Tiviakov-Miles, 1998
Il y a deux façons d'attaquer une chaîne de pions : attaquer sa base ou sa tête. Ici c'est la base qui va être l'objectif. Un exemple parfait pour saisir un élément clé du jeu d'échecs.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (1)
PoleNord - 25/11/2013 23:14
Bonjour Marc
Après 12) b2-b4, les Blancs souhaitent attaquer la chaîne de pions des Noirs.
Mais les Noirs auraient pu retarder cette attaque en jouant a7-a6 après b2-b4. Les Blancs auraient pu avancer a2-a4 et l'attaque aurait alors ressemblé à l'attaque de minorité souvent déployée dans le gambit -dame.
Par 31) Dh8-e8, les Noirs relâchent leur pression sur le pion D4 ce qui permet aux Blancs de libérer la case B6 pour leur tour. Ils ne peuvent guère accentuer leur pression sur le pion D4 mais n'auraient-ils pas eu meilleur intérêt à défendre leur point faible par un coup comme Ff6-d8 et pourquoi pas Ff7-e6 puis c8 ?
Cordialement