Le site Internet de Carolina Luján
Carolina Luján vient d'ouvrir son site Internet. Site très agréable à lire (en espagnol), où Carolina ne craint pas de montrer ses parties perdues et n'hésite pas à livrer ses réflexions, en toute simplicité.

Vous ne la connaissez peut-être pas encore, mais la GMF Carolina Luján (Argentine), Elo 2380 et 21 ans, est trois fois championne d'Argentine, deux fois championne du zonal sud-américain et premier échiquier de l'équipe olympique. En 2002 Carolina a obtenu le titre de Maître International féminin et 2 ans après celui de la plus jeune grand-maître féminin d'Amérique du sud. Elle possède aujourd'hui en plus d'une norme de grand-maître masculin, deux normes de MI masculin. Cette dernière obtenue lors du récent II Open International de Sort, qui s'est déroulé du 26 juin au 4 juillet 2006, dans une petite ville catalane près de la France. Tournoi en 9 rondes avec 84 participants dont 39 titrés ! Carolina Lujan a pris une belle 9e place et réalisé une performance à 2480. Elle espère ainsi obtenir définitivement le titre. Elle est entraînée par le GMI Pablo Ricardi.

Carolina Luján vient d'ouvrir son site Internet www.carolinalujan.com qui est également un blog : www.carolinalujan.com/blog.php Site très agréable à lire (en espagnol), où Carolina ne craint pas de montrer ses parties perdues et où elle n'hésite pas à livrer ses réflexions, en toute simplicité.

Carolina Lujan (ARG) Elo 2380
Photo © www.carolinalujan.com
Par exemple, sur les raisons de sa participation au championnat d'Argentine féminin 2006, elle déclare :
J'ai beaucoup réfléchi avant de prendre ma décision sur jouer ou ne pas jouer le tournoi. La raison principale était que je trouvais plus de choses à perdre qu'à gagner. Je me demandais, comme beaucoup de personnes me l'ont fait remarquer: Pourquoi jouer ce tournoi si tu t'es déjà qualifiée aux Olympiades, que tu as le meilleur Elo ibéro-américain et que tu es 32e joueuse mondiale ?

Pour me dépasser moi-même a-t-elle répondu.
Ca a toujours été difficile pour moi de jouer le championnat argentin à cause de la pression de devoir gagner. Cela m'affectait beaucoup et se reflétait évidemment dans mon jeu. Même si j'ai gagné les quatre derniers nationaux que j'ai joués, je n'ai jamais pu profiter du moment comme n'importe quel autre tournoi. Cette année aussi j'ai eu cette pression, mais j'ai assez bien réussi à la gérer. Je crois que j'ai bien joué aux échecs, avec des erreurs bien entendu, mais ça on ne peut pas l'éviter. Réellement j'ai bien terminé parce que j'ai pu, une fois de plus, me dépasser moi-même !

Carolina nous gratifie aussi de quelques anecdotes, comme celle-ci, survenue au Championnat du monde féminin, à Ekaterinburg (Russie), du 10 au 27 mars 2006, lors de sa partie contre Yelena Dembo (GRE) Elo 2465.

Pratiquement arrivée au contrôle du 40e coup, après l'échange des Dames, ma rivale me proposa la nulle (30...Cxc5). J'ai réfléchi quelques minutes, constaté que la position était un peu meilleure pour moi; et à ce moment-là je me suis rappelée les paroles de mon entraîneur: « Tu dois avoir une attitude de gagneuse, comme un instinct d'assassin. Accepter la nulle dans une meilleure position, c'est trahir ton esprit! » (nous avions eu cette conversation juste avant ce mondial), je me suis aussi souvenue que Claudia (GMF Claudia Amura, ARG, 2357) m'avait dit que ma rivale offrait la nulle à une joueuse moins bien classés qu'elle, seulement lorsqu'elle avait une position inférieure ou que se sentait moins bien dans la partie. J'ai alors répondu: « Non, je veux jouer ! »
Quelques coups plus tard j'avais un avantage décisif, mais si mon adversaire n'abandonna qu'au 64e coup. Elle tendit alors froidement sa main et se retira sans même signer la feuille de partie!

On trouve aussi beaucoup de photos, quelques parties commentées, son C.V., sa biographie complète, etc.


Publié le 20/07/2006 - 19:40