Problèmes et Etudes à contenu symbolique
La composition échiquéenne est très proche de l'art. L'art reflète toujours directement ou indirectement les événements de la vie environnante.
Ci-contre, l'édition originale datée de 1867 du traité "Recueil de Problèmes Scacchographiques", du compositeur russe Choumov.

Beaucoup pensent que les joueurs d'échecs sont des gens « fermés » qui s'intéressent peu à leur milieu, absorbés qu'ils sont par la marche de la vie des pièces sur l'échiquier. C'est là une vue erronée. Nous voyons maintenant combien se développent les liens internationaux entre joueurs d'échecs et combien ils renforcent l'amitié entre peuples. Les joueurs d'échecs luttant les uns contre les autres sur l'échiquier, luttent en même temps pour la paix et contre la guerre.
On peut pense que les compositeurs s'intéressent particulièrement peu à la vie environnante, car ils travaillent habituellement dans l'isolement, limitant leur intérêt aux seules idées échiquéennes. Non ! Ici aussi nous nous trompons. La composition échiquéenne est très proche de l'art. L'art reflète toujours directement ou indirectement les événements de la vie environnante. La composition échiquéenne, à un moindre degré, il est vrai par suite des conditions de l'échiquier et des possibilités des pièces, peut tout de même aussi donner libre cours à la pensée du compositeur.
Ce fut le cas, au siècle dernier, de S. Loyd. Cependant, c'est le talentueux compositeur russe Choumov qui, ayant abondamment travaillé dans le domaine des problèmes figuratifs, plaisants et symboliques, peut à bon droit être considéré comme le fondateur du genre. Son recueil de problèmes parut, en 1867, en Russe et en Français et, à cette époque, ses productions furent très populaires en France. I. Linder lui a consacré récemment un livre : « Choumov, Artiste des Echecs » (Moscou, 1959).

N°1

Voici, par exemple, son problème (n°1) dédié au journaliste français Jean-Louis Préti (1798-1881), fondateur de la revue « La Stratégie ». La position initiale figure les initiales de J. Préti.

I.-S. Choumov
(dédié à J. Préti) La Stratégie 1868

Mat en 4 coups

N°2

Le problème n°2 est dédié au célèbre académicien V. Jacobi. C'est la position finale (n°3) qui donne la lettre J, initiale du savant.

I.-S. Choumov
(dédié à V. Jacobi) 1867

Mat en 4 coups

N°3
(position finale du n°2)

N°4

Comme on le sait, Philidor était non seulement un éminent joueur d'échecs, mais aussi un compositeur de musique. Le n°4 a pour titre « le piano de Philidor » et les pièces représentent cet instrument de musique.

I.-S. Choumov
« Le piano de Philidor » 1867

Mat en 5 coups

N°5

Dans le n°5 (la pendule de Napoléon 1er), non seulement la position initiale mais aussi la solution soulignent le sujet avec le mouvement de balancier du Roi.

I.-S. Choumov
« La pendule de Napoléon 1er » 1867

Mat en 5 coups

N°6

Le n°6, appelée « Traversée (ou passage) des Balkans » est dédié à l'héroïsme des soldats russes lors du passage de la chaîne des Balkans, en décembre 1977.

I.-S. Choumov
« Passage des Balkans » 1878

Mat en 8 coups

N°7

Ces dernières années, nous avons montré que les idées symboliques peuvent être introduites dans les Etudes en liaison heureuse avec le contenu échiquéen. Voici une de nos études (n°7).
En 1936, le champion d'URSS M. Botvinnik et Emanuel Lasker (qui résidait alors Union Soviétique) allèrent participer en Angleterre au tournoi de Nottingham, qui réunissait tous les plus grands joueurs. A cette époque, c'était un grand événement pour l'Organisation soviétique des échecs, car son « élève » faisait sa première sortie dans l'arène internationale. Dans l'étude, le Roi blanc représente l'Organisation soviétique des échecs. Les nombreux pions blancs avancés symbolisent le développement croissant des échecs. A Botvinnik (Dame blanche) incombe ce voyage primordial hors des frontières du pays.

T.-B. Gorguiev
(dédié à M. Botvinnik) 1937

Les Blancs gagnent

N°8

Le n°8, que nous avons appelé « le triomphe de la légendaire cavalerie de S. Boudienny en 1918-1920 », est consacré à l'intervention militaire et à la guerre civile en Russie, après la Révolution d'octobre. Les interventionnistes ont occupé une grande partie de ma patrie (toute l'aile-Roi et une part de l'aile-Dame). Le Roi blanc (symbolisant la jeune république soviétique) est serré sur le bord de l'échiquier. Mais dans le pays mûrissent des forces : les pions avancent et sont prêts à se promouvoir.

T.-B. Gorguiev
(dédié au Maréchal Boudienny) 1959

Les Blancs gagnent

Solutions

N°1
Solution : 1.xh5+ xh5 2.e5 f3 3.h2+ h4 4.xh4#

N°2
Solution : 1.xc3+ xc3 2.e7+ xd5 3.xc3+ xe5 4.xe4#

N°4
Solution : 1.axb4 a6 2.b5+ xb5 3.xc4+ b6 4.c8+ a5 5.b4# (3 variantes)

N°5
Solution : 1.xd7 d1 2.c4 e1 3.f4 d1 4.c3+ e1 5.f3#

N°6
Solution : 1.g4 h2 2.f5 g1 3.e6 h2 4.d7 g1 5.c6 h2 6.b5 g1 7.a4 h2 8.xb3#

N°7
Le chemin de la Dame est hardi et résolu (h1-f3-h5-f7). Après une heureuse manœuvre vers le flanc (h7), c'est le retour dans la patrie (f5-h3-f1) avec la victoire. Lasker (Fou Blanc) subit un échec, mais la marche victorieuse de Botvinnik amène l'avance en avalanche des pions blancs. La voie des succès pour l'Organisation soviétique des échecs est ouverte !
Solution : 1.f3 e4 2.a5 xf3 3.xf3 h8 4.h5 f8 5.f7 h8 6.h7 f8 7.f5 h8 8.h3 f8 9.a6! et après 9...f1+ 10.xf1 exf1+ 11.xf1 gagne.

N°8
La jeune république mobilise ses forces pour la lutte et crée la première armée de Cavalerie (promotion en Cavaliers). Malgré les pertes, la légendaire cavalerie de Boudienny s'est formée (avec 3 Cavaliers) et, dans une longue marche sur le front, poursuit l'adversaire, amène le Roi noir sur la case a1 et lui donne mat ! Ainsi, la composition échiquéenne permet parfois d'exprimer, dans son langage symbolique, les idées préoccupant la société.
Solution : 1.d2 xa4+ 2.xa4 a2 3.b8+ xb8 4.d7+ c8 5.d6+ c7 6.e8+ xd7 7.f8+ e7 8.f6+ xf8 9.h6+ g8 10.f7+ h7 11.f8+ xh6 12.f7+ h5 13.f6+ h4 14.xg6+ h3 15.g5+ g2 16.f4+ f2 17.g4+ e1 18.f3+ d1 19.e3+ c1 20.d3+ b1 21.d2+ a1 22.c2#


Publié le 19/05/2006 - 18:05 , Mis à jour le 20/05/2006 - 18:43