Mamedyarov,S (2754) - Prie,E (2516)
1.e4 d5 2.exd5 xd5 3.c3 a5 4.c4 f6 5.d3 : Le système Short dont l'idée est d'établir au plus vite la batterie anti-Scandinave classique Fc4, Fd2 qui menace Cd5, effectivement, si la Dame noire ne dispose pas de case de retrait sur la diagonale a5-d8, tout en évitant d'exposer le pion en d4.

Mamedyarov,S (2754) - Prie,E (2516)
Défense Scandinave [B01]
TCh-FRA Top 16 GpB Chalons en Champagne FRA (2), 10.02.2007
[Commentée par le GMI Eric Prié]

1.e4 d5 2.exd5 xd5 3.c3 a5 4.c4

4.d4 f6 5.d2 Est la variante dite « des champions du monde », telle que pratiquée, dans leur rares occasions d'affronter la Scandinave, par les 3 derniers d'entre eux : Karpov, Kasparov et Kramnik. J'y consacre une étude détaillée dans le New In Chess Yearbook 82, qui vient de paraître, sur toutes les douteuses réactions noires, comme de fuir le vis-à-vis du Fd2 en jouant pour la troisième fois la Dame dans l'ouverture sans y être strictement obligé, et pourquoi le vrai test est à nouveau : 5...g4! à paraître en deuxième partie dans le numéro 83.

La différence avec la sortie préalable du Fou en c4 étant 6.f3 f5 7.g4! g6! J'ai connu quelques réussites avec 7...Fd7 mais cette idée de Kislinsky est plus critique. 8.f4 e6 9.f5 exf5 10.e2+ d8 11.g5 fd7 Diagramme d'analyse.

Avec un jeu sauvage puisque comparativement à plus loin 11...Ce4 n'est pas possible.

4...f6 5.d3
Le système Short dont l'idée est, identiquement, d'établir au plus vite la batterie anti-Scandinave classique Fc4, Fd2 qui menace Cd5, effectivement, si la Dame noire ne dispose pas de case de retrait sur la diagonale a5-d8, tout en évitant d'exposer le pion en d4; ce qui présente des avantages mais aussi quelques inconvénients.

5.ge2!? g4 6.f3 f5 7.d3 e6 (7...bd7!?) 8.d2 b6 9.g4 g6 10.h4 h5 11.g5 fd7 12.f4 avec un jeu compliqué Salaun,Y (2345)-Prie,E (2429) TOP16 2004 0-1(43).

5.d4 g4 6.f3
a) 6.ge2 Diagramme d'analyse.

Les Blancs ne se compromettent pas de suite avec leur pion f... 6...bd7! Ma variante, qui combine un développement agressif, impliquant plus ou moins le grand roque, avec la préoccupation d'un espace restreint concédé à la Dame noire, après avoir privé le Cavalier roi Blanc de sa meilleure case. 7.f3 f5 8.g4 (8.d2 b6 9.g4 g6 10.h4 ne va déjà plus dans cet ordre de coups à cause de la double attaque 10...c6! permis par l'obstruction de la diagonale a4-e8 par le Cd7 et les Noirs peuvent au moins prendre le perpétuel dans la suite 11.h5 xf3 12.f1 xg4 13.hxg6 h4+ 14.f2 h1+ 15.f1 h4+) 8...g6 9.h4 h6 10.f4 ainsi le pion d4 reste protégé, sans forcer la Dame noire à se déplacer sur une case (b6) peut-être meilleure. (10.d2 0-0-0!? Plutôt que la transposition 10...Db6 permet ici de gagner un temps précieux grâce au subterfuge du « trou de souris » 11.h5 h7 12.xf7 e5 avec initiative.) 10...e5! 11.xg6 fxg6 12.d2 (12.dxe5 xe5 13.b5+ c6 14.f4 b4! 15.xe5 xb5 avec un léger avantage noir.) 12...0-0-0! Ma trouvaille sur une célèbre partie Kavalek-Larsen qui avait vu 12...Fb4 13.d5 et qui, du coup, réhabilite toute la variante, du point de vue des Noirs. 13.d5 (13.d5 a4 14.b3 a6 15.e2 xe2+ 16.xe2 exd4 17.xf6 gxf6 avec un clair avantage noir.) 13...b6! L'amélioration clé de cette variante clé : Les Noirs n'ont pas besoin du coup Fb4 pour annihiler la puissance de la batterie blanche Cc3-Fd2. Ils peuvent s'en prendre directement au pion d5. 14.e2 xc4 15.xc4 xd5 Puis Nulle, ici, pour une raison de stratégie d'équipe, bien que les Blancs n'aient que des compensations minimales à faire valoir pour le pion. Cornette,M (2392)-Prie,E (2429) Coupe de France 1/16 Bordeaux 2004.

b) 6.f3?! Diagramme d'analyse.

6...c6! 7.d2? (7.b5 e4; 7.h3 h5 8.d2 0-0-0 9.g4 g6 10.e2 Est plus compliqué.) 7...0-0-0! 8.d5 a4 Le fameux subterfuge du « trou de souris » 9.b3 (9.b3 a3 10.c1 d6 11.f4 e6+ 12.e3 e4) 9...a6 10.xf6 exf6! C'est déjà fini ! 11.e3 Diagramme d'analyse.

11...xd4! 12.xd4 b4+ 13.c3 he8+ 14.d2 xd4+ 15.xd4 xd1.

Revenons à la position après 5.d4 g4 6.f3. 6...f5 7.d2 (7.g4 g6 8.f4 (8.h4 h6 9.ge2 c6 10.h5 h7 11.d2 0-0-0 12.a3 xd4 13.xd4 xd4 14.b5 b6 15.xd4 xd4 16.xf7+-) 8...e6 9.f5 exf5 10.e2+ d8! 11.g5 e4!) 7...b6 8.g4 g6 9.h4 h6 10.e2 (10.ge2 bd7 (10...e6 Avec l'idée 11.f4 c6! appuie aussi sur le problème de "l'embouteillage" des pièces blanches autour de la case e2.) 11.f4 0-0-0! 12.xg6 (12.h5 h7 13.e2 e6 14.0-0-0 xd4 C'est le moment de prendre son courage à deux mains. 15.xe6 fxe6 16.xe6 e5 17.xe5 xe5 18.xd8 xd8 19.xh6+ d3+ 20.cxd3 gxh6³) 12...fxg6 13.e2 e5! la même idée que la partie contre Cornette 14.dxe5 xe5 15.0-0-0 xc4 16.xc4 b4 mène à une approximative égalité.) 10...c6 11.a4 xd4 12.0-0-0 0-0-0 13.h3 e5 14.e3 e6 15.xd8+ xd8 16.f4 h7 17.d1 a5 18.c3 b4 (18...c5 19.d2 c6 20.g5 hxg5 21.hxg5 d4 22.g2 d7 23.g6) 19.b5 a6! 20.a7+ b8 21.g5 c5! 22.gxf6 gxf6 23.d2 (23.f2 xe3+ 24.xe3 e5) 23...b6 24.h5 Diagramme d'analyse.

et j'ai encore manqué de nerfs ici, en reprenant le Cavalier enfermé de suite, dans Kogan,A (2566)-Prie,E (2516) Catalogne-ChT1 2007 1-0(46) quand 24...e5!! 25.c3 g8! Soustrayant la Tour à l'enfilade sur la grande diagonale m'aurait donné un avantage quasi décisif. 26.a5 xa5 27.xf6 g1 28.xg1 xg1 29.xh7 xa7 30.f6 c5.

5...g4 6.f3 d7! 7.d2 b6

8.e2
8.f4!? Semble meilleur 8...e6 (8...e6! Après cette partie éprouvante pour ma foi en la Scandinave, il m'avait fallu de nombreux jours de réflexion pour trouver cet antidote, redonnant à la Dame noire des couleurs, après l'élimination de la pièce adverse la plus gênante. 9.b3 xb3 10.axb3 c6 11.f3 e6 12.a4 b5 13.0-0 d6=) 9.f3 d6 10.e2 0-0 (10...xb2 11.b1 xc2 12.b3) 11.e5 e8 (11...d8!? 12.g4 d5 13.0-0-0 xc3 14.xc3 c6) 12.g4 Avec une forte attaque Short,N (2712)-Prie,E (2429) Coupe de France 1/8 Montpellier 2004 1-0(44).

8...c6! 9.0-0-0
9.a4 d4 10.f4 b4! (10...d6 11.f3 b4 12.b3 e6 Est ce qu'avait prévu mon adversaire. Avec un temps de moins, c'est cependant moins fort car il n'y a plus échec en b4. Quant à moi je m'étais arrêté à 10.f4 en me disant que, ma Dame n'étant pas vraiment menacée grâce au repli en d6, je trouverais bien quelque chose à ce moment là ! 13.0-0 xb3 14.xb4 xb4 15.axb3 avec un léger avantage blanc.) 11.xb4 (11.b3 xa4 12.xa4+ c6 Menaçant Cxd3+ 13.b3 xb2) 11...xa4 Gagnant un pion. 12.c3 (12.0-0-0 xf4+ 13.d2 d6 14.f3 b5 15.b3 e6) 12...xf4 13.f3 e6 14.0-0 c5+ 15.h1 0-0 16.e5 Avec quelques compensations. Diagramme d'analyse.

9...d4 10.e5 e6 11.e4 xe4 12.dxe4

12.fxe4 d6 Permettait un échange favorable des Dames avec reprise d'un pion vers le centre à cause de 13.h5 b5.

12...c5?!
Comme je me sais médiocre en finale, j'aurais du garder les Dames mais je sais aussi que l'azéri est un monstre en tactique, avec, déjà, une certaine avance au temps. De deux maux, j'ai donc pensé choisir le moindre, en atténuant le potentiel de nuisance du matériel adverse.

12...f6 13.h5+ g6 14.h4 e5 15.c3 Diagramme d'analyse.

15...g7! Ou 15...Fe7 avec l'idée d'échanger les Fous par Fe6 une fois f6 défendu puisque le Cavalier est difficilement prenable : 16.cxd4? c6 17.b3 b5 18.d5 c5.

13.xc5 xc5 14.f4 0-0-0 15.c3
15.e5 a4! 16.xg7? f5 17.c3 xd1+ 18.xd1 e3+ 19.c1 g8 avec un clair avantage noir.

15...c6 16.b4 e7 17.e2 f6 18.a4 a6 19.b3 h5 20.c2 h4 21.h3 e8
Poursuivant une stratégie qui m'avait déjà permis de « tirer » quelques coups rapidement après la disparition de l'échiquier des 2 pièces les plus imprévisibles.

22.a1
Un peu artificiel mais autant garder le plus de pièces dans une position somme toute égale.

22...h5 23.e3 e5!?

Un coup responsable quoique logique dans l'idée de contre jeu à l'aile Roi en profitant de l'avantage d'espace conquis de ce côté.

24.ad1 xd1 25.xd1 g5 26.f2
26.g4 hxg3 27.xg3 xh3 28.xg5 xg3 Et la case d8 est encore sous contrôle.

26...e7 27.c4 g6 28.b5 f4 29.xf4 xf4 30.c3

30.bxa6 bxa6 31.c3 a5! Et le Roi blanc ne passe pas 32.d5 (32.c5 h6) 32...c6 33.xa5 g5.

30...g5?!
Montrant, avec peu de temps à la pendule, une belle insouciance quant aux problèmes causés par l'irruption du Roi blanc en a5.
30...h6! Mamedyarov 31.bxa6 bxa6 (31...xa6 32.xh4 f6 33.b4) 32.c5 (32.b4 g6 33.xh4 f6) 32...a5=

31.bxa6 bxa6 32.b4 e7+ 33.c5!
33.a5 c5 34.xa6 h6+ 35.a7 c6 36.b1 b7 Suivi par Ta6 Mat.

33...h6 34.a5 g6 35.c4 xg2 36.xa6+ b8 37.b1+ a8 38.e3 c6!
38...c6 39.b5! xb5 40.xb5! (40.axb5!? g3 41.b6 b8 42.a6 xf3 43.bxc7+ xc7 44.b7+ c8 45.xe7 xe3 46.xf7) 40...b7 (40...g3 41.c6 xf3 42.xc7! xe3 43.b5 d8+ 44.xd8 xe4 45.c6) 41.c6+ a8 42.a6 c2 (42...a2 43.a5 c2 44.c1 b2 45.c5) 43.c1 a2 44.a5 b4 45.b5 b2 (45...xa5? 46.d1) 46.c4 Et les Blancs continuent de presser.

39.c8 a2 40.b4 a3 41.c1!

Le seul coup pour donner aux noirs l'occasion de se tromper...
41.g1 g5 42.h2 f6! (42...d2 43.b6 xb4? 44.b7+ b8 45.xe5#) 43.b6 d2 44.b7+ b8 45.b2 (45.d4 b3+ 46.a6 c7) 45...c3 46.b1 xa4 47.xc6 a7! Menaçant Fa5+, Tb7+ sur le clouage du Fc6 avec le Roi en b5. 48.b5 h5 49.d5 e8 (49...xf3? 50.c6+ c8 51.e6+ d8 52.d6 a6+ 53.c6 a8 54.c7+ e8 55.b8+) 50.c6 (50.c6? d4+) 50...h5 Et les 2 camps doivent répéter les coups.

41...c3?!
Ce qui ne manque pas de se produire avec le relâchement du contrôle de temps passé. 41...xf3! 42.b2! (42.a6 xc5 43.b1 f6! La défense latérale de c6 et donc du Fe8 grâce au clouage que je n'ai pas vue.) 42...f6 (42...xc5? 43.xe5 xb4+ 44.a6 d6 45.b7+ b8 46.xd6#) 43.b6 b8 44.e6 f2 Et ce sont les Blancs maintenant qui doivent chercher la Nulle. 45.a6+ a8 46.b7 xc5 47.a3 xa3 (47...a2? 48.c7) 48.a7+ (48.c7? b2 49.c8+ b8) 48...b8 49.b7+

42.b2 xc5+ 43.a6 d8 44.b7+ b8 45.xc6+ c8 46.b7+ b8 47.c6+ c8 48.b5 [48.xe8? a5#] 48...c6?!
Une douteuse tentative de tisser un réseau d'échec perpétuel. La fatigue commence à se faire sentir... 48...f6! Il faut bien sûr libérer le Fou de la défense de e5 ! 49.b3 f7 50.c3? xc3 51.xc3 b3 52.a5 d1.

49.b3 b7+ 50.a7 c7 51.d7+
51.c3 xc3 52.xc3 f5
51.d3 a5

51...xd7 52.xb7 c4! 53.d3+
53.c3? b4+; 53.a3 xa4 54.d3+ d4

53...e6?

Exécuté rapidement comme évident seul coup mais c'est en fait le craquage final ! 53...d6! 54.c3 (54.a3 d4! 55.xd4 exd4 56.c1 b4 57.b6 d3; 54.xe5 c7+ J'avais vu la variante précédente mais pas celle-ci qui force la Nulle car le Roi Blanc ne peut pas s'échapper par la 5ème à cause de Tc5+,Txe5. 55.a6 c6+ 56.b7 c7+) 54...c7+ (54...xa4? 55.xe5) 55.b6 c6+ 56.b5 c5+ 57.b4 c8+ 58.b3 b8+ 59.c2 c6 Le Roi blanc a été repoussé suffisamment loin pour pratiquement annuler le danger du pion passé extérieur...

54.c3! b4+ 55.xc7 xb2 56.c6+ e7 57.a5 1-0

Tandis que la Tour blanche vient maintenant s'interposer en b6 pour assurer sa promotion. En dépit d'un goût d'inachevé, j'ai pris grand plaisir à cette partie, contre le joueur le mieux classé qu'il m'ait été gratifié de rencontrer en partie sérieuse; une "pure force" combative m'ayant forcé à un usant état de qui-vive toute la partie. Un peu le même sentiment que j'avais éprouvé, en simultanée, lors du zonal 93 de Bruxelles...contre un autre natif de Bakou.

Article paru dans la revue Europe-Echecs du mois de mai 2007


Publié le 02/05/2007 - 01:00