Sicilienne Paulsen - Scheveningen : Le « petit centre » (1)
La défense sicilienne est une ouverture particulièrement difficile à étudier, notamment en raison de la diversité de sa structure de pions. Le joueur de Dragon écartera la suite e6, tandis que le joueur de Paulsen évitera un rapide d6. Ces deux joueurs ont débuté la partie par le coup ç5 pourtant leur style est souvent très différent ! Partie 1.

La défense sicilienne est une ouverture particulièrement difficile à étudier, notamment en raison de la diversité de sa structure de pions. Dès le deuxième coup, les Noirs disposent d'une pléthore de coups, dont les plus courants sont e6, d6 ou Cç6. Chacun a sa préférence. Le joueur de Dragon écartera la suite e6, tandis que le joueur de Paulsen évitera un rapide d6. Ces deux joueurs ont débuté la partie par le coup ç5 pourtant leur style est souvent très différent ! Une difficulté supplémentaire lorsque l'on étudie la défense Sicilienne est qu'une même variante peut s'obtenir de plusieurs manières. Certains joueurs de Sveshnikov préfèrent développer rapidement leur Cavalier en ç6, d'autres préfèrent le retarder !

Ainsi, prenons soin de ne pas nous focaliser sur un ordre particulier des coups, mais davantage sur une structure particulière de pions : le « petit centre ». Cette structure se caractérise par l'avance des pions noirs, centraux, en e6 et d6. Cette structure offre une grande flexibilité aux Noirs, ainsi qu'une position très solide, sans faiblesse apparente, avec un bon contrôle des cases centrales.

Le principal défaut du « petit centre » est certainement sa position resserrée. Les Blancs en profitent parfois pour prendre un avantage d'espace conséquent et lancer une attaque dévastatrice contre le roque adverse. C'est le premier thème que nous étudierons : l'attaque « des fantassins ». Elle se caractérise par l'avancée précoce des pions f2 et g2. Cette attaque de flanc est favorisée par la lenteur de la contre-attaque centrale des Noirs. Nous verrons cependant que cette attaque crée de nombreuses faiblesses dans le camp blanc ; des faiblesses que les Noirs exploitent parfois avec brio.

Nos deux premières parties illustrent très bien la fulgurance de l'attaque blanche. Elles ont été jouées durant le même tournoi, à Tilburg en 1996. Le GMI Sutovsky bat avec brio deux spécialistes du petit centre : le Hollandais Loek van Wely et la Hongroise Judit Polgar.

Sutovsky, Emil (2565) - Van Wely, Loek (2605)
Défense Sicilienne [B85]
Fontys Tilburg (5), 1996

1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 6.e2 e6 7.f4 e7 8.e3 0-0 9.0-0

9...c7?!
Ce coup laisse les mains libres aux Blancs. Plus entreprenant est le développement du Cavalier en ç6.

10.g4!
Les Blancs profitent de la passivité noire centrale pour lancer une attaque de fantassins à l'aile-Roi.

10...b5
10...c6 sera l'objet d'étude des parties 2, 3 et 4
10...e8 sera l'objet d'étude des parties 5, 6 et 7
10...d5 sera l'objet d'étude la partie 8

11.g5 fd7 12.d3!N

Un coup tranquille et thématique. Les Blancs défendent préventivement les faiblesses blanches e4 et ç2, tout en pointant leur Fou sur le roque noir. En outre, ce déplacement libère la diagonale d1-h5 et permet à la Dame de participer à l'attaque.
12.f5!? est une stratégie plus agressive et compromettante 12...b4 et les Noirs lancent la contre-attaque. 13.fxe6 bxc3 14.exf7+ (14.exd7!? gagne un pion mais les Noirs disposent de bonnes compensations. 14...xd7 15.f5 e5 16.bxc3 e6 Cette variante illustre les défauts de l'avance f4-f5 : offrir la superbe case e5 au Cavalier noir.) 14...h8! (14...xf7? 15.xf7 xf7 16.f1+ f6 (16...g8? 17.c4+ h8 18.e6+- suivi de Dame f7.; 16...e8? 17.e6 c6 18.xg7+ d8 19.e6+ e8 20.h5#) 17.c4+ e8 18.b3!+- Les Noirs sont quasiment zugzwang ! Ils ont une pièce de plus mais peu de perspectives.) 15.e6 b7 et selon Sutovsky les Noirs sont OK. 16.d4 (16.d4 e5 17.xf8 xf8 18.xc3 xe4 avec du contre jeu.) 16...e5 17.xf8 xf8 18.xc3 bc6 avec un jeu peu clair.

12...e8
Un coup prophylactique. Il anticipe l'ouverture de la colonne "e" et permet un regroupement défensif : Ff8, g6, Fg7, Cf8.
12...b4 13.ce2 Un autre avantage de Fd3 est de d'offrir une bonne case de repli au Cavalier ç3. Il se dirige vers g3, afin de soutenir l'avance f4-f5.

13.h5 g6 14.h4 b4 15.ce2

15...b7?
Les Noirs négligent la menace blanche : Tf3-h3, suivi d'un mat en h7 ! Le regroupement défensif, Ff8-g7 et Cf8, semble un peu tardif reste alors une défense : l'avance e6-e5. Les Blancs semblent malgré tout conserver l'avantage.

15...f8 16.f3 g7 17.f5! Les Blancs ne laissent pas le temps aux Noirs de se regrouper. (17.h3 f8 18.f5 exf5 19.exf5 c6 et les pièces noires sont bien placées pour contrer l'attaque blanche à l'aile par une contre-attaque centrale.) 17...exf5 18.exf5 c6 19.fxg6! fxg6 (19...hxg6 20.xf7!+- est une recommandation de Gutman. 20...ce5 (20...xf7 21.xg6+ e7 (21...xg6 22.f4+ f7 23.g6+ g8 24.h7+ f8 25.fe6+ xe6 26.xe6+ e7 27.xc7+-) 22.f5+ d8 23.xg7+-) 21.xg6! xg6 (21...xf7 22.h7+ f8 23.f5+-) 22.xg7+ xg7 23.h6+ f7 24.h7+ f8 25.f1+ f4 26.xf4+ f6 27.xf6+ f7 28.xf7#) 20.c4+ h8 21.f7+- et les Noirs n'ont pas de défense.

15...e5! 16.f3
a) 16.fxe5 xe5 17.f4 b7 18.d5 xd5 19.exd5 f8 20.ae1 g7=
b) 16.f5? gxf5 17.exf5 d5! est la réaction centrale logique (17...b7? est recommandé par l'ordinateur mais en creusant un peu... 18.f6 e4 19.f3! exd3 20.h3 e4 21.g3! g6 22.f5 e5 23.f1 c4 24.e4!+-) 18.f6 e4 19.f3! pour essayer de pêcher en eaux troubles 19...f8!-+ (19...exd3 est beaucoup trop dangereux pour les Noirs 20.h3 xf6 21.gxf6 f5! (21...xf6 22.xh7+ (22.g3+ f8 23.xf6) 22...f8) 22.d4! avec l'avantage.) 20.h3 xf6! 21.gxf6 xh3 gagne facilement.; 16...exf4 17.xf4 b7 18.d5 xd5 19.exd5 f8! 20.ae1 b6 21.d2! 8d7 (21...xd5 22.c4 xe3 23.xe3 c5 24.xf7!+- xf7 (24...xe3+ 25.f2 c5 26.b3) 25.e4) 22.xf7! avec un clair avantage.

16.f3 h5
Les Noirs parent préventivement la menace de mat.
16...c6 17.h3 f8 (17...h5 18.g3 xd4 19.xd4 e5 20.xh5!+- Un sacrifice d'attaque thématique. Le Roi noir est dans la boîte.) 18.f5 suivi de f5-f6 et de Dame h6 avec un mat en g7 ! (18.f5 xd4 19.xd4 (19.xd4; 19.f6 xe2+ 20.xe2 xf6 21.gxf6 d8 22.f1 h5 23.xh5) 19...gxf5 (19...h5 20.g3) 20.h6 e5 21.g3 f6 22.xf5 d8 23.gxf6 exd4 24.g3+ g6 (24...h8 25.g7+ xg7 26.fxg7+ g8 27.h6#) 25.xg6+ hxg6 26.xg6+ f8 27.h6+-) 18...xd4 19.f6! h5 (19...xe2+ 20.xe2 d8 21.f1 h5 22.xh5+- avec un mat rapide !) 20.xd4 d8 21.g3 e5 22.xh5! c8 23.f4! xh3 24.h6 e6 25.xe6 fxe6 26.xg6+ f8 27.e3+- avec une attaque imparable.
16...e5 17.h3 h5 18.f5! f8 19.eg3+-

17.g3
Menace le thématique sacrifice en h5 !

17...f8

17...c5 18.xh5! gxh5 19.xh5 f8 20.f5+- et l'attaque est écrasante.

18.xh5! gxh5 19.xh5 g7
19...c6 20.f5!+- g7 21.f6 ce5 22.h3 xf6 23.gxf6 xf6 24.f1 g7 25.h7+ f8 26.g3.

20.f5
Les Blancs déroulent !

20...exf5
20...e5 ne sauve pas les Noirs 21.h3 bd7 (21...exf5 22.h7+ f8 23.xf5 f6 24.gxf6+-; 21...xd3 22.h7+ f8 23.f6+-) 22.f6 retombe dans la variante précédente 22...xf6 23.gxf6 xf6 24.f1+-
20...c6 21.f6!

21.xf5

21...f8
21...xe4 22.h6+ h8 23.g4+ g8 24.xf7+ h8 25.h3+ h6 26.xh6+ h7 27.xh7#
21...e5 22.h3 f8 23.h8+! xh8 24.xh8#
21...e5 22.h6+ xh6 23.xf7+ h8 24.h3+- xg5+ 25.h1!

22.xg7
Elimine le défenseur du Roi noir

22...xg7 23.d4+ e5 24.af1

24...g6 (24...g8 25.xf7!) 25.xf7+! xf7 26.xf7+ xf7 27.xe5 dxe5 28.h7+ e8 29.xb7+- 1-0


Publié le 11/01/2010 - 17:53