Super Finale de Russie 2011
«Maison Centrale des Échecs Mikhail Botvinnik»
Svidler remporte la Super Finale du 64e Championnat de Russie, malgré une défaite de la dernière ronde. Alexander Morozevich termine à une excellente deuxième place.

La Super Finale du 64e Championnat de Russie (hommes) a lieu du 8 au 15 août 2011 (jour de repos le 12 août), à la «Maison Centrale des Échecs Mikhail Botvinnik», 14 Boulevard Gogol à Moscou. 

Site officiel : www.russiachess.org avec parties en direct. Vidéos et Interviews sur http://potemkin.myff.ru Remerciements à Mark Crowther de The Week in Chess pour les parties.

Cette année le tournoi se jouera avec huit participants. A noter le retour de l'ancien champion  du monde Vladimir Kramnik qui n'avait plus participé depuis déjà pas mal de temps. Alexander Morozevich aussi fera son retour après une longue pause. Les autres joueurs sont: Sergey Karjakin, Alexander Grischuk, Ian Nepomniachtchi, Peter Svidler, Artyom Timofeev et Alexander Galkin.

Tournoi en 7 rondes à la cadence de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Il est interdit de proposer le partage du point avant le 40e coup.

Total des prix: 3 500 000 roubles (environ 87 000 €)
1er 950.000 RUB (24 000 €) ; 2e 700.000 RUB (17 000 €) ; 3e 500.000 RUB (12 000 €) ; 4e 450.000 RUB (11 000 €) ; 5e 350.000 RUB (8 000 €) ; 6e 300.000 RUB (7 000 €) ; 7e 150.000 RUB (3 500 €) et 8e 100.000 RUB (2 500 €)

Le classement final 1 2 3 4 5 6 7 8 Score
1. Svidler, Peter g RUS 2739 * 0 ½ ½ 1 1 1 1 5 2869
2. Morozevich, Alexander g RUS 2694 1 * ½ 1 ½ 0 ½ 1 2820
3. Karjakin, Sergey g RUS 2788 ½ ½ * 0 1 ½ ½ 1 4 2754
4. Grischuk, Alexander g RUS 2746 ½ 0 1 * ½ ½ 1 ½ 4 2760
5. Kramnik, Vladimir g RUS 2781 0 ½ 0 ½ * 1 1 1 4 2755
6. Nepomniachtchi, Ian g RUS 2711 0 1 ½ ½ 0 * ½ ½ 3 2665
7. Galkin, Alexander g RUS 2598 0 ½ ½ 0 0 ½ * ½ 2 2574
8. Timofeev, Artyom g RUS 2665 0 0 0 ½ 0 ½ ½ * 2492
 
Résultats de la ronde 1 du 08 août 2011
Svidler, Peter (2739) - Kramnik, Vladimir (2781) : 1-0 (44) Ouverture Réti
Karjakin, Sergey (2788) - Morozevich, Alexander (2694) : ½-½ (41) Caro-Kann d'avance
Grischuk, Alexander (2746) - Nepomniachtchi, Ian (2711) : ½-½ (40) Défense Grünfeld
Galkin, Alexander (2598) - Timofeev, Artyom (2665) : ½-½ (38) Ouverture Réti

«La Super Finale:  une super blague»
Le 12ème Champion du Monde, Anatoly Karpov, a critiqué la décision de la Fédération russe de raccourcir le format de la Super finale du 64e Championnat de Russie. «Organiser la Super Finale du Championnat de Russie en 7 rondes est une décision honteuse», a déclaré Karpov, au téléphone à "R-Sport". «Ce n'est pas une Super Finale, c'est une super blague. Il devrait y avoir un minimum de parties pour décider du titre national.» Il a ajouté que lors des finales du Championnat d'URSS «chaque participant jouait entre 20 et 24 parties et tout le monde trouvait ça normal.» «Les joueurs actuels n'ont pas l'habitude d'une telle épreuve», a ajouté Karpov. «Aujourd'hui, même un tournoi à 12 joueurs est considéré comme un long tournoi, alors que pour nous 11 rondes c'était plutôt court. » http://sport.ria.ru

Résultats de la ronde 2 du 09 août 2011
Kramnik, Vladimir (2781) - Timofeev, Artyom (2665) : 1-0 (35) Partie anglaise
Nepomniachtchi, Ian (2711) - Galkin, Alexander (2598) : ½-½ (74) Semi-Tarrasch
Morozevich, Alexander (2694) - Grischuk, Alexander (2746) : 1-0 (43) Slave d'échange
Svidler, Peter (2739) - Karjakin, Sergey (2788) : ½-½ (40) Partie anglaise


Kramnik,Vladimir (2781) - Timofeev,Artyom (2665), après 29...c5

Ici, les Blancs pouvait obtenir un avantage décisif par 30.c4! car si 30...xa1 31.a4!.
Au lieu de cela, Kramnik a choisi 
30.xc5. Timofeyev a joué le fautif 30...xc5? qui a mené à une défaite rapide après 31.dxc5 xa1 32.f5 f8 33.xf7 xf7 34.xe6 e4 35.xe4 1–0
Au lieu de 30...xc5?, les Noirs pouvaient jouer 30...xc5! 31.dxc5 xa1 32.f5 f8 33.g5 g6 34.h3 h5

Et maintenant, 35.xf7 xf7 36.e6 d8 37.xg6+ f8 mène à la nulle après 38.h6+=
Plus fort était 35.xf7 !, mais même dans ce cas, le succès des Blancs n'est pas garanti malgré l'avantage. Après 35...d8, les Noirs peuvent encore défendre leur position.

Alexander Morozevich | Photo @ http://chess-news.ru/


Morozevich,Alexander (2694) - Grischuk,Alexander (2746)

Morozevich a sacrifié deux pions pour l'attaque. Dans une position difficile, Grischuk se trompe par 32...a5? Morozevich place alors le très fort 33.f1! avec l'idée si, 33...e1 34.xf7+ xf7 35.f3+ e8 36.g8+ d7 37.xa8+–. Grischuk a joué 33...e4 mais après 34.f4 xf4 35.xf4 les Blancs ont gagné la Dame contre une Tour et l'ont emporté.
Par contre, au lieu de 32...a5 ?,
32...d2 ! 33.fe3 d1+ 34.h2 a5 et ce sont les Noirs qui ont de bonnes chances de l'emporter !

Résultats de la ronde 3 du 10 août 2011
Karjakin, Sergey (2788) - Kramnik, Vladimir (2781) : 1-0 (59) Espagnole, Berlinoise
Grischuk, Alexander (2746) - Svidler, Peter (2739) : ½-½ (41) Défense slave
Galkin, Alexander (2598) - Morozevich, Alexander (2694) : ½-½ (32) Début du pion Dame
Timofeev, Artyom (2665) - Nepomniachtchi, Ian (2711) : ½-½ (54) Défense Grünfeld


La seule partie décisive du jour a vu la victoire de Karjakin sur Kramnik. Face à l'Espagnole de son jeune adversaire, Kramnik optait pour sa défense de Berlin fétiche. C'est pourtant Karjakin qui obtenait une position qui semble favorable, au moins visuellement. Après le 32e coup, e5, les Cavaliers blancs dominent le centre de l'échiquier et les Noirs ont toujours un pion doublé. Karjakin refuse la répétition de coup par c6+ - e8+; à juste titre puisque Kramnik lâche un pion quelques coups plus tard, au 39e (c6?). Les moteurs d'analyse suggèrent de sacrifier la pièce pour assurer la nulle  (39... fxg4 40. hxg4 f5+! 41. gxf5 xf5 avec l'idée c2) La situation des Noirs devient désespérée au 49e coup, quand ils perdent un second pion. Leur agonie durera 10 coups avant qu'ils ne se résolvent à abandonner.
 

Ian Nepomniachtchi Photo @ www.russiachess.org

Résultats de la ronde 4 du 11 août 2011
Kramnik, Vladimir (2781) - Nepomniachtchi, Ian (2711) : 1-0 (53) Anglaise
Morozevich, Alexander (2694) - Timofeev, Artyom (2665) : 1-0 (39) Gambit Dame accepté
Svidler, Peter (2739) - Galkin, Alexander (2598) : 1-0 (43) Caro Kann d'avance
Karjakin, Sergey (2788) - Grischuk, Alexander (2746) : 0-1 (65) Défense Pirc


Tout le monde attendait la réaction de Kramnik après son début de tournoi raté (1 point sur 3). Dès le 7e coup, il améliore une de ses parties contre Grischuk jouée au match des candidats de Kazan, avec la nouveauté 7. e2. Ceci lui permet de sortir de l'ouverture avec un bon avantage. Il sacrifie ensuite une qualité et la récupère en ayant gagné 2 pions au passage. Malgré la résistance de Nepomniachtchi, sa technique impeccable lui a permis de l'emporter au 53e coup.

Morozevitch a réussi à embrouiller Timofeev. Dès l'ouverture, ce dernier laisse le pion b7 sans compensation. C'est ensuite un véritable supplice que va infliger Morozevitch, exploitant à merveille son avance de développement pour torturer le monarque noir. L'échange des Dames ne soulagera qu'à peine Timofeev, qui dépense beaucoup de temps pour trouver des défenses face aux attaques incessantes de Morozevitch. Alors que la situation semblait enfin s'aplanir, Timofeev tomba au temps.

Joue la comme Svidler !

Position après le 36e coup

Svidler a obtenu une bonne position, et trouve comment exploiter la passivité de son adversaire :

37. xh5 !! et les noirs ne peuvent prendre (37... gxh5 38. h3 h4 39. xh4 f5 40. h5 et les noirs doivent donner du matériel pour éviter le mat).

Svidler sut également conclure de superbe manière :

Position après 42. e6 !!

Les blancs ouvrent les dernières lignes avec l'avancée du pion en e6, et après 42... fxe6 43. e1, les noirs doivent abandonner car ils ne peuvent parer toutes les menaces ( xe6+ ou  h4 ).

La dernière partie à se terminer fut celle entre Karjakin et Grischuk. La dynamique attaque autrichienne choisie par les blancs conduisit à de nombreux échanges, et le roi noir resté au centre était plutôt un avantage. Les noirs augmentaient progressivement leur pression, et le résultat se voyait sur l'échiquier : création d'un pion doublé chez les blancs au 35e coup, gain d'un pion au 41e coup. Grischuk ne tremblait pas, et l'emportait au 65e coup.
 

Résultats de la ronde 5 du 13 août 2011
Grischuk, Alexander (2746) - Kramnik, Vladimir (2781) : ½-½ (21) Gambit Dame, Ragozine
Galkin, Alexander (2598) - Karjakin, Sergey (2788) : ½-½ (41) 4 cavaliers
Timofeev, Artyom (2665) - Svidler, Peter (2739) : 0-1 (34) Partie espagnole
Nepomniachtchi, Ian (2711) - Morozevich, Alexander (2694) : 1-0 (59) Française, variante Burn


C'est en finale que Nepomniachtchi a réussi à prendre le dessus sur Morozevitch. L'activité du Roi blanc a fait la différence. Il semble que les Noirs n'aient pas joué au mieux cette finale, mais il n'est pas si simple de trouver les coups devant l'échiquier.

Svidler a fait preuve de ses qualités de contre-attaquant, et la poussée f5-f4 a scellé le destin de la partie, encore plus quand, en zeitnot, Timofeev a enfermé sa Dame :

Après 34. Cg4

34. f5! 0-1

Galkin et Karjakin étaient d'humeur combative, et malgré un matériel strictement égal, ils ont cherché à jouer. Il n'y eut pas d'erreur majeure dans la finale Tour et Fou et la partie s'acheva par le partage du point au 41e coup.

Grischuk et Kramink ont joué 17 coups déjà connus à l'occasion d'une partie Piket - van Wely, avant que Grischuk innove par c2. Mais la nulle fut conclue sans coup férir 4 coups plus tard.
 

Résultats de la ronde 6 du 14 août 2011
Kramnik, Vladimir (2781) - Morozevich, Alexander (2694) : ½-½ (56) Gambit Dame
Svidler, Peter (2739) - Nepomniachtchi, Ian (2711) : 1-0 (41) Partie anglaise
Karjakin, Sergey (2788) - Timofeev, Artyom (2665) : 1-0 (43) Défense française
Grischuk, Alexander (2746) - Galkin, Alexander (2598) : 1-0 (50) Caro Kann


Grâce à sa victoire sur Ian Nepomniachtchi, Peter Svidler s'assure de la victoire dans ce très fort tournoi. Il ne peut être rejoint en tête du classement.

Kramnik aurait bien aimé marquer le point complet, comme le firent les trois autres joueurs avec les Blancs, mais Morozevitch l'en empêcha.
 

Peter Svidler peut avoir le sourire | Photo @ www.russiachess.org

Résultats de la ronde 7 du 15 août 2011
Galkin, Alexander (2598) - Kramnik, Vladimir (2781) : 0-1 (35) Pirc irrégulière
Timofeev, Artyom (2665) - Grischuk, Alexander (2746) : ½-½ (42) Sicilienne Najdorf 6.h3
Nepomniachtchi, Ian (2711) - Karjakin, Sergey (2788) : ½-½ (45) Anglaise des 4 Cavaliers
Morozevich, Alexander (2694) - Svidler, Peter (2739) : 1-0 (31) Défense Grünfeld 5.Db3

Si l'ouverture étrange de Vladimir Kramnik ne lui a rien apporté de bon, l'ancien champion du monde comptait évidemment sur les pratiquement 200 points Elo de plus que son adversaire Alexander Galkin pour faire la différence. A rejouer la belle attaque noire sur le grand-roque blanc.

Avec déjà le gain du tournoi en poche, Peter Svidler pouvait jouer tranquillement. Un peu trop d'ailleurs. Sur sa défense Grünfeld fétiche, Peter sort de l'ouverture avec un pion de moins et une mauvaise position. Le temps de recouvrer le matériel perdu, l'avantage de Morozevich était très clair. Alexander, qui n'en finit plus de remonter au classement Elo, n'avait plus qu'à pousser ses deux pions passés de l'aile-dame pour l'emporter.

 

La ronde 1 de la super-finale de Russie | Photo @ www.russiachess.org

Publié le 11/08/2011 - 18:30 , Mis à jour le 15/08/2011 - 15:16
Les réactions (4)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
Pharamond - 15/08/2011 09:28
Au top ten, 8 ne sont pas russes !
Cela dit, l'équipe russe " idéale " reste impressionnante.
D'autre part, du temps de l' URSS, auraient également fait partie de l'équipe les joueurs
arméniens, ukrainiens, hongrois, azerbis,etc... et ça serait alors sans conteste, et malgré les progrés récents de la Chine, toujours la plus grande nation mondiale.


Matadorre - 12/08/2011 20:39
Les échecs russes deviennent l'ombre de ce que fut la grande époque soviétique.
Karpov rigole , qui pourrait trouver à redire.

Maintenant les meilleurs joueurs russes peuvent refuser de jouer en équipe nationale. C'est sans doute pas assez rémunérateur !

Le goût du lucre avec un zest de fainéantise, décidément rien ne va plus en russie pour ce noble sport