Le début Richter-Veresov : 1.d4 Cf6 (d5) 2.Cc3 d5 (Cf6) 3.Fg5 (1)
Voici une partie qui apportera encore une preuve, s'il en est besoin, que le jeu d'échecs ne se limite pas à l'étude des ouvertures. Le début que nous allons voir a été utilisé par: Vlastimil Hort, Boris Spassky, Vassily Smyslov, Bent Larsen, Anthony Miles, Alexander Morozevich, Carsten Hoi et bien entendu Jonny Hector. [OUVERTURE]

Hector,Jonny (2553) - Lindberg,Bengt (2392)
Début Richter-Veresov [D01]
XI Tournoi Sigeman & Co Suède (2), 30.04.2003

1.d4 f6 2.c3 d5 On peut obtenir la même position par : 1.d4 d5 2.Cc3 Cf6 3.g5

Le début Richter-Veresov. Il existe un livre sur cette ouverture, « Richter-Veresov - the Chameleon Chess Repertoire » par Eduard Gufeld & Oleg Stetsko, 1999. Pour les amateurs de sensations fortes il est possible de jouer 3.e4!? dxe4 4.f3 le bien connu Gambit Blackmar-Diemer, mais ce n'est pas notre propos ici.

3...bd7
Devant le grand nombre de réponses possibles, a) 3... Ff5 4.f3, b) 3...e6, qui transpose dans une défense française classique, c) 3...c6, qui ne transpose pas du tout dans une défense Caro-Kann, d) 3...c5, e) 3...g6, f) 3... h6, g) 3...Ce4, h) 3... b6, i) 3...Cc6, j) 3...Fg4, et enfin k) 3...Fe6, il est difficile de parler de théorie des ouvertures. On peut résumer la situation ainsi :

Si l'ouverture Richter-Veresov donne une position égale, assez tôt dans la partie, la position blanche est saine et le milieu de jeu souvent intéressant.

4.d3!?
4.f3 et nous retombons dans une sorte d'attaque Torre. Avec 4. Dd3!? le plan blanc est basé sur le O-O-O avec une poussée e4 rapide.

4...e6
Ici aussi, d'autres coups sont possibles. 4...c5!? ; 4...h6!?

5.e4 dxe4 6.xe4 e7 7.xf6+ xf6
Les Noirs cherchent les échanges pour faciliter la défense.

8.xf6 xf6
8...xf6 n'est pas un mauvais coup, mais il n'aide pas à la poussée libératrice ...c5. 9.0-0-0

9.f3 c5 10.0-0-0 0-0 11.e3!

Un coup à buts multiples, il vise c5, e5, g5, ouvre la diagonale au Ff1 et laisse agir la Td1 sur la colonne "d".

11...b6
Logiquement, les Noirs cherchent à développer leur Fc8.
Une partie Miles,A (2562) - Gerber,R (2432) Open Lenk SUI 2001, continua par, 11...cxd4 12.xd4 b6 13.b5 d5 14.e4 a6 15.d3 h6+ 16.b1 b5 17.h4 b7 18.g4 ad8 19.g5 f5 20.e2 e5 21.xe5 de8 22.g3 b6 23.f3 e4 24.xe4 fxe4 25.xe4 c3+ 26.bxc3 xe4 27.g5 f5 28.e5 g6 29.b2 h6 30.d5+ h8 31.f3 xc2 32.h5 f5 33.xf5 xf5 Les Noirs ont repoussé l'attaque de mat, mais la finale est perdante à cause du pion de moins et du très mauvais placement du Roi noir. 34.h3 d8 35.f4 d2+ 36.b3 a5 37.e1 g8 38.e2 xe2 39.xe2 d3 40.d4 c4+ 41.b2 f7 42.a4 bxa4 43.a3 e7 44.xa4 d6 45.f5+ e5 46.g4 e2 47.xa5 1-0

12.b5!
Les Blancs ont léger avantage. 12.b5! est bien vu. Un joueur routinier se serait contenté de jouer 12.Fd3?! en espérant mener une attaque par h4, Cg5, etc. Mais 12.Fb5! est bien plus logique et fort, le Fc8 ne peut pas bouger sans perdre le Cd7.

12...e7?!
Un nouveau coup, mais qui n'améliore en rien ce qui a déjà été joué.

Une partie, Hector,J (2570) - Koneru,H (2496) GMB Wijk aan Zee 2003, continua par, 12...cxd4 13.xd4 e7 14.c6 b8 15.hd1 f6 16.e5 a6 17.a4 bc8 18.d4 g4 19.f4 h5 20.xa6 e5 21.f5 f6 22.f3 xc6 23.xc6 xf5 (23...xc6 24.e7+) 24.f3 g5+ 25.b1 xh2 26.g3 g4 27.f3 d8 28.xd8+ xd8 29.e1 f6 30.xa7 e4 31.fxe4 xe4 32.a4 f5 33.e2 g5 34.b7 g6 35.b5 g4 36.xb6 h4 37.a5 d2+ 38.a2 c4 39.c6 e3 40.a6 d4 41.c3 1-0

13.d5!
Maintenant l'avantage blanc est clair ! 13.d5 ! profite du clouage pour avancer.

13...f6 14.c6
Le même plan que celui de la partie contre Humpy Koneru, instructif.

14...b8 15.d6 d8 16.d7!?
Quel trajet ! La question est maintenant de savoir si ce pion est faible ou fort.

16...b7 Si, 16...xd7? 17.e5+- 17.e5 g4!?
On peut comprendre l'idée d'échanger les pièces attaquantes, par contre, le Cf6 - le meilleur défenseur du petit roque noir - disparaît aussi. Lindberg pouvait tenter, 17...c7 18.xb7 xb7 19.f3 d8 20.g4 même si sa position n'est guère réjouissante.

18.xg4 xc6 19.d6
Tous les temps sont importants ! Ici, le temps gagné va permettre le doublement des Tours blanches sur la colonne "d".

19...d5 20.d1 h5
20...xa2?! 21.b3 c4 22.b2 cxb3 23.cxb3 xb3 24.xb3+- ; Ou 20...c7?! 21.g3! avec un clcair avantage ; Ou encore 20...e7?? 21.1xd5+- ; Ou en enfin, 20...b7!? 21.f4! (21.e5?!÷) 21...c4 (21...xd7? 22.xd7 xd7 23.c4+-) 22.f5!+-

21.c4!
Un excellent coup ! Un pion est offert pour amener le Cavalier en e5 avec gain de temps. Et oui, encore un tempo de gagné. 21.e5?! c7 22.1xd5 exd5 23.xd5 bd8 est moins convainquant.

21...xc4 22.e5 d5 23.1xd5! exd5 24.c6
Voilà ce qu'a permis le gain de temps et ce n'est pas rien.

24...c7
24...h4!? le coup de Fritz 8.0 qui, s'il offre une meilleure défense, ne sauve pas les Noirs, par exemple: 25.xb8 xb8 26.e8+ h7! (26...xe8 27.dxe8+ h7 28.e5+-) 27.d8 c4+ il faut maintenant échapper au perpétuel. 28.d2 xd8 29.xd8 b4+ 30.d1 d4+ 31.e1 b4+ 32.f1 c4+ 33.e2 c1+ 34.e1 c4+ 35.g1 et les Noirs peuvent abandonner.

25.e7+ h7
Bien entendu, si 25...h8 26.h6+ gxh6 27.xh6#

26.e5
Menace un échec avec la Tour, qui gagnerait la Dame noire.

26...g6
Maintenant, c'est normalement mat en quatre coups.

27.xd5?!
Ce coup gagne aussi, mais il est dommage de rater une belle combinaison finale. 27.f5! g8 (27...gxf5 28.xf5+ g8 29.g5+ h7 30.h6#; 27...f6 28.e7+ f7 29.xf7+ h8 30.g7#) 28.f4 h8 29.h6+ g8 30.g7#

27...d8
Le reste de la partie ne nécessite pas de commentaires particuliers, les pièces noires ne peuvent pas bouger, le Roi noir est abandonné à son sort et il suffit d'ouvrir une ligne ou deux pour faire mat.

28.f6+ h6 29.g4! hxg4 30.xg4+ h7 31.f6+ h6 32.d3 g5 33.h3+ g6 34.e4+ g7
34...xf6 35.h6+ g7 36.h7#

35.h7+ xf6 36.h6+ 1-0


Publié le 20/06/2006 - 00:00 , Mis à jour le 11/01/2010 - 17:30