La ronde 4
Vladimir Kramnik et Viswanathan Anand | Photo @ Ray Morris-Hill
La partie Anand - Nakamura s'est avérée trop compliquée et a totalement échappé aux joueurs, mais c'est Anand qui s'incline. Trois victoires noires dans la ronde 4. Ronde 5 jeudi.

La troisième édition du London Chess Classic se déroule du 3 au 12 décembre 2011 au «Olympia Conference centre de Kensington». Jour de repos le 7 décembre.

Site officiel www.londonchessclassic.com avec parties en direct à 15 h 00 (heure française), ronde 4 à 17 h 00, ronde 9 à 13 h 00, avec commentaires en streaming.

  • Malcolm Pein, le directeur du tournoi, a annoncé que cette année il y aura un exempt à chaque ronde qui participera aux commentaires des parties du jour. La cadence est de 40 coups en 2 heures, puis 20 coups en 1 heure et enfin, 15 minutes + 30 secondes par coup pour le reste de la partie. Application des «Sofia Rules» et victoire à trois points.
  • Les joueurs ne peuvent pas annuler sans le consentement de l'arbitre en chef et seulement pour: une triple répétition des coups, 50 coups consécutifs sans coup de pion ni aucune prise et les positions complètement nulles. Dans ce dernier cas l'arbitre principal peut être conseillé par le MI Malcolm Pein, directeur du tournoi, ou par le GM Julian Hodgson.
  • Le départage final est déterminé par : 1) Nombre de victoires. 2) Nombre de victoires avec les Noirs. 3) Résultat individuel entre les deux joueurs à égalité. Dans le cas improbable où il y aurait encore égalité, alors: 4) 2 parties de 15 minutes + 2 secondes par coup. 5) Armageddon: 6 minutes + 2 secondes contre 5 minutes + 2 secondes où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. S'il y a plus de deux joueurs à égalité, des séries de parties rapides seront menées dans un tournoi double-ronde.
Le classement après la ronde 4 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Score/Perf.
1. Carlsen, Magnus g NOR 2826 * ½ 1 ½ . . . . 1 8 (3.0/4) 2908
2. McShane, Luke J g ENG 2671 ½ * . . ½ . . 1 1 8 (3.0/4) 2941
3. Nakamura, Hikaru g USA 2758 0 . * ½ 1 . 1 . . 7 (2.5/4) 2904
4. Kramnik, Vladimir g RUS 2800 ½ . ½ * . 1 . . . 5 (2.0/3) 2885
5. Aronian, Levon g ARM 2802 . ½ 0 . * 1 . . . 4 (1.5/3) 2709
6. Short, Nigel D g ENG 2698 . . . 0 0 * . 1 . 3 (1.0/3) 2653
7. Anand, Viswanathan g IND 2811 . . 0 . . . * ½ ½ 2 (1.0/3) 2583
8. Adams, Michael g ENG 2734 . 0 . . . 0 ½ * ½ 2 (1.0/4) 2510
9. Howell, David W L g ENG 2633 0 0 . . . . ½ ½ * 2 (1.0/4) 2567

* En raison du nombre impair de joueurs, Short, Anand, Kramnik et Aronian ont joué une partie de moins.


Résultats de la ronde 4 du 6 Décembre 2011 à 17 h 00
Magnus Carlsen (2826) - Vladimir Kramnik (2800) : ½-½ (55) Nimzo-Indienne
Michael Adams (2734) - Nigel Short (2698) : 0-1 (71) Française Tarrasch
Viswanathan Anand (2811) - Hikaru Nakamura (2758) : 0-1 (49) Est-Indienne baïonnette
David Howell (2633) - Luke McShane (2671) : 0-1 (37) Ecossaise
Levon Aronian (2802)   Exempt, commentera les parties.

Le résumé des parties

Revenons un instant sur la ronde d'hier. Saviez-vous que Nakamura n'a encore jamais gagné une seule partie en cadence classique contre Magnus Carlsen ? Le Norvégien mène à ce jour par 5 victoires et 7 nulles ! L'Américain va finir par en faire un complexe... Hikaru double les Noirs aujourd'hui pour affronter le champion du monde Viswanathan Anand. Un champion du monde bien terne. Aucune victoire lors du mémorial Tal et une nulle chanceuse hier contre David Howell.

Evidemment, le match pour le titre mondial contre Boris Gelfand n'est pas loin et Anand ne veut sans doute pas dévoiler son répertoire d'ouvertures préparé pour ce duel, mais d'un autre côté, si un champion du monde ne peut plus gagner sans un répertoire ultra-pointu, c'est qu'il y a un sérieux problème. Surtout que Magnus Carlsen n'a nullement besoin d'une nouveauté théorique analysée par ordinateur sur plus de 20 coups pour gagner des parties.

La question qui revient souvent sur Twitter et d'autres canaux a été posée au champion du monde: Anand se trouve-t-il dans la situation où il doit cacher ses préparations dans les ouvertures ? Anand a répondu : «Pas vraiment. Je réalise que mes parties récentes donnent l'impression que je cache quelque chose. Espérons qu'à un moment donné je vais m'en sortir.» Un sourire, puis Anand ajoute : «Mais avec une telle question il ne faut pas croire toutes mes réponses de toute façon. Si vous êtes Gelfand, ne croyez pas tout ce que je dis!»

Ici et là, sur Internet, le niveau de jeu général de ce London Chess Classic 2011 est aussi critiqué. Un 2700 Elo comme Nigel Short perdant avec les Blancs en 19 coups contre Kramnik, ce même Short qui donne un pion pour entrer en finale perdante contre Aronian, Anand qui échappe à la défaite, on se demande comment, contre Howell, sans oublier le ...Fxh3 qu'un spécialiste de l'Espagnole avec les Noirs comme Adams s'est fait placer hier par McShane, ne plaident pas vraiment en faveur d'un haut niveau de jeu. 

Mig Greengard, de Chess Ninja, est sans doute le plus impertinent. Florilèges issus de Twitter:
  • « En fait, je me demande s'il ne faudrait pas maintenir 8 joueurs au lieu de 9 et mettre Nigel Short aux commentaires tous les jours. Ce serait plus amusant pour lui que de jouer ! »
  • [Suite à la nulle contre Anand] « McShane a failli avoir une nouvelle rubrique appelée :  "Comment faire pour perdre une finale supérieure." »
  • « Anand: Vous êtes l'un des plus grands joueurs de tous les temps, mais vous avez seulement battu Paco Vallejo depuis Tata. Vous jouez moins bien ou les autres jouent mieux ? »
Nous vous recommandons de passer voir les analyses et les commentaires (en anglais) sur The Week In Chess. Par exemple, Vladimir Kramnik qui commentait hier, a exprimé son admiration pour Michael Adams, même s'il a ensuite ajouté que les joueurs de cet âge commencent à avoir de mauvais jours et Vladimir a trouvé Adams méconnaissable. Adams a confirmé cette impression en déclarant qu'il n'aimait pas son 16.Fd2 et a dit: «Je viens de tout rater, tout simplement.» Adams aurait dû prendre la pièce en h3 de McShane, ce qui aurait conduit à un jeu complexe, mais face à la difficulté des lignes à envisager il a préféré accepter la perte d'un pion. 
Viswanathan Anand - Hikaru Nakamura : 0-1
La journée de la quatrième ronde a démarré avec une défense Est-Indienne, attaque baïonnette, entre Anand et Nakamura. Ca tombe bien, c'est justement le thème de la vidéo que les abonnés Europe Echecs à cette rubrique découvriront lundi prochain. Le GM Robert Fontaine analyse deux attaques typiques de cette défense particulièrement agressive. Un extrait gratuit sera aussi disponible pour les non-abonnés.
Anand-Nakamura, après 16.b5

Hikaru change de sa partie jouée lors de Kramnik,V (2780)-Nakamura,H (2733) Khanty Mansiysk 2010, ½-½ (41) où il avait joué 12...f4, et préfère cette fois-ci 12...g5. Anand n'est absolument pas surpris et c'est lui qui innove a tempo par, 13.Cc4, au lieu du 13.a5 d'une partie Bunzmann,D (2525)-Nataf,I (2596) France 2007, 0-1 (41). Nakamura joue aussi très vite 13...h6, et Anand prend enfin du temps avant de continuer par 14.f3. Cependant, après 14...f4, par transposition, nous retrouvons des parties dans les bases. Nakamura change de la partie Smyslov,V-Ciocaltea,V Sochi 1963, ½-½ (28) en jouant 16...dxc5 au lieu de 16...Ce8 et nouvelles transposition, après 18...h5, de très nombreuses parties apparaissent, dont la fameuse Gelfand-Nakamura, remportée par l'Américain et analysée par Robert Fontaine dans une prochaine vidéo, sauf que le trait est aux Blancs ! 

Anand-Nakamura, après 22.Rh1

Avoir donné un temps de plus dans ce type de positions hyper-tendues semble incroyable de la part d'un spécialiste de l'Est-Indienne tel que Nakamura. Laissons la parole au GM Robert Fontaine pour comprendre ce qui s'est passé: «Il y a une grande différence lorsque les Blancs jouent avec ou sans le coup "f3" au 13e coup. 1. Avec f3, les Noirs ont une cible en "f3" et vont pousser ensuite "g3" avec des thèmes connus tels que l'échange du Fou de cases noires et viser le mat en "h2". 2. Sans f3, Anand, comme Kramnik, jouent directement Cc4. De ce fait, sur ...g5, les Blancs réagissent par h3 et il n'y a plus de point de rupture puisque sur h6-h5 les Blancs prennent simplement par Fxh5. Personne n'a trouvé la réfutation de Cc4 directement. Pourtant, la grande théorie donne toujours des centaines de parties avec f3 mais pas avec Cc4... Les coups ...g5 et ...h6 de Nakamura ne sont pas convaincants car dans ce genre de ligne le temps est trop important ! Dans la partie d'aujourd'hui, les Blancs ont le temps de se regrouper par Rh1, Fg1, puis, si nécessaire, Te1 et Ff1 ou Ta2. Tout est contrôlé au tempo près.» Ce qui est arrivé ensuite, entre le 23e et 33e coup, échappe à toute explication logique. La position était sans doute trop compliquée, Anand en perd le fil, Nakamura renaît de ses cendres, prend l'avantage et l'emporte. Une partie complètement folle, certainement, mais nous n'avions jamais vu Anand gâcher une partie de cette façon.

Extrait de l'article paru sur The Week in Chess
Les commentateurs en ligne pensaient qu'Anand était proche de la victoire, mais Nakamura a estimé que pour des humains il n'y avait rien de clair et que sa position était plus facile à jouer. Les joueurs ont convenu que 29.Cc4 était l'erreur décisive. « J'attaque et si ça marche, ça marche, si ça ne marche pas, je perds horriblement et je passe pour un idiot. C'était à Vishy de trouver tous les bons coups. » 
 
Nakamura est le premier joueur américain à vaincre un champion du monde d'échecs depuis Kamsky, en 1992, contre Kasparov à Dortmund. Est-ce votre plus grande victoire ?

« Probablement oui, j'ai eu quelques victoires de meilleure qualité, mais battre le champion du monde, la première fois c'est quelque chose de spécial. Il semble que chaque année j'ai battu quelqu'un de vraiment bien avec les Noirs. L'année dernière j'ai battu Kramnik pour la première fois, aujourd'hui j'ai battu Anand pour la première fois, peut-être que l'année prochaine je vais apprendre à battre Magnus avec les Noirs. » 
 
« Vivre par l'épée et mourir par l'épée. Parfois je me demande juste combien de parties je peux encore jouer avec l'Est-Indienne avant de mourir d'une crise cardiaque. » Nakamura sur Twitter.
Carlsen-Kramnik, après 17...Tfe8

Dans l'autre choc du jour, Magnus Carlsen décide de la jouer tranquille contre Vladimir Kramnik en proposant l'échange des Dames dès le 13e coup. Le Russe n'hésite pas et accepte. Les deux camps possèdent un pion isolé sur la colonne "d", et les grandes manoeuvres peuvent commencer. Toute la différence entre les positions, les Fous, est visible dans la position ci-contre, après 17...Tfe8. Après l'échange d'une Tour, et malgré le peu de matériel restant sur l'échiquier, le Norvégien lance ses pions de l'aile-roi à l'assault: g4, g5, h4, h5, h6... Carlsen est quand-même extraordinaire. A partir de rien il mène les débats. Il donne même l'impression qu'il n'y a que lui qui joue. Il tente d'un côté, puis de l'autre, sacrifie un pion par 31.f4!?, que Kramnik refuse, et les joueurs passent en finale de Fou de couleur opposée. Nulle ? Non ! Magnus gagne un pion et continue... avant d'annuler au 55e coup. Carlsen s'est bien amusé. Lors de la conférence de presse, Kramnik a confirmé que la défense était très difficile à mener.

Adams-Short, après 20.Tad1

Pas de surprise de la part de Nigel Short dans l'ouverture, son choix d'une sous-variante était prévisible. Ce sera 3...h6 dans une défense française, variante Tarrasch de Michael Adams. Une idée jouée aussi par Morozevich. Le «problème français» apparait dans la position ci-contre, le Fou noir des cases blanches peine à entrer en jeu et, par conséquent, la Tour a8. Finalement le «mauvais» Fou sort et Adams reste avec une structure inférieure. Short semble beaucoup plus à l'aise contre son compatriote que lors des deux parties précédentes et prend l'avantage. Adams possède 3 pions faibles et des Tours passives, alors que les Tours de Nigel dominent la colonne "b" et la première rangée blanche. Le sacrifice de qualité par 46...Txe3! est correct et l'avantage noir serait passé à décisif si Short avait continué par 47...Tc1! au lieu de 47...Ta1? Quelques coups plus tard le pion "ç" blanc qui aurait dû tomber devient fort, Short ne trouve pas de gain, le manque de temps s'en mêle, bref, les trois résultats deviennent possibles ! Finalement c'est Adams qui joue le plus mal en zeitnot et qui laisse les 3 points à son adversaire. Ceci-dit, hormis 47...Ta1?, Nigel Short a joué une fort belle partie. Adams aurait pu éviter de jouer jusqu'au mat.

Howell-McShane, après 29...De7xe4

La partie Ecossaise entre David Howell et Luke McShane a laissé un avantage d'ouverture aux Blancs. La paire de Fous, avec une superbe diagonale a1-h8 pour le Fou des cases noires que les Noirs n'ont plus et un pion arriéré noir en d6. Néanmoins, tout se jouera dans la position ci-contre. Les deux joueurs sont dans un zeitnot terrible, à peine quelques secondes chacun pour jouer 10 coups et David Howell pense avoir trouvé un mat. Dans cette position il joue le complètement faux 30.Txd6?? sacrifiant la Dame. Après 30...Dxf4 31.Txd8+ Fg8 32.Fg6, Luke McShane trouve le coup de  défense 32...Dc4! et les Blancs abandonnent au 37e coup.


Le classement Elo «Live» au 7 décembre 2011 publié sur www.2700chess.com

# Nom Féd Elo +/− Parties Age
1   Carlsen Norway 2833.3 +7.3 13 21 (30.11.1990)
2  1 Aronian Armenia 2811.5 +9.5 21 29 (06.10.1982)
3  1 Anand India 2797.1 −13.9 12 41 (11.12.1969)
4   Kramnik Russia 2790.2 −9.8 12 36 (25.06.1975)
5   Radjabov Azerbaijan 2773.2 −7.8 9 24 (12.03.1987)
6  1 Topalov Bulgaria 2769.7 +1.7 9 36 (15.03.1975)
7  1 Karjakin Russia 2768.7 +5.7 16 21 (12.01.1990)
8  2 Ivanchuk Ukraine 2765.6 −9.4 16 42 (18.03.1969)
9   Morozevich Russia 2762.9 +0.9 6 34 (18.07.1977)
10  3 Grischuk Russia 2760.9 +8.9 8 28 (31.10.1983)
11  1 Nakamura United-States 2753.3 −4.7 13 23 (09.12.1987)
12  1 Gashimov Azerbaijan 2750.4 −6.6 12 25 (24.07.1986)
13  5 Mamedyarov Azerbaijan 2747.4 +14.4 9 26 (12.04.1985)
14  2 Svidler Russia 2745.9 −9.1 20 35 (17.06.1976)
15   Tomashevsky Russia 2740.0 0.0 0 24 (01.07.1987)
16  2 Gelfand Israel 2738.5 −5.5 9 43 (24.06.1968)
17  3 Nepomniachtchi Russia 2735.1 +5.1 16 21 (14.07.1990)
18  2 Wang Hao China 2733.2 −2.8 6 22 (04.08.1989)
19   Kamsky United-States 2732.0 0.0 0 37 (02.06.1974)
20  12 Dominguez Cuba 2729.9 +17.9 6 28 (23.09.1983)
21   Jakovenko Russia 2729.0 0.0 0 28 (28.06.1983)
22  5 Adams England 2726.7 −7.3 18 40 (17.11.1971)

Publié le 07/12/2011 - 15:00 , Mis à jour le 12/12/2011 - 17:14
Les réactions (31)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
RedFox - 11/12/2011 22:14
@EE
quelques petites erreurs dans les départages

Kramnik 2 gains noirs
Carlsen 0 gain noir
Nakamura 1 gain noir
McShane 3 gains noirs


JPG64 - 10/12/2011 14:53
Evidemment, l'aspect psychologique est plus qu'intéressant, mais la difficulté de la retransmissions, c'est la durée. Contrairement à ce qui a été évoqué en parlant d'autres sports (tennis cité par Kempelen80), l'action aux échecs (au moins en partie longue) est à mon avis mieux mise en évidence par les analyses faites par des spécialistes qui peuvent nous aider à comprendre ce qu'il se passe sur l'échiquier. Si on doit rester devant son écran à regarder les visages des joueurs et l'échiquier, je pense que je vais trouver la partie très longue... avec les commentaires et les analyses en direct cela m'intéresse davantage.
L'idéal serait sans doute d'avoir le tout, mais il me parait illusoire d'avoir 3 caméras par échiquier (1 sur chaque joueur, une au dessus de l'échiquier !!!); imaginez les moyens nécessaires pour retransmettre le London Chess Classic, au moins 12 caméras (et ça serait bien pire pour des tournois avec plus de joueurs !). Alors qu'avec les moyens déjà en place, échiquier DGT, moteurs d'analyse puissants, des bons commentateurs (y compris un des participants !) on peut facilement suivre les actions sur différents échiquiers; ensuite à la fin de la partie nous avons en direct les commentaires des joueurs eux-mêmes, à chaud, en nous expliquant leurs idées. Personnellement, je trouve que c'est déjà très bien !
Kempelen80 - 10/12/2011 14:06
Salut JPG64 je comprends ce que tu veux dire, oui c'est important de suivre les coups joués sur l'échiquier, mais n'oublions pas qu'il y a des hommes derrière tout cela, et de voir les attitudes des joueurs dans les différents moments de la partie est important, même si parfois ils ne montrent pas grand chose de leur émotion (sauf Kasparov pour citer une exception). C'est souvent très subtil. En tout cas pour moi, l'aspect psychologique, la réalité des réactions humaines ainsi que le bois de l'échiquier et la beauté des pièces ont une grande importance, c'est indissociable de l'aspect technique de la partie. Personne ne joue de la même façon avec un échiquier en plastique ou devant un ordinateur que contre un joueur humain. Pour les tournois retransmis c'est pareil Il faut que l'on puisse retrouver l'ambiance d'une salle de tournoi, le silence entrecoupés de quelques bruits (déplacement des joueurs, bruit de chaise etc).
francoisfrancois - 10/12/2011 08:06
"Après la ronde 5, Nakamura et Carlsen possèdent tous deux 3,5 points, mais la victoire à 3 points place Nakamura un point devant Carlsen alors que l'Américain a perdu contre le Norvégien. Où est la logique de ce pointage ?"

Bizarre comme point de vue. Avec le système traditionnel, on peut trouver le même type de configuration ou le premier au classement s'est pourtant fait battre par le deuxième ... ?

RevolverOcelot - 09/12/2011 23:45
Pour populariser les échecs, oui on veut voir la chemise d'Anand et la coupe de cheveux de Carlsen. Comment intéresser les non initiés sinon ??

Les échecs étaient populaires avec des phénomènes comme Fischer ou les 2 KK. Mais qu'avons nous à présenter à un grand public à part des parties nulles (il y en avait pourtant pas mal avec les KK...)?

Le jeu d'échecs peut supporter tous les supports, passer tous les âges et intéresser tout le monde. Pas grand chose n'est fait...