La chronique de Georges Bertola du 25 janvier 2007
Khenkin - Mazé, Gambit Dame D38, Genève 2007 ; Fontaine - Lindberg, Ouest-indienne E13, Stockholm 2006-07 ; Akesson - Hamark, Défense Owen B00, Stockholm 2006-07 ; Berg - Cramling, Sicilienne B83, Stockholm 2006-07 ; Linbberg - Karlsson, Sicilienne B34, Stockholm 2006-07.

ECHECS EN SUISSE :
La chronique de Georges Bertola du 25 janvier 2007

www.tribune.ch

23ème OPEN INTERNATIONAL DE GENEVE

Le 23ème Open International de Genève se terminera ce dimanche 28 janvier à la Salle de Plainpalais.
Dans le tournoi fermé à mi-parcours, le favori, le GM Igor Khenkhin s'installait solidement en tête avec 4 victoires d'affilée et la première place devrait difficilement lui échapper.
La norme de GM devenait inaccessible pour les Suisses Huss, Gerber et Landenbergue. Seul ce dernier pourrait encore théoriquement l'obtenir avec un 5 sur 5 dans la 2ème moitié du tournoi.
Par contre, Oliver Kurmann et Alexandre Vuilleumier sont encore dans la cible pour décrocher la norme de MI.
Pas de véritable surprise dans l'Open puisque la hiérarchie est pleinement respectée à mi-tournoi avec les 13 titrés parmi les 15 premiers.
A l'issue de la 4ème ronde, la tête de série numéro 1, le GM Christian Bauer, partageait la première place avec le Serbe Mihajlo Stojanovic avec un sans faute, 4 sur 4.
Début prometteur pour Alexandre Domont avec 3,5 points qui accrochait dans la 4ème ronde l'un des favoris, le GM Palac. A noter le résultat de Jean-Pierre Trang, 3 points, l'un des rares sans grade à s'immiscer parmi les titrés.
http://www.genevachess.ch

Voici la partie qui a retenu mon attention lors de la 3ème ronde.

KHENKIN (GER 2611) - MAZE (FRA 2506)
Gambit Dame D38
Genève 2007

1.d4 d5 2.Cf3 Cf6 3.c4 e6 4.Cc3 Fb4

Dans le gambit Dame le fou se développe généralement sur «e7», ici il opte pour une position plus active avec de nombreuses transpositions possibles dans la Nimzo-indienne.

5.cxd5 exd5 6.Fg5 0-0 7.Tc1 Cbd7 8.e3 c5 9.dxc5 Da5 10.a3!?



L'Encyclopédie préfère 10.Cd2 mais 10...b6!? avec l'idée de provoquer l'ouverture de la 5ème traverse pose des problèmes intéressants comme le montre la partie Moiseenko-Giorgadze (Espagne 2005) après 11.c6 d4! 12.cxd7 dxc3 13.bxc3 Fxc3 14.Fxf6 gxf6 15.Txc3 Dxc3 16.dxc8=D Taxc8 17.Fa6 Tcd8 18.Re2 Td6 19.Dc1 Da5 20.Fc4 Tc8 21.Td1 Rg7 22.Db1 Tcd8 23.Dc2 Dh5 24.Re1 Dh2 et les noirs ont un jeu préférable.
Ce coup a l'avantage de provoquer le dénouement du problème posé par le clouage exercé sur la diagonale «a5-e1».

10...Fxc3 11.Txc3 Ce4 12.b4 Cxc3 13.Da1!

Ici, avec un pion pour la qualité, les blancs ont des compensations avantageuses selon le GM Bu Xiangzhi.

13...Da4 14.Dxc3 a5

Logique, les noirs veulent affaiblir la majorité blanche sur l'aile dame.

15.b5 b6?!

Cela ressemble à une imprécision sur le plan positionnel car maintenant les blancs vont obtenir un monstrueux pion passé protégé.
« Le joueur Suisse Cedric Pahud me signale que 15...Cxc5 a été joué par Carlsen contre Topalov le jour suivant à Wijk aan Zee, un remède de cheval qui règle le problème du pion passé mais tue le patient. »

16.c6 Cc5

Les pièces mineures adverses obtiennent quelques compensations d'ordre dynamique.

17.Fd3 Dg4

Les noirs s'appuient sur les pièces et cherchent à compliquer tactiquement pour équilibrer les chances.

18.0-0 Cxd3 19.Dxd3 Ff5 20.De2 Fe4 21.Ff4 d4 22.Fg3 d3 23.Dd2 Fxf3 24.gxf3 Dc4

Les noirs surestiment probablement la valeur de leur pion passé mais 24...Dxf3 qui introduisait quelques possibilités d'échec perpétuel avait aussi ses inconvénients après 24.Dxd3 Tfd8 25.Dc2 Tac8 26.c7 Td7 27.Tc1 +=

25.Tc1 Dxb5

Les noirs encaissent temporairement un pion.

26.c7



L'avantage blanc repose essentiellement sur la valeur de ce candidat à la promotion alors que celui de l'adversaire, le pion «d3», est faible.

26...Tac8 27.Tc3 h6 28.Txd3 Dc6 29.Td8

Avec une domination totale car, à elle seule, la tour blanche neutralise les deux tours noires.

29...Tfe8 30.Rg2 Df6 31.Td6 Te6 32.Td8 Te8 33.Td6 Te6

Le zeitnot menaçait et engendrait une certaine confusion pour progresser.

34.Td5!

Khenkin refuse la répétition car son avantage reste intact, le pion «c7» vaut presque une pièce.

34...Rh7?



La gaffe qui facilite la conclusion. Sur cette case le roi s'expose à un échec dévastateur au service du pion passé. Toutefois, une politique attentiste permettait aux blancs de renforcer leur position, par exemple 34...Tee8 35.Dc2 Te6 36.a4 Tee8 37.Dc4 Te6 38.Da6 Tee8 39.Td6 et les pions de l'aile dame doivent tomber.

35.Td8 Te8 36.Txe8 Txe8 37.Dc2 1-0

LA RILTON CUP POUR ROBERT FONTAINE

Le jeune Robert Fontaine, 27 ans, est un talentueux joueur venu de l'Hexagone, quelque peu éclipsé par Bacrot, Lautier et Fressinet. Une première norme de MI en 1995 puis, après quelques leçons de Polougaevsky, il est entraîné par Dorfman considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs de la planète. Ses progrès sont rapides et il décroche le titre de Grand Maître en 2002. Depuis il joue relativement peu mais il signe ici le plus grand succès de sa carrière.
Robert Fontaine s'était distingué lors des deux dernières éditions du Youngmasters Lausanne par la qualité de son commentaire en direct.

Classement final après 9 rondes :
1. Fontaine g (FRA 2557) 7,5 points. 2-5. Kotronias g (GRE 2587), Howell m (ENG 2471), Berg g (SWE 2582), Furhoff f (SWE 2370) tous 7 points. 6 Gleizerov g (RUS 2560), Berczes m (HUN 2415), Hansen g (DEN 2575), Lindberg m (SWE 2428), Cramling P. g (SWE 2522), Bindrich m (GER 2482), Hillarp Persson g (SWE 2557), Akesson g (SWE 2467) tous 6,5 points.
217 participants.
http://www.rilton.se

Voici la partie qui a retenu mon attention.

FONTAINE (FRA 2557) - LINDBERG (SWE 2428)
Ouest-indienne E13
Stockholm 2006-2007

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Cf3 b6 5.Fg5

Un système hybride qui peut découler de 3.Cf3 b6 4.Cc3 Fb4 mais qui s'apparente essentiellement à la Nimzo-indienne et fut utilisé très souvent par Kasparov dans les années 80. Ce clouage veut rendre ridicule un éventuel 5...Fe7.

5...Fb7 6.e3 h6 7.Fh4 g5 8.Fg3 Ce4

Une suite risquée et très tranchante, les noirs se sont décloués au prix d'un affaiblissement de l'aile roi e, à leur tour ils accentuent la pression sur le clouage du «Cc3».

9.Cd2!?

Implique un sacrifice de pion, l'idée est de faciliter ultérieurement la conquête du centre avec les poussées «f3+e4».

9...Cxc3

Selon le GM Wells 9...Cxg3!? avec l'idée de replacer le fou de cases noires via «Fb4-f8-g7» est à considérer. Ceci toutefois fut joué dans la partie Kasparov-Miles (Dubai 1986)

10.bxc3 Fxc3 11.Tc1 Fb4

Plus précis est peut-être 11...Fa5!? qui a l'avantage de ne pas laisser le fou en l'air et si 12.h4 Tg8 13.Dc2 (13.c5!?) De7 14.hxg5 hxg5 15.Fxc7 Ca6 16.Fe5 Da3 17.Td1 Cb4 18.Db3? (18.Dh7!? 0-0-0 19.c5) Dxa2 19.Dxa2 Cxa2 et les noirs ont obtenu l'initiative Crouch-Harikirishna (Londres 2001).
Possible est aussi 11...Fxd2 12.Dxd2 d6 13.c5 dxc5 14.Db2 0-0 15.dxc5 Fa6 16.h4 g4 17.Fc4 Fxc4 18.Txc4 f5 Ovsejevitsch-Rozentalis (Gausdal 2003) avec une position peu claire.

12.h4 gxh4?!

Il est certainement à l'avantage blanc d'activer la tour. Intéressant est 12...Cc6!? avec l'idée de sacrifier une pièce pour l'initiative après 13.d5 De7! 14.dxc6 dxc6 15.Fe5 0-0-0 16.Fc3 Fxc3 17.Txc3 c5 18.hxg5 hxg5 19.Txh8 Txh8 20.e4 f5 21.Th3 Td8 22.Td3 Tf8 23.Dc2 Df7 etc. Schüssler-Arnason (Reykjavik 1986)

13.Txh4 Cc6?!



Ici Kasparov avait préféré 13...Fd6 contre Timman dans sont match à Hilversum en 1986! Intéressant est le subtil 13...Fe7!? pour obliger la tour à quitter la 4ème traverse, 14.Th5 Fd6 15.Dg4 Df6 16.c5 Fxg3 17.Dxg3 avec des compensations pour le pion. Guelfand-Vallejo Pons (Moscou 2004).

14.d5 Ce7

Il est hors de question d'ouvrir le jeu car la tour blanche deviendrait monstrueuse sans compter avec la position précaire du roi au centre.

15.dxe6 dxe6

Forcé si 15...fxe6 16.Rh5 Rf8 17.Fd3 +-

16.Da4 Cc6 17.Td4 Fxd2

Faible était 17...Fd6? 18.c5! bxc5 19.Txc5 +-

18.Txd2 Dg5 19.c5! 0-0

Le roi rejoint l'aile roi affaiblie et ce n'est qu'un abri de fortune, si 19...bxc5? 20.Fa6! était décisif.

20.Fb5!?

Diabolique, les blancs vont mettre 2 pièces adverses hors jeu.

20...Ce5 21.c6 Fc8 22.Ff1

Ici le doute s'installe, 22.Ff4!? Dh5 (22...Dg7!?) 23.Tcd1 a5 24.Td8 avec une excellente coordination des pièces semblait plus prometteur.

22...a5 23.De4 f6 24.Fxe5 fxe5

Un affaiblissement structurel nécessaire car 24...Dxe5 25.Dg6 Rh8 26.Dxh6 Rg8 27.Dg6 Rh8 28.Fd3 f5 29.Tc4 était très dangereux.

25.Tcd1 Rg7



La position blanche est supérieure sans doute mais comment trouver un gain après 25...Df5!? 26.Dh5 Dg5 27.Dh3 e4 28.Fc4 Rh8 etc.

26.g4!? a4

Certainement pour amener la tour hors jeu sur «a5» mais 26...h5!? 27.Fd3 Th8 semblait plus coriace.

27.Fd3 Rf6 28.Fc2 h5 29.Dh7 Dg7

Toutes les pièces blanches attaquent, la menace est notamment «30...Td8», le roi est trop exposé et les 2 pièces noires sur l'aile dame sont dans l'incapacité d'agir.

30.Dxh5 Fa6?

Précipite la fin avec l'abandon de la défense de la case «d7».

31.Td7 Dg5 32.Dh1!

Avec la terrible menace 33.Df3.

32...e4 33.Dxe4 Da5 34.T1d2


Une jolie miniature de la part d'un ex-champion d'Europe junior!

1-0


AKESSON (SWE 2467) - HAMARK (SWE 2269)
Défense Owen B00
Stockholm 2006-2007

1.d4 b6 2.e4 Fb7 3.Fd3 Cf6 4.De2 Cc6 5.c3 e5

Voici le commentaire du livre référence « Play 1...b6 » (Everyman Chess 2005) sur la variante signé Christian Bauer :
« Une spécialité du GM tchèque Pavel Blatny qui lui a apporté quelques succès. En incluant quelques parties rapides il a, selon ma base de données, réussit 9 sur 16, opposé (entre autres) à 7 GM de plus de 2550! La partie prend un cours inusité auquel les blancs ne sont habituellement pas préparés, toutefois d'un point de vue objectif l'avantage blanc est indiscutable. »

6.Cf3 exd4 7.0-0!?

Un gambit prometteur au service du développement qui n'est pas analysé dans l'ouvrage précité. Bauer considère uniquement 7.e5 Cd5 8.cxd4 Fb4 ou 8.Fe4 Cde7 etc.

7...dxc3

Conséquent, un coup de développement comme 7...Fe7 permet 8.e5! et les noirs ne dispose plus de l'échec perturbateur et si 8...Cd5? 9.Fe4! Ca5 10.b4 avec des problèmes pour défendre le cavalier.

8.Cc3 d6 9.Fb5 Cd7

Il faut réagir face au clouage car un coup de développement comme 9...Fe7? permettait 10.Cd4 Dd7 11.Dc4 etc.
La pratique retient 9...a6 10.Fxc6 Fxc6 11.e5 Fxf3 12.Dxf3 dxe5 13.Fg5 Fe7 14.Tfd1 Dc8 15.Fxf6 Fxf6 16.Dc6 Rf8 17.Td7 De8 18.Tad1 avec une initiative dangereuse. Nevednichy-Blatny (Budapest 2000)



10.e5!?

A nouveau un sacrifice de pion pour ouvrir le jeu au service des blancs mieux développés.

10...Fe7

Avec l'intention de sécuriser le roi.
Il y avait pourtant trois captures possibles :
a) 10...dxe5!? 11.Cg5!? Fe7 12.Cxf7 Rxf7 13.Dc4 permettait de récupérer la pièce avec un roi noir déroqué.
b) 10...Cdxe5?! 11.Td1 f6 12.Cd4 Dd7 13.f4 a6 14.Fxc6 Fxc6 15.Cxc6 Dxc6 16.fxe5 fxe5 et les noirs obtenaient 3 pions pour la pièce mais avec le roi toujours au centre et des pièces blanches actives ils sont en difficultés.
c) 10...Ccxe5? 11.Cxe5 dxe5 12.Dxe5 Fe7 (12...Dxe7 13.Dxc7) 13.Dxg7 +-

11.De4

Très intéressant devait être 11.e6! fxe6 12.Fxc6 Fxc6 13.Cd4 +-

11...Ca5 12.Dg4!

Empêche le roque car le cavalier «d7» est en l'air (sans compter «Fh6») et la menace 13.Dxg7 force un affaiblissement.

12...g6 13.exd6 cxd6 14.Te1

A nouveau un puissant clouage.

14...f5 15.Da4!!

Toujours ces satanés clouages qui décident de la partie. Maintenant 16.Fg5 est une menace terrible.

15...a6

Sur 15...h6 16.Ff4 a6 17.Fxd7 Dxd7 18.Fxd6 gagnait du matériel.



16.Fxd7! Dxd7 17.Txe7!

La pointe décisive qui permet de terminer la mobilisation des pièces.

17...Rxe7 18.Fg5 Re8 19.Te1 Fe4 20.Dd4! Rf7

Facilite une jolie conclusion mais en jouant la tour il n'y avait rien à opposer à 20.Cxe4 fxe4 21.Txe4 etc.

21.Ce5 1-0

Un sacrifice surprenant!

BERG (SWE 2582) - CRAMLING (SWE 2528)
Sicilienne B83
Stockholm 2006 2007

1.e4 c5 2.Cf3 e6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cc6 5.Cc3 Dc7 6.Fe2 Cf6 7.0-0 Fe7 8.Rh1 0-0 9.f4 d6

La Sicilienne Scheveningue classique caractérisée par un centre retenu qui assure aux noirs une légère prépondérance au centre.

10.Fe3 Cxd4 11.Dxd4 b6

Il est intéressant de précéder ce coup avec 11...e5!? et, malgré l'affaiblissement de la case «d5», les noirs ont obtenu une position égale après 12.Dd3 b6 (l'autre plan standard est 12...exf4 suivi de ...Fe6 et de l'installation d'une pièce mineure sur «e5») 13.Tad1 Fb7 14.Cd5 Cxd5 15.exd5 exf4 16.Txf4 Fg5 Almasi Z.-Nisipeanu (Calvia 2004)

12.e5!?

Provoque l'ouverture de lignes et diagonales au service des pièces blanches sur l'aile roi.

12...dxe5 13.fxe5 Cd5 14.Cxd5 exd5 15.Fd3 Dd8 16.Df4 Fe6 17.Df3

Les blancs ont l'initiative avec des pièces très actives et d'excellentes chances pratiques de bousculer l'adversaire sur l'aile roi.

17...h6?!



18.Fxh6!?

Un sacrifice étonnant dont je me demande quelle est la part de calcul et d'intuition. En considérant attentivement la position les critères positionnels suivants se dégagent:

1) Destruction du roque
2) Colonnes «f+g» ouvertes et facilement accessibles aux pièces lourdes.
3) Excellent contrôle de la diagonale «b1-h7».
4) Les pièces noires ne peuvent que difficilement accéder sur l'aile roi pour assurer la défense.

18...gxh6 19.Dh5 Rg7!

Défendre avec 19...Fh5 se voyait opposer 20.h4 et les blancs pouvaient déjà regagner la pièce (si 20...Fxh4 21.Dxh6 menaçait déjà mat) mais après 20...Rg7!? 21.hxg5 Dxg5 22.Dh2 h5!? avec l'idée d'installer le fou sur «g4», rien n'était encore clair.

20.Tf3 Fh4 21.g3

Défense subtile de la part de Pia Cramling qui rend ainsi l'usage de la colonne «g» difficile d'accès.

21...Fg5 22.h4 Th8?!

Ceci ressemble à une imprécision, ici le tactique 22...d4! qui libérait la case «d5» pour instaurer un clouage était à considérer car après 23.hxg5 (23.Fe4 Fe3!) Dxg5 24.Dxg5 Rg1 25.Tac8, les pièces noires obtenaient beaucoup d'activité.

23.Taf1!

Avec la terrible menace 24.Txf7!, maintenant la faiblesse de la case «f7» va permettre d'accentuer la puissance de l'attaque.

23...De7 24.Ff5 Taf8 25.Rg2

Le roi quitte la dangereuse colonne «h» et les blancs peuvent ainsi regagner la pièce en toute impunité. Essayer de sauver le fou est inutile à cause de 26.Dg4 et l'on constate que les 2 tours noires sont l'illustration du mat des épaulettes. C'est pourquoi Pia décide d'éliminer le fou de cases blanches pour trouver une case de fuite pour son roi.

25...Fxf5 26.Txf5 Fe3 27.Dg4 Rh7



28.Df3!!

Cette attaque double est diabolique, le fou ne peut quitter la défense du pion «h6» si 28...Fc5 29.Dh5 Rg8 30.Dg4 Rh7 31.Tf6! et les noirs ne peuvent plus défendre les faiblesses «f7» et «h6» comme le montre la suite de la variante 31...Thg8 32.Df5 Rg7 33.Df4 Th8 34.Dg4 Rh7 35.Txh6!! Rxh6 36.Tf5 +-

28...d4 29.c3! Dd7?!

La défense est surchargée, la tour «f8» est abandonnée en essayant de sauver le fou. Restituer le matériel n'était toutefois pas convaincant après 29...dxc3 30.Dxc3 cxb2 31.Db3 Rg8 (31...Rg7 32.Dxb2) 32.e6! avec un clouage désagréable 32...b1=D 33.exf7 Txf7 34.Dxb1 Txf5 35.Dxf5 et le roi noir est mal 35...Rg7 (35...Th7? 36.Dc8 Rg7 37.Tc1 +-) 36.h5 etc.

30.cxd4 Fxd4 31.De4!?

Précéder ce coup en introduisant le clouage 31.Td1 était plus précis. Mais même 31.Tg5!? proposé par Rybca était décisif après 31...hxg5 32.Dh5 Rg8 33.Dxg5 Rh7 34.Tf6 eh oui, nous pauvres humains! (pour paraphraser Albert Cohen)

31...Rg8?

Interrompt la liaison des tours, plus coriace 31...Rg7 mais 32.T1f4! Thg8 33.Tf6! laissait le roi noir très exposé même en restituant le matériel comme le montre la variante 33...Te8!? 34.Df3! Te7 35.e6! fxe6 36.Tg4 Rh8 37.Txh6 Th7 38.Txh7 Rxh7
(38...Dxh7 39.Txd4 +-) 39.Dd3 Rh8 40.Txd4 et le roi blanc restait protégé par ses pions.

32.e6!

Force des simplifications dans une finale gagnante.

32...Dxe6 33.Dxe6 fxe6 34.Txf8 Rg7 35.T1f7 Rg6 36.Txh8 Fxh8 37.Txa7 Fxb2 38.Ta4 Fc3 39.Tc4 Fa5 40.Rf3 h5 1-0

LINBBERG (SWE 2428) - KARLSSON (2479)
Sicilienne B34
Stockholm B34

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 g6?!

Un ordre de coups douteux selon Nielsen et C. Hansen, auteur d'une monographie sur la variante, car si l'avantage est d'éviter l'étau Maroczy avec la poussée «c4», les blancs obtiennent un net avantage de développement.

6.Cxc6 bxc6 7.e5 Cg8 8.Fc4 Fg7 9.Df3 f5 10.Ff4 e6

Pour fixer le pion «e5» et le prendre pour cible.

11.0-0!?

« Peut-être meilleur que 11.0-0-0 même si, et de loin, il n'a pas été joué très souvent. » Nielsen et C. Hansen

11...Ch6 12.Tad1 Dc7 13.Tfe1 Cf7 14.Dg3 Tg8



Le GM Shamkovich recommande ici 14...g5 mais ouvrir la position n'est pas sans danger après 15.Fxg5 Fxe5 16.Dh4!? (16.f4 Tg8!) Tg8 (Il est évident que le roi noir n'est pas au mieux, voici par exemple une variante spectaculaire 16...Cxe5 17.Dxe5 Rf8? 18.Fxe6!! dxe6 19.Txe5! Dxe5 20.Ce4!! Fa6? 21.Td7 Te8 22.Dh6 suivi du mat, une mésaventure que j'ai vécue dans un rapide) 17.f4 h6 18.Txe5!? hxg5 (18...Cxe5!? 19.Dh5 Cg6) 19.Dh7 Rf8 20.Txf5! d5 21.Txg5 et l'attaque blanche est dévastatrice. Toth A.-Bogdan (Paks Atom Cup 2000)

15.h4!

Empêche de développer un contre-jeu sur l'aile roi.

15...Tb8 16.b3 Ff8 17.Ce2!?

Avec l'idée d'activer ce cavalier. Dans la partie Doggers-Afek (Wijk aan Zee 2001) les noirs réussirent à réorganiser un peu de contre-jeu après 17.Ca4 Fe7 18.Fc1 h6 19.Fb2 g5 etc. L'idée est certainement si 17...h6 18.Cd4 g5 19.Cxf5! etc.

17...c5?!

Verrouille «d4» mais affaiblit «b5». A considérer 17...Fe7 18.Cd4 Rf8 avec une position passive mais encore très solide.

18.Cc3! a6



19.Cd5!

Décisif, la menace 20.Cf6 force la séquence suivante.

19...exd5 20.e6 Cd6 21.e7 Fh6 22.Fxd6 f4 23.Fxc7 fxg3 24.Fxd5 gxf2 25.Rxf2 Tb7 26.Fxg8 1-0

Il est rare de voir un GM se faire miniaturiser dans une variante qu'il pratique depuis plusieurs décades.

ANNONCES DE TOURNOI ET RESULTATS

PELLETIER REMPORTE L'OPEN DE ZURICH
Classement final après 7 rondes:
1. Pelletier g (SUI 2588) 6 points. 2-4. Jenni g (SUI 2442), Kveinys g (LTU 2540), Zude m (GER 2410) et Malakhatko (UKR 2617) tous 5,5 points. 6-15.Warakomski f (POL 2446), Miralles g (FRA 2502), Andersson (SWE 2542), Fleck m (GER 2429), Pikula g (SRB 2542), Nemet g (SUI 2367), Milliet gf (FRA 2394), Milov L. m (GER 2505), Galdunts g (ARM 2502) tous 5 points.
116 participants.
Le tournoi général :
1.Joller (SUI 2000) 7 points. 2-6. Künzli (SUI 1964), Mäder (SUI 1983), Peter (SUI 1913), Sëring (GER 1951) et Canduzzi (SUI 1880) tous 6 points. 228 participants.
http://www.weihnachtsopen.ch

OPEN DE ZURICH
Blitz du 26 12 2006
Pikula (SCG 2515) 9 points. 2-4. Cvitan (CRO 2479), Kelecevic (BIH 2357), Moor R. (SUI 2371) tous 8,5 points. 5.Warakomski (POL 2446) 8 points. 6-9. Malakhatko (UKR 2617), Vulevic (SUI 2341), Vucenovic (SUI 2286), Gloor (SUI 2063) tous 7,5 points. 10. Nemet (Sui 2349) 7 points. 82 participants.

Blitz du 28 12 2006
1.Warakomski (POL 2446) 10 points. 2.Malakhato (UKR 2617) 9 points. 3-7. Golstern (SUI 2381), Likavsky (SLO 2480), Ginsburg (GER 2506), Vulevic (SUI 2341) tous 8 points. 8-10. Milov (GER 2505), Hindermann (SUI 2270) Zozulia (UKR 2363) tous 7,5 points. 92 participants.

OPEN DE BERNE
Classement après 7 rondes :
1.Varga g (HUN 2508) 5,5 points. 2-6. Vajda g (ROM 2534), Rausis g (BAN 2520), Cebalo g (CRO 2489), Gonda m (HUN 2495), Jaracz g (POL 2476) tous 5 points. 7-10. Perdy m (HUN 2311), Djuric g (SCG 2468), Ivkov g (SCG 2456), Kümin m (SUI 2393) tous 4,5 points. 87 participants.
http://www.beochess.ch

OPEN DE BERNE
Blitz 9 rondes:
1. Rausis (BAN 2520) 8 points. 2-3. Vajda (ROM 2534) et Jaracz (POL 2476) 7 points. 4. Gonda (HUN 2495) 6,5 points. 5. Fejzullahu (SCG 2305) 6 points.
32 participants.

BALE FESTIVAL D'ECHECS HILTON
Joué du 1 au 7 janvier, classement après 7 rondes.
1-2. Malakhatko g (UKR 2604) et Vajda g (ROM 2545) 5,5 points. 3-10. Sulava g (CRO 2532), Pikula g (SCG 2525), Hoffmannm (GER 2478), Rausis g (LET 2521), Kuemin m (SUI 2393), Filipovic m (CRO 2434), Milosevic m (SUI 2401), Sokolov a g (FRA 2605) tous 5 points. 78 participants.
L'open des amateurs est remporté par Bojic (SUI 1841) avec 6 points.
http://www.beochess.ch
61ème OPEN DE L'ECHIQUIER ROMAND Classement après 7 rondes : 1-3. Ruiz (2022), Jagstaidt (2021) et Kupalov (2031) tous 5,5 points. 4-5.Sudan (2048) et Meyer (1917) 5 points. 6-10. Lopez (2006), Bahi (1848), Conus (1849), Michaud (2106) et Surchat (f1887) tous 4,5 points. etc. 32 participants.
LE CHABLE/BAGNES ACTIV CHESS
Joue le 14 janvier, c'est le jeune serbe maître international Mihajlo Stojanovic, 29 ans, qui réussit 7 victoires. Classement après 7 rondes (victoire à 3 points, nul 1 points.)
1.Stojanovic m (SER 2576) 21 points. 2-6. Domont m (SUI 2350), Duratti (FRA 2203), Vulevic f (SUI 2304), Emini (SUI 2073), Chauvin ((SUI 2004) tous 16 points. 7-10. Perruchoud P (SUI 2132), Landenbergue m (SUI 2450), Gross (FRA 2102) 15 points etc. 81 participants.

7ème ACTIV CHESS DES CAVALIERS FOUS
Le dimanche 4 février, 7 rondes de 25 minutes au Club des Aînés du Seujet, Quai du Seujet 32. 1er prix 300.-CHF
Inscriptions par tél. 078 623 17 00 ou e-mail kristoff.marchon@etat.ge.ch

UN SALUT AMICAL A NOS VOISINS
19-25 février 2007 : 5ème festival de Meurthe et Moselle à Nancy (des tournois fermés de 10 joueurs pour tous les Elo, 9 rondes 2h+30 sec, 110 joueurs et 11 groupes en 2006).
Renseignements : http://philippechess.free.fr/Festival2007/F07.html
MI Christophe PHILIPPE

LES SITES INDISPENSABLES POUR SUIVRE L'ACTUALITE EN SUISSE:

* LE SITE DE LA FEDERATION SUISSE
http://www.schachbund.ch

* LE SITE DE LA FEDERATION VAUDOISE
http://www.fvde.ch

* LE SITE DU SWISS CHESS TOUR
http://www.beochess.ch

* UNION VALAISANNE DES ECHECS
http://www.uve-wsb.ch

* L'INFO SUR GENEVE
http://www.ceg.ch

A DECOUVRIR POUR LES PARTIES COMMENTEES:

* LE SITE DE REYES "MIEUX JOUER AUX ECHECS"
Avec la partie culture animée par Dany Sénéchaud.
http://www.mjae.com/

* DECOUVREZ LE SITE QUI MONTE A LA POINTE DE L'INFO!
Un travail exemplaire de la part de Thierry Foissez.
http://www.echiquier-nicois.org

* LE SITE DU FAMEUX CHRONIQUEUR DE LIBE JEAN-PIERRE MERCIER
http://echecs.blogs.liberation.fr/

* CHESS BASE et les fameux logiciels
http://www.chessbase.com
http://www.chessbase.ch

* LES EDITOS DE DAMIR LEVACIC
http://www.cannes-echecs.org/

* LE SITE D'ALEXANDRA KOSTENIUK
http://www.kosteniuk.com

* L'INFO EN ALLEMAND
http://www.schach.com/ie4/index.htm

* L'INFO EN ANGLAIS
http://www.chesscenter.com/twic/twic.html

* SOUTENEZ L'ACP LE SITE DES JOUEURS PROFESSIONNELS
http://www.chess-players.org/eng/index.html

* LES STAGES INTERNATIONAUX Echecs & Patrimoine en Provence.
http://www.echecsetpatrimoine.org

* UN PETIT CLIN D'ŒIL A :
CRISTOPHE BOUTON
http://echecs64.blog.20minutes.fr/

GILLES MIRALLES
Le mentor des juniors genevois
http://www.lechessblog.com

LE JOURNALISTE QUI S'IMPOSE PIERRE BARTHELEMY
http://echecs-info.blogspot.com/

LA REVUE ITALIENNE
Torre & Cavallo Scacco !
http://www.messaggerie.it

* TRIBUNE DE GENEVE
Tous les samedis dans la "TRIBUNE DE GENEVE" une chronique d'échecs avec info, parties et études.

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE : g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:
Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées

www.tribune.ch


Publié le 27/01/2007 - 09:47 , Mis à jour le 03/02/2007 - 12:32