VI Kings Tournament
Vassily Ivanchuk gagne le match de départage 1,5-0,5 face à Veselin Topalov et l'Ukrainien remporte la 6e édition du «Kings tournament».
Le 6e Kings tournament se déroule finalement au Marshal Garden Hotel de Bucarest, du 7 au 13 Novembre 2012. L'événement initialement prévu à Medias, du 23 Juin au 4 Juillet 2012, avec Carlsen et Anand, avait dû être reporté à la dernière minute en raison de la crise financière, des élections locales et des turbulences chez le sponsor Romgaz. Site officiel www.turneulregilor.com avec parties en direct et streaming. Statistiques sur http://chess-results.com
 
Cadence : 120 minutes pour les quarante premiers coups, 60 minutes pour les vingt suivants, puis 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup. La nulle par accord mutuel est interdite avant le 30e coup. Catégorie 20, moyenne Elo 2747. Jour de repos le 10 Novembre 2012.
Une courte interview de Vassily Ivanchuk, vainqueur du «Kings Tournament» 2012 | www.turneulregilor.com (DR)

Pl. Joueurs Elo Tit Age Nat
Pts.
1 2 3 4 Perf.
1 Ivanchuk, Vassily 2771 gm 43 UKR
3.5/6
XX == == 1= 2796 +2
2 Topalov, Veselin 2769 gm 37 BUL
3.5/6
== XX == =1 2796 +2
3 Caruana, Fabiano 2786 gm 20 ITA
3.0/6
== == XX == 2733 -5
4 Nisipeanu, Liviu-Dieter 2668 gm 36 ROU
2.0/6
0= =0 == XX 2650 -1
Caruana
Ivanchuk
Topalov
Nisipeanu
Départage (15+3) LE 13/11/2012 À 19.00      
2769 Topalov Veselin - Ivanchuk Vassily 2763 : 0-1 (45) Anglaise
2763 Ivanchuk Vassily - Topalov Veselin 2769 : ½-½ (55) Est-Indienne

Les 3 systèmes de départage prévus laissant Ivanchuk et Topalov à égalité - plus grand nombre de victoires, résultat direct et Berger - un match est joué pour la première place. Deux parties de 15 minutes + 3 secondes par coup. En cas d'égalité, un match de deux blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup. Dans le cas d'un autre résultat nul, il sera joué un blitz «mort subite» avec 5 minutes les Blancs et 4 minutes pour les Noirs, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Topalov-Ivanchuk, 20...Ce5

Après avoir suivi jusqu'au 14e coup une rencontre entre Kislik,E (2328) et Sax,G (2491), Kecskemet HUN 2011 1/2-1/2 (21), le premier départage aurait pu rapidement basculer en faveur de Veselin Topalov. Dans la position du diagramme, après 20...Ce5, 21.gxf6 donne déjà un avantage décisif aux Blancs, selon Houdini bien entendu. Cependant, après 21...gxf6 il fallait jouer 22.Dh5 et non pas 22.a4 qui a remis les Noirs dans la partie. Le souhait d'échanger les Dames par 26...Df7 redonne un avantage à Topalov, mais le Bulgare ne joue plus qu'avec l'incrément et perd au temps au 45e coup !

 

Ivanchuk-Topalov, 24.Tae1

Dans la seconde partie Topalov doit jouer le tout pour le tout pour égaliser. Une défense Est-Indienne et un sacrifice de pion par ...b5. L'ouverture est un succès, mais dès le 15e coup le Bulgare commence à prendre du retard à la pendule. A la recherche d'une attaque sur le Roi blanc, Topalov ne peut cependant pas empêcher Ivanchuk de simplifier la position. Dans la position du diagramme, après 24.Tae1, les joueurs recyclent leur Cavalier par 24...Cb8 25.Cb2 Cd7 26.Cd3 et le pion b4 va tomber. Malin, Ivanchuk rend immédiatement le pion pour obtenir une finale de pièces lourdes, puis de Tours, plus facile à annuler.

RONDE 6 LE 13/11/2012 À 14.30      
2668 Nisipeanu Liviu-Dieter - Caruana Fabiano 2786 : ½-½ (32) Ecossaise
2763 Ivanchuk Vassily - Topalov Veselin 2769 : ½-½ (30) Slave Meran
Nisipeanu-Caruana, 13...fxe6
Nisipeanu-Caruana, 20.cxd5
Nisipeanu-Caruana, 29.Df3
Nisipeanu et Caruana sont sortis des bases de données dès le 11e coup pour atteindre ensuite la position du diagramme, après 13...fxe6. Le centre de pions noirs pourrait paraître fort, mais en fait il ne l'est pas tant que ça et le Roumain Liviu-Dieter Nisipeanu va le démontrer par 14.c4!. Fabiano Caruana tente alors de le maintenir par 14...Dc7, mais après 15.Fg5 Fe5 16.De2 h6 17.Fh4 Rh8 18.Tae1 Fd4 19.Fxf6 Txf6 20.cxd5, voir le deuxième diagramme, les Noirs ne peuvent pas reprendre le pion par 20...exd5?? à cause de 21.De8+ Tf8 22.Dg6 Rg8 23.Dh7+ Rf7 24.Fg6+ et la balade du Roi noir va perdre du matériel. L'Italien est donc forcé de jouer 20...e5, avec un pion de moins et seulement 12 minutes à la pendule. Nisipeanu a l'initiative, mais le pion de moins est récupéré par son adversaire. A partir du troisième diagramme les joueurs ont commencé à répéter la position pour annuler.
 
Ivanchuk-Topalov, 20.e4
Ivanchuk-Topalov, 24.f3
Ivanchuk-Topalov, 26...Dxd3
La première escarmouche de la partie entre Vassily Ivanchuk et Veselin Topalov est survenue dans la position du premier diagramme, après 20.e3-e4. Ivanchuk offre un pion. Topalov l'accepte en jouant 20...Dxd4 21.Fc3 Dd8 22.Fxb5 Fxe4 (le sacrifice de pion) et là, 23.Dh5 Fd2 24.f3 (deuxième diagramme), avec seulement 8 minutes à la pendule pour l'Ukrainien. Toutefois, la partie n'ira pas beaucoup plus loin. Dans la position du troisième diagramme, Ivanchuk donne une Tour pour prendre le perpétuel : 27.Txe6 fxe6 28.Dg6+ Rh8 et nulle au 30e coup.
 
RONDE 5 LE 12/11/2012 À 14.30      
2786 Caruana Fabiano - Ivanchuk Vassily 2763 : ½-½ (30) Sicilienne Najdorf
2769 Topalov Veselin - Nisipeanu Liviu-Dieter 2668 : 1-0 (40) Ouest-Indienne
Il faut l'avouer, un seul gain en huit parties c'est peu. Cependant, à rejouer les deux duels d'hier, deux parties décisives de plus auraient facilement pu s'ajouter au compteur. Ce ne fut pas le cas, mais le contenu des rencontres reste malgré tout intéressant.
 
Caruana-Ivanchuk, 17...d5!?
Caruana-Ivanchuk, 30...De1+
 

Aujourd'hui, le match entre Caruana et Ivanchuk est très vite devenu compliqué. Dans une Sicilienne Najdorf Vassily innove avec 13...Fxb3 (à la place de 13...Cxg4 joué entre autre dans Nisipeanu,L (2668)-Karjakin,S (2694) Khanty Mansiysk 2007, 0-1 (37)) et Fabiano répond par l'inattendu 14.cxb3, au lieu de l'habituelle reprise vers le centre 14.axb3. Dans la position du diagramme, le joueur ukrainien vient de pousser ...d5. Après 18.Txd5 b4, si le Cavalier bouge, les Noirs ont ...Fc5. Alors le joueur italien préfère sacrifier la qualité par 19.Txd7 Dxd7 20. Cd5 Dd6 et barricader les cases blanches par 21.Fc4. Ivanchuk n'insiste pas longtemps et propose nulle dès le 30e coup, dans la position du deuxième diagramme, après 30...De1+.

Topalov-Nisipeanu, 26...Rg7
Topalov-Nisipeanu, 33.f5
Topalov-Nisipeanu, 40...a5
Partie tendue aussi entre Veselin Topalov et Liviu-Dieter Nisipeanu. Le Roumain a raté des gains hier contre Ivanchuk, et le Bulgare a échappé par miracle à la défaite face à Caruana. Dans la position du diagramme, après 26...Rg7, la tactique est entrée en jeu : 27.T1xd4 cxd4 28.Dxd4+ f6 29.Cc6... et dans le deuxième diagramme, après 33.f5, Liviu-Dieter en grand zeitnot, doit défendre. Sur le douteux 33...Dc1, Topalov a pris l'avantage par 34.Ce6+ Rh8 35.Dd4 Dc2 36.Dxf6+. Le 40e coup est atteint dans la position du troisième diagramme, Topalov, qui possède déjà 3 pions pour la qualité, est gagnant, et son adversaire abandonne.
 
RONDE 4 LE 11/11/2012 À 14.30      
2786 Caruana Fabiano - Topalov Veselin 2769 : ½-½ (81) Sicilienne de Moscou
2668 Nisipeanu Liviu-Dieter - Ivanchuk Vassily 2763 : ½-½ (43) Française Winawer
Nisipeanu-Ivanchuk après 36.Tb4

Nisipeanu a certainement raté quelque chose dans sa partie contre Ivanchuk. L'Ukrainien est le premier à innover avec 10...Cbc6, là où 10..c4 avait été le seul coup joué auparavant. Tandis que les Blancs roquent et développent leurs pièces, les Noirs semblent jouer sans plan, manoeuvrant sans trouver de contre-jeu. Les Blancs gagnent un pion après 21.Dxh6. Nisipeanu ne dispose que de quelques minutes pour atteindre le contrôle de temps du 40e coup. Avec 1 minute 30 pour jouer les 5 derniers coups, les Blancs ne voient pas un sacrifice de Dame qui permet aux Noirs d'obtenir l'échec perpétuel. Dans la position ci-contre, les Blancs viennent de jouer 36.Tb4, attaquant la Dame. Mais les Noirs répliquent par 37.Txd2! et après 37...Txa4 38.T2xh2+ Rg1 39.Th1+ Rf2 40.T7h2+ Rg3 41.Th3+ Rg2 42.T3h2+ Rg3 la nulle est conclue.

Caruana-Topalov après 37.g4

Caruana et Topalov ont joué une partie avec des erreurs de part et d'autre, mais ce sont ces erreurs qui ont donné la dimension humaine au spectacle offert par les 2 joueurs. Topalov a commis la 1ère au 35e coup (voir diagramme). Les Noirs sacrifient la qualité par 37...Txe4 (37...f5 est préférable), mais n'ont pas de compensation. Au contraire les Blancs poursuivent leur attaque. Après quelques échanges, ils parviennent à amener leur pion "d" à une case de la promotion. Les moteurs d'analyse donnent un avantage de plus de 4 pions à l'Italien, et on se demande pourquoi Topalov poursuit une partie qui semble sans espoir.

C'est alors que Caruana donne raison à son adversaire : avec 61.Rg3 (il fallait jouer 61.Rh2), il se complique la tâche et permet à Topalov de rester dans la partie. En manque de temps, Caruana enchaîne les imprécisions. L'avantage des Blancs s'échappe définitivement quand ils permettent aux Noirs de promouvoir par 67...Txd8, qui laisse aux Noirs la possibilité d'entrer dans une finale nulle par 68...c1=Dame.

RONDE 3 LE 09/11/2012 À 14.30      
2763 Ivanchuk Vassily - Caruana Fabiano 2786 : ½-½ (34) Espagnole fermée
2668 Nisipeanu Liviu-Dieter - Topalov Veselin 2769 : ½-½ (31) Sicilienne Alapine
Nisipeanu-Topalov, 23.Rd3

Face à la variante Alapine contre la défense Sicilienne, les Noirs ont deux options principales : 2...Cf6 et 2...d5. Veselin Topalov a préféré cette fois 2...d5, et ensuite Liviu-Dieter Nisipeanu s'est laissé tenter par une ligne simplificatrice, 6.dxc5!? Dxd1+. Dans un vieux livre j'avais lu le commentaire : «6...Dxc5 n'est pas meilleur.» Pourtant, dans la partie d'aujourd'hui, Topalov nous offre l'occasion de comprendre que les Blancs ne peuvent pas conserver longtemps leur pion de plus et que, finalement, cette ligne ne donne rien. Liviu-Dieter Nisipeanu perd même un pion, mais avec uniquement des Fous de couleur opposée sur la table la nulle est signée.
 

Ivanchuk-Caruana, 24...d5

Pour Fabiano Caruana ce sera pour la deuxième de sa carrière la variante Zaitsev (appelée aussi variante Flohr–Zaitsev) de l'Espagnole. Igor Zaitsev a été l'un des entraîneurs de Karpov pendant des années. Tout le monde connait cette ligne puisqu'elle donne parfois l'occasion de faire nulle très vite par 10.Cg5 Tf8 11.Cf3, etc. Mais pas de ça avec Vassily Ivanchuk qui pousse immédiatement 10.d4. Dans la partie espagnole les Blancs comme les Noirs préparent longuement des poussées de pions. Dans la position du diagramme les Noirs sont prêts à pousser ...c5, un plan que Vassily bloque sans attendre par 25.a5 Dc7 26.b4. Caruana s'empresse alors de remettre en jeu son Fou en b7, la partie reste équilibrée, et la nulle rapidement signée.

RONDE 2 LE 08/11/2012 À 14.30      
2786 Caruana Fabiano - Nisipeanu Liviu-Dieter 2668 : ½-½ (36) Caro-Kann
2769 Topalov Veselin - Ivanchuk Vassily 2763 : ½-½ (65) Espagnole fermée
Caruana-Nisipeanu, 18.h5
Caruana-Nisipeanu, 24...T5c4
Caruana-Nisipeanu, 29...Fg4-f3
Avec 5 victoires, 8 nulles et 2 défaites (Motylev en 2008 et Pavel Eljanov en 2011), Fabiano Caruana s'est décidé pour la variante d'avance de la Caro-Kann face à Liviu-Dieter Nisipeanu. Le 11...Dd7 du Roumain est un nouveau coup, mais la position reste sensiblement égale et très fermée. Logique dans une variante d'avance. Dans la position du diagramme, après 18.h5, on ne voit aucun avantage pour un camp ou un autre. Les Fous pouvant être rapidement échangés, il ne resterait que des pièces lourdes. C'est alors que Nisipeanu a sacrifié la qualité. Deuxième diagramme après 24...T5c4. La suite 25.Fxc4 Txc4 26.Dd1 Fg4 27.Db3 allait encore, mais le 27...Te4 du Roumain semble faire basculer la partie en faveur de l'Italien. 28.Txe4 dxe4 29.Dc4 avec un grand avantage blanc. Liviu-Dieter Nisipeanu va ensuite chercher un perpétuel qui n'existe pas (troisième diagramme) après 29...Fg4-f3... mais que Caruana va lui offrir ! 30.gxf3 Dg5+ 31.Rf1 Dc1+ 32.Re2 Dc2+ 33.Re3 Dc1+ 34.Rxe4? (34.Rd4+-) 34...De1+ mène à la nulle.
 
Topalov-Ivanchuk, 15...d5
Topalov-Ivanchuk, 40...Te8
Topalov-Ivanchuk, 63.Rf4

Pour la première fois en partie classique, Veselin Topalov a joué la ligne avec 6.d3 dans l'Espagnole. Avec 11.Fc2, le Bulgare a préféré sortir des grandes lignes qui débutent par 11.Cf1 et sur la réponse de Vassily Ivanchuk, 11...h6, les joueurs étaient livrés à eux-mêmes. Une première position critique est survenue après 15...d5!? (diagramme). Ici, Veselin pouvait jouer 16.exd5 Fxc2 17.Dxc2 Ca7 18.Cc4 Cf6 19.Ce3 Cxd5 avec cependant un jeu peu clair. Toutefois, Topalov s'est décidé pour 16.e5, même si les Noirs n'ont pas de problèmes. Ivanchuk a les mains libres et saute sur l'occasion de s'en prendre au centre blanc. Vassily passe ensuite le contrôle du temps de justesse, mais comme le montre le diagramme central, après 40...Te8, sa position est excellente. Et comme Ivanchuk est du genre à toujours jouer à fond la moindre chance, la partie a continué... Topalov a limité les dégâts au maximum jusqu'à obtenir la position du troisième diagramme, après 63.Rf4. Les Noirs ne pouvant pas progresser, la nulle est signée dès le 65e coup.
 
Ronde 1 le 07/11/2012 à 14.30
2769 Topalov Veselin - Caruana Fabiano 2786 : ½-½ (60) Défense Grünfeld
2763 Ivanchuk Vassily - Nisipeanu Liviu-Dieter 2668 : 1-0 (49) Nimzo-Indienne
Ivanchuk-Nisipeanu, 17...Ce8
Ivanchuk-Nisipeanu, 30.Txa4
Comme à son habitude, Vassily Ivanchuk vole de tournoi en tournoi sans la moindre pause. Le rideau est à peine tombé sur le Trophée Karpov du Cap d'Agde, que l'Ukrainien joue 1.d4 dans ce 6e Tournoi des Rois. Il est comme ça Ivanchuk, jouer aux échecs ce n'est pas son métier, c'est sa raison de vivre. Contre la défense Nimzo-Indienne du Roumain Liviu-Dieter Nisipeanu, «Tchouky» a choisi la variante de Capablanca, 4.Dc2, qui conserve intacte sa structure de pions, tout en gagnant la paire de Fous. Avec 14.Db4, un coup qui date un peu comparé à l'habituel 14.Tfc1, il surprend Nisipeanu qui prend une demi-heure avant de continuer par 14...Db6, comme Tukmakov en 2001. 17...Ce8 est un nouveau coup, qui change de la partie Arlandi,E (2434)-Tukmakov,V (2595) Geneve 2001, ½-½ (55). Le petit coup 19.h3 aura pris la bagatelle de 45 minutes à Vassily ! La partie va basculer assez rapidement. Après 19...Tab8 20.a4 Nisipeanu va perdre le pion d6 au 25e coup et un pion en a4 au 30e. La reste fut une simple affaire de technique comme on a l'habitude de dire.
Topalov-Caruana, 16...f5
Topalov-Caruana, 38...c4
Veselin Topalov et Fabiano Caruana ont joué les coups les plus modernes de cette ligne de la défense Grünfeld. Après 10...Fxe2 toutes les parties sont de 2012, et 12.dxe5 est une nouveauté par rapport à 12.Dh3 de la partie Navara,D (2706)-Svidler,P (2741) Prague CZE 2012, 0-1 (41). Topalov a accepté d'être déroqué en échange d'un pion et d'une conséquente avance à la pendule : Blancs = 1h52 (!!) Noirs = 0h42. Ce n'est qu'après 16...f5 que le Bulgare a commencé à réfléchir. Voir le diagramme. Veselin Topalov aussi a gagné deux pions, mais la situation était totalement différente : ses pions étaient bloqués, alors que ceux de Caruana se retrouvaient dangereusement libres. Voir le second diagramme. Topalov se retrouve forcé de combiner pour obtenir une finale de Tours qui va déboucher sur le partage du point.
 
Vassily Ivanchuk au Cap d'Agde 2012.

Publié le 13/11/2012 - 13:15 , Mis à jour le 14/11/2012 - 07:58
Les réactions
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
Aucune réaction pour le moment