Match Gelfand vs. Inarkiev

Boris Gelfand et  Ernesto Inarkiev
Boris Gelfand inflige une sévère correction à Ernesto Inarkiev sur le score de 12,0 points à 6,0, après six parties classiques et 6 parties rapides, à Magas, en Ingouchie.

Un match amical entre le champion d'Europe 2016 Ernesto Inarkiev (2730) et le vice champion du monde 2012 Boris Gelfand (2734) se déroule du 12 au 22 juillet (repos les 16 et 20 juillet) à Magas, la capitale de la République d'Ingouchie. Site officiel http://ruchess.ru

Les organisateurs recevront de nombreux invités d'honneur, dont le président de la Fédération Internationale Des Échecs, Kirsan Ilyumzhinov, et le directeur exécutif de la Fédération Russe des Échecs, Mark Glukhovsky.

Un blitz « Armageddon » a servi à déterminer quel joueur aurait les pièces blanches dans la première partie du match et Ernesto Inarkiev l'a emporté en 37 coups.

Nom Féd Elo 1c 2c 3c 4c 5c 6c 1r
2r
3r
4r
5r
6r
Total
Ernesto InarkievRUS 2730 : 1
0 1110 0 ½00 ½16,0
Boris GelfandISR 2734 : 1
21112 1 ½11½0 12,0

Deux points pour une victoire en classique (1 point pour une nulle), un point pour une victoire en rapide (0,5 pour une nulle).

Résultats des parties classiques du match
01Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: ½-½
(30)
Catalane
02Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: 1-0 (36)Nimzo-Indienne
03Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: ½-½(23)Rossolimo
04Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: ½-½(59)Anglaise
05Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: ½-½(66)Rossolimo
06Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: 1-0(33)Ouest-Indienne

Six parties classiques à la cadence de 90 minutes pour 40 coups et 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

Résultats des parties rapides du match
01Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: 0-1
(51)
Rossolimo
02Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: ½-½(55)
Ouest-Indienne
03Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: 0-1(38) Rossolimo
04Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: 1-0(46) Défense Slave
05Ernesto Inarkiev2730- Boris Gelfand2734: ½-½(58) Sicilienne fermée
06Boris Gelfand2734- Ernesto Inarkiev2730: 0-1(38) Début de Londres

Six parties rapides à la cadence de 15 minutes plus 10 secondes par coup. Le vainqueur sera désigné en fonction du résultat combiné des 12 parties.

En cas d'égalité un départage est prévu en 1 partie blitz « Armageddon » avec 5 minutes pour les Blancs et seulement 4 minutes pour les Noirs, mais la nulle leur suffit pour l'emporter.

 
Les parties du match Gelfand vs. Inarkiev

Résumé des parties rapides

  1. Ernesto Inarkiev insiste dans la première partie rapide avec sa variante Rossolimo, mais le russe n'obtient rien sinon une finale de Tours inférieure (à égalité de pions), que Boris Gelfand finira par remporter.
  2. Boris Gelfand a profité de l'avantage des pièces blanches pour obtenir une position tranquille face à la défense Ouest-Indienne de son adversaire. Ernesto Inarkiev a malgré tout tenté de forcer la décision dans la finale, mais Gelfand a parfaitement maîtrisé la situation. Il manque encore un demi-point au joueur israélien pour remporter le match.
  3. Pour la première fois du match Ernesto Inarkiev a obtenu un avantage avec la variante Rossolimo ! Mis en confiance par les précédentes parties, Boris Gelfand a joué plus agressif sur l'aile-Roi, trop sans doute, et a permis à son adversaire de prendre la direction des opérations jusqu'à annihiler les compensations pour le pion de moins. Malheureusement pour le joueur russe, en manque de temps, les gaffes au 33e et 34e coup retournent l'évaluation et Boris Gelfand remporte la partie et le match ! Les trois dernières parties seront jouées demain malgré tout.
  4. Dans la quatrième partie, Boris Gelfand a choisi un très rare 4.g3 au lieu du classique 4.e3, face à la défense Slave d'Ernesto Inarkiev. Tout s'est joué au 23e coup, alors que le joueur russe manquait déjà de temps, avec 23...c5??, «oubliant» un Fou en b4 sans case de repli, perdu après le simple 24.a3. Gelfand gère parfaitement l'attaque à la «desperado» de son adversaire - avec de belles passes tactiques - et porte le score à 11,5 à 4,5.
  5. Dans la cinquième partie, malgré son insuccès avec cette ouverture, Inarkiev ne voulait pas abandonner complètement la Rossolimo. Alors 1.e4 c5 2.Cc3 Cc6 3.Fb5!?... Bien tenté, mais après une dizaine de coups seulement Boris Gelfand s'est retrouvé avec une variante Najdorf très confortable ! Ernesto refuse courageusement la répétition proposée par Boris au 25e coup, mais se retrouve moins bien. ½-½ au 58e coup et 12,0 à 5,0.
  6. Boris Gelfand se laisse tenter par le début de Londres dans la dernière partie du match, aisément remporté, retarde d'abord le roque, puis Inarkiev l'empêche définitivement d'un 14...Fa6, les Blancs semblent trouver du jeu sur l'aile-Roi via la colonne "h", mais 19...Fd3! défend tout ! Boris doit échanger sa Dame contre deux Tours dans de mauvaises conditions; les Tours n'ont qu'une colonne ouverte et elle ne mène nulle part. Ernesto Inarkiev l'emporte pour réduire le score à 12,0 points à 6.
Les 3 dernières parties rapides du match se sont déroulées en haut de la « Concord Tower » de Magas (d'une hauteur de 100 m), un musée ethnographique ouvert récemment.

Résumé de la sixième partie du match

Pendant de Boris Gelfand joue ce match, Emil Sutovsky a publié sur sa page Facebook www.facebook.com/emil.sutovsky le texte suivant :

« C'est vraiment trop ! »

« Aujourd'hui, une lettre signée par le Président de la fédération israélienne des échecs, Daniel Porat, a circulé parmi les membres du Conseil, les meilleurs joueurs et des militants du jeu d'échecs en Israël. Entre autres choses, la lettre indique que Boris Gelfand ne sera plus invité à jouer pour l'équipe nationale israélienne dans les événement à l'avenir tant qu'il n'aura pas présenté des excuses publiques pour ses déclarations tranchées visant la direction de l'ICF. De plus, dans le plus mauvais esprit des temps soviétiques, même la photo de Boris a été retirée du site internet de la fédération israélienne des échecs - où elle était suspendue depuis longtemps. Les gars, c'est trop. Vraiment. En effet, quel beau cadeau offert pour la Journée Internationale du Jeu d'Echecs au plus fort joueur de l'histoire d'Israël... »

Gelfand-Inarkiev
Après 16...Fb4
Gelfand-Inarkiev
Après 21.Dh6
Gelfand-Inarkiev
Après 29.Fh3

Stratégiquement cousines, la défense Ouest-indienne et Nimzo-indienne ont toutes deux été développées par Aaron Nimzowitsch notamment. Lorsque les Blancs jouent 3.Cc3 les Noirs répondent par la Nimzo avec 3...Fb4, et lorsque les Blancs jouent 3.Cf3 pour éviter la Nimzo, les Noirs optent pour l'Ouest-indienne avec 3...b6. Boris Gelfand connait très bien ces défenses et au lieu du récent 14.Cd3, a préféré la jouer « à l'ancienne » avec 14.f4, comme dans des parties de Botvinnik 1968 et Flohr 1957. L'effet ne s'est pas fait attendre et dans le premier diagramme Ernesto Inarkiev vient de jouer 16...Fd6-b4!?/?! intéressant ou douteux, difficile à dire, mais une chose est sûre nous n'avons trouvé aucune partie avec l'idée d'échanger ce Fou contre le Cc3. 17.Tc1 Fxc3 18.Txc3 Ce4 19.Tc2 Cf8!?. Une suite logique eût été de poursuivre par 19...f6, même si après 20.Cd3, les Blancs peuvent envisager un f5 et la manœuvre Cf4 et Ce6. 20.Dh5! Le meilleur coup selon la machine, qui profite du départ du Cf6, le meilleur défenseur du roque. 20...g6 - 20...Cg6? est réfuté par 21.f5 Ch8 22.Fxe4 dxe4 23.f6! - 21.Dh6, deuxième diagramme, avec de belles menaces blanches en perspective comme la poussée f5, voire l'échange en e4 et la poussée d5 pour ouvrir la grande diagonale au Fb2. Ernesto Inarkiev se rend compte du danger, mais en voulant chasser le Cavalier de l'avant-poste en e5 par 21...f6? tombe de Charybde en Scylla - Je sais, j'ai déjà utilisé plusieurs fois cette expression mais elle m'a toujours plu - 22.Fxe4! Boris ne rate pas le coup gagnant ! 22...fxe5 - Si 22...dxe4 23.Cg4 menace d5, 23...Fd5 pare d5, 24.f5 e3 25.fxg6 menace le pion f6, 25...Te6 défend le pion f6, 26.Te2 et les Noirs pratiquement plus de coups. - 23.f5 La position noire est enfoncée. 23...Te7 24.Fg2 e4 25.Fa3 Tf7?! Les Noirs n'avaient de toutes façons plus de défense convenable. 26.fxg6! Txf1+ 27.Fxf1 Cxg6 28.Tf2 Dd7 29.Fh3, troisième diagramme, avec des Fous qui cisaillent l'échiquier et un avantage blanc décisif. 29...Dc6 30.Fe7 menace 31.Ff6. 30...e3 31.Tf6 Dc1+ 32.Tf1 Dc6 33.Ff6 et plutôt que de devoir donner la Dame, les Noirs ont jeté l'éponge. Moralité : étudier les ouvertures c'est bien, connaitre les plans c'est mieux.

Résumé de la cinquième partie du match

Inarkiev-Gelfand
Après 22...f5
Inarkiev-Gelfand
Après 28...Cg5
Inarkiev-Gelfand
Après 41...Txf2

Ernesto Inarkiev avait obtenu une très bonne position dans la troisième partie du match avec la Rossolimo, il y avait donc de bonnes chances de revoir cette ligne. Boris Gelfand change d'abord de la partie précédente avec 8...d5 au lieu de 8...f5, avant de quitter une rencontre récente entre Sergey Rublevsky et Daniil Dubov, Sochi 2016, ½-½ (26), avec 12...e5 au lieu de 12...Td1+. Dans le premier diagramme Boris Gelfand n'a pas récupéré son pion sacrifié, mais les compensations ne manquent pas avec sa paire de Fous et des pions blancs sur l'aile-Dame à portée du Fg7. D'ailleurs, le dernier coup, 22....f5 menace 23...e4. Ernesto Inarkiev échange les Tours par 23.Txa8 Txa8 et joue 24.Cd7! pour contrer 24...e4 par 25.Fd4. Les Noirs changent donc de plan et continuent par 24...f4, mais après 25.Cc5, les Blancs ont désamorcé l'idée noire. Toutefois, tout n'est pas rose sur l'aile-Dame blanche, les pièces n'étant pas bien coordonnées, et Gelfand peut les chatouiller d'un 25...Tb8 26.Fc7 Tc8 27.Fa5 Ta8 28.Fb4. L'aile-Dame est sécurisée aux prix de pièces quelque peu éloignées, alors 28...Cg5, les Noirs jouent sur l'autre aile, comme dans le deuxième diagramme. 29.Cd3 pour ramener le matériel a reçu la belle réponse 29...e4! 30.Cxf4 Fe5 31.g3 Rf7, le joueur israélien a donné un second pion, mais il suffit de comparer l'activité de ses pièces avec cette de son adversaire pour se rendre compte du danger. 32.Tc1 Ta2 - 32...Fxf4! 33.gxf4 Ch3+ 34.Rh2 Cxf2 qui gagne le pion f2 au lieu de f4 est plus fort selon la machine - 33.Fc5! Défend le bloqueur du pion passé. 33...Fxf4 34.gxf4 Ch3+ 35.Rh2 Cxf4 36.Te1 Cd3 37.Txe4 Cxc5 38.Tf4+ Re6 39.b4 Ca4 40.Te4+ Rf6 41.Txg4 Txf2+ comme dans le troisième diagramme. 42.Rg3 Tc2, etc. Les pions blancs de l'aile-Dame vont tomber et la nulle sera signée au 66e coup.

Boris Gelfand et Ernesto Inarkiev | Photo http://ruchess.ru

Résumé de la troisième et quatrième partie du match

La troisième partie du match n'a pas manqué d'intérêt théorique sur le thème de la variante Rossolimo de la Sicilienne. Boris Gelfand a offert la qualité pour l'attaque, mais Ernesto Inarkiev a préféré refuser le cadeau. Le Russe, en manque de temps dès le 15e coup, s'est alors contenté de répéter la position pour partager le point. La quatrième partie du match était normalement prévu le 17 juillet, avant que la Fédération Russe des Echecs, sur Twitter, annonce « la quatrième partie a été repoussée au 18 juillet, » mais sans plus d'explication.

Gelfand-Inarkiev
Après 40...Rg6
Gelfand-Inarkiev
Après 50.Fe5
Gelfand-Inarkiev
Après 55...Fe7

Dans un début anglais, que les deux joueurs connaissent assez bien, Inarkiev a innové par 6...exd3, pour obtenir une bonne position après le 20e coup. Après 30.Rf2 les deux joueurs sont en manque de temps et les coups se sont enchaînés très rapidement jusqu'au contrôle du temps, atteint dans le premier diagramme après 40...Rg6. Sur 41.Cxc5 Td2+ 42.Rg3 Txa2 on pense que la nulle va rapidement mettre un terme à la partie, mais dans le deuxième diagramme après 50.Fe5+, Ernesto Inarkiev tente sa chance pour valoriser son pion passé avec sa paire de Fous en jouant 50...Txe5!? 51.Cxe5 a4 52.Td7 Fe6 53.Txb7 - Le module donne 53.c6 bxc6 54.Ta7 Fb3 55.f4 avec avantage blanc - 53...a3 54.f4 a2 55.Ta7 Fe7, troisième diagramme, avec une nulle par répétition sur 56.Cd3 Ff6 57.Ce5 Fe7 58.Cd3 Ff6 59.Ce5 Fe7 ½-½

Boris Gelfand et Ernesto Inarkiev | Photo http://ruchess.ru

Résumé de la deuxième partie du match

Gelfand-Inarkiev
Après 24.h5
Gelfand-Inarkiev
Après 28.Cxh6
Gelfand-Inarkiev
Après 36.Dd5

Après une première partie sans véritable saveur, dans la deuxième partie du match tout s'est joué dans la position du premier diagramme. Ernesto Inarkiev est en manque de temps et sur 24.h5 le Russe gaffe par 24...Dh7??. Il fallait jouer 24...Dg7 avec une position jouable. Boris Gelfand a tout vu et continue avec 25.Dxf6 exd4 26.Cf5! La pointe ! 26...dxe3 27.Txd7 Txd7 28.Cxh6+, deuxième diagramme. 28...Dxh6 Les Noirs sont obligés de donner la Dame. 29.Dxh6 exf2+ 30.Fxf2 Fxc4 L'Israélien ne s'embarrasse pas et simplifie par 31.Fxc5 bxc5 32.Dxg5+ avec deux pions passés liés. 32...Tg7 33.Dxc5 Ff7 34.Df5 Fe8 35.g4 Fd7 36.Dd5+, comme dans le troisième diagramme, 1-0.

La République d'Ingouchie est une république située sur les pentes nord du Caucase. L'Ingouchie fait partie de la Russie depuis 1810. Les tensions explosèrent après la désintégration de l'Union soviétique; le nord du Caucase fut le siège des premières violences inter-ethniques sévères à ravager la fédération russe. Fin octobre 1992, des dizaines de milliers d'Ingouches furent contraints de quitter leurs maisons du district de Prigorodny en Ossétie du Nord. La capitale fut transférée de Nazran à Magas en décembre 2002. Magas (signifiant en ingouche « Ville du soleil ») est située à 4 km de l'ancienne capitale, Nazran. La ville a été fondée en 1995 sur le site d'une ancienne ville du même nom. La ville devrait compter 30.000 habitants dans quelques années - elle n'en comptait que 524 au recensement de 2010 - sa population s'élevait à 4.106 habitants en 2013. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Magas

Publié le 20/07/2016 - 06:05 , Mis à jour le 22/07/2016 - 16:57
Les réactions (4)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

europeechecs - 17/07/2016 11:29
La 1ère partie était un blitz « Armageddon » pour déterminer qui jouerait avec les Blancs la 1ère partie du match, et Inarkiev a gagné.

SpiritOfTal - 17/07/2016 11:26
Je ne comprends pas tout. Guelfand a-t-il perdu ou fait nulle à la première partie ? Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

Vinkol - 14/07/2016 13:50
Un duel je l'espère source d'inspiration pour les joueurs en quête d'idées de jeu =)