passés centraux, si 30...Dxd6? 31.Dd4 +-. Si Carlsen avait anticipé le coup suivant il aurait joué probablement 26...Db6!? pour rapatrier la dame en défense sur l'aile roi.




27.Ce6!!

Certainement une surprise de taille pour le jeune prodige norvégien.

27...Rh7

L'acceptation du sacrifice conduisait à un avantage blanc comme le montre la variante explorée par Hauchard 27...fxe6 28.dxe6 Fe8 29.e7 Rg7 30.Dd5! Tc4 (c'est le seul coup pour enrayer la puissance de la batterie D+F) 31.Fxc4 bxc4 32.Dxc4 +- avec l'aide de Rybka je poursuis avec 32...Cc7 (32...Fb5 33.De6!) 33.Tc1 Cb5 34.Dc8 Dxc8 35.Txc8 Rf7 36.Ta8 et les blancs obtenaient deux pions passés liés sur l'aile dame.
Le GM Sakaiev propose une solution plus radicale avec 29.Dxh6!? Cb6 30.e7 Cc4 31.Df8 Rh7 32.f4! qui conduit apparemment à une attaque gagnante car le roi est trop isolé pour survivre. Pas si clair après 32...d5!? comme le montre la variante 33.fxe5? (33.f5! dxe4?! 34.Tf6! est certainement la marche à suivre) Dxe5 34.Tf4 Da1 35.Rh2 De5 36.exd5 Cd2! 37.g3 De2 38.Tf2 Ce1 39.Rg1 De1! avec des ressources.

28.f4 Da7

A nouveau l'acceptation du sacrifice conduisait à un avantage blanc, par exemple 28...fxe6 29.dxe6 Fe8 30.f5 Db6 31.Rh2 gxf5 32.exf5 Dd4 33.Dxd4 exd4 34.f6 et les 2 pions passés compensaient avantageusement la pièce.

29.Rh2 Fe8 30.f5 gxf5 31.exf5

Plus précis 31.Cf8! pointé par Hauchard 31...Rg7 32.exf5 car Rxe8? permettait 33.f6! avec des problèmes insolubles pour le roi noir.

31...f6

En acceptant ce cavalier monstrueux les noirs sont complètement dominés sur le plan positionnel car il apporte un soutien logistique décisif pour faciliter l'invasion des pièces blanches via les colonnes « c » ou « g ».

32.Te1 Cc7?

Définitivement perdant, un peu mieux 32...Ff7 33.Te3 Cb6 34.Tg3 Tg8 etc.

33.Tc1 Fd7 34.Tc3 e4 35.Tg3 Ce6 36.dxe6 Fe8 37.e7!

La menace 38.Fg8 suivi de 39.Dxh6 court-circuite la défense.

37...Fh5 38.Dd6 1-0

REFUTATION D'UNE VARIANTE Voici une victoire du champion du Russie, souverain sur ses terres, qui remporte l'Open de l'Aeroflot avec à la clé un ticket pour le prochain super tournoi de Dortmund.
http://www.aeroflotchess.com

ALEKSEEV (RUS 2661) - NOVIKOV (RUS 2535)
Caro Kann B15, Moscou 2007

1.e4 g6 2.d4 Fg7 3.Cc3 c6 4.h3 d5

La croisée des chemins, cette poussée caractérise la Caro-Kann alors que 4...d6 entrait dans la défense moderne ou la Pirc.

5.Cf3 Cf6 6.e5 Ce4 7.Cxe4 dxe4 8.Cg5

IL y a plusieurs années, le GM Speelman qui défendait le point de vue des noirs, pensait que c'était une variante critique sans pouvoir démontrer encore clairement l'avantage de l'attaque blanche sur l'aile roi.

8...c5 9.Fc4 0-0 10.c3 cxd4 11.cxd4 Cc6 12.Fe3 b5?!

Aventureux, l'idée est de gagner un tempo basé sur le tactique « ...Da5 » pour installer le fou sur la grande diagonale et ainsi contester avantageusement le centre. Au vu de la suite de la partie, cette idée semble réfutée et 12...h6!? devient donc une nécessité.
Une partie Rozentalis-Foisor (Cappelle la Grande 2007) se poursuivit avec 12...cxd4 13.cxd4 h6 14.Cxe4 Td8 15.Df3 Ff5 16.g4 Cxd4 17.Fxd4 Txd4 18.Fxf7 Rxf7 19.gxf5 Dxe5 20.fxg6 Rg8 21.Te1 Tf8 = avec des ressources.

13.Fb3 Fb7 14.h4! Da5 15.Rf1!

Garder les dames sur l'échiquier est à l'avantage de l'attaquant.



15...h5?!

Pour ralentir l'attaque sur l'aile roi, la pratique retient 15...Tad8 16.h5 Cxd4? (16...Cxe5 17.Cxh7! Lau-Sandhi, Autriche 2000) 17.Fxd4 Db4? 18.hxg6 hxg6 19.Dg4! Txd4 20.Dh3 Tfd8 21.Fxf7 Rf8 22.Dh8!! 1-0 Fernandez Romero-Diaz Castro (Dos Hermanas 2006)

16.g4! Tad8

Si les noirs ne trouvent pas un renforcement sérieux la variante est à jeter, 16...hxg4 17.h5! et l'aile roi vole en éclat.

17.gxh5 Cxe5 18.hxg6 Cf3

Cette tentative pour empêcher la dame d'accéder sur la case « h5 » est forcée mais insuffisante.

19.Cxf7 Txf7 20.Fxf7 Rf8 21.h5 b4 22.h6 Fa6 23.Rg2



Malgré les apparences le roi blanc est en relative sécurité, les noirs sont dans l'incapacité de maîtriser les deux puissants pions passés.

23...Ff6 24.h7 Rg7 25.d5

Plus expéditif 25.Fh6 Rh8 26.Fg8! et il n'y a rien à opposer à 27.g7 Fxg7 28.Fxg7 Rxg7 29.h8=D.

25...Dc7 26.h8=D Txh8 27.Txh8 Rxh8 28.Dh1 Ch4 29.Dxh4 Fxh4 30.Fd4 Ff6 31.Fxf6 exf6 32.Th1 Rg7 33.Th7 Rf8 34.g7 1-0

CAPPELLE-LA-GRANDE (France)
Le Chinois WANG Yue (CHN 2644) gagne le tournoi en obtenant 7/9 ex-aequo avec les GM MIROSHNICHENKO Evgenij (UKR 2633), GASHIMOV Vugar (AZE 2658), ARUTINIAN David (GEO 2552), DROZDOVSKIJ Yuri (UKR 2562) et YEMELIN Vasily (RUS 2539).
Cette 23ème édition remporte un grand succès avec plus de 600 joueurs provenant de 57 pays dont 93 grands-maîtres et 81 maîtres internationaux.
À relever la très bonne prestation du MI genevois Claude Landenbergue (SUI 2445) avec 6 points et une performance de 2506.
Site officiel : http://www.cappelle-chess.com

FEDORCHUK (UKR 2601) - KRISONOV (LAT 2434)
Espagnole C67, Cappelle la Grande 2007

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Cf6 4.0-0 Cxe4 5.Te1

Le champion du monde Vladimir Kramnik a redonné un second souffle à la variante de Berlin qui est à nouveau sous le feu des projecteurs. Ce coup relativement peu ambitieux offre des chances pratiques incontestables.

5...Cd6

Plus faible est 5...Cf6?! 6.Cxe5 Cxe5 7.d4! avec des problèmes sur la colonne
« e ».

6.Cxe5 Fe7 7.Ff1!?

Plus positionnel que l'agressif 7.Fd3 qui a l'inconvénient de bloquer le pion
« d ».

7...0-0 8.d4 Cf5 9.d5!?

Après le plus solide 9.c3 il est difficile d'obtenir quelque chose avec les blancs comme le démontre le MI Kaufman après 9...Cxe5 10.Txe5 d6 11.Te1 d5 12.Ff4 Fd6 13.Fxd6 Cxd6 14.Cd2 Ff5 = C'est le point faible de la variante, la symétrie de la structure réduit les possibilités de compliquer.

9...Cxe5 10.Txe5 d6 11.Te1 Ff6

Ici le fou est exposé, un plan intéressant de développement recommandé par le MI Kaufman est 11...Fd7 12.Cd2 Te8 13.Ce4 c6 14.Ff4 avec un avantage blanc minimal, la partie Sevillano-Conquest (Dhaka 1995) se poursuivit avec 14...Bb6 15.c4 cxd5 16.cxd5 Tac8 17.Dd2 Ff8 18.Tad1 Ch4 19.Fe3 Dc7 20.Tc1 Db8 21.Txc8 Txc8 22.Da5 b6 23.Db4 Cg6 +=

12.Cd2 Fg5

Une petite subtilité pour échanger les fous de cases noires.

13.Fd3



La pratique retenait 13.c3 Fd7 14.g3 Te8 15.Ce4 Fxc1 16.Txc1 Ch6 17.f3 Cf5 18.Dd2 c6 19.dxc6 bxc6 20.Df2 Fe6 21.Td1 d5 22.Cc5 Df6 23.Td2 Te7 24.Tde2 Tae8 += meilleure structure et un fou « f1 » potentiellement supérieur. Carlsen-Cheparinov (Wijk aan Zee 2006)

13...Ch6

13...Te8!? était certainement plus logique, mais les noirs cherchent avant tout les simplifications.

14.c4 Ff5 15.Fxf5 Cxf5 16.Ce4 Fxc1 17.Txc1 Te8 18.Tc2 Ch6?!

Les atermoiements du cavalier vont permettre aux blancs de s'emparer d'une dangereuse initiative grâce à leurs pièces parfaitement coordonnées.

19.Tce2 Dd7 20.Db3 b6 21.Dh3!

Une invitation à échanger les dames qui ne peut être acceptée car le coup intermédiaire 22.Cf6 gagnait du matériel.

21...f5 22.Rf1 Cf7?

Les blancs menaçaient 23.Cf6 gxf6 24.Dxh6 avec destruction de l'aile roi mais cette retraite (22...Cg4!?), qui occupe la case de fuite du roi, va permettre de combiner sur le thème de la faiblesse de la 8ème rangée.



23.Cc5!

La réfutation!

23...dxc5 24.Dxf5!

La pointe, la dame noire va bientôt être dans l'impossibilité de défendre la 8ème traverse.

24...Da4 25.b3 Txe2 26.bxa4 Txe1 27.Rxe1 Te8 28.Rd2 Ce5 29.Rc3

Avec un net avantage matériel mais encore quelques petits problèmes techniques pour éviter que les noirs ne construisent une forteresse.

29...Te7 30.a5!?

Un plan de gain instructif, les blancs cherchent à affaiblir l'aile dame avec l'idée en filigrane de créer un candidat à la promotion.

30...Cd7 31.a6 g6 32.Df4 Cf8 33.Df6

Il n'y a rien à opposer à la manœuvre « Df6-c6-b7-a7 ».

1-0

LE MI ANTHONY WIRIG DECROCHE UNE NORME DE GM

WIRIG (FRA 2433) - TIMOSHENKO (UKR 2563)
Ouest Indienne E15, Cappelle-la-Grande 2007

1.d4 Cf6 2.Cf3 e6 3.c4 b6 4.g3 Fb7 5.Fg2 Fe7 6.0-0 0-0 7.Cc3 Ce4 8.Fd2 f5 9.d5 Ff6

Plus de la moitié des coups ont été joués dans cette miniature. La position est parfaitement théorique et vous la retrouvez dans « L'Ouest indienne expliquée » signé Peter Wells publié récemment chez Olibris.
Sachant que le GM ukrainien n'est pas né de la dernière averse je pensais donc qu'il devait s'agir d'une gaffe monumentale comme les commettent les GM dans les parties du matin. C'est du moins l'explication que m'avait donné Igor Kenkin pour justifié une mauvaise partie. « Le matin je joue avec plus de 200 points Elo... de moins. »

10.Dc2

La partie modèle de l'ouvrage précité Beliavsky-Stefansson (Istanbul 2000) se poursuivait avec 10.Tc1. Ici la dame affaiblit « d5 » et la suite critique est selon la théorie 10...Fxc3 11.Fxc3 exd5 12.cxd5 Fxd5 avec des compensations peu claires pour le pion.

10...Ca6 11.Cxe4 fxe4 12.Dxe4 Fb2?!

La pratique retient 12...exd5 13.cxd5 Cc5 14.Dc2 Te8 15.Fe3 Txe3 (un sacrifice de qualité quelque peu spéculatif pour désorganiser le jeu blanc mais 15...Fxd5 16.Cg5! Fxg2 17.Dxh7 Rf8 18.Dh5 laissait le roi noir exposé) 16.fxe3 De7 (16...Fxd5? 17.Cg5!) 17.Tad1 Dxe3 18.Rh1 Fa6 19.Cg1 Te8 Savon-Parma (Skopje 1968) et la dynamique exercée par les pièces noires n'est probablement pas une compensation suffisante.

13.Cg5 g6

L'acrobatique 14...Tf5!? était moins compromettant.

14.Dh4 De7?

Apparemment le seul coup était 14...h5 mais l'affaiblissement de l'aile roi ne permettait sans doute pas de tenir la position après 15.Tab1 suivi de 16.g4!?

15.Tab1 Ff6



16.d6!

La pointe qui tue, les pertes matérielles sont inévitables.

1-0

UNE EXECUTION REMARQUABLE Aux échecs, le plan n'est pas toujours un concept clairement perçu par les amateurs. Lors du Memorial Karpov disputé à Poikovsky en Sibérie, le champion russe en titre Alekseev, pourtant considéré comme un fin stratège, fut complètement laminé par la supériorité du plan adverse.
Il est vrai que ce jour là il manquait sans doute d'inspiration mais néanmoins la leçon est exemplaire.
Site officiel http://www.chesspro.ru

ALEKSEEV (RUS 2661) - ISTRATESCU (ROM 2619)
Sicilienne B91, Poikovsky 2007

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.g3

Une suite positionnelle qui permet d'accentuer la pression sur le centre via la diagonale « h1-a8 » au détriment de l'initiative que procure les grandes lignes théoriques.

6...g6!?

Le dynamique et plus tranchant 6...e5 qui interroge le cavalier caractérise la Sicilienne Najdorf. Par exemple 7.Cde2 Cbd7 8.Fg2 b5 9.h3 Fb7 10.g4 Cb6! permet de contester l'initiative en axant la lutte sur la case clé « d5 ». Entrer dans la variante du Dragon est peut-être une bonne alternative pour réduire à néant la préparation adverse.

7.Fg2 Fg7 8.h3 0-0 9.0-0 Cc6 10.Fe3 Fd7 11.g4

Les blancs veulent créer des complications avec ce coup à double tranchant qui a toutefois l'inconvénient d'affaiblir l'aile roi. Une partie rapide Zhang-Jobava (Dos Hermanas 2006) se poursuivit avec le plus positionnel 11.Dd2 Tac8 12.Tad1 Dc7 13.Cxc6 Fxc6 14.Fh6 Fxh6 15.Dxh6 b5 et l'attaque de minorité offre un jeu agréable aux noirs après 16.a3 a5 17.Td2 b4 18.axb4 axb4 19.Cd5 Fxd5 20.exd5 Db6 etc.

11...Tc8 12.g5 Ce8

Si le résultat de l'avance du pion « g » se limite au refoulement du cavalier sur la 8ème c'est un peu court car il est difficile d'englober cette poussée dans un plan d'attaque.

13.Cxc6 Fxc6 14.Dd2

La pression conjuguée du fou et de la tour sur « c3 » justifie ce coup.

14...f5!?

Une réaction quelque peu surprenante sur le plan positionnel puisqu'elle va provoquer la fragmentation de la structure noire en 3 îlots. Par contre, la dynamique des pièces trouvera son compte avec le retour en jeu du cavalier et l'ouverture de la colonne « f ».

15.gxf6 Cxf6 16.Fd4 Ch5 17.Fe3

Les hésitations du fou expriment bien l'embarras du champion russe. L'échange affaiblissait certainement les cases noires, surtout « f4 » qui devenait alors une case forte pour le cavalier à la bande avec avantage noir.

17...Da5!

Une transition quelque peu paradoxale mais c'est le chemin que va emprunter la dame, tout en accentuant la pression sur « c3 », pour atteindre rapidement l'aile roi au service de l'attaque.

18.Tab1 Tf7 19.Tfd1

Les noirs s'apprêtent à doubler les tours sur la colonne « f » et la tour blanche s'en va! Sans doute l'influence de la Vodka sur la pensée pure aux échecs.

19...Tcf8 20.Ce2

Cette invitation à échanger les dames est peut-être la justification du mystérieux coup de tour.

20...De5!?

Les noirs sont déterminés, la dame ne se laisse pas tenter par du menu fretin, notamment sur « a2 », mais vise l'attaque de mat sur l'aile roi.

21.Dd3 Df6 22.Db3

Alors que les blancs, au contraire, appliquent un plan digne de Cromwell qui aimait à dire: « On ne va jamais aussi loin que quand on ne sait pas où l'on va! »

22...Rh8 23.Td4 g5!

Ici cette poussée s'intègre parfaitement au processus de la poursuite de l'attaque noire.

24.Td2 Dg6 25.Dd3 Fe5



Le diagramme est exemplaire pour illustrer le succès de la logistique du plan noir, toutes les pièces pointent sur l'aile roi, parfaitement coordonnées. La phase opérationnelle peut débuter.

26.Fd4

Les blancs réagissent au coup par coup et cherchent à échanger les pièces pour réduire la puissance de l'attaque.

26...Fxd4 27.Dxd4+ Rg8 28.f3



28...Txf3!

La tactique au service de la stratégie, ce sacrifice de la qualité met l'aile roi en lambeau.

29.Fxf3 Txf3 30.Tf1 g4 31.h4 Fxe4

Avec 2 pions pour la qualité, les noirs sont sur le chemin de la victoire.

32.Cc3 Cf6 33.Cxe4 Cxe4 34.Td3?!

Sous pression dans cette position compliquée et à court de temps, tout était encore possible. Utiliser la tour comme bouclier avec 35.Tg2!? était une option supérieure.

34...e6 35.Te3?

Une mauvaise case qui offre des possibilités de combiner, 35.Rg2 était plus coriace.

35...Cg3 36.Tfxf3?

Permettre l'ouverture de la colonne « g » est suicidaire mais 36.Tfe1 Cf5 récupérait la qualité avec 2 pions de plus.

36...gxf3 37.Rf2 Cf5

Suffisant pour gagner toutefois 37...Ce2 38.Txf3 Dg1 39.Rxe2 Dxd4 gagnait la dame.

38.Dc3 Dg2+

Si 39.Re1 f2 40.Rd1 Cxe3 41.Dxe3 f1=D suivi du mat.

0-1

ANNONCES DE TOURNOI ET RESULTATS

La meilleure joueuse du monde à Bienne!

La meilleure joueuse du monde prendra part au 40e Festival international d'échecs de Bienne du 21 juillet au 3 août 2007. La Hongroise Judit Polgar (30 ans, no 13 mondial masculin) a confirmé sa participation et sera aux côtés du Russe Alexander Morozevich (29 ans, no 8 mondial) et du Norvégien Magnus Carlsen (16 ans, no 24 mondial) l'une des principales attractions du 40e anniversaire. Parmi les autres célébrations, un tournoi exhibition de blitz (parties-éclair de 5 minutes) aura lieu le dimanche 22 juillet avec les meilleurs grands maîtres présents au Festival.

Pour marquer l'événement, ce sont cette fois-ci dix joueurs de premier plan qui se disputeront la victoire lors du Tournoi des grands maîtres de Bienne (ils étaient 6 les années précédentes). La compétition devrait atteindre le niveau de catégorie 18 (moyenne des points Elo des grands maîtres), soit l'un des plus élevés du calendrier international.

Les apparitions dans les tournois fermés de Judit Polgar, seule femme à rivaliser avec l'élite masculine, sont toujours plus clairsemées. Bienne sera l'un des rares rendez-vous où la joueuse de Budapest sera à l'affiche cette année. Judit Polgar n'était plus apparue au Palais des Congrès depuis 1993 et le tournoi interzonal du championnat du monde.

Avec ses trois premières vedettes engagées, Bienne pourra fièrement présenter un participant aux championnats du monde de Mexico de septembre 2007 (Morozevich) et deux prétendants au tournoi des candidats d'Elista de juin 2007 (Polgar, Carlsen), dernière étape avant les championnats du monde de Mexico. Le grand maître biennois Yannick Pelletier représentera les couleurs helvétiques au Festival. Les noms des six autres participants seront dévoilés ces prochaines semaines.

Au total, au moins neuf tournois se disputeront durant la quinzaine du Festival. Plus de détails sur le site officiel, http://www.bielchessfestival.ch, avec possibilité de s'inscrire en ligne.


Pour plus d'informations :
Peter Bohnenblust, président du comité d'organisation, OK-Präsident tél. 032 344 58 51
Olivier Breisacher, responsable de presse, Pressechef 079 612 09 19
Email: media@bielchessfestival.ch

BURGDORF OPEN
Joué du 16 au 18 mars, Classements après 5 rondes :
1. Sinisa Joksic m (BIH 2298), 5 points 2-3. Serg Ovsejevitsch g (UKR 2545), Tamas Horvath m (HUN 2417), 4.5 points. ; 4-12. Nedeljko Kelecevic m (BIH 2363), Alexander Dgebuadze g (BEL 2504), Csaba Csiszar m (HUN 2438), Branko Filipovic m (CRO 2406), Philipp Häner (SUI 2183), Andreas Lehmann (SUI 2195), Jonas Wyss (SUI 2119), Mahmut Xheladini f (GER 2271), Markus Martig (SUI 2108) tous 4 points etc. 88 participants.
http://www.sckirchberg.ch.vu

LES GENEVOIS REMPORTENT LA TEAM CUP
CEG Les Pinces (Genève) ont remporté la Team-Cup opposé en finale à Wollishofen . Le sort du match fut vite scellé, puisque les Genevois, qui s'étaient
présentés à ce rendez-vous avec trois juniors, se sont imposés sur les échiquiers un et trois alors que deux parties n'étaient pas encore terminées. Tout d'abord Mathias Fabre a battu David Kradolfer, puis le double Champion Fédéral le MF Alexandre Vuilleumier s'est adjugé le duel de prestige l'opposant à l'autre maître
FIDE Michael Hochstrasser. La seule victoire de Wollishofen fut celle de Max Schultheiss au dernier échiquier contre Camille De Seroux. agée de
13 ans seulement. La Genevoise est la plus jeune joueuse de l'histoire à avoir participé à une finale de la Team-Cup. Depuis 1968, aucune équipe du Club d'Echecs de Genève n'avait remporté cette compétition par équipes. Les Genevois succèdent à Echallens vainqueur en 2006. Finale jouée Berne le 4 mars.

Wollishofen - CEG Les Pinces (Genève) 1:3 (MF Michael Hochstrasser - MF
Alexandre Vuilleumier 0:1, Anastasia Gavrilova - Eric Delpin 0:1, David
Kradolfer - Mathias Fabre 0:1, Max Schultheiss - Camille De Seroux 1:0
Communiqué par F. Delpin

CHAMPIONNAT VAUDOIS 2006-2007
Tournoi A Classement après 9 rondes. 1.Ambrosini (2278) 7,5 points. 2-3. Burnier f (2316) et Lamoureux m (FRA 2370) 7 points. 4.Patuzzo (2310) 6,5 points. 5.Cochet (2101) 4 points. 6.Lopez (1965) 3,5 points. 7.Jaccard (1902) 3 points. 8. Randriamiharsoa (1930) 2,5 points 9-10. Bonnard (1829) et Gillieron (1930) 2 points. Tournoi B 1.Lavanchy (1807) et Gunsberg ((1769) 7 points. 3-4. Jaquier (1825) et Schwager (1851) 6,5 points. 40 participants. Le blitz de clôture est remporté par David Burnier.

LA ROCHE-SUR-YON
Le GM biennois Yannick Pelletier (2589) partage la 2ème place de ce catégorie 11 derrière Andrei Istratescu g (ROM 2619) en compagnie de Alberto David g (LUX 2528), Hicham Hamdouchi g (MAR 2602) et du grand espoir français, Edouard Romain m (FRA 2446), (champion d'Europe des minimes) avec 5,5 points sur 9. Site officiel : http://www.univ-vendee.com

ECHALLENS CHAMPIONNAT SUISSE U10 U12 U14
Du 30 mars au 1 avril.
http://www.sissa.ch/echallens

LENK OPEN
Du 5 au 9 avril, 7 rondes, 1er prix 1500.-CHF
http://www.beochess.ch

BAD RAGAZ OPEN
Du 5 au 9 avril, 7 rondes, 1er prix 1000.-CHF
http://www.schach.li/schweiz-bodensee

MARTIGNY 12 HEURES DE BLITZ
Le 7 avril 40 rondes de 5 minutes. 1er prix 500.-CHF
http://www.uve-wsb.ch

OPEN DU LIECHTENSTEIN
Du 11 au 19 mai, 9 rondes, 1er prix 2000.-CHF
Info E-mail: abaumberger@gmx.net

ROMANSHORN BUNDESTURNIER
Du 17 au 20 mai, plusieurs catégories.
http://www.bem2007.ch

OPEN DE NEUCHATEL
Du 25 au 28 mai, 7 rondes, 1er prix 2000.-CHF
http://www.neuchatel-echecs.ch

THUN OPEN
Du 25 au 28 mai, 7 rondes, 1er prix 1500.-CHF
http://www.beochess.ch

BELP TOURNOI U10 U12 U14
E-mail: sgswb@econophone.ch

MOUTIER OPEN
Du 3 au 9 juin, 7 rondes, 1er prix 2500.-CHF
http://www.rosannalise.org

107ème CHAMPIONNAT SUISSE INDIVIDUEL
Leukerbad (VS) du 12 au 20 juillet, nombreux tournois.
Wwww.leukerbad.ch

40ème FESTIVAL D'ECHECS DE BIENNE
Du 21 juillet au 3 août, nombreux tournois.
http://www.bielchessfestival.ch

LES SITES INDISPENSABLES POUR SUIVRE L'ACTUALITE EN SUISSE * LE SITE DE LA FEDERATION SUISSE
http://www.schachbund.ch

* LE SITE DE LA FEDERATION VAUDOISE
http://www.fvde.ch

* LE SITE DU SWISS CHESS TOUR
http://www.beochess.ch

* UNION VALAISANNE DES ECHECS
http://www.uve-wsb.ch

* L'INFO SUR GENEVE
http://www.ceg.ch

A DECOUVRIR POUR LES PARTIES COMMENTEES * LE SITE DE REYES "MIEUX JOUER AUX ECHECS"
Avec la partie culture animée par Dany Sénéchaud.
http://www.mjae.com/

* DECOUVREZ LE SITE QUI MONTE A LA POINTE DE L'INFO!
Un travail exemplaire de la part de Thierry Foissez.
http://www.echiquier-nicois.org

* LE SITE DU FAMEUX CHRONIQUEUR DE LIBE JEAN-PIERRE MERCIER
http://echecs.blogs.liberation.fr/

* CHESS BASE et les fameux logiciels
http://www.chessbase.com/ et http://www.chessbase.ch/

* LES EDITOS DE DAMIR LEVACIC
http://www.cannes-echecs.org/

* LE SITE D'ALEXANDRA KOSTENIUK
http://www.kosteniuk.com

* L'INFO EN ALLEMAND
http://www.schach.com/ie4/index.htm

* L'INFO EN ANGLAIS
http://www.chesscenter.com/twic/twic.html

* SOUTENEZ L'ACP LE SITE DES JOUEURS PROFESSIONNELS
http://www.chess-players.org/eng/index.html

* LES STAGES INTERNATIONAUX Echecs & Patrimoine en Provence.
http://www.echecsetpatrimoine.org

* UN PETIT CLIN D'ŒIL A : CRISTOPHE BOUTON
http://echecs64.blog.20minutes.fr/

* GILLES MIRALLES
Le mentor des juniors genevois
http://www.lechessblog.com/

* ECHIQUIER LEMPDAIS
http://echiquierlempdais.hautetfort.com/
Un voisin à visiter.

* LA REVUE ITALIENNE : Torre & Cavallo Scacco !
http://www.messaggerie.it/

* TRIBUNE DE GENEVE
Tous les samedis dans la "TRIBUNE DE GENEVE" une chronique d'échecs avec info, parties et études. http://www.tribune.ch/

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE : g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:
Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées

www.tribune.ch


Publié le 23/03/2007 - 00:05 , Mis à jour le 16/04/2007 - 14:48