Match Russie vs. Chine
La Russie a finalement remporté le match (classique et rapide) contre la Chine sur le score de 77,5 à 72,5.
Un match par équipes (cinq joueurs et un entraîneur) oppose la Russie à la Chine du 2 au 9 Juillet 2012 à Saint-Pétersbourg. Le match se déroule avec une équipe féminine et une équipe masculine au système Scheveningen, chaque joueur rencontre tous les joueurs de l'équipe adverse. Site officiel http://russiachess.org avec parties en direct sur http://online.russiachess.org
 
Match en deux parties : D'abord en cadence classique, du 2 au 6 Juillet 2012, puis en cadence rapide, les 7 et 8 Juillet 2012. Contrôle du temps des parties classiques : 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Contrôle du temps des parties rapides : 15 minutes pour toute la partie, avec un ajout de 10 secondes par coup à partir du premier coup.
 

À Saint-Petersburg, après un tournoi toute ronde de parties classiques et un tournoi en double ronde de parties rapides, la Russie l'a finalement emporté sur la Chine sur le score de 77,5 à 72,5.

Cadence rapide
 
Match RUS-CHN cadence rapide (femmes)
# Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Pts
1 Russie 3,5 4 2 2 2 2 1,5 3,5 2,5 1,5 24,5
2 Chine 1,5 1 3 3 3 3 3,5 1,5 2,5 3,5 25,5

Match RUS-CHN cadence rapide (hommes)
# Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Pts
1 Russie 4,5 4,5 2 2,5 3 2,5 2 1,5 3,5 3 29
2 Chine 0,5 0,5 3 2,5 2 2,5 3 3,5 1,5 2 21
Match en parties rapides | Photo http://russiachess.org (DR)
Cadence classique
 
Match RUS-CHN cadence classique (hommes)
# Equipe 1 2 3 4 5 Pts
1 Russie 3,5 2,5 2,5 3,0 2,0 13,5
2 Chine 1,5 2,5 2,5 2,0 3,0 11,5

Ronde 1 du 2 juillet 2012 (hommes)
Wang Hao - Dmitry Jakovenko : ½-½
Wang Yue - Eugène Tomaszewski : 1-0
Ian Nepomniachtchi - Li Chao : 1-0
Vityugov Nikita - Ding Liren : 1-0
Matlakov Maxim - Yu Yani : 1-0
Ronde 2 du 3 juillet 2012 (hommes)
Ding Liren - Dmitry Yakovenko : ½-½
Eugène Tomaszewski - Wang Hao : ½-½
Yu Yani - Ian Nepomniachtchi : ½-½
Li Chao - Nikita Vityugov : ½-½
Matlakov Maxim - Wang Yue : ½-½







 

Ronde 3 du 4 juillet 2012 (hommes)
Dmitry Yakovenko - Yu Yani : 1-0
Eugène Tomaszewski - Ding Liren : ½-½
Wang Hao - Ian Nepomniachtchi : 1-0
Wang Yue - Nikita Vityugov : ½-½
Li Chao - Maxim Matlakov : ½-½
Ronde 4 du 5 juillet 2012 (hommes)
Dmitry Yakovenko - Li Chao : 1-0
Yu Yani - Eugène Tomaszewski : 0-1
Ian Nepomniachtchi - Wang Yue : ½-½
Vityugov Nikita - Wang Hao : ½-½
Ding Liren - Maxim Matlakov : 1-0








 

Ronde 5 du 6 juillet 2012 (hommes)
Wang Yue - Dmitry Yakovenko : ½-½
Li Chao - Eugène Tomaszewski : ½-½
Ian Nepomniachtchi - Ding Liren : ½-½
Yu Yani - Nikita Vityugov : 1-0
Matlakov Maxim - Wang Hao : ½-½
Russie Chine
Jakovenko, D 2736 - Wang Hao 2739
Tomaszewski, E 2733 - Wang Yue 2697
Nepomniachtchi, I 2718 - Li Chao 2687
Vityugov, N 2703 - Ding Liren 2680
Matlakov, M 2668 - Yani Yu 2656
Vityugov-Liren, après 21...Fxe5









Ronde 1 : La défense Est-Indienne de Ding Liren avait pourtant débuté tranquillement. Puis le Chinois a commencé à affaiblir son aile-Roi avec ...h5. De son côté, Nikita Vityugov développe logiquement ses pièces et pousse f5. C'est à partir de là que les choses vont s'accélérer. Dans la position du diagramme ci-contre il reste 3 coups à vivre pour le jeune Ding Liren. 22. Rxe5! dxe5 23. f6 Kh7 24. Rf5!! 1-0 En effet, si 24...e4 (24...gxf5 25.Dg5 et le mat suit.) 25.Txh5+ gxh5 (25...Rg8 26.Dh6 et 27.Dg7#) 26.Fxe4+ Rh8 27.Dh6+ Rg8 28.Dg7#

L'équipe masculine de Russie remporte ainsi ce premier duel sur le score de 3,5 à 1,5.
 

Wang Hao-Nepomniachtchi, après 41.Th5

Ronde 3 : Défaite surprenante de Ian Nepomniachtchi contre Wang Hao. Le Russe, un expert de la défense Grünfeld, avait pourtant obtenu un bon jeu sur le pion arriéré blanc en d4 et la finale s'annonçait tranquille. Toutefois, Wang Hao ouvre la colonne "h" et dans la position du diagamme ci-contre, après 41.Th5, Nepomniachtchi va gaffer par, 41...f6?? (41...Rf8!) et l'ouverture de la septième rangée va lui être fatale. 42.Dh1 fxe5 43.Th8+ Rg7 44.Tb8 Dd3+ 45.f3 1-0. Il n'y a plus rien à faire, le mat est imparable. Par exemple :  45...Txd4 46.Dh8+ Rf7 47.Dg8+ Re7 48.Te8+ Rd7 49.Dxe6+ Rc7 50.Tc8#. L'équipe masculine Russe conserve deux points d'avance, mais l'équipe chinoise revient bien. Les deux dernières rondes vont être très tendues.
 

Jakovenko-Li Chao, après 19.Fc3

Ronde 4 : La partie du jour de cette quatrième ronde du match a été brutale. Dmitry Jakovenko a rapidement échangé sa Dame contre 3 pièces mineures de Li Chao pour obtenir un grand avantage. Dans la position du diagramme ci-contre, après 19.c3, le Chinois est ligoté et son 19...fd8?! va permettre la combinaison gagnante suivante : 20.xe7! xe7 21.xf6+ f8 22.g5! [22.xe7+? xe7 23.xe7 xd1+ 24.f1 xe7 serait nettement moins clair] 22...d6?! [22...xd5 23.xd5 d7+-] 23.xh7+ et le résultat ne fait déjà plus aucun doute, même si ensuite le Russe n'a pas joué les coups les plus précis.


 

Nepomniachtchi-Wang Yue, après 30.De2

Ronde 4 : Le jeu d'échecs est parfois très étrange. Dans la position ci-contre de la partie entre Ian Nepomniachtchi et Wang Yue, après 30.De2, il semble que les Blancs aient tout ! Un beau Cavalier en e5, le contrôle absolu de la colonne "a", et un Fou noir en b7 à l'horizon bouché par un pion noir en c6, bien bloqué par la tenaille des pions blancs en b4 et d4. La suite va démontrer que tout ça est faux ! 30...xe5! 31.dxe5 c5 32.bxc5 [32.3a5 cxb4 33.d4 d5 34.f3 c6] 32...xc5 33.e6 [33.7a5 xa3 34.xa3 f8] 33...fxe6 34.a1?! xa7 35.xa7 b4! 36.xb4 c6 37.e1 d3? [Le coup 37...b1!–+ mettait fin à la partie après 38.f4 c3 39.a2 b5 40.f2 d1] Nepomniachtchi obtiendra finalement une finale avec une qualité de moins pour un pion... et la nulle. Le Russe a frôlé une seconde défaite consécutive !
 

Yu Yangyi-Vitiugov, après 24...f6

Ronde 5 L'équipe de Chine masculine remporte la cinquième et dernière ronde du match. La victoire est venue du 4e échiquier, après une défense française mal négociée par Nikita Vityugov. En moins de 20 coups son adversaire du jour, Yu Yangyi, possédait une position gagnante. Dans la position du diagramme ci-contre, après 24...f6, le Chinois va conclure par 25.d6+ d7 26.xc4 xh7 27.b5+ c6 28.xc6+ xc6 29.c2+ 1–0 offrant ainsi à l'équipe chinoise sa seule victoire du match, mais suffisante pour le gain combiné du match.

Place maintenant au match de parties rapides les 7 et 8 juillet 2012, avec des appariements identiques.

La ronde 2 sous les yeux du capitaine Evgeny Bareev | Photo Nikolay Monin (DR)
Match RUS-CHN cadence classique (femmes)
# Equipe 1 2 3 4 5 Pts
1 Chine 3,0 2,0 3,5 3,0 3,0 14,5
2 Russie 2,0 3,0 1,5 2,0 2,0 10,5

Ronde 1 du 2 juillet 2012 (femmes)
Valentina Gunina - Zhao Xue : ½-½
Alexandra Kosteniuk - Ju Wenjun : ½-½
Huang Qian - Natalia Pogonina : ½-½
Shen Yang - Olga Girya : ½-½
Ding Yixing - Baira Kovanova : 1-0
Ronde 2 du 3 juillet 2012 (femmes)
Valentina Gunina - Huang Qian : 1-0
Shen Yang - Alexandra Kosteniuk : 0-1
Pogonina Natalia - Ding Yixing : ½-½
Olga Girya - Huang Qian : ½-½
Ju Wenjun - Baira Kovanova : 1-0








 

Ronde 4 du 5 juillet 2012 (femmes)
Huang Qian - Valentina Gunina : ½-½
Alexandra Kosteniuk - Ding Yixing : 1-0
Ju Wenjun - Natalia Pogonina : 1-0
Zhao Xue - Olga Girya : 1-0
Baira Kovanova - Shen Yang : ½-½
Ronde 3 du 4 juillet 2012 (femmes)
Ding Yixing - Valentina Gunina : ½-½
Shen Yang - Alexandra Kosteniuk : 1-0
Pogonina Natalia - Zhao Xue : 0-1
Olga Girya - Ju Wenjun : ½-½
Baira Kovanova - Huang Qian : ½-½








 

Russie Chine
Valentina Gunina 2533 - Zhao Xue 2556
Alexandra Kosteniuk 2472 - Ju Wenjun 2518
Natalia Pogonina 2447 - Huang Qian 2443
Olga Girya 2414 - Shen Yang 2425
Baira Kovanova 2391 - Ding Yixing 2422
Ronde 5 du 6 juillet 2012 (femmes)
Valentina Gunina - Ju Wenjun : ½-½
Alexandra Kosteniuk - Huang Qian : ½-½
Shen Yang - Natalia Pogonina : ½-½
Olga Girya - Ding Yixing : ½-½
Zhao Xue - Baira Kovanova : 1-0









Ronde 2 : Les femmes russes ont égalisé face à l'équipe chinoise. Alexandra Kosteniuk l'emporte sur Zhao Xue avec les pièces noires dans une Catalane ouverture, en profitant d'une Dame blanche égarée sur l'aile-Roi pendant qu'elle valorisait ses pions sur l'aile opposée. Valentina Gunina, qui doublait les Blancs, gagne la finale contre Shen Yang. Pendant ce temps, Baira Kovanova s'inclinait pour la deuxième fois, aujourd'hui contre Ju Wenjun.

Ronde 3 : L'équipe féminine russe a lourdement chuté dans cette troisième ronde. Natalia Pogonina ne profite pas des imprécisions dans l'ouverture de Zhao Xue - le maillon faible de l'équipe chinoise selon le site de la Fédération Russe - et perd tout son avantage. Natalia se lance alors à l'attaque avec sacrifice de pion, puis de qualité, mais Zhao Xue défend parfaitement et retourne le matériel pour passer en finale gagnante. Chen Yang a joué une belle finale, plaçant Alexandra Kosteniuk en zugzwang avec quelques coups de repos précis. Le score du jour aurait même pu être de 4,5 à 0,5 sans le zeitnot de Ding Yixing - complètement gagnante contre Valentina Gunina - qui s'est fait placer un perpétuel.

Ronde 4 : Anecdote amusante dans la finale entre Zhao Xue et Olga Girya. La joueuse russe est complètement perdante, mais élimine tous les pions pour obtenir une Finale Fou et Cavalier contre Roi seul. Une formalité à ce niveau, même avec 3 minutes à la pendule. Et en effet, la Chinoise va parfaitement effectuer la manoeuvre du W. Apprenez vos finales ! Toujours et-il que l'équipe féminine russe s'incline pour la troisième fois du match !

Natalia Pogonina

Publié le 07/07/2012 - 14:37 , Mis à jour le 24/08/2012 - 15:26
Les réactions (2)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
ZORGLUB94 - 07/07/2012 22:51
Je vois qu'en cadence classique c'est plutôt la Chine qui a battu la Russie si on aditionne le résultat des femmes et des hommes. En conséquence le commentaire sur le début du match rapide me semble inaproprié. Mais visiblement personne s'intéresse à ce match.

ZORGLUB94 - 02/07/2012 23:09
Première ronde favorable aux Russes chez les hommes et aux Chinoises chez les femmes. mais la victoire est plus nette chez les hommes. A noter qu'il n'y a aucune victoire avec les noirs.