La chronique de Georges Bertola du 24 août 2007
Vitiukov (2608) - Ulybin (2514) ; Kaplan (2437) - Negi (2529) ; Pavlovic (2541) - Matveeva (2420) ; Kritz (2571) - Al Modiahki (2469) ; Golod (2589) - Raetski (2423) ; Nezad (2355) - Tseskovsky (2513), etc. 11 parties commentées !

ECHECS EN SUISSE :
La chronique de Georges Bertola du 24 août 2007

Tribune de Geneve
http://www.tribune.ch/

BIENNE OPEN DES MAITRES

Dans l'ombre du tournoi des GMI se déroulait un Open particulièrement relevé avec plus de 25 GM et 3 GMF. Le meilleur Elo, le Polonais Socko (2660), est un joueur encore relativement peu connu mais parmi les grosses pointures signalons Michael Roiz (ISR 2630), Cristian Bauer (FRA 2626), Ian Nepomniachtschi (RUS 2613) , l'un des espoirs des échecs russes, et Maxim Rodshtein (IRS 2586), champion junior d'Israël.

J'ai retenu les 3 premières parties pour l'aspect pédagogique, le vainqueur s'impose en donnant une véritable leçon d'échecs sans que l'adversaire ne soit en mesure de poser des problèmes.

Un ancien champion d'URSS sort ses griffes.

NEZAD MI (QAT 2355) - TSESKOVSKY GM (RUS 2513)
Défense Hippopotamus B06, Bienne 2007 (2ème ronde)

1.e4 d6 2.d4 g6 3.Fc4 e6 4.De2 Fg7 5.Cf3 Ce7 6.Cc3 a6 7.a4 b6 8.Ff4 Fb7 9.De3


Les blancs ne sont pas à l'aise, ils ne veulent pas indiquer l'adresse du roi et projettent d'échanger les fous de cases noires.
Cette position n'est pas facile à traiter 9.h4 h6 10.Td1 Cd7 transposait dans la partie Nezhmetdinov-Uktelky (Sochi 1964) les débuts héroïques de l'Hippopotamus et le joueur qui conduisait les blancs avait une réputation de tacticien hors pair. Pourtant, il opta pour l'attentiste 11.Rf1 !? Cf8 12.Rg1 Dc8 13.Fb3 Dd7 14.Th3 Td8 15.Fc4 Dc8 16.Fb3 f6 17.Te1 Rf7 18.Fc6 c6 avec une position pour le moins extraordinaire avec tous les pions noirs sur la 6ème rangée!


9...h6! 10.h4


Un signe d'agressivité mais, comme le remarquait déjà Steinitz, un pion avancé est aussi une faiblesse en puissance.


10...Cd7





Ce développement stéréotypé ne laisse pas indifférent car très longtemps il a été jugé incorrect à cause de son apparente passivité. L'ex champion du monde Spasski l'a pourtant adopté à plusieurs reprises et le vétéran Vitaly Tseskovsky, avec 2 titres de champion d'URSS, n'est pas né de la dernière averse.


11.Td1 Cf6 12.Ch2?


Jusqu'ici tout était essentiellement développement!


12...d5 13.exd5 Cfxd5 14.Fxd5 Cxd5 15.Cxd5 Dxd5 16.Cf3 0-0-0


Le retrait du cavalier a offert 2 tempi aux noirs pour dynamiser leur jeu de pièces sans compter une paire de fous « Wilkinson » parfaitement affûtée. L'un des aspects les plus séduisants des positions types « hérisson » est la possibilité de se métamorphoser, comme mue par un ressort, en arme offensive comparable à la mangouste.


17.0-0 g5!


L'aspect double tranchant de la poussée du pion « h » devient une évidence.


18.hxg5?


Ouvrir les colonnes sur le roque est totalement suicidaire.


18...hxg5 19.Fxg5 Thg8





20.b3?


Indicible...


20...Fh6


Perd une pièce mais ce n'est qu'un début...


0-1


Le futur vainqueur de l'Open exploite brillamment le jeu imprécis de son adversaire.

ULIBIN GM (RUS 2514) - BOZINOVIC FM (CRO 2280)
Pion dame A46, Bienne 2007 (2ème ronde)

1.d4 Cf6 2.Cf3 e6 3.g3 c5 4.Fg2 a6 5.c4 cxd4 6.Cxd4 Dc7


Les noirs adoptent un développement rampant dans le style “Sicilien”.


7.b3 Fb4 8.Fd2 Fe7


Cette manœuvre trouve sa justification dans le fait que les blancs n'ont pu installer leur fou sur la grande diagonale « a1-h8 » (si 8.Cd2 Fc3 -+)


9.0-0 0-0 10.Cc3 d6


10...Cc6!? pour exploiter la position « en l'air » du cavalier était sans doute plus précis.


11.Tc1 Cc6?


Coup de développement logique mais fautif. À considérer 11...Fd7!? suivi d'un rapide 12...Tac8.


12.Cd5!


Un pseudo sacrifice basé sur le vis-à-vis de la tour avec la dame noire qui permet de s'emparer d'une dangereuse initiative.


12...exd5


Si 12...Dd8 13.Cxc6 bxc6 14.Fa5!


13.cxd5 Db6?


Une tentative malheureuse pour se déclouer, un peu mieux 13...Cxd5 14.Fxd5 Fd7


14.dxc6 d5


Faible était 14...Dxd4? 15.cxb7 +-


15.Fe3 Dd8


Alors que les blancs réussissent à accélérer la mobilisation des pièces, les noirs optent pour une défense passive.


16.Dd3 h6 17.Tfd1 Te8 18.Tc2 Ff8





19.cxb7


Une décision prosaïque, les blancs renoncent à faire de ce pion un éventuel candidat à la promotion avec 19.c7!?


19...Fxb7 20.Cc6 Dd7 21.Ca5


Cette variante met en exergue la faiblesse du pion « d5 ».


21...Fc8 22.Tc6!? Fb4?


Ce coup actif fait partie du problème et non de la solution.


23.Txf6! gxf6 24.Fxd5 Tb8 25.Dg6! 1-0


L'un des spécialiste du contre gambit Albin sévèrement contré.

GOLOD GM (ISR 2589) - RAETSKI GM (RUS 2423)
Contre Gambit Albin D08, Bienne 2007 (2ème ronde)

1.d4 d5 2.c4 e5


Le contre-gambit Albin vise à faire obstruction au développement naturel adverse, un oiseau rare dans la pratique des GM, mais pas véritablement une surprise puisque le GM russe Raetski lui a récemment consacré une monographie.


3.dxe5 d4 4.Cf3


Cette ouverture est riche en complications tactiques, le piège de « débutant » le plus connu est 4.e3? Fb4 5.Fd2 dxe3 6.Fxb4?? dxf2 7.Re2 fxg1=C 8.Txg1 Fg4 -+


4...Cc6 5.a3 Fg4 6.Db3 Tb8


Une concession importante qui prive les noirs d'un éventuel « 0-0-0 ».


7.Cbd2 Cge7 8.h3!? Ff5 9.e4 dxe3 10.Dxe3 Fg6 11.g4!


Empêche 11...Cf5 avec des problèmes pour terminer le développement.





11...h5!?


Cette suite agressive est risquée car elle condamne le roi noir à se maintenir au centre.


12.Tg1 hxg4 13.hxg4 Dd7 14.b3 Td8 15.Fb2 Fd3?!


Avec un pion de moins, sans réelle compensation, les noirs n'ont rien obtenu de cette ouverture surprise. Au contraire, ce coup facilite les échanges au profit des blancs.


16.Cg5!?


Introduit la menace 17.e6!


16...Fxf1


Le parcours du fou de cases blanches est certainement le principal coupable « Fc8-g4-f5-g6-d3-f1 » du fiasco de l'ouverture.


17.Cxf1 Cd4 18.0-0-0! c5 19.f4 Cec6 20.f5 De7 21.Te1 Rd7?





Avec l'espoir de se réfugier sur l'aile dame. Toutefois 21...Cxb3 22.Dxb3 Dxg5 23.Rb1 Cd4 24.Fxd4 cxd4 25.Da4 +- ne sauvait pas la partie.


22.Cxf7! 1-0


Les 3 suivantes sont plus équilibrées et c'est essentiellement la position des rois qui détermine les plans adoptés.


Attaque convaincante sur le petit roque.

KRITZ GM (GER 2571)- AL MODIAHKI MI (QAT 2469)
Sicilienne B25, Bienne 2007 (8ème ronde)

1.e4 c5 2.Cc3 d6 3.Cge2 Cf6 4.g3 g6 5.Fg2 Fg7 6.h3 Cc6 7.d3 0-0 8.0-0 Tb8 9.f4


Une bonne vieille Sicilienne fermée, jusqu'ici rien de nouveau sous le soleil puisque cette position est apparue dans la 22ème du match « revanche » Spasski-Fischer en 1992.


9...Cd7


La partie précitée se poursuivit avec 9...Fd7 10.Fe3 b5 11.a3 Ce8 12.d4 (réaction centrale logique pour contrer l'action latérale sur l'aile dame mais qui a l'inconvénient de niveler la position)... cxd4 13.Cxd4 b4 14.Cxc6 Fxc6 15.axb4 Txb4 16.Txa7 Txb2 avec une nulle en vue.


10.g4!?


Initie un plan plus audacieux, une attaque sur l'aile roi.


10...b5 11.Cg3 b4 12.Cce2 a5 13.f5 Db6 14.Rh1 c4 15.Cf4 cxd3 16.cxd3 Fa6 17.g5 Db5 18.Dg4!? Cce5 19.Dh4





Sans doute une position critique.


19...Fb7


Dangereux était 19...Cxd3?! 20.Cd5! Tfe8 21.f6! exf6 22.gxf6 Ff8 23.Fh6 avec attaque, la menace est 24.Cf5!


20.d4 Cc4


Presser sur le centre avec 20...Cc6 permettait 21.Cd5! Fxd4?! 22.f6! exf6 23.gxf6 avec des problèmes pour défendre les cases noires affaiblies.


21.Cd5 Fxd5 22.exd5 Tfe8 23.De4! b3





Avec une position plus que compromise sur l'aile dame, les blancs n'ont d'autre voie que de poursuivre l'attaque à outrance. Le combustible leur est fourni par la déferlante des pions blancs et la poussée du pion”h” est l'un des brûlots en mesure de détruire le roque.


24.h4! bxa2 25.h5 gxh5


Sinon 26.fxg6 fxg6 27.hxg6 +-


26.Cxh5 Cf8


Pour s'opposer à la poussée « g6 » et l'aile roi s'effondre comme le montre le matérialiste 26...Cxb2 27.g6! Cf6 28.Dh4 fxg6 29.fxh6 hxg6 30.Cxg7 Rxg7 31.Dh6 +-


27.Cxg7


Après l'élimination de cet important défenseur, il n'y plus moyen de disputer le contrôle des cases noires.


27...Rxg7 28.Dh4 Rh8 29.Dh6 Cd7


Forcé sinon les noirs se font mater sur « g7 ».


30.f6 exf6 31.gxf6 Tg8 32.Fe4 Cf8 33.Tg1!


La défense est surchargée!


33...Cg6 34.Tg5


La menace 35.Dxh7! est imparable.


1-0


Un roi terrassé au centre de l'échiquier.

DUSCHEK (GER 2256) - ASTENGO (ITA 2109)
Française C10, Bienne 2007 (3ème ronde)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 dxe4 4.Cxe4 Cd7 5.Cf3 Cgf6 6.Cxf6 Cxf6 7.Fd3 c5 8.Fe3


Ce coup s'oppose à l'un des points forts de la variante Rubinstein qui, après avoir concédé le centre et une certaine supériorité spatiale, permet généralement d'obtenir un développement rapide des pièces avec le théorique 8.dxc5 Fxc5 etc.


8...Dc7 9.De2 Fe7 10.0-0-0


Le plus tranchant car les roques opposés conduisent à des luttes incertaines.


10...a6


La partie Anand-Van Wely (Monaco 2006) se poursuivit de manière instructive après 10...0-0 11.dxc5 b6!? et la possibilité de provoquer l'ouverture de la colonne « a » est dangereuse pour les blancs.


11.Rb1


Plus précis devait donc être 11.dxc5!?


11...b5 12.dxc5 Fxc5 13.Fd2?!


Plus logique 13.Fg5 car maintenant le doute s'installe sur la correction du jeu blanc. Les noirs obtiennent sans problèmes un bon jeu de pièces qui leur assure l'égalité.


13...Fb7 14.Ce5


Une invitation à ouvrir la colonne « g » difficilement recommandable.


14...0-0 15.The1 Tfd8 16.g4 Cd7?





Cette retraite fautive permet de conduire une attaque spectaculaire. Indiqué était 16...Cd5!?


17.Cxf7!? Rxf7 18.Dxe6 Rf8 19.g5!


Empêche le cavalier de secourir le roi, la menace est 20.Fxh7 suivi de 21.Dg8 mat.


19...g6 20.Fxg6! hxg6 21.Dxg6





21...b4 ?


Une ressource défensive était 21...Cb6!? pour amener la dame au secours du roi après 22.Dh5 Dg7 23.Fc3 Txd1 24.Txd1 Dg8 mais après 25.Te1 !?, qui empêche le roi de rejoindre l'aile dame, les blancs conservaient de bonnes perspectives de jouer pour le gain. Par exemple 25...Cd5 26.Fh8 ! (la seule case pour conserver ce fou actif) Ce7 27.g6! et devant la menace « g7 » les noirs n'ont rien de mieux que 27...Dxg6 28.Dxc5 Te8 29.Fc3 +=


22.Dh7


Un clouage décisif exercé sur la cavalier « d7 », il n'y a plus rien à opposer à 23.g6 suivi de 24.Df7 mat.


22...Db6 23.g6 Df6 24.Fh6 1-0


Une idée originale de Larsen reprise par le très expérimenté Milos Pavlovic, plusieurs fois vainqueur de l'Open des Maîtres.

PAVLOVIC GM (SRB 2541)-MATVEEVA MI (RUS 2420)
Anglaise A36, Bienne 2007 (7ème ronde)

1.c4 c5 2.g3 Cc6 3.Fg2 g6 4.Cc3 Fg7 5.b3 e6 6.Fxc6?!


Ici 6.Fb2 est presque de rigueur. Echanger le fou de cases blanches est très risqué car l'aile roi se retrouve affaiblie.


6...bxc6 7.Fb2 d6 8.d3 e5 9.Dd2


Joué par Larsen, les blancs projettent de roquer sur l'aile dame pour attaquer sur l'aile roi mais la position du roi blanc est pour le moins incertaine.


9...Ch6 ?!


Apparemment ce n'est pas un renforcement de la partie Larsen-Andersson (Las Palmas 1974) qui se poursuivit avec 9...Cf6 10.0-0-0 0-0 11.h4 (11.f4 Cg4 12.e3 exf4 13.gxf4 Te8 14.Te1 Andersson) Fe6?! (Plus sûr 11...Cg5 suivi de 12...f5 Andersson) 12.f3 h6 13.Rc2 Dc7 14.e4 a5 15.Cge2 Rh7 16.Tdf1 h5 et avec l'aile roi relativement stabilisée, il n'est pas évident de progresser pour les blancs.


10.0-0-0 0-0 11.h4 Cg4 12.e3 f5 13.h5!





13...gxh5?!


Ouvrir la colonne « h » c'est certainement aller au-devant des désirs adverses mais la situation est devenue délicate comme le montre la variante 13...g5 14.f3 Cf6 15.h6 Fh8 16.d4!? cxd4 17.exd4 Cd7 18.Th5 etc.


14.Txh5 Fd7 15.f3 Cf6 16.Th4 Fe8


Intéressant, les noirs amènent du renfort pour assurer la défense du roi.


17.Cge2 Fg6 18.Tdh1


Mais l'initiative est incontestablement du côté blanc.


18...De7


18....Dd7!? semblait plus précis car après 19.e4 Tf7 20.exf5? Dxf5 offrait un bon contre-jeu aux noirs.


19.e4! Tf7 20.exf5 Fxf5 21.g4 Fg6 22.f4!


L'ouverture du jeu est inévitable.


22...exf4 23.Cxf4 Te8


Avec l'intention d'échanger les dames sur « e3 ».


24.g5! Cd7 25.Cxg6 hxg6





26.Cd5!


Toutes les pièces attaquent, cette jolie pointe menace 27.Th8!


26...Fxb2 27.Rxb2 De5 28.d4! cxd4 29.Cf6! Cxf6 30.Th8 Rg7 31.gxf6 Rxf6 32.Txe8 Dxe8 33.Df4


Une exécution magistrale, les blancs gagnent la dame ou font mat.


1-0


Les 3 suivantes illustrent des victoires positionnelles convaincantes.
Le Valaisan Zenklusen obtient une norme de MI, voici l'une de ses meilleures prestations.


ZENKLUSEN FM (SUI 2392) - MEIJERS GM (LAT 2483)
Sicilienne B42, Bienne 2007 (6ème ronde)

1.e4 c5 2.Cf3 e6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 a6 5.Fd3 d6 6.0-0 Cd7 7.c4


L'étau de Maroczy qui s'oppose aux poussées « ...d5 » et « ...b5 », les blancs veulent amener la lutte sur le plan positionnel et imposer une nette domination spatiale.


Voici une partie intéressante extraite de la 8ème ronde : 7.Cc3 Cgf6 8.Rh1 g6 9.f4 Fg7 10.De2 0-0 11.Cf3 Dc7 12.a4 b6 13.Fd2 Fb7 14.Tae1 Cc5 15.Df2 d5 16.e5 Cfe4 17.Fxe4 dxe4 18.Cg5 h6 19.Cgxe4 Cxe4 20.Cxe4 Dxc2 21.Cf6? (21.Cd6!? Fd5 22.Fc3) Fxf6 22.exf6 Dxb2 23.Tb1 Dxf6 24.Txb6 Fd5 25.Dc1 Df5 26.Dh4 Tfc8 0-1 Klundt-Meijers (Bienne 2007)


7...Cgf6 8.De2 g6


La mise en fianchetto, plus souple, a revitalisé le système par rapport aux positions hérisson où le fou se développe sur « e7 ».


9.Cc3 Fg7 10.Cf3


Initie une manoeuvre visant à libérer la colonne « d » avec un plan très simple, presser sur le pion arriéré « d6 ».


10...Cg4!?


Un moyen ingénieux pour redéployer le cavalier plus activement sur l'importante case centrale « e5 » et réduire ainsi la pression exercée sur « d6 ».


11.Td1 0-0


Détruire la structure avec 11...Fxc3?! se ferait au détriment du développement et affaiblirait la défense de l'aile roi.


12.Ff4 Cge5 13.Tac1 Dc7 14.b3 b6 15.Fb1 Cxf3


Sur le logique 15...Fb7 16.Dd2!? et le pion « d6 » ne peut plus être défendu.


16.Dxf3 Ce5 17.De3 Td8 18.h3





La position est agréable pour les blancs qui ont l'espace et une faiblesse, le pion arriéré « d6 », à se mettre sous la dent alors que les noirs n'ont qu'une position solide sans avoir obtenu de véritable contre-jeu.


18...Fd7


Le logique 18...Fb7 se verrait opposer 19.Ca4! b5?! 20.Cb6 Tab8 21.cxb5 etc.


19.Fg5!? f6 20.Fh4 Dc5!?


Cette tentative d'alléger la pression en échangeant les dames est intéressante. Une autre possibilité était de continuer à louvoyer (20..Tab8) et attendre une opportunité pour se dégager.


21.Dxc5 dxc5 22.Td6!


Menace à la fois le pion « b6 » et le doublement des tours suivi de la poussée « f4 ».


22...Cc6 23.Ca4 Cd4?


Une bonne idée mais un mauvais timing, 23...Fe8! et ici
1) 24.Txd8? Txd8 25.Cxb6 Cd4 26.Te1 Tb8 suivi de 27...Fxa4 =+
2) 24.Cxb6 Txd6 25.Cxa8 Cd4!? 26.Rf1 (Te1) Tc6 et le cavalier hors jeu est en danger sur « a8 ».


24.Cxb6 Fe8





25.Txd4! cxd4 26.Cxa8 Txa8 27.Fd3


Les blancs ont non seulement gagné un pion mais le pion « c » passé est dangereux alors que celui des noirs est solidement bloqué sur « d4 ».


27...a5


Une tentative pour freiner l'expansion blanche sur l'aile dame.


28.f3 Fc6 29.Fe1 f5 30.a3


Les blancs sont prêts pour réaliser « b4 » avec une paire de pions passés mais d'abord ils vont améliorer la position des pièces et notamment celle du roi.


30...Rf7 31.Rf1 Rf6 32.Tc2 fxe4 33.fxe4 Fh6 34.Fg3 Fe3 35.Re2 g5 36.b4!


Nous y sommes, cette poussée implique un sacrifice de pion mais la paire de candidats à la promotion pourra avancer très vite.


36...Fa4 37.Tb2 Fc1 38.Tb1 Fxa3 39.b5 Fb4 40.Fc7


Le contrôle du temps est atteint avec une position gagnante.


40...e5 41.Ta1 Fb3?


Un peu mieux 41...Tc8 42.Fxa5 Fxa5 43.Txa4 Fd8 44.b6! Re7 45.c5! Txc5 46.b7 Fc7 47.Ta8 +-


42.b6 a4 43.b7 Th8 44.Tb1 a3 45.Txb3 a2





46.Tb1! 1-0


KAPLAN MI (ISR 2437) - NEGI GM (IND 2529)
Sicilienne B92, Bienne 2007 (6ème ronde)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe2 e5 7.Cb3 Fe7 8.0-0


Le traitement positionnel adopté par Karpov, lorsqu'il était au sommet de son art, pour combattre la Najdorf.


8...0-0 9.Rh1 b6 10.Fe3 Fb7 11.f3 b5 12.a4 b4 13.Cd5 Cxd5 14.exd5





Le jeune MI israëlien (qui réalisera une norme de GM) affronte le plus jeune GM en exercice, l'Indien Parimarjan Negi, né en 1993. Ce dernier est connu pour ses préparations affûtées et de l'avoir amené sur le terrain essentiellement positionnel est certainement un bon choix.
À première vue plomber la faiblesse « d5 » peut sembler servir le jeu adverse mais l'idée cachée est de créer un pion passé avec les poussées « c2-c4-c5 » et « f2-f4 ».


14...a5 15.c3 bxc3 16.bxc3 Fg5 17.Fxg5!?


La plupart des joueurs qui conduisaient les blancs dans cette position ont évité l'échange de leur fou au profit du mauvais fou adverse avec la retraite 17.Ff2 ou 17.Fg1. Les blancs pensent toutefois que cette petite concession leur permet de renforcer l'initiative en améliorant la position de leurs pièces.


17...Dxg5 18.Tb1 Fc8


Les noirs veulent conserver leur bon fou mais cette retraite passive justifie le jeu blanc. À considérer 18...Fa6!?


19.Dd2!


Une proposition qui invite les noirs à échanger leur seule pièce active.


19...Dh4 20.f4 Cd7 21.c4 exf4 22.Txf4 De7 23.Tbf1 Ce5





24.c5!


L'objectif est atteint, la création d'un pion passé avec en parallèle un excellent jeu de pièces.


24...dxc5 25.d6 Dg5 26.Cxc5!


Un coup plein de venin qui amène des complications tactiques basées sur la force du pion passé.


26...Cg6 27.Ce4 De5 28.T4f2





28...Fb7


Séduisant semblait 28...Dxe4 29.Ff3 Dxa4 30.Fxa8 Fa6 31.d7! Td8 32.Td1 Fb5 et le pion passé semble trépasser mais c'est sans compter avec le superbe 33.Txf7!! Rxf7 34.Fd5 qui amène le roi au centre du champ de bataille 34...Rf6 (34...Rf8 35.Df2 Df4 36.Db6 Txd7 37.Dxb5 +-) 35.Df2 Rg5 (35...Rg6 36.Fb3! Dxb3 37.Td6 conduit au mat) 36.De3 Rf5 (36...Df4 37.h4 +-) 37.Te1 +-


29.Cg5 Ch4?


29...Dd5!? 30.Fb5 permettait de rester dans la partie mais le problème posé par le pion passé restait entier.


30.Fc4 Dc5 31.Fxf7 Rh8 32.Ce6 1-0


Belle prestation d'un junior russe encore inconnu face au vainqueur de l'Open.

VITIUGOV GM (RUS 2608) - ULYBIN GM (RUS 2514)
Défense Française C16, Bienne 2007

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Fb4 4.e5 b6


Une sous-variante de la Winaver qui vise à échanger les fous de cases blanches car, au vu de structure, c'est le mauvais fou pour les noirs.


5.a3 Fxc3 6.bxc3 Dd7 7.Dg4 f5 8.Dg3 Fa6 9.Fxa6 Cxa6 10.Ce2 Rf7!?


Le roi est plus en sécurité que sur l'aile dame vulnérable à cause de la colonne « b » ouverte et de la possibilité de pousser rapidement le pion « a ».


11.a4 c5 12.Dd3 Dc8 13.Fa3


Nécessaire pour contrôler « b4 » devant la menace 13...cxd4.


13...Ce7


La poussée 13...c4?! pour empêcher « c3-c4 » abandonnait une excellente diagonale pour le fou avec un plan prometteur « 0-0, Tfb1 et a5-a5 » pour s'imposer sur l'aile dame.


14.h4 Cc6!?


Meilleur que 14...cxd4 15.cxd4 Dc4 16.Dd2 indiqué par Khalifman.


15.Df3 Tf8 16.h5 Rg8


Après ce roque manuel, la position noire est quelque statique mais solide.


17.0-0 Tf7 18.h6 g6





19.c4!?


Un sacrifice très intéressant pour ouvrir le jeu.


19...dxc4


Les complications qui découlaient de 19...cxd4 était loin d'être claires mais après 20.Cxd5 Cxe5 21.Dg3 Cc4 22.Cf4!, les blancs obtenaient un jeu dangereux 22...Cxa3 23.Cxg6! avec attaque gagnante 23...Dc3 24.Dg5 hxg6 25.Dxg6 Rf8 26.dxe6 Tc7 27.Df6 +-


20.d5!


La pointe du coup précédent, tout le jeu blanc tourne autour de la dynamique provoquée par l'ouverture de la grande diagonale « a1-h8 ».


20...Cxe5


Une autre possibilité était 20...exd5 21.Dxd5 Cab4!? 22.Dxc4 Cxe5 23.Dc3 Cbc6 et les blancs devaient encore démontrer qu'ils ont suffisamment de jeu pour le pion sacrifié. Si 23.f4 (23.Fb2 f4!) Da6! 24.Tfe1 Cc4 fait mieux que résister.


21.Dc3 Cg4!


Si 21...Dc7 22.d6! Dxd6 23.Tad1 Dc7 24.Fb2 et l'attaque blanche devenait très dangereuse.


22.Fb2 e5


Les noirs ont réussi à fermer la diagonale mais cela tient de l'acrobatie.


23.Tad1 Cb4 24.f3 Cf6 25.Dxc4!


Si 25.Dxe5? De8! 26.d6 Dxe5 27.Dxe5 Cxc2 entraîne des simplifications et 2 pions de moins pour les blancs.


25...Da6


Les noirs avec un pion de plus simplifient. Le plus ambitieux 25...Dd7 permet de liquider le pion passé mais, avec les dames sur l'échiquier, les blancs réussissent à conquérir la diagonale « a1-h8 » à leur avantage. 26.Fxe5 Cfxd5 27.Fb2 Dc6 28 Cf4 Cxf4 28.Dxf4 Te8 (pour empêcher « De5 ») 29.Dd2 Ca2 (sinon 30.Dc3 +-) 30.Te1 et avec des pièces parfaitement coordonnées les blancs ont des compensations avantageuses pour le pion sacrifié. Par exemple la variante matérialiste 30...Dxa4? 31.Dg5! (menace 32.Td8) Txe1 32.Txe1 Dxc2? 33.Dd8 Tf8 34.Td5 Tf5 35.Te8 mat.
Un peu mieux 30...Tfe7 31.Txe7 Txe7 32.Dd8 Te8 33.Dd7 Dxd7 34.Txd7 mais malgré les simplifications les pièces blanches dominent.


26.Dxa6 Cxa6 27.Fxe5 Te8 28.Fxf6


Maintenant changement de décor, les blancs s'appuient sur la force de leur pion passé.


28...Txe2


Apparemment actif mais 28...Txf6 (ce fou contrôlait entre autres la case de promotion) 29.Cf4 Cb4 30.c4 Cc2 avec l'idée d'installer ce cavalier sur « d4 » semblait le chemin le plus sûr pour tenir la position.


29.Fg5 Td7


Hors de question 29...Txc2? 30.Tfe1 +- et les pièces noires étaient mal coordonnées pour affronter le pion passé. Toutefois 29...c4!?, qui empêchait de le consolider tout en libérant la case « c5 », était une option très intéressante.


30.c4 Rf7 31.a5! Cc7?


Ce coup passif compromet la partie, si 31...bxa5? 32.Ta1 +- mais 31...Cb4!? 32.Tf2 Te8 offrait de une meilleure résistance.


32.axb6 axb6 33.Ta1!





33...Ce8 34.Ta8


34.Tfb1! était encore plus fort mais le « zeitnot » menaçait.


34...Tb7 35.Tfa1 Rf8? 36.Rf1 Tc2


Si 36...Te5 37.Ff4 Tee7 38.Fd6 +-


37. Te1 1-0


UNE DEFENSE DYNAMIQUE - LA PHILIDOR
Le GM Christian Bauer vient de publier une monographie sur une ouverture quasi tombée en désuétude, la défense Philidor. Réputée passive elle avait pratiquement disparu de la pratique des tournois à haut niveau.
Christian Bauer démontre que ce jugement superficiel est loin d'être une réalité et développe sur plus de 200 pages l'étude des variantes principales.
Son adoption par des grands maîtres de l'élite mondiale comme Etienne Bacrot ou Liviu Dieter Nisipeanu est un gage de sérieux. Toutefois, le plus fiable est sans doute la pratique régulière de cette ouverture par l'auteur avec des succès répétés comme le montre sa victoire sur le champion suisse 2006, Florian Jenni, lors de l'Open des maîtres de Bienne.
Je ne peux que recommander l'étude de cette monographie « Une défense dynamique - Tout sur la défense Philidor » - Christian Bauer Editions Chessy http://www.editorialchessy.com


JENNI GM (SUI 2527) - BAUER GM (FRA 2626)
Défense Philidor, Bienne 2007

1.e4 e5 2.Cf3 d6 3.d4 exd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 Fe7

La variante Antoshin, les noirs optent pour un développement rapide et solide de l'aile roi avec la poussée « d5 » comme objectif pour égaliser au centre.

6.Fe2

La partie Gallagher-Pähtz (Loèches-les-Bains 2007) se poursuivit avec 6.g3 d5 7.exd5 Cxd5 8.Fd2 0-0 (Bauer recommande 8...Cb4! 9.Fe3 c5!? 10.Fb5 Rf8! 11.Cb3 Dxd1 12.Rxd1 Ff5 avec égalité) 9.Fg2 Cb6 10.Ff4 c6 11.Dd3 Fg5 12.Fxg5 Dxg5 13.0-0 C8d7 14.Ce4 Dh5 15.Dd1! Dxd1?! (15...Dg6!?) 16.Taxd1 Ce5 17.Tfe1 Fg4 16.f3! Fh5 19.Cc5! avec gain d'un pion apparemment sans aucune compensation.

6...0-0 7.0-0 Te8 8.f4

8.Te1 Ff8 9.Ff1 c5 (quelque peu anti-positionnel, Bauer préfère 9...c6) 10.Cb3 Cc6 11.Fg5 h6 12.Fh4 a6 13.a4 (13.Dd2!? suivi de 14.Tad1) Fe6 14.Cd2 Fe7 15.Fg3 d5 = Kritz-Maze (Bienne 2007)

8...Ff8 9.Ff3 c5 10.Cb3

Bauer prône le plus élastique 10.Ced2! Cc6 11.h3! Fd7 12.Fe3 b5 13.Cg3 Db6 14.Ch5 Cxh5 15.Fxh5 Ce7 16.f5 Fc6 17.Cg6 f6 Lahno-Tischbierek (Stepanakert 2005) et il juge la position plus ou moins ok pour les noirs.

10...Cc6 11.Fe3

Préférable est 11.Te1 a5 12.a4 Cb4 13.Fe3 Fd7 14.Ff2 Fc6 15.Dd2 Santo Roman-Marcelin (France 1999) avec une petite supériorité blanche.

11...Ff5!



Bauer renforce, ici il recommandait 11...d5 en le qualifiant de joli coup de massue au vu de la partie Smirin-Kuzmin (Leningrad 1990) qui se poursuivit avec 12.exd5 Txe3 13.dxc6 Db6 14.Dd2 Txf3 15.Txf3 c4 16.Cd4 Fc5 avec des compensations pour la qualité.

12.Cd2?

Si 12.exf5 Txe3 13.Cd5 Cxd5 14.Dxd5 Db6 les noirs n'avaient plus de problèmes mais après ce coup passif les blancs vont se retrouver rapidement en difficultés.

12...d5 13.Cxd5 Cxd5 14.Ff2

Si 14.exd5 Cb4! avec attaque double.

14...Cxf4 15.exf5 Dg5



En quelques coups il ne reste rien de la domination centrale des blancs et les pièces noires sont devenues très actives.

16.Fg3 Cd4 17.Tf2

Le matérialiste 17.Fxf4 Dxf4 18.Fxb7 De3 19.Rh1 Tad8 (ne permet pas de conserver le pion devant la menace 20...Cd2 avec un clouage décisif) 20.Cc4 De7 21.Ff3 Cxf5 =+ etc.

17...Tad8 18.Fxf4 Dxf4 19.Fe4

Si 19.Fxb7 De3! avec la menace 21...Ce2 et des problèmes insolubles à cause des clouages exercés sur le cavalier et la tour.

19...Dh6

19...De3! posait encore plus de problèmes.

20.c4 b5!?

Avec l'idée, si 21.cxb5 c4!, suivi de 22...Fc5 et un terrible clouage sur « f2 ».

21.b3

Cette consolidation va permettre d'exploiter l'affaiblissement de la diagonale « a1-g8 ».

21...Fd6 22.g3 bxc4 23.bxc4 Fe5 24.Fd5

Pour fermer la colonne « d » mais il y a trop de menaces, les pertes matérielles sont inévitables.

24...Cc2 25.Dxc2 Fxa1 26.Cf3 Tb8 27.Dd1 Ff6 28.Rg2 De3 29.Da4 Te7 30.Dc6 h5 31.h4 Dd3?!

Une imprécision, 31...Fd4!?

32.Dd6

Menace 33.Fxf7 entre autres.

32...Db1 33.Dxc5 Db6

Bauer se contente de simplifier pour surmonter le « zeitnot » et valoriser techniquement l'avantage.

34.Dxb6 Txb6 35.Cg5 Tb2 36.Ce4 Txf2 37.Rxf2 Fd4 38.Re2?

Plus coriace 32.Rf3 pour défendre les pions de l'aile roi.

38...Te5 39.Rd3 Fb6 40.f6 gxf6 41.Cxf6 Rg7 42.Ce4 f5 43.Cd6 Rf6 0-1

ANNONCE DE TOURNOIS

OPEN DE LA ST JEAN
Il s'est terminé le 12 août, classements après 9 rondes :
1.Cherniaev g (RUS 2501) 7,5 points 2-4.Stojanovic g (SBG 2601), Landenbergue m (SUI 2458), Korneev g (RUS 2565) tous 7 points 5.Gerber m (SUI 2387) 6 points 6-11.Estremera m (ESP 2375), Calzetta gf (ESP 2278), Stenz (SUI 2015), Daverio (SUI 2051) tous 5,5 points. 33 participants http://www.opendestjean.ch

OPEN DE MARTIGNY
Classements après 7 rondes, 90 participants
1.Carron f (SUI 2365) 6 points 2-6.Huss m (SUI 2320), Kelecevic m (BIH 2383), Dgebuadze g (BEL 2508), Filipovic m (CRO 2428), Gaponenko gf (UKR 2458) tous 5,5 points 7-10.Meijers g (LAT 2483), Bratanov m (BUL 2459), Habibi m (GER 2272), Arun m (IND 2448) 5 points. http://www.uve-wsb.ch

MEIJERS GM (LAT 2483)- CARRON FM (SUI 2365)
Sicilienne B32, Martigny 2007

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 e5 5.Cb5 d6 6.c4 Fe7 7.C1c3 a6 8.Ca3 Fe6 9.Fe2 Fg5 10.0-0 Fxc1 11.Txc1 Cge7 12.Dd2 0-0 13.Tfd1 Cd4 14.b3 f5 15.Cc2 Cec6 16.Fd3 Dh4 17.exf5 Fxf5 18.f3 Tf6 19.Fxf5 Txf5 20.Cxd4 Cxd4 21.Df2




21...Cxf3!! 22.gxf3 Tg5 23.Rf1 Dh3 24.Re1 Tg2 25.Db6 Dxh2 0-1

OPEN DE NYON
Du 24 au 26 août, 5 rondes, 1er prix 800.-CHF
http://www.echecs-nyon.ch/guppy/

UITIKON ACTIVE CHESS
25 août, 7 rondes de 20 minutes, 1er prix 500.-CHF
Renseignements: dragomir@vucenovic.ch

OPEN DU JEUNE GENEVOIS
Du 5 au 8 septembre, 5 rondes, 1er prix 1500.-CHF
Club des Aînés du Seujet, 32 Quai du Seujet, Genève
Vendredi 7 septembre tournoi blitz
Renseignements : Kristoff Marchon tél. 022 320 93 16
Email : kristoff.marchon@etat.ge.ch

BALE ACTIVE CHESS
Samedi 8 septembre, 7 rondes de 15 minutes.
Renseignements : stauffigera@bluewin.ch

OPEN DE LAUSANNE
Du 14 au 17 septembre, 7 rondes, 1er prix 2000.-CHF
http://www.lausanneyoungmasters.com

LENZBURG MARATHON DU BLITZ
15 septembre, 43 rondes, 1er prix 300.-CHF
http://www.schachclublenzburg.ch

OPEN DE WINTERTHUR
Du 5 au 13 octobre, 9 rondes, et nombreux autres tournois.
http://www.svwinterthur.ch/schachwoche

OPEN DE ZUOZ
Du 6 au 13 octobre, 7 rondes. 1er prix 700.-CHF
http://www.schachecke.ch

ECHALLENS ACTIVE CHESS
Le samedi 13 octobre 9 rondes de 15 minutes 1er prix 600.- CHF
http://www.siss.ch/echallens

LES SITES INDISPENSABLES POUR SUIVRE L'ACTUALITE EN SUISSE:

* LE SITE DE LA FEDERATION SUISSE
http://www.schachbund.ch

* LE SITE DE LA FEDERATION VAUDOISE
http://www.fvde.ch

* LE SITE DU SWISS CHESS TOUR
http://www.beochess.ch

* UNION VALAISANNE DES ECHECS
http://www.uve-wsb.ch

* L'INFO SUR GENEVE
http://www.ceg.ch

A DECOUVRIR POUR LES PARTIES COMMENTEES:

* LE SITE DE REYES "MIEUX JOUER AUX ECHECS"
Avec la partie culture animée par Dany Sénéchaud.
http://www.mjae.com/

* DECOUVREZ LE SITE QUI MONTE A LA POINTE DE L'INFO!
Un travail exemplaire de la part de Thierry Foissez.
http://www.echiquier-nicois.org

* LE SITE DU FAMEUX CHRONIQUEUR DE LIBE JEAN-PIERRE MERCIER
http://echecs.blogs.liberation.fr/

* CHESS BASE et les fameux logiciels
http://www.chessbase.com
http://www.chessbase.ch

* LES EDITOS DE DAMIR LEVACIC
http://www.cannes-echecs.org/

* LE SITE D'ALEXANDRA KOSTENIUK
http://www.kosteniuk.com

* L'INFO EN ALLEMAND
http://www.schach.com/ie4/index.htm

* L'INFO EN ANGLAIS
http://www.chesscenter.com/twic/twic.html

* SOUTENEZ L'ACP LE SITE DES JOUEURS PROFESSIONNELS
http://www.chess-players.org/eng/index.html

* LES STAGES INTERNATIONAUX Echecs & Patrimoine en Provence.
http://www.echecsetpatrimoine.org

* UN PETIT CLIN D'ŒIL A :
CRISTOPHE BOUTON
http://echecs64.blog.20minutes.fr/

GILLES MIRALLES
Le mentor des juniors genevois
http://www.lechessblog.com

ECHECS-X
http://www.echecs-x.com
Un nouveau site avec des actualités, portraits de joueurs, parties commentées.

ECHIQUIER LEMPDAIS
http://echiquierlempdais.hautetfort.com/
Un voisin à visiter.

LA REVUE ITALIENNE
Torre & Cavallo Scacco !
http://www.messaggerie.it

* TRIBUNE DE GENEVE
Tous les samedis dans la "TRIBUNE DE GENEVE" une chronique d'échecs avec info, parties et études.

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE: g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:
| Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées |

Publié le 24/08/2007 - 11:36 , Mis à jour le 17/10/2007 - 15:04