Le Cap d'Agde 2006 (R1 à R7)
Echecs au Cap : l'évènement sportif de l'automne ! Les septièmes rencontres Nationales et Internationales d'échecs se tiendront du 26 Octobre au 2 Novembre 2006 au Cap d'Agde. Parties et audio en direct. Vidéos. Interviews. R1 à R7

Echecs au Cap : l'évènement sportif de l'automne !

Les 7e Rencontres Nationales et Internationales de la CCAS se dérouleront, au Cap d'Agde, du 26 octobre au 2 novembre. La conférence de presse lançant officiellement cette nouvelle édition a eu lieu, mercredi 4 octobre, au Club de la Presse de Montpellier.
Pascal Lazarre, le créateur de ces Rencontres et son organisateur principal avec Bob Textoris, a présenté aux journalistes « l'organisation complète du Cap d'Agde. Nous avons également rappelé l'engouement suscité par les phases régionales qualificatives, qui se sont tenues dans les neuf CMCAS (Gruissan, Marseille, Mont de Marsan, Metz, Saint-Denis, Liffré, Saint-Léger du-Bourg, Toulouse, Saint-Clair du Rhone), le 24 septembre, avec une -participation en hausse (437 joueurs engagés dans ces phases). »
Concernant le Masters, qui réunira 10 GMI masculins et 6 Féminines de très haut niveau, « nous sommes partis sur l'idée que l'événement collait bien à la réalité, car Kramnik et Topalov, qui s'affrontent à Elista, avaient fait leurs armes au Cap d'Agde, en 2003. Le choix de la jeunesse a bien sûr été souligné. Tous ces jeunes joueurs préfigurent l'élite de demain. On peut parier que le futur champion du Monde jouera le Cap d'Agde, cette année ». Question spectacle, ce sera la première fois que l'on pourra voir Magnus Carlsen jouer un tournoi en France ! Comme Karjakin, le Mozart des Echecs joue toutes ses parties pour vaincre.
Pascal Lazarre a également confirmé que le succès populaire de ces Rencontres ne se démentirait pas : « Nous attendons 800 joueurs, comme lors des éditions précédentes ». Comme en 2003, le monde aura les yeux tournés vers le Cap d'Agde. L'hébergement est organisé comme un séjour CCAS classique.

Site officiel : www.agdechecs-ccas.com Les images exclusives du Master, le son des commentaires et bien sûr les parties en direct !
Vous pouvez aussi suivre le direct et l'audio sur www.echecs.com/live

Commentaires audio

Ecoutez les commentaires audio des MF Jean-Claude MOINGT (Président de la fédération française des Echecs), MF Laurent VERAT, MI Arnaud PAYEN, du GMI Darko Anic, du GMI Gilles Mirallès, du GMI Arnaud Hauchard et à l'occasion, du GMI Bachar Kouatly, diffusés pendant le direct des parties dans la salle de jeu.

Vidéos

  Téléchargez des vidéos au format 'avi', environ 5 minutes chacune.
  Vidéo 1 : Interviews Masters 1 avec Almira Skripchenko, Etienne Bacrot, Harikrishna Pentala et Laurent Fressinet.
  Vidéo 2 : Le jeu dans la diversité Quelques impressions du public.
  Vidéo 3 : Interviews Masters 2 avec Laurent Fressinet, Marie Sebag, Sergey Karjakin et Harikrishna Pentala.
  Vidéo 4 : Interviews Masters 3 avec Almira Skripchenko, Laurent Fressinet, Maxime Vachier-Lagrave et Magnus Carlsen.
  Vidéo 5 : La sécurite, l'hébergement, la cuisine et le ménage au Cap d'Agde.

Galerie de photos

Visitez la galerie de photos des tournois sur www.agdechecs-ccas.com/gallerie/

Résultats des Opens

Tous les résultats des Opens se trouvent sur le site officiel : www.agdechecs-ccas.com

Divers

A noter l'ouverture du site officiel du GMI Laurent Fressinet : www.laurentfressinet.com

Liste des participants 2006

1Teïmour RadjabovAZE(2729)
2Etienne BacrotFRA(2705)
3Magnus CarlsenNOR(2698)
4Harikrishna PentalaIND(2674)
5Sergey KarjakinUKR(2672)
6Anatoli KarpovRUS(2668)
7Andreï VolokitinUKR(2645)
8Laurent FressinetFRA(2640)
9Maxime Vachier-LagraveFRA(2579)
10Parimarjan NegiIND(2538)
11Humpy KoneruIND(2545)
12Alexandra KosteniukRUS(2534)
13Antoaneta StefanovaBUL(2489)
14Marie SebagFRA(2471)
15Zhao XueCHN(2467)
16Almira SkripchenkoFRA(2427)

Cap d'Agde Master Groupe A

Radjabov, Harikrishna, Karjakin, Fressinet, Negi, Kosteniuk, Stephanova et Sebag. (moyenne Elo : 2593,38)

RONDE 1
  Marie Sebag (2471) - Teïmour Radjabov (2729) : 0-1
  Sergey Karjakin (2672) - Antoaneta Stefanova (2489) : ½-½
  Laurent Fressinet (2640) - Parimarjan Negi (2538) : ½-½
  Alexandra Kosteniuk (2534) - Harikrishna Pentala (2674) : 0-1

RONDE 2
  Marie Sebag (2471) - Sergey Karjakin (2672) : 0-1
  Teïmour Radjabov (2729) - Harikrishna Pentala (2674) : ½-½
  Antoaneta Stefanova (2489) - Laurent Fressinet (2640) : 0-1
  Parimarjan Negi (2538) - Alexandra Kosteniuk (2534) : 1-0

RONDE 3
  Sergey Karjakin (2672) - Teïmour Radjabov (2729) : 1-0
  Laurent Fressinet (2640) - Marie Sebag (2471) : 1-0
  Alexandra Kosteniuk (2534) - Antoaneta Stefanova (2489) : ½-½
  Harikrishna Pentala (2674) - Parimarjan Negi (2538) : 1-0

RONDE 4
  Marie Sebag (2471) - Alexandra Kosteniuk (2534) : 1-0
  Teïmour Radjabov (2729) - Parimarjan Negi (2538) : ½-½
  Antoaneta Stefanova (2489) - Harikrishna Pentala (2674) : 1-0
  Sergey Karjakin (2672) - Laurent Fressinet (2640) : ½-½

RONDE 5
  Parimarjan Negi (2538) - Antoaneta Stefanova (2489) : 0-1
  Laurent Fressinet (2640) - Teïmour Radjabov (2729) : 0-1
  Alexandra Kosteniuk (2534) - Sergey Karjakin (2672) : ½-½
  Harikrishna Pentala (2674) - Marie Sebag (2471) : 1-0

RONDE 6
  Marie Sebag (2471) - Parimarjan Negi (2538) : ½-½
  Teïmour Radjabov (2729) - Antoaneta Stefanova (2489) : 1-0
  Sergey Karjakin (2672) - Harikrishna Pentala (2674) : 1-0
  Laurent Fressinet (2640) - Alexandra Kosteniuk (2534) : 1-0

RONDE 7
  Antoaneta Stefanova (2489) - Marie Sebag (2471) : ½-½
  Parimarjan Negi (2538) - Sergey Karjakin (2672) : ½-½
  Alexandra Kosteniuk (2534) -Teïmour Radjabov (2729) : ½-½
  Harikrishna Pentala (2674) - Laurent Fressinet (2640) : ½-½

Classement après la ronde 7

  1. Sergey Karjakin (2672) : 5,0
  2-3. Laurent Fressinet (2640) et Teïmour Radjabov (2729) : 4,5
  4. Harikrishna Pentala (2674) : 4,0
  5. Antoaneta Stefanova (2489) : 3,5
  6. Parimarjan Negi (2538) : 3,0
  7. Marie Sebag (2471) : 2,0
  8. Alexandra Kosteniuk (2534) : 1,5

Teïmour Radjabov (2729) et Marie Sebag (2471)

Cap d'Agde Master Groupe B

Bacrot, Carlsen, Karpov, Volokitin, Vachier-Lagrave, Koneru, Zhao et Skripchenko. (moyenne Elo : 2591,75)

RONDE 1
  Zhao Xue (2467) - Almira Skripchenko (2427) : 1-0
  Humpy Koneru (2545) - Maxime Vachier-Lagrave (2579) : 1-0
  Anatoli Karpov (2668) - Magnus Carlsen (2698) : ½-½
  Etienne Bacrot (2705) - Andreï Volokitin (2645) : 0-1

RONDE 2
  Almira Skripchenko (2427) - Humpy Koneru (2545) : 1-0
  Maxime Vachier-Lagrave (2579) - Etienne Bacrot (2705) : ½-½
  Anatoli Karpov (2668) - Zhao Xue (2467) : 0-1
  Magnus Carlsen (2698) - Andreï Volokitin (2645) : ½-½

RONDE 3
  Zhao Xue (2467) - Magnus Carlsen (2698) : 0-1
  Humpy Koneru (2545) - Anatoli Karpov (2668) : 1-0
  Andreï Volokitin (2645) - Maxime Vachier-Lagrave (2579) : 1-0
  Etienne Bacrot (2705)- Almira Skripchenko (2427) : 1-0

RONDE 4
  Almira Skripchenko (2427) - Andreï Volokitin (2645) : 0-1
  Zhao Xue (2467) - Humpy Koneru (2545) : 1-0
  Anatoli Karpov (2668) - Etienne Bacrot (2705) : 1-0
  Magnus Carlsen (2698) - Maxime Vachier-Lagrave (2579) : 1-0

RONDE 5
  Humpy Koneru (2545) - Magnus Carlsen (2698) : ½-½
  Maxime Vachier-Lagrave (2579) - Almira Skripchenko (2427) : 1-0
  Andreï Volokitin (2645) - Anatoli Karpov (2668) : 1-0
  Etienne Bacrot (2705) - Zhao Xue (2467) : 1-0

RONDE 6
  Zhao Xue (2467) - Andreï Volokitin (2645) : ½-½
  Humpy Koneru (2545) - Etienne Bacrot (2705) : ½-½
  Anatoli Karpov (2668) - Maxime Vachier-Lagrave (2579) : 1-0
  Magnus Carlsen (2698) - Almira Skripchenko (2427) : ½-½

RONDE 7
  Almira Skripchenko (2427) - Anatoli Karpov (2668) : 0-1
  Maxime Vachier-Lagrave (2579) - Zhao Xue (2467) : 1-0
  Andreï Volokitin (2645) - Humpy Koneru (2545) : ½-½
  Etienne Bacrot (2705) - Magnus Carlsen (2698) : ½-½

Classement après la ronde 7

  1. Andreï Volokitin (2645) : 5,5
  2. Magnus Carlsen (2698) : 4,5
  3. Zhao Xue (2467) : 3.5
  4. Etienne Bacrot (2705) : 3,5
  5. Humpy Koneru (2545) : 3,5
  6. Anatoli Karpov (2668) : 3,5
  7. Maxime Vachier-Lagrave (2579) : 2,5
  8. Almira Skripchenko (2427) : 1,5

Départages du Groupe B pour la 4e place

Ronde 1
  Zhao Xue (2467) - Anatoli Karpov (2668) : 1-0
  Humpy Koneru (2545) - Etienne Bacrot (2705) : 0-1

Ronde 2
  Humpy Koneru (2545) - Zhao Xue (2467) : 0-1
  Etienne Bacrot (2705) - Anatoli Karpov (2668) : ½-½

Ronde 3
  Anatoli Karpov (2668) - Humpy Koneru (2545) : ½-½
  Zhao Xue (2467) - Etienne Bacrot (2705) : 0-1

Ronde 4
  Etienne Bacrot (2705) - Humpy Koneru (2545) : ½-½
  Anatoli Karpov (2668) - Zhao Xue (2467) : 1-0

Ronde 5
  Anatoli Karpov (2668) - Etienne Bacrot (2705) : ½-½
  Zhao Xue (2467) - Humpy Koneru (2545) : 1-0

Ronde 6
  Humpy Koneru (2545) - Anatoli Karpov (2668) : 1-0
  Etienne Bacrot (2705) - Zhao Xue (2467) : ½-½

Classement final des départages

  Etienne Bacrot (2705) : 4.0 (qualifié)
  Zhao Xue (2467) : 3.5 (qualifié)
  Anatoli Karpov (2668) : 2.5
  Humpy Koneru (2545) : 2.0


Entretien avec Zhao Xue, par Georges Bertola

La jeune Chinoise est l'une des grandes révélations du tournoi. 15e Elo du tournoi avec 2467, qui pouvait prévoir, à l'issue de la 4ème ronde, qu'elle prendrait la deuxième place en compagnie de Carlsen derrière Volokitin !?
Son duel de prestige avec la numéro 2 mondiale, l'Indienne Humpy Koneru, fut particulièrement intéressant. Koneru opta pour un système hérisson et la lutte fut incertaine jusqu'à ce que les choses se compliquent violemment et l'attaque de mat, conduite par Zhao sur l'aile roi, fut un véritable feu d'artifice.

GB : Si vous deviez résumer en quelques évènements votre carrière, quels sont ceux qui vous ont marqué ?

Zhao Xue : Tout d'abord un titre de championne du monde des moins de 12 et des moins de 14, décisif pour la poursuite de ma carrière. A la suite de quoi j'ai été admise à l'école d'échecs de Pékin qui réunit les meilleurs espoirs de Chine.
En 2001, j'ai participé au Youngmasters Lausanne, en 2002 j'ai été championne du monde des U20 et j'ai joué aux Olympiades en 2002 et 2004 à la première table de l'équipe de Chine sacrée championne olympique. Cette année, j'ai participé au très fort tournoi de l'Aeroflot à Moscou.

GB : La Chine avec 3 championnes du monde s'impose comme la plus grande puissance émergente avec l'Inde. Les échecs sont-ils populaires en Chine ?

Zhao Xue : Leur popularité ne cesse de croître.

GB : On peut rencontrer des joueurs et jouer aux échecs dans toutes les grandes villes de Chine ?

Zhao Xue : Non pas encore. Pour l'instant tous les meilleurs joueurs travaillent ensemble à Pékin sous la conduite du GM Ye Jiangchuan, directeur de l'école d'échecs.

GB : Vous êtes donc très nombreux ?

Zhao Xue : Une trentaine.

GB : Comment vous entraînez-vous ?

Zhao Xue : Nous travaillons tous les jours en semaine 6 à 8 heures sous la conduite de nos entraîneurs et avec des ordinateurs.

GB : Vous avez rencontré Karpov en simultanée, le fait de l'avoir battu ici au Cap d'Agde est-il l'accomplissement d'un rêve.

Zhao Xue : Je n'ai même pas imaginé de pouvoir jouer dans un tournoi contre ce grand champion.

GB : Votre objectif aux échecs ?

Zhao Xue : Le titre de championne du monde.

C'est le moment que choisit son entraîneur pour interrompre l'entretien, il y a encore une ronde et l'importance de l'enjeu nécessite une séance de préparation.
Le secret de l'école d'échecs chinoise ne vous sera donc pas révélé. Selon le premier joueur chinois, Liu Wenzhe, a avoir battu un GM (Donner à Buenos Aires en 1978), la formule magique chinoise est « La pensée pure » soit la capacité de s'extraire du contexte pour ne penser qu'aux échecs. Sur le plan pragmatique de se concentrer sur le calcul des variantes. Ceci rappelle Fischer qui lorsque en 1972 on lui demanda ce qu'il pensait de la psychologie aux échecs répondit : « Je ne crois qu'aux meilleurs coups ».


Entretien de Humpy Koneru, par Georges Bertola

Humpy, radieuse après sa victoire contre Anatoly Karpov, confia « Ce n'est qu'une partie rapide, Karpov a perdu au temps, mais je lui ai posé beaucoup de problèmes dans le milieu de partie ». Ce n'est pas par hasard si la championne indienne se retrouve avec 2 points sur 3 en compagnie du prodige norvégien Carlsen et de l'étonnante Chinoise Zhao.
Son palmarès est déjà très impressionnant. A 19 ans elle cumule les titres: championne du Monde des moins de 12 ans, des moins de 14, des moins de 18 ans. En 2002, à 15 ans, 1 mois et 27 jours, elle détrône Judith Polgar et s'empare du record de la plus jeune femme ayant obtenu le titre de GM masculin.

GB : Vous êtes relativement peu connue en Occident. D'où venez-vous et comment avez-vous découvert le jeu d'échecs ?

Humpy Koneru : Je viens du sud de l'Inde. J'ai appris à jouer à l'âge de 6 ans. Mon père, Ashok Kuneru, a été mon premier professeur. Son niveau est celui d'un maître national indien. C'est mon père qui a choisi mon prénom, inspiré du mot champion avec une consonance russe.

GB : On peut déjà vous considérer comme l'alter ego féminin de Anand. Seul le championnat du monde féminin ne vous a pas réussi jusqu'ici. Est-ce votre principal objectif ?

Humpy Koneru : J'ai participé à 2 championnats du monde, la première fois j'ai été jusqu'en demi-finale et la deuxième j'ai été éliminée dès le premier tour par la Française Marie Sebag. Décrocher le titre est bien entendu mon principal objectif.

GB : Depuis le phénomène Anand les échecs ont pris un essor considérable en Inde qui s'impose comme l'une des nations émergentes les plus fortes avec la Chine. Lors des dernières Olympiades de Turin, comment expliquez-vous la contre-performance de l'équipe masculine, 30ème alors que sur le papier elle était l'une des favorites ?

Humpy Koneru : Il n'y a pas de vraies bonnes raisons, si ce n'est que la nourriture ne nous convenait pas et les conditions de logement étaient loin d'être optimales.

GB : Ici vous avez montré que votre niveau est comparable aux meilleurs masculins. Il y a encore une vingtaine d'années cela semblait impossible. Comment expliquez-vous les progrès fantastiques des échecs féminins ?

Humpy Koneru : Aujourd'hui il y a plus de possibilités, beaucoup de tournois et de compétitions féminines. En ce qui me concerne, mes modèles sont les sœurs Polgar.

GB : Après vous, y-t-il d'autres membres de la famille qui jouent aux échecs ?

Humpy Koneru : Oui, une sœur, cadette d'un an, mais qui a délaissé les échecs pour se consacrer essentiellement à ses études.

GB : Jouer contre un homme cela représente-t-il un enjeu différent ?

Humpy Koneru : Oui, mais j'ai beaucoup d'expérience avec les GM masculins car j'ai participé à de nombreux open et tournois fermés. Au dernier tournoi de Wijk aan Zee dans le groupe B, j'ai battu le secondant du champion du Monde, Cheparinov. C'est le plus fort GM que j'ai réussi à battre avant ma victoire contre Karpov.

GB : Les tournois mixtes ont-ils un avenir ou préférez-vous les tournois exclusivement féminins ?

Humpy Koneru : La formule des tournois mixtes est intéressante. Il y a certainement un enjeu supplémentaire car les hommes sont en général plus combatifs contre les féminines.

GB : Le problème du temps divise les joueurs d'échecs ; KO ou formule Fischer avec ajout de temps. Quelle est la meilleure formule et la meilleure cadence pour une partie lente ?

Humpy Koneru : C'est la cadence Fischer que je préfère ; 90 minutes pour toute la partie avec ajout de 30 secondes par coup. De nos jours, la préparation est si importante que les ouvertures peuvent être jouées rapidement. J'ai besoin de temps dans les milieux de partie et les finales. Je n'apprécie donc pas trop la formule KO.

GB : Comment voyez-vous le futur ? La préparation des ouvertures assistées par ordinateur semble prendre une proportion démesurée. L'idée du Fischer Random est-elle à retenir pour un renouveau des échecs ?

Humpy Koneru : Je trouve le Fischer Random très intéressant pour amener le jeu sur un terrain inexploré mais je n'y ai encore jamais joué.


Parimarjan Negi, le Raja de New Delhi

Il y a trois ans, l'Indien Anand était sacré champion du Monde de parties rapides au Cap d'Agde. En 2006, trois de ses compatriotes disputent le Masters Nouvelle Vague de ces 7e Rencontres, dont Parimarjan Negi, 13 ans. En juillet dernier, ce nouveau prodige est devenu le deuxième plus jeune GMI de tous les temps.

Sur ses débuts
J'ai appris les échecs à l'âge de 5 ans, avec un ami de mon père, qui m'a appris les règles. J'ai trouvé tout de suite que c'était intéressant. C'est un jeu complexe avec beaucoup de possibilités, et qui nécessite de la logique. C'est ce qui m'a plu. A 6 ans, j'ai gagné mon premier tournoi à New Delhi, où je vis, et mes parents m'ont encouragé à continuer.

Sur son titre de GMI
J'ai progressé rapidement jusqu'à obtenir le titre de GMI (à 13 ans, 3 mois et 22 jours !). J'étais très heureux. C'est une étape importante, car ce titre m'a déjà ouvert la porte de nouveaux challenges. Je vais maintenant pouvoir affronter de plus forts adversaires, comme ici. J'avais déjà joué à Wijk aan Zee (le tournoi C), mais le Cap d'Agde est mon plus fort tournoi jusqu'à présent.

Sur son entraînement
J'ai eu plusieurs entraîneurs. Le premier était GB Joshi (2261), puis Vishal Sareen (MI 2396). Aujourd'hui, je travaille surtout avec les GMI Elizbar Ubilava (2533), Alexander Goloshchapov (2552), Lev Paskhis (2551) et Nigel Short (2677). J'ai un sponsor privé, le Groupe indien TATA. Il m'aide à payer mes entraîneurs et mes voyages. Aujourd'hui, je travaille les échecs six ou sept heures, quasiment tous les jours. Je continue mes études, mais je ne vais plus à l'école, régulièrement. Je suis les cours entre les tournois, ce qui ne m'empêche pas d'avoir de bons résultats. J'aime surtout l'histoire et la biologie.

Sur sa famille
J'ai un frère de 4 ans, mais il est encore trop jeune pour jouer aux échecs. Mon père est contrôleur aérien à l'aéroport de New Delhi, et ma mère travaille dans une compagnie d'assurances. Aujourd'hui, c'est moi qui voyage beaucoup. C'est la deuxième fois que je viens en France, après les Championnats du Monde (jeunes) de Belfort, où je n'avais pas très bien joué (9e dans sa catégorie).

Sur le jeu en rapides
Je n'ai pas beaucoup joué en rapides. C'est difficile d'évaluer mon niveau à cette cadence. Je verrais à la fin de ce tournoi. C'est pareil pour mon style. Je ne peux pas trop le définir. Je dois encore m'améliorer dans de nombreux domaines. Des fois, je joue tactique, d'autres fois, je suis plus positionnel.

Sur le titre de Champion du Monde
Mon modèle est Anand, et j'essaie de lui ressembler. Je l'ai rencontré pour la première fois à Wijk aan Zee, en 2005, et il n'a cessé de m'encourager. Comme lui, je suis très heureux et très fier d'être un jeune héros en Inde, mais ce qui compte le plus, c'est de me concentrer sur mes parties. Je ne pense pas encore au titre mondial. J'essaie de jouer de mon mieux et si je le peux, de gagner des titres. J'ai encore un long chemin à parcourir avant d'atteindre le haut niveau.


Les Rencontres des Prodiges

Six des huit plus jeunes GMI de tous les temps disputeront le Masters de ces 7e Rencontres. Ce qui donne la mesure de cet événement sportif !

  1. Sergueï Karjakin (Ukraine), titré à l'âge de 12 ans et 7 mois, en 2002.
  2. Parimarjan Negi (Inde), 13 ans, 3 mois et 22 jours, en 2006.
  3. Magnus Carlsen (Norvège), 13 ans, 3 mois et 27 jours, en 2004.
  5. Teïmour Radjabov (Azerbadjian), 14 ans et 14 jours, en 2001.
  7. Etienne Bacrot (France), 14 ans et 2 mois, en 1997.
  8. Maxime Vachier-Lagrave (France), 14 ans et 4 mois, en 2005.

Deux autres participants se sont également distingués dans cette course au record de précocité :
  13. Humpy Koneru (Inde), actuelle n°2 mondiale, a réussi cet exploit à l'âge de 15 ans, 1 mois et 27 jours, en 2002. C'est le record chez les Féminines.
  14. Pentalya Harikrishna (Inde), champion du Monde Junior en 2004, a obtenu ce titre à l'âge de 15 ans, 3 mois et 5 jours.

Tournoi toutes rondes

2 groupes de 8 joueurs se rencontrent dans un tournoi toutes rondes en parties de 25 minutes + 10 secondes/coup. Les 4 premiers de chaque groupe sont qualifiés pour la phase d'élimination directe.

En cas d'égalité, le système de départage est le suivant :
  D1 : 2 Blitz - Cadence de jeu 3mn + 2 secondes/joueurs. Système Fischer. En alternant les couleurs (1° blitz la couleur est tirée au sort par l'arbitre)
  D2 : 2 Blitz - Cadence de jeu 3mn + 2 secondes/joueurs. Système Fischer. En alternant les couleurs.
  D3 : En cas d'égalité, il sera joué un autre blitz en inversant les couleurs, et ce jusqu'à obtention d'un résultat positif.

  Vendredi 27 octobre
  11h à 12h30 1ère ronde groupe A
  14h à 15h30 1ère ronde groupe B
  16h à 17h30 2ème ronde groupe A
  18h à 19h30 2ème ronde groupe B
  21h à 22h30 3ème ronde groupe A
  Samedi 28 octobre
  11h à 12h30 3ème ronde groupe B
  14h à 15h30 4ème ronde groupe A
  16h à 17h30 4ème ronde groupe B
  18h à 19h30 5ème ronde groupe A
  21h à 22h30 5ème ronde groupe B
  Dimanche 29 octobre
  14h à 15h30 6ème ronde groupe A
  16h à 17h30 6ème ronde groupe B
  18h à 19h30 7ème ronde groupe A
  21h à 22h30 7ème ronde groupe B
  22h30 à 0h30 Départages

Phase d'élimination directe

La phase d'élimination directe se joue en 1 match de 2 parties successives de 25 minutes + 10 secondes/coup. Pour chaque phase un tirage au sort de la couleur se fera dès que possible pour le 1° match, puis alternance des couleurs pour les matches suivants.

  F 1 / DEFINITION DES RENCONTRES 1/4 DE FINALE
  match 1 : 1er du groupe A contre 4ème du groupe B
  match 2 : 2ème du groupe A contre 3ème du groupe B
  match 3 : 3ème du groupe A contre 2ème du groupe B
  match 4 : 4ème du groupe A contre 1er du groupe B
  F 2 / DEFINITION DES RENCONTRES 1/2 FINALE
  match A : vainqueur match 1 contre vainqueur match 3
  match B : vainqueur match 2 contre vainqueur match 4
  F 3 / DEPARTAGES
  En cas d'égalité à la fin d'un match, le départage sera joué 15 minutes après la fin du match selon le système défini au paragraphe D. Entre -chaque départage une pause de 10 minutes sera accordée si l'un des joueurs le demande.

  Lundi 30 octobre
  ¼ de finale :
  match 1 : 14h30 - 17h30
  match 2 : 18h00 - 21h00
  Mardi 31 octobre
  ¼ de finale :
  match 3 : 14h30 - 17h30
  match 4 : 18h00 - 21h00
  Mercredi 1 novembre
  ½ finale :
  match A : 16h30 - 19h30
  match B : 20h00 - 23h00
  Jeudi 2 novembre
  Finale : 17h30 - 20h30

PRIX

  1 000 € aux éliminés du tournoi fermé
  2 000 € aux éliminés des ¼ de finales
  4 000 € aux éliminés des ½ finales
  8 000 € au perdant de la finale
  16 000 € au vainqueur de la finale


Publié le 30/10/2006 - 00:10 , Mis à jour le 30/10/2006 - 15:01