Vingt Grands Maîtres français soutiennent le 'Right Move'
A quelques semaines du vote de Turin (2 juin), la campagne pour l'élection à la présidence de la FIDE s'anime. Bessel Kok s'en prend, avec force, aux pratiques d'une équipe sortante...

A quelques semaines du vote de Turin (2 juin), la campagne pour l'élection à la présidence de la FIDE s'anime. Bessel Kok s'en prend, avec force, aux pratiques d'une équipe sortante qui n'hésite pas à afficher le soutien de Fédérations qui... ont exprimé pourtant publiquement leur appui au Right Move ! Par exemple la Tunisie et la Palestine.
La démarche à laquelle participe le vice-Président de la FFE, Léo Battesti, est déjà soutenue officiellement par 39 Fédérations. A l'exception de la Russie la plupart des grandes nations échiquéennes ont appelé à voter pour le changement.
D'autres sont sur le point d'en faire autant. Le scrutin s'annonce donc serré, mais la dynamique est incontestablement du côté du Right Move. Dernier soutien en date, celui en provenance d'une vingtaine de Grands Maîtres français. Voici leur message :

"Nous apportons notre soutien à la démarche du Right Move visant à donner un nouveau souffle à la FIDE, privilégiant le seul intérêt des joueurs d'Echecs, quel que soit leur niveau.
Nous sommes particulièrement heureux d'apprendre que le siège de la FIDE sera transféré en région parisienne et que Léo Battesti aurait pour responsabilité, en tant que vice-Président, le développement de masse des Echecs, plus particulièrement chez les jeunes.
Nous faisons confiance au Right Move pour ouvrir une ère de transparence dans le fonctionnement et de modernité dans l'action au service de notre sport."

Etienne Bacrot, Joël Lautier, Christian Bauer, Laurent Fressinet, Josif Dorfman, Igor Nataf, Jean-Marc Degraeve, Robert Fontaine, Amir Bagheri, Anthony Kosten, Olivier Renet, Eloi Relange, Eric Prie, Cyril Marcelin, Darko Anic, Maria Leconte, Christine Flear, Roza Lallemand, Silvia Collas.


Publié le 17/05/2006 - 23:36 , Mis à jour le 18/05/2006 - 08:43