Le 13e champion du monde à Châlons
Garry Kasparov et les participants du Défi.
Le 13e Champion du Monde d’Échecs Garry Kasparov était présent à la Foire Internationale de Châlons-en-Champagne le 8 septembre.
Le 13e Champion du Monde d’Échecs Garry Kasparov était présent à la Foire Internationale de Châlons-en-Champagne le 8 septembre. Ambassadeur des Échecs, le célèbre champion parcourt inlassablement le monde pour promouvoir sa discipline. Fortement engagé pour l'introduction des Échecs dans les écoles, il participera prochainement à un colloque international à l'UNESCO à ce sujet. Toutes les informations sur www.echecs.asso.fr
 
Garry Kasparov dans la boîte à questions.
 
En mars 2012, le Parlement Européen a encouragé la pratique des Échecs dans l'ensemble des établissements scolaires européens. Discipline exigeante, le jeu d’échecs a démontré son efficacité pour lutter contre l'échec scolaire. En France, plus de 400 000 jeunes sont initiés chaque année, soulevant l'enthousiasme des enseignants et des parents sur l'effet bénéfique de sa pratique.
 
La Fédération française des Échecs (F.F.E.) soutient ce grand projet européen. Les 900 clubs français et des centaines de bénévoles et professionnels assurent l'enseignement dans les écoles françaises, mais aussi dans les quartiers sensibles, hôpitaux et maisons de retraite. La F.F.E., emmenée par son nouveau président, Diego Salazar, est devenue ainsi un acteur majeur du lien social et solidaire. 
 
Diego Salazar, Garry Kasparov et Yan Morand, adjoint aux sports et à la jeunesse.
Vendredi matin, la ministre déléguée à la Réussite éducative, Madame George-Pau Langevin, a reçu Garry Kasparov, accompagné du président de la FFE, Diego Salazar, et du délégué FIDE, Robert Fontaine. L'objet de cette rencontre concernait l'organisation du colloque sur "Les Echecs à l'école" à l'UNESCO. D'autres sujets importants ont été également abordés, notamment la reconduction de la convention avec le Ministère de l'Education Nationale, l'aménagement des rythmes scolaires, ainsi que la structuration de notre action au niveau national avec les différents acteurs de l'Education Nationale.
 
Lancement de la première ronde du Défi simultanément par Garry Kasparov et le maire de Châlons-en-Champagne, M. Bourg-Broc, en présence du président de la FFE, Diego Salazar. Un coup d'envoi non seulement prestigieux, mais de bon augure pour Marie Sebag qui remporte le Défi avec 5 pts sur 6. Paul Velten, double champion de France junior 2012 et 2013, prend la 2e place avec 3 pts, Jonathan Dourerassou la 3e place avec 2,5 et Antoine Favarel la 4e avec 1,5 pt.
 
C'est sous l'œil expert du 13e champion du monde que se sont déroulés différentes animations, notamment une simultanée à l'aveugle, donnée par le GMI Eric Prié, vice-président de la FFE,et le défi Jeunes avec Marie Sebag, Paul Velten, Jonathan Dourerassou et Antoine Favarel. 
 
Marie Sebag et Garry Kasparov
 
Réunion de travail entre George Pau-Langevin et Garry Kasparov
Quelle place pour le jeu d’échecs à l’école ?
 
George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, a reçu le 6 septembre, le champion d’échecs Garry Kasparov et le président de la Fédération française des échecs Diego Salazar, pour une réunion de travail sur la place des échecs dans la construction intellectuelle de l’élève. Aujourd’hui, en France, plus de 400 000 enfants sont initiés en milieu scolaire au jeu d’échecs et 63 000 Français sont licenciés de la Fédération française des échecs, au 5e rang des 171 fédérations à l’échelle mondiale.
 
La ministre déléguée à la réussite éducative a tenu à rappeler que le jeu d’échecs permet « d’installer un environnement favorable à l’apprentissage. Il contribue au développement des attitudes et des aptitudes intellectuelles propices à l’émancipation intellectuelle, fondamentale à chaque enfant ».
 
George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative,
Le champion international a, quant à lui, explicité ses expériences internationales, affirmant que « la valeur la plus importante transmise aux enfants par ce jeu est la force de la réflexion ». Engagé par sa fondation, notamment en Afrique du Sud, pour le développement du jeu d’échecs dans les écoles, Garry Kasparov a rappelé que ce sport est « une activité qui permet à l’enfant de sortir de sa sphère sociale et d’être à égalité avec son adversaire ». Il a également tenu à raconter que le jeu d’échecs permet de favoriser l’égalité entre les filles et les garçons, notamment dans les pays où cette égalité est loin d’être acquise.
 
La ministre a ensuite tenu à souligner l’opportunité qui s’ouvrait au développement de ce sport dans les écoles alors même que la refondation de l’école, et donc la réforme des rythmes, ouvre de nouveaux temps pour l’enfant. George Pau-Langevin a en effet souhaité la mise en place d’un dialogue entre les associations d’élus, les associations d’éducation populaire et la Fédération française des échecs pour permettre la mise en place, dans de très nombreuses écoles, du jeu d’échecs comme activité périscolaire et ce, dès l’école maternelle.
 
Cette réunion de travail au ministère délégué à la réussite éducative a permis d’établir un calendrier des prochains évènements relatifs à la valorisation du jeu d’échecs à l’école : une semaine nationale du jeu d’échecs sera organisée en février 2014 dans les écoles avant un séminaire international sous l’égide de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) en avril prochain à l’UNECSO.
 
Communiqué de presse www.education.gouv.fr
 


Publié le 09/09/2013 - 12:15 , Mis à jour le 09/09/2013 - 13:17
Les réactions (3)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

glegat - 10/09/2013 11:21
Question à E.E. : dans la video on voit Kasparov jouer contre un jeune, qui est-il ? peut-on télécharger la partie ? Je trouve remarquable la concentraion et le sérieux avec lequel Kasparav aborde une partie contre ce jeune joueur, avec la même détermination que s'il s'agissait de Karpov ou de Carlsen ! Merci pour votre répons