Sicilienne Sveshnikov (07)
Ludwig Fantin a été très jeune à bonne école en s'entraînant avec le GM Iossif Dorfman, ancien entraîneur de Kasparov et Bacrot. Terrieux a concrétisé son talent en 2008 avec l'obtention du titre de MI.

Fantin,Ludwig (2226) - Terrieux,Kevin (2343)
FRA-ch Accession Besancon (6), 21.08.2006
[José de Sousa]

1.e4 c5 2.f3 c6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 e5 6.db5 d6 7.g5
Tous ces coups ont déjà été étudiés. Mentionnons une autre possibilité blanche 7.d5 qui est une ligne paradoxale : les Blancs renoncent à lutter contre la faiblesse d6 et à exploiter la case d5. En échange, ils pourront rapatrier plus activement leur Cavalier b5 en c3 et avancer rapidement leurs pions de l'aile-dame. Cette conception a été utilisée avec un certain succès par le GMI Igor Nataf. 7...xd5 8.exd5 avec des chances partagées quelle que soit la réplique noire 8...e7!? (8...b8!?).

7...a6 8.a3 e6
8...b5! est la suite classique 9.d5 e7! 10.xf6 xf6 11.c3 est la ligne de jeu étudiée dans cette série sur la Sveshnikov.

9.c4 c8
9...d4?! 10.xf6! xf6 (10...gxf6 avec un clair avantage blanc. Voir les commentaires succincts de la partie Bronstein,D-Pilnik,H/Moscow 1956.) 11.b6! b8 12.cd5 d8 13.c3 avec aussi un clair avantage blanc. Voir les commentaires de la partie Tal,M-Wade,R/Reykjavik 1964.

10.xf6
10.d5 est une suite dangereuse pour les Noirs. Elle est étudiée en détail dans la partie Robatsch,K-Larsen,B/Halle 1963. La prise immédiate en f6 est une suite plus positionnelle.

10...gxf6?!
Le coup critique.

Les Noirs créent une nouvelle faiblesse mais ils projettent de réagir par f5, d'occuper la colonne "g" avec la Tour et de placer leur Fou en h6. Mais, selon le GMI Yakovich, spécialiste de la Sveshnikov, cette reprise du pion est douteuse. Son commentaire est instructif. La force de la prise du pion en f6 est liée à la situation passive du Cavalier en a3.Or, dans cette ligne le Cavalier est déjà centralisé et les Blancs peuvent créer un blocus sur les cases centrales blanches. Maintenant, les Blancs doivent prévenir l'avance f5 et il existe deux moyens.
10...xf6 est l'alternative étudiée dans la partie Karpov,A -Nunn,J /London 1982.

11.e3?!
Le retrait du Cavalier en e3 pare f5. Toutefois, cette parade est passive. Le Cavalier ç4 n'est pas attaqué dans l'immédiat. Les Blancs n'ont donc aucune raison de le retirer d'une position active pour le placer e3. Ils doivent continuer leur développement et parer f5 plus activement par Fou d3. Je me souviens avoir commis la même erreur lors d'un match par équipes en 2001, contre Philippe Rouzaud. Je me suis retrouvé rapidement dans une position désagréable dans laquelle mon adversaire m'a continuellement agressé. En parvenant à coordonner mes pièces, j'ai réussi à trouver un peu de contre-jeu et à sauver le demi-point. Après cette partie, l'ancien champion du Monde Boris Spassky, en spectateur averti, me recommanda d'être beaucoup plus agressif et actif dans l'ouverture. J'ai enregistré cette précieuse information mais je n'ai compris qu'aujourd'hui mon erreur : Cavalier e3 est un coup passif ... et une seule imprécision suffit !Par ailleurs, pour la petite histoire, la même mésaventure m'est aussi arrivée contre ... Ludwig Fantin : un jeu passif avec les Blancs dans une ouverture qui demande un jeu actif avec ensuite des mouvements désespérés pour sauver le demi-point. Conclusion : jouer actif dan l'ouverture lorsque la position le demande.

11.d3! est la bonne parade contre f5 11...e7 (11...g8 est l'alternative à Cavalier e7 12.0-0 h6 13.d5 g4!? en accord avec Tour g8, les Noirs jouent pour l'initiative. Les autres coups ne donnent pas entière satisfaction (13...f5?! 14.h5!; 13...xd5 14.exd5 e7 15.h5! exploite à nouveau la mauvaise position du Fou de cases noires 15...f4 16.xh7) 14.e2 h3 15.ce3 b4!? Une recommandation de Khalifman (15...f5 16.h1! xe3 pour échanger le mauvais Fou 17.xe3 f4 18.gxh3 fxe3 19.fxe3 g5 20.g1 xg1+ 21.xg1 xg1+ 22.xg1 e7 23.c3 avec un clair avantage blanc. Khalifman) 16.xb4 donne du jeu aux Noirs mais mérite d'être essayé (16.f3! xd5 17.xd5 avec de meilleurs perspectives pour les Blancs) 16...xe3 17.fxe3 xg2 18.f2 xe4+ 19.f1 d7 20.d3 h3+ 21.e2 g6 Khaliman évalue cette position comme peu claire. Cette évaluation est liée à la situation précaire du Roi blanc au centre de l'échiquier. Les Noirs menacent ainsi Fou d5 ou Dame g4 suivi de Dxb4. Les pièces blanches manquent de coordination. Toutefois, une pièce est une pièce ! Poursuivons l'analyse... 22.xg6 g4+ (22...xg6 23.c3 g2 24.f1+- Les compensations noires sont quasiment nulles) 23.f1! Les Blancs doivent être prudents (23.d2? xb4+-+) 23...h3+ 24.e1! xe3+ 25.e2 xe2+ 26.xe2 xg6 (26...fxg6 est un essai pour recréer la chaîne de pions mais 27.xf6 a5 28.d5 xc2+ 29.d3 xh2 30.c1+- l'activité des pièces blanches fait la différence) )
12.e3 revient à la partie.

11...e7?!
Les Noirs n'exploitent pas l'imprécision blanche.
11...h6! L'idée est d'échanger le Fou contre le Cavalier e3 ! 12.cd5
a) 12.ed5 évite l'échange en e3 mais comment chasser le futur Cavalier d4 ? 12...d4 avec du contre-jeu;
b) 12.d3 xe3 échange le mauvais Fou 13.fxe3 b6! un thème récurrent dans cette variante avec des positions similaires à la présente partie mais avec en théorie de moins bonnes chances pour les Blancs. Toutefois, cela n'a pas empêché Georgiev de gagner une partie spectaculaire contre Shirov en ... 22 coups ! 14.c1
(14.0-0?! xe3+ 15.h1 g5 suivi de g8) 14...a5?! le Cavalier est très mal placé en a5 (14...h5! est le bon coup 15.0-0 h6 suivi de e7,f8-g7) 15.0-0 e7? (15...c4) 16.e1! un coup à usages multiples, visant les deux ailes : h4-f6 ou e1-a5 ! 16...h5 (16...xb2?! ouvre dangereusement les lignes 17.d5+! xd5 18.exd5 b6 19.b1 avec une grosse attaque) 17.b3 la position est maintenant très difficile 17...c5?! (17...xc3!? est le plus résistant mais 18.xc3 xe3+ 19.h1 c6 20.ae1 c5 21.d2+-) 18.d5+! xd5 19.exd5 xd5?! (19...c3 20.h4 h6 21.ae1 suivi de e2-f2 et encore une grosse attaque contre le Roi mal placé en e7) 20.d1 cg8 21.f2+- h6 22.g6!! 1-0 Georgiev,K -Shirov,A /Biel 1992(22.g6 e6 23.f5+-) ; 12...xe3 13.xe3 b6! Menace Dxb2 et Db4 14.d3! mieux vaut sacrifier le pion b2 pour lutter pour l'initiative. Fier de ce sacrifice de pion, qui s'est révélé être théorique, je n'ai pas tout de suite compris le conseil précédent de Spassky. Il me démangeait de lui faire remarquer qu'à ce moment de la partie, en sacrifiant mon pion b2 ; j'ai joué un coup actif ! Certes, mais dans cette position ce sacrifice est un pis-aller.
a) 14.b3? b4+ 15.d2 xe4 avec un clair avantage noir. b) 14.b1?! est très passif 14...e7! suivi de f5 ou d5 (14...b4+? 15.c3 est la pointe de Dame b1) 15.d3 d5 16.c3 (16.exd5 xd5 17.xd5 xd5) 16...d4 17.cxd4 exd4! Fernandez,R - Kundin,A /Oropesa del Mar 1998.
14...b4+ (14...xb2 est peut-être le meilleur 15.0-0 c3 16.f4 c5 17.e1 e7 Yakovich. Les Blancs doivent encore prouver qu'ils ont assez de compensations pour le pion.) 15.d2 xb2 16.0-0 d4?! (16...b4 est peut-être plus précis. La Dame n'est en effet pas très bien placée en d4 17.c3 c5 18.ab1) 17.e2 b4 mon adversaire continue à m'agresser ! 18.ad1 avec une menace trop voyante ! (18.f3 e7 19.ad1 c5 revient à la partie) 18...c5 19.f3! pour rechercher un peu d'activité 19...e7 20.a4 a2 21.b1 c7 22.g3 avec l'idée de jouer f4 et de lutter contre le Roi noir qui n'a pas trouvé de refuge sûr au centre de l'échiquier 22...c3 23.g7 d8 24.be1 cc8 (24...xa4) 25.h1 prépare f4 25...h8 ½-½ de Sousa,J -Rouzaud,P /FRA ch-T 2 2001. Avec peu de temps à la pendule pour atteindre le 40ème coup et une position dans laquelle je ne savais pas évaluer les compensations j'ai décidé de ne pas tenter le diable. Aujourd'hui, je pense que j'aurais continué la lutte. Les Blancs ont un pion de moins et un deuxième en sursis en a4 mais de bonnes compensations en raison de la position précaire du Roi noir, un facteur dont je sous-estimais l'importance à l'époque. (25...xa4!? 26.f4 c3 (26...exf4 27.d5+! coupe la 5ème rangée 27...d7 28.xf6²) 27.fxe5 (27.f5 g8! contrôle l'importante case g4 28.h6 d7) 27...fxe5 28.f5+ d7 29.h6© avec des compensations) 26.h6! le bon coup pour lutter pour l'initiative (26.f4?! est prématuré et est l'une des raisons pour lesquelles j'ai accepté la nulle 26...exf4 27.f5+ (27.xf4? g5!-+) 27...d7 28.xf4 e5 et cette position est préférable pour les Noirs même si leur Roi n'est pas encore en sécurité) 26...cg8 (26...xa4?! est dangereux pour les Noirs 27.f4 exf4 28.d5+! d7 29.xf4) 27.f4 exf4 28.xf4 et les Blancs ont de bonnes compensations pour le pion 28...g5?! (28...e5? 29.d5+ xd5 30.exd5 xd5 31.xf6+ d7 32.e4±; 28...d7 est le meilleur 29.xf6) 29.f5+ xf5 30.exf5+ d7 31.f3 et la position toujours précaire du Roi noir offre un bon avantage aux Blancs.

12.d3 h6
12...b6 est un thème récurrent dès que le Cavalier ç4 quitte son poste 13.0-0! un sacrifice de pion dorénavant classique ! 13...xb2 14.cd5 xd5 15.xd5 xd5 16.exd5 d4 17.f3 Les Blancs ont de bonnes compensations pour le pion : le contrôle des cases blanches avec un Fou d3 plus actif que son homologue en h6 et la possibilité d'exploiter la faiblesse en f6. 17...e7 18.a4! afin de restreindre les possibilités noires à l'aile-dame 18...c7 19.fd1 c3 20.ab1 a5 21.e4 avec un bon avantage pour les Blancs dans la partie Mednis,E -Lombardy,W /Pasadena 1978.

13.f3
13.0-0 xe3 14.fxe3 b6 15.f3 revient à la partie mais il existe une autre possibilité (15.c1!? Une idée d'Anand. Ce coup paraît plus passif que Dame f3 mais l'idée est de forcer les Noirs à défendre passivement f6. 15...g8 16.h1 avec un petit avantage pour les Blancs dans la partie Anand,V -Morovic Fernandez,I /Las Palmas 1993).

13...xe3 14.fxe3!

Nous avons déjà étudié la force de coup. Les Blancs créent une faiblesse en e3 mais ils assurent le contrôle de l'importante case d4 et peuvent presser sur la faiblesse f6 grâce à l'ouverture de la colonne "f".

14...b6 15.0-0 xb2?!

L'acceptation de ce sacrifice est culottée mais Terrieux joue en accord avec son style actif. Il essaye aussi de faire douter son adversaire qui est moins bien classée. Mais, ce dernier négocie très bien la suite de la partie.
15...h5! est le coup critique. L'idée n'est pas tant de prendre un peu d'espace à l'aile-roi que de défendre le pion f6 latéralement par Tour h6 ! 16.d5 (16.a3 est un coup malin dans cette position. Les Blancs améliorent tranquillement leur position avant de placer leur Cavalier en d5 16...h6 (16...xb2? 17.a4+-) 17.h1 d7 18.d5! xd5 19.exd5 g8 20.b4 g5 21.h3+ d8 22.c4 h4 23.ac1 c7 24.c5 est un exemple instructif du jeu blanc. Kuporosov,V -Winkler,T/Schwaebisch Gmuend 1993) 16...xd5 17.exd5 h6 18.ab1 a5 19.e4. Cette position est préférable pour les Blancs. L'avantage est même durable. Les Noirs ont plusieurs faiblesses structurelles et leurs pièces manquent de coordination 19...f5 (19...xa2!? Sachant que les Noirs doivent jouer de manière dynamique, la prise en a2 n'est peut-être pas si mauvaise contrairement aux analyses du GM de Firmian 20.e3 g6! est une nette amélioration par rapport au coup Tour h8 suggéré par de Firmian (20...h8? est très coopératif 21.b6+- a4 22.xb7 xc2 23.xc2 xc2 24.bc1) 21.b6 menace Tour a1 21...a4 22.xb7 (22.xd6? d4+ 23.h1 f5-+ et la Tour en g6 gagne la partie ! 24.a3 fxe4 25.e2 xc2) 22...xc2! La seconde utilité de la Tour g6. Ce sacrifice de qualité est maintenant possible. 23.xc2 xc2 24.b8+ d7 25.a7+ d8 26.g3 xe4 27.xa6 xd5 les Blancs conservent les meilleures perspectives mais les Noirs ont du jeu.) 20.a3 (20.exf5 est le meilleur selon le GMI Yakovich 20...xd5 21.g3! d4+ 22.h1 g4 23.e3±) 20...f4!? (20...f8 De Firmian,N -Matulovic,M /Vrnjacka Banja 1983 21.c4±) 21.b4! marque le début de l'expansion à l'aile-dame 21...b6+ (21...xa3?? 22.b5++-) 22.h1 g6
a) 22...e3 23.xe3 fxe3 24.g3 (24.f3!?) 24...c3 25.b3! Il faut tenter d'échanger les pièces actives adverses 25...xb3 26.cxb3 f5 27.g2 avec un léger avantage blanc.
b) 22...h4 23.c4 a7 24.fc1 b6 25.b3 Khalifman. Les Noirs doivent se défendre de manière passive tandis que les Blancs préparent tranquillement ç5; 23.c4 h4 24.h3 d8 25.c5! dxc5 26.bxc5 xc5 27.g3! g6 28.xb7+- Kahlifman.

16.d5 xd5 17.exd5 b6
17...e4 Les Noirs peuvent sacrifier le pion "e" pour récupérer la case e5. 18.xe4 e5 19.xf6 et les Blancs ont maintenant un pion de plus ! Tseshkovsky
17...f5 18.xf5 xf5 19.xf5 est aussi très avantageux pour les Blancs dans la partie Holmes,D -Shutler,S/Swansea 1987. Les Blancs menacent Dxç8, Dxf7 et Df6 !

18.ab1 c7 19.xf6 f8 20.c4 b5!
Les Noirs cherchent du contre-jeu. Ils ont dû rendre le pion et se retrouvent dans une mauvaise position.

21.cxb5 xd5 22.f3
Avec un clair avantage blanc.

22...c3?
Une erreur potentiellement décisive !
22...c5 était nécessaire avec tout de même un gros avantage blanc

23.b6!+-
Les Blancs se créent un beau pion passé

23...b8
23...c5 24.fc1+-

24.xa6 c5 25.b3 f6 26.e4! e7 27.h1!
Place préventivement le Roi à l'abri et menace Tour prend ç3.
27.xc3 xc3 28.xc3 xb6+ 29.f2 xa6 30.c7+ doit gagner mais c'est plus compliqué.

27...a4 28.b7?!
Prépare la grosse bêtise à venir ! Le pion était intouchable en b6.
28.b4! gagne plus facilement 28...xb6 (28...c3 29.c4+-; 28...c3 29.f5 c5 30.c4 xc4 31.xc4 xb6 32.xh7++-) 29.fb1 c6 30.f2 a7 31.xb6 xb6 (31...b8 32.xb8 xf2 33.1b7+ c7 34.xc7+ e6 35.e8#) 32.xb6+-

28...c7

29.b6??
Oups ! La case b6 est minée.
29.f5 aurait couronné la domination blanche 29...c5 30.c4! xb7 (30...xb3 31.e6+ d8 32.xd6+ e8 33.b5+ f7 34.xf6+ g8 35.xf8++-) 31.xh7+ d8 32.h6 d7 33.d5 xb3 34.axb3+-

29...xb6-+ 30.f5 a7 31.xh7+ f7 32.g8 xa6 0-1
Une fin tragi-comique !


Publié le 08/07/2009 - 00:00 , Mis à jour le 24/05/2013 - 11:31