Match Anand-Shirov
Le champion du monde, l'Indien Vishy Anand, remporte aisément ce match de six parties rapides contre le néo-Espagnol Alexeï Shirov, sur le score de 4,5 à 1,5.

L'actuel champion du monde et sept fois vainqueur du « Torneo Magistral de León », Vishy Anand, affronte le meilleur joueur espagnol, Alexei Shirov, dans un match en six parties rapides, du 2 au 6 juin 2011, lors du « 24e Ciudad de León ».
Anand et Shirov jouent à León, équipé d'un grand montage audiovisuel qui permet, comme les années passées, que le public puisse « voir les pensées » de ces champions d'échecs, grâce à de grands écrans, des commentaires audio en direct des spécialistes Miguel Illescas et Michael Rahal, ainsi que l'aide de puissants équipements informatiques.

Les parties se disputent à la cadence de 40 minutes par joueur avec un incrément de trente secondes par coup et, en cas d'égalité 3 à 3, des départages en parties de cinq minutes.
Une nouvelle formule spectaculaire conçue pour que le public profite d'une lutte sans merci. Le tout à l'auditorium de León, doté de la technologie la plus moderne.

Ce format très attractif démontre que le jeu d'échecs peut être télévisé, comme le prouve le suivi réalisé chaque année par l'entreprise spécialisée « Sofres ». Lors de l'édition de 1999, Ciudad de León généra 36 minutes de télévision sur différentes chaînes. En 2000 l'augmentation fut spectaculaire, avec 143 minutes d'information TV, ce qui convertit León comme le tournoi d'échecs espagnol avec la plus grande diffusion télévisée. En 2001 les résultats passèrent à plus de quatre heures. Cette moyenne fut maintenue dans l'édition 2002 et augmenta légèrement dans celles de 2005, 2006 et de façon plus prononcée encore en 2007, 2008, 2009 et 2010.
Internet mérite un chapitre à part, le tournoi généra quotidiennement, dans la période 2007-2010, plus de 20.000 visiteurs uniques pour suivre les parties en direct, et fut retransmis en temps réel à travers le journal « Diario de León ». 

Cette année il y aura aussi une exhibition de simultanées de Shirov, une conférence historique de Miguel Illescas sur l'affrontement de Garry Kasparov contre le programme Deep Blue, une leçon de l'ex-champion d'Espagne Sergio Estremera pour des scolaires, et la cinquième édition du tournoi « Jeunes Talents », sponsorisé par le journal « La Chronique de León », sans oublier le traditionnel cycle « Echecs et Ciné », coordonné par Miguel Ángel Nepomuceno.
Site officiel: www.advancedchessleon.com
Parties en direct http://magistral.elinversorinquieto.es avec streaming

 

Nom Pays Elo 1 2 3 4 5 6 Score
Viswanathan Anand IND 2817  ½  1  1  ½  1  ½  4,5
Alexeï Shirov ESP 2709  ½  0  0  ½  0  ½  1,5

Nom des Blancs Elo - Nom des Noirs Elo : Rés Cps Ouverture
Alexeï Shirov (2709) - Viswanathan Anand (2817) : ½-½ (39)  Caro-Kann d'avance
Viswanathan Anand (2817) - Alexeï Shirov (2709) :  1-0 (34)  Défense semi-Slave
Alexeï Shirov (2709) - Viswanathan Anand (2817) :  0-1 (17)  Caro-Kann d'avance
Viswanathan Anand (2817) - Alexeï Shirov (2709) : ½-½ (23)  Défense semi-Slave
Alexeï Shirov (2709) - Viswanathan Anand (2817) :  0-1 (41)  Caro-Kann d'avance
Viswanathan Anand (2817) - Alexeï Shirov (2709) : ½-½ (39)  Défense semi-Slave


Parties cinq et six
« Ce succès démontre qu'il est parfois bénéfique de déconnecter quelques semaines de l'entrainement et de la compétition, comme je viens de le faire après avoir été père pour la première fois. Je suis venu à León avec une faim de jouer et je suis très satisfait de mon jeu », a résumé le champion du monde.

Avec son habituelle modestie, Anand n'en rajouta pas beaucoup sur son jeu magnifique de la cinquième partie, avec les pièces noires: « J'ai obtenu une position avantageuse et je me sentais en confiance à ce moment-là. Néanmoins, Shirov s'est bien défendu ensuite et les choses se sont compliquées. Heureusement pour moi, dans le zeinot, je me suis rendu compte que j'avais une combinaison très intéressante. C'était la situation typique de "maintenant ou jamais". Ce fut très spectaculaire et cette partie sera probablement publiée dans toute la presse spécialisée.

Shirov fit son autocritique: « J'aurai besoin de quelques jours pour tirer des conclusions, mais il est évident que je dois changer quelque chose dans la préparation et le choix des ouvertures, parce que ce sont là mes principaux problèmes, surtout avec les pièces blanches. »  

Traduction libre de l'article de Leontxo García


Parties trois et quatre

« J'avais déjà perdu avant de commencer. » a déclaré Shirov aux journalistes et au public. Et il expliqua: « Je n'ai pas réussi à trouver une seule variante satisfaisante contre la défense Caro-Kann durant ma préparation matinale. Ainsi, je suis arrivé sur la scène dans un état d'esprit peu approprié. J'ai alors choisi une variante assez agressive, avec l'espoir qu'en jouant avec les Blancs j'aurais au moins la nulle. Il est clair que j'ai échoué. »

Anand s'est montré satisfait, non seulement pour la victoire, mais aussi parce que « la partie est instructive sur comment profiter de la faiblesse d'un Roi au centre dans une position avec des faiblesses. »

Questionné sur l'endroit qui accueillera le championnat du monde en 2012 contre l'Israélien Boris Guelfand, Anand a répondu: « Il n'y a aucun inconvénient à jouer en Israël, s'il y a une bonne offre. J'aime voyager, Israël est un pays intéressant et je ne vois aucun problème. » Les deux joueurs pensent qu'il faut changer l'actuel format du tournoi des candidats. « L'actuel cycle ne sert plus parce que maintenant il y a beaucoup de joueurs talentueux dans le top mondial et les différences entre eux sont minimes. Ainsi, il y a un risque important que le vainqueur le soit en parties rapides de départage. » Shirov a ajouté: « Je préfère ne pas être très concret pour proposer une solution, mais je pense clairement qu'il faudrait nommer une commission d'experts pour réfléchir et chercher un système plus juste. »

Quant au rythme de jeu du Tournoi de León (40 minutes + 30 secondes d'incrément par coup), Shirov plaisanta: « Ce fut une idée à moi il y a déjà des années, non seulement pour les tournois courts comme ici, mais pour les échecs en général. Néanmoins, après ce qui m'est arrivé aujourd'hui, je regrette d'avoir eu cette idée. » Anand a qualifié le rythme de « très intéressant » et ajouta: « Ce n'est ni très lent, ni très rapide; il est probable que le débat sur quelle est la meilleure cadence pour jouer aux échecs s'achève sur un équilibre proche de celui-ci. » 

Traduction libre de l'article de Leontxo García


Parties une et deux
S'il y a peu à dire de la première partie, où dans une position égale Shirov pousse et joue jusqu'au bout, dans la seconde il s'est passé quelque chose de pas banal. Les joueurs suivent d'abord la partie Anand,V (2783)-Kramnik,V (2772), Bonn 2008, qui s'est achevée par la nulle, puis Shirov tente 11...Ch5!?/?!. Anand poursuit alors par 12.d5 Cxg3 13.hxg3 et ici, après 13...Db6!??! les moteurs d'analyses s'affolent et accordent environ +2.00 à Anand. Shirov a une nouvelle fois mis le feu sur l'échiquier ! 10 coups plus tard, les moteurs hésitent entre +1.00 et +1.50 pour Anand, qui sent que les sacrifices de son adversaire sont dangereux et commence à prendre du temps de réflexion. 25.Dh6+ ne semble pas le plus fort (25.Cd5! est bien sûr un coup de machine), Shirov préfère 25...Re7 au lieu du plus logique 25...Tg6. Le coup Cd5 est toujours dans l'air et Anand le jouera 3 coups plus tard. En manque de temps, Shirov est perdant et offre même l'occasion à son adversaire de le mater en un coup !


Le communiqué du site officiel
Alors que le jeu de l'élite est habituellement conservateur, Viswanathan Anand et Alexeï Shirov nous ont régalé avec deux assauts de grande qualité et beaucoup de combativité.

« Mon onzième coup de la seconde partie fut improvisé sur l'échiquier.» Cette affirmation d'Alexeï Shirov durant le programme en direct de Castilla Y León TV a laissé beaucoup de monde stupéfait, parce que ça implique un courage qui frôle l'inconscience quand le rival n'est rien de moins que le champion du monde. Celui-ci admit qu'il avait des analyses "maison" sur cette position, ce qui lui permit de jouer de mémoire et d'obtenir un clair avantage dans l'ouverture. « Mais ensuite, la position est devenue diablement compliquée et bien que j'avais conscience d'avoir un clair avantage, j'ai eu du mal à trouver la manière de le transformer en victoire. » a-t-il ajouté.

Miguel Illescas, qui commentait pour les spectateurs et les internautes, a déclaré : « Quand je travaillais comme analystes de Vladimir Kramnik, j'ai eu à analyser profondément ce coup, même s'il n'avait jamais été joué jusqu'à aujourd'hui, parce que c'est une idée fondamentale pour évaluer cette position. C'est aussi pour ça que nous avons été surpris que Shirov prennent autant de risques. »

Traduction libre de l'article de Leontxo García

Jeudi 2 juin 2011
Arrivée des joueurs et tirage au sort des couleurs à 20 h 00
Vendredi 3 juin 2011
16 h 30 Parties une et deux.
Samedi 4 juin 2011
16 h 30 Parties trois et quatre.
Dimanche 5 juin 2011
16  h 30 Parties cinq et six. En cas d'égalité un départage en parties de 5' aura lieu.
Lundi 6 juin 2011
14 h 30 Clôture et remise des prix et à 17 h 30 Simultanés.

 

Publié le 07/06/2011 - 14:30 , Mis à jour le 07/06/2011 - 15:14