Tournoi des candidats - Ronde 14
Le challenger Viswanathan Anand | Photo http://candidates2014.fide.com | (DR)
A la surprise générale Viswanathan Anand s'empare de la place de challenger de Magnus Carlsen.
Le match des candidats déterminera le challenger de Magnus Carlsen du 11 mars au 1er avril 2014 à Khanty Mansiysk en Russie. Jours de repos les 16, 20, 24 et 28 mars. Départages, si nécessaire, le 31 mars. Tournoi à huit joueurs en double « round robin », soit 14 rondes. Les joueurs de la même fédération s'affrontent dans les rondes 1, 2, 3 et 8, 9, 10. La cadence est de 120 minutes pour les 40 premiers coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants, puis 15 minutes pour le reste de la partie avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Toutes les parties débutent à 10h heure française. Après leur partie les joueurs se rendront disponibles pour une conférences de presse. Site officiel http://candidates2014.fide.com avec streaming. Parties analysées avec le module Houdini 4 Pro x64 et parties en direct sans module.
 
Nom Elo FéD 1 2 3 4 5 6 7 8 Pts vic SB
1 Anand Viswanathan 2770 IND * * ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ ½ 1 ½ ½ ½ ½ 1 8,5 3 57,25
2 Karjakin Sergey 2766 RUS ½ ½ * * 0 1 ½ ½ ½ ½ 0 1 ½ 1 ½ ½ 7,5 3 51,75
3 Kramnik Vladimir 2787 RUS ½ ½ 1 0 * * 1 ½ ½ ½ ½ ½ ½ 0 0 1 7,0 3 49,25
4 Mamedyarov Shakhriyar 2757 AZE 0 ½ ½ ½ 0 ½ * * 1 ½ 0 1 1 ½ ½ ½ 7,0 3 48,00
5 Andreikin Dmitry 2709 RUS ½ ½ ½ ½ ½ ½ 0 ½ * * ½ 1 0 ½ 1 ½ 7,0 2 48,50
6 Aronian Levon 2830 ARM 0 ½ 1 0 ½ ½ 1 0 ½ 0 * * 1 ½ ½ ½ 6,5 3 45,00
7 Svidler Peter 2758 RUS ½ ½ ½ 0 ½ 1 0 ½ 1 ½ 0 ½ * * 1 0 6,5 3 46,00
8 Topalov Veselin 2785 BUL ½ 0 ½ ½ 1 0 ½ ½ 0 ½ ½ ½ 0 1 * * 6,0 2 42,25
Le montant total des prix est de 600,000 euros : 1er 95,000 €, 2e 88,000 €, 3e 75,000 €, 4e 55,000 €, 5e 40,000 €, 6e 28,000 €, 7e 22,000 € et 8e 17,000 €. 
De gauche à droite et de haut en bas : Viswanathan Anand, Vladimir Kramnik, Dmitry Andreikin, Veselin Topalov, Shakhriyar Mamedyarov, Levon Aronian, Sergey Karjakin et Peter Svidler.
Résultats de la Ronde 14 du 30 mars 2014 à 11h00
Aronian Levon 2830 - Karjakin Sergey 2766 : 0-1 (94) Sicilienne fermée
Anand Viswanathan 2770 - Svidler Peter 2758 : ½-½ (34) Contre-gambit Marshall
Mamedyarov Shakhriyar 2757 - Kramnik Vladimir 2787 : ½-½ (30) Nimzo-Indienne
Topalov Veselin 2785 - Andreikin Dmitry 2709 : ½-½ (69) Espagnole berlinoise

En attendant la ronde 14...

Et bien voilà, Viswanathan Anand a déjoué tous les pronostics pour s'offrir un match revanche contre Magnus Carlsen. Pour la première fois depuis 1995 Anand va jouer un match pour la couronne en qualité de challenger. Et dire qu'il a hésité avant de participer au tournoi !

Rappelez-vous : Le 21 décembre 2013, interrogé par des journalistes du Times of India pour savoir s'il avait pris une décision quant à sa participation au tournoi des candidats, Viswanathan Anand avait répondu : « Non, pas encore, mais le plus probable est que je ne vais pas jouer. Zurich est le seul tournoi auquel j'ai décidé de participer pour le moment. » Quelque jours plus tard, Anand était moins catégorique et avait dit : « Je vais jouer à Zurich à la fin du mois de janvier. Je n'ai pas encore pris de décision définitive sur le tournoi des candidats. Tout d'abord, je vais prendre un peu de repos. »

Hier, lors de la conférence de presse, Anand a confié l'une des raisons de sa décision de jouer ce tournoi : « Je me souviens de cette histoire qui s'est déroulée à Londres, en décembre, lors du tournoi d'échecs rapides. Kramnik avait perdu une drôle de partie contre Hikaru Nakamura, et malgré le fait que la veille il me battait, je voulais lui remonter le moral et l'invitai à dîner. Pendant le dîner il s'est avéré que je ne l'ai pas encouragé, mais lui si. Il m'a demandé pourquoi j'hésitais à jouer à Khanty-Mansiysk et m'a conseillé de jouer. Non pas que cette conversation ait été décisive, mais le soutien de Kramnik m'a aidé à prendre une décision positive. » Comme quoi, parfois, il suffit d'un rien pour écrire l'histoire.

  • « Je ne m'attendais pas à ce que Anand remporte le tournoi de cette façon. C'est bien qu'il obtienne un match revanche. » P. Harikrishna, deuxième joueur indien. Source www.deccanherald.com
     
  • Réagissant à la nouvelle, l'épouse d'Anand, Aruna, a déclaré : « Je suis vraiment fière de lui. Un match pour le titre mondial est toujours important et intéressant. Cette fois, peu de gens s'attendaient à ce qu'il gagne, mais il a réussi grâce à sa grande dévotion. » Source www.deccanherald.com
     
  • A lire, un bel article d'Aruna, paru en janvier 2014 : « La ligue des champions » « Le 24 décembre 1995, comme une jeune fille pleine d'idées rebelles, je fus introduite dans notre salon pour rencontrer un homme qui pourrait, si nous nous plaisions, devenir mon mari. Le garçon était intelligent, sans doute, extrêmement courtois et bien élevé. Nous nous sommes présentés et avons parlé de choses anodines comme la météo et le trafic. Comme nous n'avons rien trouvé à nous reprocher, nous avons décidé de nous marier. Et c'est ainsi que je suis devenue Mme Viswanathan Anand. »
     
  • Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est important pour moi. Gagner un tournoi, et en particulier dans un domaine aussi fort, est extrêmement important, je suis très content de mon jeu, » a déclaré le héros indien. Après avoir analysé la dernière partie pendant quelques minutes, il a averti avec un sourire poli qu'il était trop fatigué pour répondre à plus de questions - mais avec un grand sourire, il a continué à parler de sa victoire. « Je suis très agréablement surpris de la façon dont j'ai joué. Je ne savais pas à quoi m'attendre avant le tournoi, mais ça s'est très bien passé, » a dit Anand. « Je ne vais pas cacher le fait que ce résultat est l'une des surprises les plus agréables que j'ai jamais eu. » Source www.nrk.no
     
  • Il a été demandé à Magnus Carlsen s'il pensait que le Tigre de Madras serait un défi plus difficile cette fois. « Je pense qu'il est plus motivé et détendu, mais la principale différence est qu'il a réalisé ici un début de tournoi parfait. C'est difficile à dire s'il jouera bien dans le match de championnat du monde ou pas, c'est une situation complètement différente, » a déclaré le Norvégien. Source www.nrk.no
     
  • Garry Kasparov, sur twitter : « Félicitations au vieux rival et ami Vishy Anand pour sa victoire au tournoi des candidats ! Je ne le croyais pas possible, mais on ne peut pas contester les résultats ! »

Dans un communiqué paru le 11 mars 2014, la Fédération Internationale des Echecs (FIDE) a étendu la date limite pour le dépôt des villes candidates à l'organisation du match de championnat du monde, prévu du 5 au 25 novembre 2014, du 10 mars 2014 au 30 avril 2014.

Selon le directeur général de la FIDE, Nigel Freeman, la raison donnée au journal www.dagbladet.no est simple : « Nous n'avons pas reçu d'offre. Nous sommes évidemment déçus car nous pensions recevoir plusieurs propositions et offrir le plus possible. » Sans vouloir spéculer sur des villes ou pays, il y a des raisons de croire que, par exemple, l'Arménie et la Russie attendent le résultat du tournoi des candidats. « Magnus Carlsen est intéressant pour le public et nous espérons donc que l'intérêt sera là. Mais si nous n'avons pas d'offres d'ici la fin du délai, nous devrons reconnaître que le produit n'est pas négociable, » a ajouté Freeman.

Evidemment, la Norvége est déjà assurée de la présence du Champion du Monde en titre Magnus Carlsen et Dagbladet a signalé qu'il y a un intérêt des villes de Bærum, Oslo et Stavanger. Toutefois, le président de la Fédération Norvégienne des Echecs, Joran Aulin-Jansson, a déclaré que le temps disponible pour déposer une offre est « exceptionnellement court » lorsque le coût peut aller jusqu'à 5 ou 6 millions d'euros. Joran espère qu'une extension de la date limite augmentera les chances d'une offre norvégienne et a dit que Magnus est « positif » pour jouer à la maison.

Le premier coup par Kirsan Ilioumjinov | Photo http://candidates2014.fide.com | (DR)

Résumés des parties de la ronde 14

Nom Féd Elo +/−
1   Carlsen Norway 2882.3 +1.3
2   Aronian Armenia 2812.0 −18.0
3 5 Anand India 2784.8 +14.8
4 1 Kramnik Russia 2783.4 −3.6
5   Caruana Italy 2783.0 0.0
6   Grischuk Russia 2777.0 0.0
7 2 Karjakin Russia 2772.2 +6.2
8 1 Nakamura United-States 2772.0 0.0
9 5 Topalov Bulgaria 2771.6 −13.4
10 3 Mamedyarov Azerbaijan 2759.8 +2.8
11 1 Vachier-Lagr. France 2758.0 0.0
12   Dominguez Cuba 2757.0 0.0
13 2 Svidler Russia 2755.8 −2.2
27 15 Andreikin Russia 2722.4 +13.4
Qu'espérer de cette dernière ronde ? La partie entre Viswanathan Anand et Peter Svidler devrait s'achever rapidement par une nulle, et puisque seule la première place avait une réelle importance, les autres participants joueront selon leur humeur et leur motivation pour le beurre, c'est à dire les prix...

Le tableau ci-contre montre les variations Elo après la ronde 14 de www.2700chess.com. Si Anand sort une nouvelle fois comme le grand gagnant, Dmitry Andreikin aussi peut être très satisfait de ses résultats. Les deux contre-performances sont évidemment à mettre sur les comptes d'Aronian -18 et Topalov avec -13,4 points.

Nous pardonnerons à Shakhriyar Mamedyarov d'avoir chiper la 10e place au Français Maxime Vachier-Lagrave. Le passage à l'heure d'été a eu lieu, en France et dans les pays européens, dans la nuit de samedi à dimanche, mais pas en Russie. Début des parties à 11h00 heure française.
 
Il est étonnant que Vladimir Kramnik rejoue la même ligne que lors de la ronde 1 : Andreikin,D (2709)-Kramnik,V (2787) Khanty-Mansiysk RUS 2014 ½-½ (32), avec laquelle il avait un peu souffert, contre Shakhriyar Mamedyarov, mais les échanges ont succédé aux échanges et la nulle a été rapidement signée. Vladimir Kramnik: « J'ai joué une bonne partie, jouer pour gagner avec les Noirs n'était pas nécessaire. »  Vladimir Kramnik a expliqué son mauvais résultat par le fait d'avoir joué avant ce tournoi plus de parties qu'il ne l'avait jamais fait dans sa carrière et qu'il avait manqué d'énergie. Le Russe a ajouté qu'il avait aussi manqué de chance, que la différence avec Londres [qu'il a remporté en compagnie de Carlsen] et ici, s'est jouée sur deux ou trois coups. A Londres, les choses avaient tourné en sa faveur, par exemple contre Grischuk, alors qu'ici cela n'a pas été le cas.

A propos de Viswanathan Anand, Vladimir Kramnik a dit en conférence de presse : « Je suis heureux que Vishy ait réussi à surmonter la crise qu'il a traversée au cours des dernières années - il n'a gagné aucun tournoi, tout le monde l'avait enterré. Je crois aussi qu'il a toutes les chances de gagner le match de championnat du monde. J'ai eu moi-même une crise similaire et je comprends bien ce qui lui est arrivé. »
 
Shakhriyar Mamedyarov : « Moi aussi, avant le tournoi j'espérais le gagner. Je ne peux pas dire que j'ai été chanceux ou malchanceux, je suis un homme qui voit les choses un peu différemment. Quand je gagne une partie ou un tournoi, je ne dis jamais que j'ai eu la chance, je dis que j'ai gagné la partie. Alors, quand je perds, je suppose que c'est la même chose : bien jouer = gagner, mal jouer = perdre. »
Vladimir Kramnik : « Je pense que l'approche de Shakhriyar est mauvaise. Je me souviens quand j'étais champion du monde et la plupart d'entre eux ont aussi une approche très différente. Quand ils ont de la chance, c'est normal. Quand ils perdent une position gagnante, ils disent que c'est de la malchance. Et quand ils gagnent une partie perdante, c'est tout à fait normal. J'ai remarqué que beaucoup de champions ont une telle approche. Par conséquent, il y a encore du travail Shakhriyar. »
Shakhriyar Mamedyarov : « Eh bien, je ne suis pas champion du monde. »
Vladimir Kramnik: « C'est peut-être à cause de ça. Lorsque vous deviendrez champion du monde, pensez-y. »
Anand-Svidler
Après 24.a3

Le challenger et vainqueur du tournoi des candidats Viswanathan Anand, a pour sa part permis à Peter Svidler d'entrer dans les méandres du contre-gambit Marshall. Anand évite généralement ce début très théorique. Svidler ne voulant sans doute pas connaître l'amélioration de son adversaire, a préféré 13...Ff5 au lieu du classique 13...Dh4. Et sur 14.Df3, déjà joué par Anand, Peter a répondu par 14...Df6. Les joueurs ont suivi deux parties récentes, avant que Viswanathan n'innove par 24.a3 au lieu de 24.b3 joué dans Shirov,A (2696)-Nyback,T (2599) Helsinki FIN 2014 ½-½ (31). Evidemment ce « nouveau » coup ne change pas grand-chose à la position et la nulle est signée dès le 34e coup.

Berik Balgabaev et Kirsan Ilioumjinov | Photo http://candidates2014.fide.com | (DR)
Aronian-Karjakin
Après 11...d5
Aronian-Karjakin
Après 18.Fb1
Aronian-Karjakin
Après 25.Te2

La dernière ronde a donné l'occasion pour certains de jouer des ouvertures un peu différentes. Levon Aronian, par exemple, a joué pour la première fois du tournoi 1.e4. La partie a pris la direction d'une sorte de début anglais avec couleurs inversées ou Sicilienne fermée, après 1...c5 2.Cc3 d6 3.Fc4 a6 5.d3 Cf6. La suite du développement de part et d'autre est assez logique : 6.Fa2 Cc6 7.Cf3 Fe7 8.O-O O-O 9.Te1 b5 10.Ce2 Fb7 et retrouvaient quelques références dans les bases de données avec uniquement des parties d'amateurs. Dans tous les cas, sur 11.Cg3 les Noirs réussissent déjà la fameuse poussée libératrice 11...d5, premier diagramme. Le début blanc n'a vraiment rien de convaincant. Sergey Karjakin ne laisse pas à son adversaire le temps de se réorganiser et se saisit de l'initiative. Dans la position du deuxième diagramme après 18.Fb1, le Fou des cases blanches fait peine à voir. C'est pourtant le moment où Karjakin va commettre une erreur - c'est en tous cas ce que nous souffle Houdini - avec 18...h6. La suite 19.Fxe7 Dxe7 20.Ce4 Cxe4 21.dxe4 non seulement les pions b3 et d4 tremblent, mais le Fou blanc emmuré retrouve un peu de couleur. 21...Tb8 coûte le pion sur 22.Dxb3, mais les Noirs ont des compensations. 22...Fa8 23.Dc2 Tb6 24.Tcd1 Tfb8 0h22-0h45. Dans le troisième diagramme après 25.Te2, la position pouvait être simplifiée considérablement par 25...Txb2. Toutefois, Sergey Karjakin a préféré conserver la tension avec 25...Db7.

Aronian-Karjakin
Après 32...Tb5
Aronian-Karjakin
Après 47.Tc1
Aronian-Karjakin
Après 55.Dh5

Le temps commence à manquer sérieusement à Levon Aronian, environ 15 minutes. 26.Tdd2 Tb3 27.Dd1 Dc7 28.Dc1 et Sergey Karjakin joue pour le gain avec le sacrifice de qualité 28...Txf3 29. gxf3 Dxe5 30.Td3 Dh5 31.Df4 Ce5 32.Tc2 avec 6'37" et 32...Tb5! avec 10'32", premier diagramme. Aronian n'a plus assez de temps pour trouver les meilleurs coups, le Fou de cases blanches est pratiquement retourné dans sa boîte et l'Arménien joue 33.h4?!. 33...Fb7 34.Tcd2 Tb6 avec 7'56" Karjakin aussi ressent la pression de la pendule. 35.Rf1?! est joué avec 56 secondes et Houdini propose le très fort 35...a5!, mais 35...Cxd3?! 36.Fxd3 e5 37.Dg3 est joué. 37...Tf6 38.Fe2 l'avantage noir s'évapore à chaque coup. 38...Tf4?! 39.Txd4! Txh4 40.Td8+ Rh7. Le contrôle est atteint, et si Sergey Karjakin conserve un petit plus, Levon Aronian a profité du zeitnot réciproque pour se faufiler comme une anguille. Ce combat « d'arrière-garde » n'est pas sans importance. Sergey Karjakin lutte pour une deuxième place en solitaire, pendant que Levon Aronian se bat pour ne pas se retrouver avant-dernier ! Après quelques savantes manoeuvres, dans le deuxième diagramme après 47.Tc1, Karjakin a retrouvé des chances de gain. 47...Dd6. Temps : 0h13-0h19. 48.Td1 Df6 semble hésitant, mais les Blancs n'ont que très peu de jeu. 49.Tc1 a5 50.b4 axb4 51.axb4 Dd6 semble gagner le pion b4 grâce à la menace d'entrer en d2 avec la Dame, mais Aronian gagne le temps de la défendre par 52.Th1 Rg7 16'46" 53.b5 5'45" 53...Fc8?! n'est pas la bonne direction selon Houdini, qui préférait 53...Dd2. 54.Dh2 Dg6 peut-être avec l'idée de pousser ...f5, mais les oracles cybernétiques ne sont guère impressionées et Aronian en profite pour proposer l'échange de la forte Dame noire par 55.Dh5, troisième diagramme. 55...Df6 56.Dh2 Rh7 57.Dg3 Fb7 et il faut tout recommencer. 58.Tc1 Dd6 59.Td1 Df6 60.Tc1 Dd6. 14 rondes, 6 heures de jeu, les échecs sont définitivement un sport ! 15 minutes sont ajoutées, elles seront les dernières, avec un incrément de 30 secondes par coup.

Aronian-Karjakin
Après 71...Dc3

61.Th1 Rg7 17'21" 62.Dh3 8'22". 62...Th4 13'12" 63.Dg3 a tempo évidemment. 63...Tf4 64.Dh3 Tf6 65.Td1 Dc5!? 66.Dg3 5'35" 66...Tf4 11'03" 67.Th1 Dc2 Karjakin lance un dernier assaut. 68.Dh2 Tf6 a tempo. 4'26-11'40". 69.Te1 Dd2! 70.Rf1 Tf4!? (70...Fc8!?) 71.Td1 Dc3 Diagramme ci-contre. 72.Rg2 avec 3'46" et une évaluation à -2.06 en cas de 72...Db2, que Sergey a joué et que Houdini  réévalue à -2.46. 73.Th1 avec 2'20" et Karjakin gagne le Fe2 sur 73...Th4 74.Dg3 Txh1 75.Rxh1 Dxe2. Aronian prend quand-même un pion par 76.Dxe5+ Rh7 77.Rg2... mais se rend compte qu'il est perdu. 0-1 au 94e coup. Une cruelle fin de tournoi pour Levon et une bonne consolation pour Sergey : seul deuxième et 88.000 € !

Sergey Karjakin et Levon Aronian | Photo http://candidates2014.fide.com | (DR)
Topalov-Andreikin
Après 16.Cc2
Topalov-Andreikin
Après 24.Te2
Topalov-Andreikin
Après 32...Fb6

Pour Veselin Topalov il n'était pas question de gâcher les Blancs avec une nulle rapide. Dernier du tournoi et terriblement déçu, le Bulgare est venu pour jouer sa chance à fond contre Dmitry Andreikin, le jeune russe qui, de « client » potentiel est passé à « révélation » du tournoi. Contre la défense berlinoise, Veselin n'a pas joué les habituels 5.c3 ou 5.Fxc6, mais 5.0-0, qui a l'inconvénient de permettre 5...Cd4. Evidemment, Topalov n'est pas venu les mains dans les poches et avait préparé le rare 8.Ca3. La position obtenue au 16e coup est difficile à évaluer mais très intéressante. Dans le deuxième diagramme, alors qu'Andreikin commence à prendre pas mal de retard à la pendule : 1h02-0h28, la position reste peu claire. Evidemment, les parages du Roi noir sont affaiblis, mais les Noirs ont des pièces actives. 24...exd4 25.Txe8+ Dxe8 26.Cxd4 Cc5 a pris 10 minutes à Topalov pour jouer 27.Df3. Les Noirs échangent les Dames un peu plus tard, au prix d'un pion, mais après avoir doublé des pions blancs. La position du troisième diagramme après 32...Fb6 reste équilibrée. 33.Cc4 Ce6, le Fou en g3 ne sert pas à grand-chose et la Tour noire qui peut se rendre en d2 et le fort Cavalier défensif en e6 assurent pratiquement la nulle. Veselin Topalov ne veut pas lâcher l'affaire et pousse au maximum... avant de se résoudre à partager le point au 69e coup. Après une finale de Coupe du Monde perdue face à Vladimir Kramnik, Dmitry Andreikin confirme son entrée dans la cour des grands. Commentaire de Topalov : « Je pense qu'en dehors de Anand et Andreikin, personne ne peut être satisfait de son jeu et de son incapacité à lutter. »

Départages

Si les deux ou plusieurs joueurs obtiennent le même nombre de points, le départage sera décidé en fonction des critères suivants, dans l'ordre : 
 
a) Les résultats des rencontres entre les joueurs impliqués dans le départage. 
b) Le nombre total de victoires dans le tournoi de chaque joueur impliqué dans le départage. 
c) Le système Sonneborn-Berger.
 
Si l'égalité persiste, après un nouveau tirage au sort, un match en 2 parties de 25 minutes + 10 secondes par coup sera joué. Si l'égalité persiste, on aura recours à un match de deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, un autre match en 5 minutes + 3 secondes par coup et encore un autre si besoin. Si l'égalité persiste de nouveau, on recourrait à un blitz « mort subite » après un nouveau tirage au sort pour choisir la couleur, avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs, et un incrément de 3 secondes par coup à partir du 60e coup. En cas de nulle les Noirs seront déclarés vainqueurs.

Publié le 01/05/2014 - 00:05 , Mis à jour le 03/05/2014 - 11:10
Les réactions (79)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

leCharentais - 05/04/2014 21:36
interview dans Le Monde aujourd'hui
(...)"En ce sens, j'ai des points communs avec Karpov à sa grande époque : il croyait beaucoup en ses capacités, il était très combatif et gagnait beaucoup de parties dans les tournois car même quand il n'était pas en bonne posture, s'il sentait qu'il pouvait quand même gagner, il jouait à fond. Je suis un peu pareil dans l'esprit : lors d'une compétition, je crois toujours en moi."(...)

grobounette - 02/04/2014 13:04
merci à EE pour la couverture de l'événement ( résumés, articles, classements ...)

ZORGLUB94 - 31/03/2014 19:08
Si le match a lieu en Norvège je crois qu'il n'y fera pas très chaud mais le froid à l'air de convenir à Anand plus que la chaleur de Chenaï (ex Madras).
Alors... peut être que tout peut arriver même une victoire d'Anand sans doute encore moins probable que sa résurection actuelle. En tout cas espérons que le match soit moins à sens unique que le premier !

Niala12 - 31/03/2014 13:25
Rien n'est impossible pour Anand. Ils étaient peu nombreux à le voir se qualifier, et de plus avec la manière (aucune défaite).