La partie politique de Kasparov
Kasparov, dans sa vie politique, doit faire face à des rivaux bien plus difficiles qu'en ses temps de joueurs d'échecs. Récemment, lors de l'une de ses multiples visites politiques, il fut accueilli par un comité de bienvenue inattendu qui lui criait: « Les hommes ne sont pas des pièces d'échecs. »

En arrivant à Ischewsk, dans la partie ouest de l'Oural, une des 25 régions qu'à visité Kasparov jusqu'à maintenant, quelques 50 spectateurs, qui semble-t-il avaient été payés, l'attendaient pour lui crier: « Les hommes ne sont pas des pièces d'échecs ».
En principe il était prévu de célébrer le meeting à l'université, mais Moscou menaça de représailles. Un site de repli était prévu, le ‘Palais des Glaces', mais une alerte à la bombe empêcha son utilisation. En fin de compte la réunion eut lieu dans la petite salle de théâtre d'un restaurant. D'autre part, Moscou est intervenu directement pour éviter que Kasparov sorte dans la presse, aussi bien comme politique que comme joueur d'échecs.

Il faut encore signaler des rumeurs qui laissent penser que la rencontre de réunification pour le titre mondial, prévue il y a quelques années, entre Ponomariov et Kasparov, fut suspendue par le veto de Poutine.

Les liens : www.kasparov.ru (en russe) ; www.taz.de (en allemand) et www.chessbase.com/espanola (en espagnol).


Publié le 13/07/2006 - 00:00