Un nouvel essor pour les échecs ?
Andrew Paulson
L'entreprise Agon a engagé Pentagram pour repositionner le jeu d'échecs sur la scène mondiale.

La reconnue agence de design Pentagram a été engagée pour donner une nouvelle image aux championnats du Monde d'échecs, après que la FIDE a accordé les droits commerciaux de ce sport à l'entrepreneur spécialisé en technologie Andrew Paulson.

M. Paulson a signé un accord avec Kirsan Ilyumzhinov, président de la FIDE, pour organiser les championnats et fournir au jeu une structure commerciale à long terme, avec un montant des prix revu à la hausse de 5,4 millions d'euros.

L'entreprise Agon est chargée de gérer les activités commerciales du cycle du Championnat du Monde, qui débutera en mars prochain à Londres, première étape de la tournée européenne, avant de se déplacer à Lisbonne, Madrid, Paris, Berlin et Istanbul.

Les parties du championnat seront diffusées en direct sur internet, iPads et smartphones. De nombreuses applications permettront aux fans de suivre le championnat sur les principales plates-formes de réseaux sociaux. M. Paulson négocie également avec des chaînes câblées d'envergure mondiale, pour que les meilleurs moments soient diffusés sur les télévisions dans les salons.

Il y a 605 millions de joueurs d'échecs dans le monde, dont 43,8 aux Etats-Unis, mais ce sport est encore une feuille vierge en terme de publicité. M. Paulson est à la recherche de 6 marques partenaires, pour «professionnaliser et dynamiser» le sport.

Il a déclaré : «World Chess va rendre connu de tous le noms des Grands Maîtres et fournira des offres médias convaincantes aux compagnies mondiales qui deviendront sponsors. La recherche menée par YouGov a démontré que les échecs étaient plus associés avec l'intelligence, la sophistication et la stratégie qu'aucun autre sport majeur.»

M. Paulson a créé l'entreprise russe Afisha Publishing House et le média en ligne SUP. Ses vues sur les échecs sont nées de sa rencontre fortuite avec Kirsan Ilyumzhinov, l'ancien leader de la république bouddhiste de Kalmoukie, qui a été réélu Président de la FIDE en 2010.

La FIDE s'occupera des joueurs et gèrera le tournoi, recevant initialement 20% du montant des prix avec, à long-terme, une part additionnelle sur les profits.

Chaque cycle de Championnat du Monde prendra 2 ans pour atteindre la finale, en passant par le tournoi des candidats, six Grand Prix et une Coupe du Monde, dans laquelle le challenger en tête affronter le Champion du Monde en titre.

Après la tournée européenne la première année, chaque année le Championnat du Monde d'échecs sera accueilli successivement par des villes de différentes zones économiques : le monde arabe en 2015, l'Inde en 2015 et l'Amérique en 2016.


Publié le 19/06/2012 - 07:00 , Mis à jour le 19/06/2012 - 11:56
Les réactions (5)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
bolja000 - 15/06/2012 18:20
très belle nouvelle,cependant il faudrait trouver une formule qui empêcherait la nulle avant un très grand nombre de coups sinon les joueurs perdraient des points de cote ou des ponts dans le tournoi,pour pouvoir vraiment déterminer le meilleur joueur humain


Manomac2077 - 12/06/2012 19:07
Il serait enfin temps d'inventer un format télévisé attractif,
(avec vue de dessus, dans le sens des joueurs, en plus des diagrammes, commentaires a sur 2 niveaux, débutant, experts _utilisant les canaux audio_ et un règlement favorable au spectacle, victoire à 3 points, pas de nulle avant 40 (?) coups,
et des sponsors qui génèrent du traffic, bref appeler quelques
cracks comerciaux qui sauraient vendre un jeu pratiqué par
un très grand nombre.
Si non, ben on reste entre nous sur Internet à dormir devant
des tournois qu'on doit chercher nous même.
Si aujourd'hui on fait un sondage grand public pour savoir qui vient de gagner le titre mondial, je doute que plus de 5% des sondés sache répondre.
Ça mets les échecs même pas au niveau du Curling qui lui au moins à son heure de gloire tous les 4 ans.

ZORGLUB94 - 09/06/2012 18:47
Pourquoi pas l'encéphalogramme pendant qu'on y est ? Absolument ridicule ! Des belles parties, des bons commentaires dans la langue natale de chacun voilà ce qu'il faut. Le reste c'est du cirque pas des Echecs.

RevolverOcelot - 09/06/2012 12:18
En somme nous nous attendons à des lendemains meilleurs ? L'investissement financier est très important mais la cohérence du règlement de ce sport l'est aussi. Ce dernier point a été décevant ces dernières années (seulement 12 parties pour le championnat du monde, temps de jeu toujours différents...).

Qui vivra verra.