La Partie d'échecs et la Composition (3)
« Si j'ai réussi à m'imposer dans un si grand nombre de parties, c'est parce que je calcule les variantes plus vite que mes adversaires. Il m'arrive souvent de résoudre des compositions, et je crois que cela m'aide ».
Sergueï Karjakin, juillet 2006.

Le jeune GMI ukrainien, âgé de 16 ans, venait de remporter le très fort tournoi fermé de parties rapides, organisé à Tomsk, du 11 au 16 juillet.
Karjakin s'était imposé avec une facilité étonnante : 1er avec 7/10, et un point et demi d'avance sur son premier poursuivant. Ses adversaires avaient pour nom Morozevich (2731), Ponomariov (2721), Kasimdzhanov (2672), Rublevsky (2667) et Bologan (2645).
Ces cinq GMI expérimentés ne pensaient pas s'avouer vaincus. Mais il leur fallait se rendre à l'évidence. Ils avaient trouvé leur maître en rapides !

L'explication finale de Karjakin aurait satisfait Milu Milescu (1911-1981). On se souvient que le compositeur roumain avait introduit sa série d'articles pour Europe Echecs, en septembre 1959, en rappelant cette vérité : « On sait que la partie inspire le compositeur et lui fournit des idées pour ses créations. Parfois, c'est la composition qui donne l'idée de gain au joueur pratique ».
Dans ce troisième article, Milan Milescu traite les thèmes du clouage (n°11) et de la batterie Tour-pion (n°12).
A Tomsk, Karjakin et Ponomariov jouèrent une partie cumulant ces deux thèmes classiques du clouage et de la batterie (cf. analyse ci-après). Et le prodige battit l'ancien champion du Monde FIDE.

11a/11b/11c - Le Clouage

Le thème du clouage est admirablement illustré dans ces trois exemples.

11a - étude

H. Rinck - Basler Nachrichten 1926
Correction d'André Chéron 1957
Les Blancs gagnent

11b - la partie

Travin-Zeck
Leningrad 1933
Les Noirs jouent et font nulle

11c - la partie

Chatard-Amateur
Paris 1906
Les Blancs gagnent

12a/12b - La Batterie Tour-Pion

12a - étude

H. Rinck - Source inconnue
Position de l'étude
Les Blancs gagnent

12b - la partie

Cehover-Samaev
Cht. d'URSS 1952
Les Noirs gagnent

Clouages et Batteries, par Sergueï Karjakin

Alors que les Blancs dominent, les Noirs trouvent des ressources sur la grande diagonale. Clouages et batteries sont au cœur de la réflexion des deux camps.
Ces deux thèmes se succèdent jusqu'à la conclusion de la partie.

2721 R. Ponomariov-S. Karjakin 2679
[E12] Défense Ouest-Indienne
Tomsk 2006

1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 b6 4.c3 b7 5.a3 d5 6.cxd5 xd5 7.c2 e7 8.e4 xc3 9.bxc3 0-0 10.d3 c5 11.0-0 c7 12.e2 d7 13.b2 ac8 14.d2 f6 15.f4 cxd4 16.cxd4 g6 17.g4 d7 18.ac1 b8 19.xc8 xc8 20.e5 b7 21.f5 gxf5 22.gxf5 h8

23.e4
23.e4 g8+ 24.h1 « était également possible, souligne Karjakin, mais Ruslan m'avoua qu'il n'aimait pas du tout ce clouage sur la diagonale a8-h1 ». Cette variante était à double tranchant, car sur 24...exf5 25.xf5, le direct 25...a8? était clairement incorrect (25...d5!? bloquant le pion d4), les Blancs contraient par 26.d5! xd5 27.e6+ avec, cette fois, l'ouverture d'une batterie directe du b2, visant le Roi noir sur la diagonale a1-h8.

23...g8+ 24.h1 a8 25.f6 f8 26.f3

Cette épreuve de force sur les grandes diagonales va finalement tourner à l'avantage des Noirs.

26...xe4 27.xe4 c8! 28.f3?!
28.c1 a6! 29.f3 b5 30.c2 « et les Blancs sont peut-être légèrement mieux ».

28...c4! 29.f2?! c5!

Le Cavalier profite du clouage du pion d4 pour s'infiltrer... et forcer la décision !

30.c2 d3!
« Une ressource très percutante ! Et cette fois, les Noirs sont mieux », précise Karjakin.

31.g2 xb2 32.xg8+ xg8 33.xb2 f1+ 34.g1 b5! 35.c3 f2 36.d3 h5 37.f3? h6! 38.d5 e3
Le couple Dame+Fou est surpuissant.

39.d1 exd5 40.h3 d4 41.e6 fxe6 42.e5 f5 43.f7+ f8 0-1

Retrouvez l'analyse complète de Sergueï Karjakin dans le numéro de septembre 2006 de la revue Europe-Echecs.
Le prodige ukrainien y commente également sa victoire contre l'ancien champion du Monde Rustam Kasimdzhanov (2672) : comment gagner avec la Sicilienne Najdorf !?

Solutions

11a - H. Rinck, Basler Nachrichten 1926
1.e4+ b8! (1...a7 2.h7+ f7 3.a4+ b7 4.b3+ gagne la Tour) 2.e5+ a7 3.h7+ f7 4.f6!! xh7 5.xf8 gagne.

11b - Travin-Zeck, Leningrad 1933
1...b2+ 2.d2 d1 3.xb2! xd8 4.f2 avec une position égale.

11c - Chatard-Amateur, Paris 1906
Les Blancs étaient menacés de perdre une pièce après 1...xe2 suivi de 2...c2, alors ils imaginent une ingénieuse défense qui se trouve dans l'étude de Rinck :
1.g1!! xe2 2.xe2 c2 3.c1!! et les Noirs perdent la Tour.

12a - H. Rinck, source inconnue
1.h2+ g6 (1...g8 2.d5+ f8 3.h8 mat) 2.exf5+ f7 3.d5+ f6 4.g5+ xf5 5.e4+ e5 (5...xg5 6.f4+ ; 5...f4 6.fxe3+ ; 5...xe4 6.f3+) 6.f4+ avec l'ouverture de la batterie de la Tour et gain de la Dame noire.

12b - Cehover-Samaev, URSS 1952
1...h2+ 2.xh2 (2.f1 xg2+!! 3.xg2 f3+ gagne, tout comme dans l'étude de Rinck) 2...fxg3+ 3.fxg3 xg3+ 4.g1 xa4 gagne la Dame.


Publié le 11/08/2006 - 15:28 , Mis à jour le 06/10/2006 - 11:01