Un joueur d'échecs menacé d'expulsion
Eddy Duarte Andrade avait été interpellé, placé en rétention et menacé d'expulsion vers le Nicaragua. Il a finalement été libéré le 24 novembre après un nouvel examen de sa situation.

La France s'est fixée comme objectif d'expulser 30 000 sans-papiers en 2011. Cette politique du chiffre conduit à des situations régulièrement signalées par la presse. Ainsi le Canard Enchainé rapporte le cas des ces étrangers arrêtés alors qu'ils quittaient la France à la frontière espagnole ou italienne, et ramenés à Paris pour être expulsé. C'est également le cas avec les Roms : on renvoie dans leur pays des personnes qui peuvent immédiatement revenir et entrer librement sur le territoire français, comme tout citoyen membre de l'Union Européenne (la Roumanie a adhéré en 2007). Des syndicats de policiers dénoncent vigoureusement le caractère aveugle et inefficace de ces mesures. Elles obligent les forces de l'ordre à mobiliser leurs moyens pour de "petites infractions", les obligeant à délaisser les victimes de délits beaucoup plus grave. Par exemple, les violences faites aux personnes sont en constante augmentation depuis des années, selon les chiffres de l'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales.

Tout est fait pour accomplir l'objectif statistique en matière d'expulsion de sans-papiers. C'est aujourd'hui un joueur d'échecs qui en a été la victime. Eddy Duarte Andrade, membre des clubs d'Alfortville (FSGT) et de Maisons-Alfort (FFE), a été arrêté. Depuis quelques jours, il est en rétention dans les environs de Roissy.

Ce joueur, connu de beaucoup et apprécié de tous est né au Nicaragua. Sa mère a épousé un citoyen français en 1983 avec lequel elle a eu deux enfants. Ils sont revenus en France en 2000, et la famille est en situation régulière. Quelques mois après, en 2001, elle a fait venir Eddy en France. Depuis, il vivait chez sa mère et son beau-père, et n'avait jamais été inquiété par les services de police avant ce banal contrôle au cours duquel il a été arrêté.

Dès son arrivée, Eddy s'est inscrit au club d'échecs d'Alfortville. Comme l'indique Guy Siegel, Président du club, Eddy Duarte Andrade a toujours eu un comportement exemplaire, n'hésitant pas à animer des manifestations sportives et culturelles extérieures pour lesquelles il a pu apporter sa compétence et sa disponibilité. (initiation, démonstration, perfectionnement..).

Eddy Duarte Andrade n'a plus aucun lien avec son pays d'origine, à part une grand-mère très âgée. Avec l'aide de son avocat Maître Jonathan Levy, il mène un combat judiciaire pour pouvoir rester en France, car c'est ici qu'il a construit sa vie.

Contacté par Europe Echecs, Eddy espère une issue positive, et échapper à l'expulsion. Autre illustration de l'absurde : dans l'endroit où il est retenu, il y a un damier avec ses pions, mais l'échiquier n'a pas de pièces, l'administration craignant que certains tentent de se suicider en les ingérant...

Une première audience est prévue ce jeudi, à quelques jours de son anniversaire, devant le tribunal administratif de Melun. Le lendemain, c'est devant le juge des libertés que sera plaidée l'affaire. Maître Lévy utilisera toutes les voies de recours possibles pour faire annuler cette décision absurde.

Les personnes qui souhaitent aider Eddy Duarte peuvent consulter le site suivant :
http://soutenonseddy.wordpress.com/


Actualisation:
 
Chers amis,
 
Pour ce deuxième jour auprès de ma famille, je tiens à vous remercier chaleureusement. Jamais je n'aurais imaginé un tel élan de soutien, de compassion et de sympathie envers ma famille et moi-même. Sans oublier les Députés et Sénatrices qui sont intervenus en plaidant ma cause. Enfin, la Préfecture de Créteil m'a fait libérer jeudi après-midi alors que j'étais en route pour l'aéroport! Miracle ? Ultime coup de pouce Divin ? Allez savoir. En tout cas on apprécie toujours la prière d'amour d'une maman très croyante. Nous ne saurons probablement jamais ce qui a fait pencher la balance au dernier moment. Je pense que la Préfecture a  pris conscience que derrière tout cela il y avait un homme qui vivait en France depuis dix ans avec sa vraie famille, accompagné et soutenu par des dizaines d'amis.
 
Merci à toutes et à tous!
 
Eddy Emerson Duarte Andrade

Actualisation du 30 Novembre:

Chers amis,  

J'ai l'honneur de vous annoncer qu'à la préfecture ça c'est bien passé. Maintenant il ne me reste plus qu'à trouver un travail à plein temps dans les trois mois qui suivent, de façon à pouvoir voler librement de mes propres ailes. Dans l'attente d'une proposition, qu'elle soit d'ordre manuelle ou intellectuelle, je reste disponible et joignable 24/24 à ce numéro 06.72.06.96.36.

Cependant, vous êtes déjà invités au pot de la renaissance le Samedi 10 Décembre 2011 à partir de 17 h 30 au club d'échecs de l'espace culturel des Pontons, 7, rue des Pontons 94140 Alfortville.

Je vous attends, à très bientôt, et encore merci pour tout.

Eddy Emerson Duarte Andrade


Publié le 02/11/2011 - 12:51 , Mis à jour le 18/12/2012 - 00:13
Les réactions (60)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
jujuju - 25/11/2011 09:41
Super ça, lui et sa famille vont pourvoir revivre ! Il serait interessant de savoir ce qui a fait changer l'avis des autorités.

zounga - 24/11/2011 21:58
Salut tous,
Nous venons d'apprendre à l'instant qu'Eddy serait libre et chez lui ! Nous n'en savons pas plus pour le moment, nous vous tenons au courant !
Il n'y a pas qu'aux échecs que cette écoeurante politique du chiffre massacre, aussi restez solidaires des sans-papiers !
http://soutenonseddy.wordpress.com/2011/11/24/derniere-nouvelle-eddy-libere/


zounga - 24/11/2011 00:42
Voilà

http://soutenonseddy.wordpress.com/2011/11/23/eddy-est-expulse/

Pas de mots...