La Partie d'échecs et la Composition (1)
« Parfois, c'est la composition qui donne l'idée de gain au joueur pratique ». Milescu illustre son propos avec une série d'études de l'élégant compositeur français Henri Rinck.

« On sait que la partie inspire le compositeur et lui fournit des idées pour ses créations. Parfois, c'est la composition qui donne l'idée de gain au joueur pratique. On voit souvent une partie « anticipée » par une composition. Il est vrai que l'inverse est tout de même plus habituel.
Ce sujet a préoccupé - et préoccupe encore - beaucoup de spécialistes. Je suis certain que ce thème intéressera les lecteurs. C'est pourquoi je débute avec quelques exemples qui se réfèrent au grand étudiste que fut Henri Rinck (1870-1952) » (ci-contre).
Le Français est considéré comme l'un des deux créateurs de la composition moderne des Etudes, avec le Russe Troitzky (1866-1942).

1a : étude / 1b : la partie

1a - H. Rinck, Schackvarlden 1937
Mention Spéciale

Les Noirs jouent et font nulle

1b - Keres-Eliskases
Noordwijk 1938

Les Noirs jouent et font nulle

2a : étude / 2b : la partie

Cette idée s'est souvent rencontrée. Le plus vieil exemple dans la composition appartient à Kling et Horwitz, avec une étude publiée dans leur traité de 1851.

2a - H. Rinck, La Patrie Suisse
1934-1935 - 1er Prix

Les Blancs gagnent

2b - Jung-Szabados
Vienne 1952

Les Blancs gagnent

3a : étude / 3b : la partie

Des sacrifices répétés d'un Cavalier blanc. L'idée simple se trouve déjà dans une position de Damiano en 1512.

3a - H. Rinck, Italia Scacchistica
1920, 1er Prix
Les Blancs gagnent

3n - Wolf-Dr. Balogh
Correspondance 1924-1925
Les Blancs gagnent

Solutions

1a - H. Rinck, Schackvarlden 1937
1...h2 2.h5+ g8 3.xh4 g5+ 4.xg5 g3 5.f6 g2 6.g4+ h7 7.h4+ g8 8.g4+ f8 9.a4 e8 10.e6 d8 11.d6 c8 12.c6 b8 13.b4+ a7 14.a4+ b8 nulle.

1b - Keres-Eliskases 1938
1...b6+ 2.c1 h6 3.d1 d3 4.e1 e3 5.f1 f3 6.g1 g6+ 7.f1 h6 nulle.

2a - H. Rinck, La Patrie Suisse 1934-1935
1.f6+ g5 2.h2 xe2 3.c3! f2 4.e5! avec la continuation que l'on voit dans la partie (2b).

2b - Jung-Szabados 1952
1.xg7 xh4 2.xh4+ xh4 3.f6+ g5 4.c3! f2 5.e5! et gagnent.

3a - H. Rinck, Italia Scacchistica 1920
1.e7 d7 2.c6+ b6 3.xe5 f6 4.d7+ xd7 5.e5+-.
Trois sacrifices-écho du Cavalier blanc, en vue de dévier son adversaire et passer le pion à Dame. Ce but est atteinte par le fait que la case e5 a été rendue libre par le coup décisif 5.e5.

3b - Wolf-Dr. Balogh 1924-1925
1.e6 e4 2.e7 d6! 3.d4 xh7 4.xb5 e8 5.c7! xc7 6.b5 g7 7.b6 et gagnent.

A suivre...


Publié le 29/05/2006 - 00:00 , Mis à jour le 29/05/2006 - 13:13