Tournoi de MI à Noisy le Grand
Ce sont donc pas moins de trois normes de MI qui viennent conclure ce tournoi : pour Jonathan Dourerassou, Najib Draoui et Tristan Calistri (3e ex-æquo avec Todor Todorov).

Le comité Départemental du 93 organise son premier tournoi de Maîtres. Site officiel : http://noisyechecs.free.fr d'autres infos sur http://villepinte-echecs.fr les photos sur http://web.me.com/kiefferbernard
  1. Tournoi à norme de Maître du 26 décembre 2008 au 4 janvier 2009. Tournoi de catégorie V (moyenne 2358), Norme de MI à 6 (sauf pour Wojtek Sochacki 5,5), Norme de GMF à 5.
  2. 4 autres tournois toutes rondes, en groupes de niveaux de 6 joueurs (5 rondes) se déroulent en parallèle du 26 au 30 décembre 2008, permettant l'obtention de "tranches" Fide.
  Cadence Fide-FFE : Fischer 1h30 + 30''/coup au finish.
  Lieu : Espace Michel-Simon 36 rue de la République 93160 Noisy-le-Grand.

Liste des participants

Todor TodorovGMI(2507)BUL
Abdelaziz OnkoudMI(2405)MAR
Jonathan DourerassouMF(2403)FRA
Christopher DebrayMF(2388)FRA
Nikola SpiridonovGMI(2368)BUL
Najib DraouiMF(2362)MAR
Tristan CalistriMF(2361)FRA
Nino MaisuradzeMIF(2294)FRA
Julien Song(2249)FRA
Wojtek Sochacki(2244)FRA


Les résultats de la ronde 9

Wojtek Sochacki(2244)-Christopher Debray(2388):½-½
Abdelaziz Onkoud(2405)-Nikola Spiridonov(2368):0-1
Julien Song(2249)-Todor Todorov(2507):0-1
Jonathan Dourerassou(2403)-Tristan Calistri(2361):0-1
Nino Maisuradze(2294)-Najib Draoui(2362):0-1


Le compte-rendu de la ronde 9, par l'arbitre Thomas Lemoine

Obligé de gagner avec les Noirs, Tristan Calistri opte pour un Dragon et attaque à fond. La compensation pour son pion sacrifié semble douteuse au début, mais Jonathan Dourerassou affaiblit sa grande diagonale noire et le contre-jeu devient alors trop important. Il tente d'échanger ses deux Tours contre la Dame noire pour alléger la pression, mais les deux Tours noires se montrent supérieures à la Dame blanche et Tristan obtient son point et sa deuxième norme de MI.
Sur l'échiquier voisin, Nino Maisuradze, elle aussi obligée de gagner (mais avec les Blancs) opte pour une ouverture rare et une stratégie plus attentiste où les deux armées n'entrent au contact qu'au 12e coup.
Mais les pièces blanches manquent de coordination et les Noirs prennent l'avantage à l'aile Dame. Dans une fin de partie marquée par un zeitnot réciproque, tout va se jouer sur un coup de dé : Najib Draoui, qui a gagné deux pions mais a deux pièces en l'air, tente un sacrifice de Dame.
Nino cherche trop la réfutation et tombe en jouant son coup (qui, d'après l'analyse post-mortem des deux joueurs, n'était de toute façon pas le bon).

Sur les autres tables, Julien Song sacrifie une qualité pour deux pions contre Todor Todorov, mais sa tentative de jouer pour le gain se retourne contre lui : les deux Tours noires trouvent trop de jeu et le GM drancéen parvient à rendre la qualité en transposant dans une finale de pions gagnante. Nikola Spiridonov finit sur une note un peu plus positive en ouvrant l'aile Dame et en ramassant tous les pions faibles d'Abdelaziz Onkoud. Il gagne encore du matériel derrière et les Noirs arrêtent les frais à une pièce de moins. Wojtek Sochacki se rachète lui aussi un peu en obtenant la nulle contre Christopher Debray à l'issue d'une finale où les deux joueurs ont probablement laissé passer leur chance chacun leur tour.

Ce sont donc pas moins de trois normes de MI qui viennent conclure ce tournoi, pour Jonathan Dourerassou, Najib Draoui (qui rattrape in extremis Jonathan au score et n'est devancé qu'au Sonneborn Berger) et Tristan Calistri (3e ex-æquo avec Todor Todorov). Un résultat exceptionnel qui laisse espérer une deuxième édition la saison prochaine...


Les résultats de la ronde 8

Christopher Debray(2388)-Nino Maisuradze(2294):1-0
Najib Draoui(2362)-Jonathan Dourerassou(2403):½-½
Tristan Calistri(2361)-Julien Song(2249):1-0
Todor Todorov(2507)-Abdelaziz Onkoud(2405):1-0
Nikola Spiridonov(2368)-Wojtek Sochacki(2244):1-F


Le compte-rendu de la ronde 8, par l'arbitre Thomas Lemoine

Avec les Blancs, Najib Draoui ne cherche pas à faire chuter Jonathan Dourerassou et propose la nulle au 9e coup, qui est acceptée. Dans un incident très rare à ce niveau, Wojtek Sochacki se trompe d'horaire et arrive avec une heure et demie de retard, alors que Nikola Spiridonov est déjà reparti. Décidément un tournoi à oublier sous tous les aspects pour Wojtek... Pendant ce temps, l'attaque de Tristan Calistri contre le roque de Julien Song lui rapporte la victoire. Christopher Debray et Todor Todorov, qui ont mieux géré leur temps de réflexion, ressortent chacun avec le point entier de deux positions très compliquées où Nino Maisuradze et Abdelaziz Onkoud ont probablement laissé passer leur chance.

Il reste donc de gros enjeux pour demain : Tristan Calistri doit battre Jonathan Dourerassou avec les Noirs pour obtenir sa deuxième norme de MI, mais surtout Nino Maisuradze doit battre Najib Draoui avec les Blancs pour obtenir sa troisième norme de GMF tandis que celui-ci doit au moins faire nulle pour obtenir sa première norme de MI. Qui des deux atteindra son objectif ?


Les résultats de la ronde 7

Nikola Spiridonov(2368)-Christopher Debray(2388):1-0
Wojtek Sochacki(2244)-Todor Todorov(2507):0-1
Abdelaziz Onkoud(2405)-Tristan Calistri(2361):1-0
Julien Song(2249)-Najib Draoui(2362):0-1
Jonathan Dourerassou(2403)-Nino Maisuradze(2294):½-½


Le compte-rendu de la ronde 7, par l'arbitre Thomas Lemoine

Le mot d'ordre d'aujourd'hui aurait pu être qu'il ne faut pas chercher à en faire trop. Pour assurer le demi-point qui lui manque, Jonathan Dourerassou, avec les Blancs, propose nulle au 12e coup et Nino Maisuradze n'insiste pas. Il réalise donc sa troisième norme et obtient le titre de MI. À l'opposé, le calvaire de Wojtek Sochacki continue : il essaie de mettre la pression sur un pion faible de Todor Todorov, mais se fait planter une petite combinaison qui lui coûte un pion. En essayant de la réfuter, il oublie un coup intermédiaire et perd une qualité supplémentaire. Christopher Debray, qui doit gagner ses trois dernières parties pour réaliser une norme, effectue un sacrifice de Tour incorrect. Nikola Spiridonov encaisse le matériel offert et en profite pour sortir un peu la tête de l'eau. De même, Tristan Calistri prend de gros risques pour pénétrer l'aile Dame d'Abdelaziz Onkoud, mais néglige l'aile Roi et se fait mater. Bien préparé, Julien Song gagne un pion à Najib Draoui dans l'ouverture, mais se fourvoie en milieu de jeu et reperd son pion puis un deuxième. Dans une finale intéressante malgré (ou à cause de ?) certaines imprécisions des deux côtés, les Noirs finissent par réaliser leur avantage.

Le point sur les normes avant les deux dernières rondes : Jonathan Dourerassou a donc déjà la sienne en poche. Najib Draoui a besoin d'un point en deux parties pour réaliser ce qui serait sa première. Par contre, ce sera très dur pour Tristan Calistri qui doit encore affronter Julien Song avec les Blancs, mais surtout Jonathan Dourerassou avec les Noirs, et qui doit gagner les deux fois. Nino Maisuradze est elle aussi condamnée au sans-faute pour la norme de MI masculin, mais il lui suffit d'un point pour obtenir sa dernière norme et le titre de Grand Maître féminin. Du coup, la partie Maisuradze - Draoui de la dernière ronde prend une saveur particulière : sera-t-elle une simple formalité, ou un combat impitoyable entre deux adversaires aux ambitions incompatibles ?
Réponse bientôt...


Les résultats de la ronde 6

Christopher Debray(2388)-Jonathan Dourerassou(2403):0-1
Nino Maisuradze(2294)-Julien Song(2249):0-1
Najib Draoui(2362)-Abdelaziz Onkoud(2405):½-½
Tristan Calistri(2361)-Wojtek Sochacki(2244):1-0
Todor Todorov(2507)-Nikola Spiridonov(2368):½-½


Le compte-rendu de la ronde 6, par l'arbitre Thomas Lemoine

Avant la pause du jour de l'an, Todor Todorov et Nikola Spiridonov se donnent un jour de repos supplémentaire, bientôt imités par Najib Draoui et Abdelaziz Onkoud. Par contre, les trois autres parties iront pratiquement jusqu'au bout des quatre heures de jeu et seront d'ailleurs toutes les trois décisives. Pas découragé par ses deux derniers échecs, Julien Song arrive cette fois-ci à fermer un réseau de mat autour du roi de Nino Maisuradze. Tristan Calistri exploite un pion de plus en finale. Jonathan Dourerassou fait un sacrifice de Cavalier spéculatif, obtenant deux pions et du contre-jeu, puis un peu plus tard un troisième pion. La finale semble nulle, mais pressé par la pendule, Christopher Debray se trompe et offre à Jonathan sa cinquième victoire. La norme est quasiment acquise (il lui suffit d'un demi-point en trois parties) et même la victoire du tournoi est en bonne voie puisqu'il a désormais un point et demi d'avance sur Najib Draoui et Tristan Calistri.


Les résultats de la ronde 5

Todor Todorov(2507)-Christopher Debray(2388):½-½
Nikola Spiridonov(2368)-Tristan Calistri(2361):0-1
Wojtek Sochacki(2244)-Najib Draoui(2362):0-1
Abdelaziz Onkoud(2405)-Nino Maisuradze(2294):0-1
Julien Song(2249)-Jonathan Dourerassou(2403):0-1


Le compte-rendu de la ronde 5, par l'arbitre Thomas Lemoine

Il faut attendre plus de 3h40 de jeu pour avoir le premier résultat, et c'est Najib Draoui qui l'obtient en ressortant d'une position compliquée avec un cavalier de plus, qui contrôle le pion passé de Wojtek Sochacki et lui assure donc le point.
Après sa partie d'hier, Todor Todorov inverse les rôles en tentant d'exploiter une meilleure structure de pions, mais Christopher Debray tient bon et conserve la nulle. Il semble que la fatigue commence à se faire sentir sur certaines parties : Abdelaziz Onkoud s'embrouille sur le zeitnot de Nino Maisuradze et se retrouve avec une Tour de moins, mais que dire de Nikola Spiridonov ? Après avoir tenu Tristan Calistri sous pression toute la partie, il craque complètement et laisse sa Dame en prise en un coup. Reste Jonathan Dourerassou dont la défense Grünfeld s'est faite enfoncer par Julien Song. On croit que le leader va concéder sa première défaite, mais pour la seconde fois d'affilée, le jeune parisien se fait complètement mystifier en fin de partie, concédant même le point entier face aux menaces de la Dame et du Fou noirs.
Au classement, Jonathan, avec 4,5/5, garde un point d'avance sur Nino Maisuradze et Najib Draoui et un point et demi sur Christopher Debray et Tristan Calistri. Il ne lui manque plus qu'1,5 point sur les 4 dernières parties pour obtenir sa troisième norme et devenir le 80e MI français.

Des tournois toutes rondes ouverts à tous étaient également organisés en parallèle sur 5 rondes. Dans le groupe A (5 joueurs) Denis Blazquez et Ludovic Thély se partagent la première place avec 3/4. Le groupe B (6 joueurs) est remporté par Alexandre Perez avec 4,5/5 et le groupe C (6 joueurs) par Thomas Bodin-Hullin avec également 4,5/5. Dans le groupe D (6 joueurs) Anatole Kieffer et Dylan Quinqueneau terminent premiers ex-æquo avec 4/5.


Les résultats de la ronde 4

Christopher Debray(2388)-Julien Song(2249):½-½
Jonathan Dourerassou(2403)-Abdelaziz Onkoud(2405):1-0
Nino Maisuradze(2294)-Wojtek Sochacki(2244):1-0
Najib Draoui(2362)-Nikola Spiridonov(2368):1-0
Tristan Calistri(2361)-Todor Todorov(2507):½-½


Le compte-rendu de la ronde 4, par l'arbitre Thomas Lemoine

Tristan Calistri ne réussit pas à exploiter un affaiblissement de la structure de pions de Todor Todorov et doit se contenter de la nulle.
Pendant ce temps, c'est au tour d'Abdelaziz Onkoud de devoir rendre les armes face au jeu d'attaque de Jonathan Dourerassou. Avec 3,5 sur 4, Jonathan se détache et compte désormais un point d'avance sur un peloton composé de Christopher Debray qui a obtenu une nulle miraculeuse contre Julien Song, Najib Draoui vainqueur d'un Nikola Spiridonov en méforme et Nino Maisuradze qui a fini par faire craquer Wojtek Sochacki au terme d'un zeitnot mutuel.


Les résultats de la ronde 3

Tristan Calistri(2361)-Christopher Debray(2388):1-0
Todor Todorov(2507)-Najib Draoui(2362):1-0
Nikola Spiridonov(2368)-Nino Maisuradze(2294):0-1
Wojtek Sochacki(2244)-Jonathan Dourerassou(2403):½-½
Abdelaziz Onkoud(2405)-Julien Song(2249):1-0


Le compte-rendu de la ronde 3, par l'arbitre Thomas Lemoine

Après avoir affronté battu coup sur coup les deux GMI, la tâche du leader Jonathan Dourerassou semblait plus facile aujourd'hui face à Wojtek Sochacki, plus petit Elo du tournoi. Mais les apparences étaient trompeuses : il se retrouve sous pression, perd un pion et n'obtient que difficilement la nulle.
Derrière, changement de poursuivants : Najib Draoui qui a raté son ouverture contre Todor Todorov et Tristan Calistri qui a trop sacrifié contre un Christopher Debray bien préparé sont remplacés, justement, par Christopher Debray, accompagné d'Abdelaziz Onkoud vainqueur de Julien Song.
De son côté, Nino Maisuradze, après avoir repoussé l'attaque de Nikola Spiridonov, ramasse une pièce dans le zeitnot réciproque et se replace également dans l'objectif de la norme. De gros enjeux à prévoir pour les prochaines rondes.


Les résultats de la ronde 2

Christopher Debray(2388)-Abdelaziz Onkoud(2405):1-0
Julien Song(2249)-Wojtek Sochacki(2244):1-0
Jonathan Dourerassou(2403)-Nikola Spiridonov(2368):1-0
Nino Maisuradze(2294)-Todor Todorov(2507):½-½
Najib Draoui(2362)-Tristan Calistri(2361):½-½


Le compte-rendu de la ronde 2, par l'arbitre Thomas Lemoine

Les 2 GMI aux 2 premières rondes, et 2 points sur 2 : c'est le résultat de Jonathan Dourerassou, qui prend seul la tête du tournoi après une nouvelle victoire expéditive contre Nikola Spiridonov. Najib Draoui et Tristan Calistri, qui se sont neutralisés rapidement, restent en embuscade à 1,5, tandis que Christopher Debray, qui a fait dépasser le temps de réflexion à Abdelaziz Onkoud grâce à une pointe imprévue, et Julien Song, à qui un "faites-vous la main" a rapporté une pièce et la partie, se replacent.


Les résultats de la ronde 1

Najib Draoui(2362)-Christopher Debray(2388):1-0
Tristan Calistri(2361)-Nino Maisuradze(2294):1-0
Todor Todorov(2507)-Jonathan Dourerassou(2403):0-1
Nikola Spiridonov(2368)-Julien Song(2249):1-0
Wojtek Sochacki(2244)-Abdelaziz Onkoud(2405):0-1


Le compte-rendu de la ronde 1, par l'arbitre Thomas Lemoine

Pas de round d'observation pour commencer le tournoi avec 5 parties décisives sur 5. Dans la partie marathon du jour, qui était également le choc entre le 1er et le 3e Elo du tournoi, Jonathan Dourerassou affirme déjà ses prétentions en s'imposant avec les Noirs avec une attaque énergique contre le roque de Todor Todorov. Najib Draoui et Tristan Calistri, vainqueurs respectivement d'une mêlée tactique et d'un étranglement à la Petrossian, se placent eux aussi dans la course à la norme.


Publié le 05/01/2009 - 00:45