XVe Tournoi Karpov à Poïkovski
Alexander Morozevich remporte le tournoi, Dimitry Jakovenko prend la deuxième place, Etienne Bacrot et Alexeï Shirov partagent la troisième.

La XVe édition du tournoi en l'honneur d'Anatoli Karpov, du 11 au 20 mai 2014, aura lieu comme chaque année dans la petite ville de Poïkovski, une commune urbaine du district autonome de Khantys-Mansis, en Russie, d'environ 26.000 habitants. Fondée en 1964, lors de la mise en exploitation des gisements de pétrole de la région, Poïkovski organise depuis 2000 cet important tournoi d'échecs qui porte le nom du 12e champion du monde, Anatoli Karpov. Neuf rondes à la cadence de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Début des parties à 11h (heure française), dernière ronde à 9h. Jour de repos le 15 mai. Revoir les éditions précédentes : VIIIe édition (2007), IXe édition (2008), Xe édition (2009), XIe édition (2010), XIIe édition (2011). Site officiel http://ermakinfo.ru  D'autres informations sur http://admoil.ru Parties en direct http://online.ruchess.ru

Joueurs Elo Féd
Pts
SB 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Morozevich, Alexander 2719 RUS
6.0/9
25.00 X = = = = 1 = 1 = 1 2821 +12
2 Jakovenko, Dmitry 2730 RUS
5.5/9
23.00 = X = = 0 = 1 1 = 1 2775 +5
3 Bacrot, Etienne 2721 FRA
5.0/9
22.25 = = X = = = 1 = = = 2739 +2
4 Shirov, Alexei 2703 LAT
5.0/9
22.25 = = = X = = = 1 = = 2741 +5
5 Nepomniachtchi, Ian 2735 RUS
4.5/9
20.75 = 1 = = X 0 0 1 = = 2695 -5
6 Motylev, Alexander 2687 RUS
4.5/9
19.00 0 = = = 1 X = 0 1 = 2700 +2
7 Saric, Ivan 2666 CRO
4.5/9
17.75 = 0 0 = 1 = X 0 1 1 2702 +5
8 Bologan, Viktor 2655 MDA
4.5/9
17.00 0 0 = 0 0 1 1 X 1 1 2703 +6
9 Eljanov, Pavel 2732 UKR
3.5/9
15.00 = = = = = 0 0 0 X 1 2615 -15
10 Sutovsky, Emil 2642 ISR
2.0/9
9.50 0 0 = = = = 0 0 0 X 2485 -17
De gauche à droite et de haut en bas : Ian Nepomniachtchi (2735), Pavel Eljanov (2732), Dmitry Jakovenko (2730), Etienne Bacrot (2721), Alexander Morozevich (2719), Alexei Shirov (2703), Alexander Motylev (2687), Ivan Saric (2666), Viorel Bologan (2655) et Emil Sutovsky (2642).
Résultats de la ronde 9 du 20mai 2014
Motylev, Alexander 2687 - Shirov, Alexei 2703 : ½-½ (20) Sicilienne Kalashnikov
Bologan, Viktor 2655 - Sutovsky, Emil 2642 : 1-0 (43) Défense Grünfeld
Eljanov, Pavel 2732 - Morozevich, Alexander 2719 : ½-½ (56) Est-Indienne
Nepomniachtchi, Ian 2735 - Jakovenko, Dmitry 2730 : 1-0 (41) Début Réti
Bacrot, Etienne 2721 - Saric, Ivan 2666 : 1-0 (45) Anglaise

Le point après une vingtaine de coups : La Sicilienne Kalashnikov d'Alexeï Shirov tient la route et après 20 coups les deux camps ont des faiblesses. Alexander Motylev n'insiste pas et propose nulle. L'aile-Dame de Ian Nepomniachtchi est en lambeaux, mais il a du jeu sur l'aile-Roi de Dmitry Jakovenko et une grande avance à la pendule : 1h02-0h21. Pavel Eljanov possède un petit avantage contre la défense Est-Indienne d'Alexander Morozevich. Viktor Bologan a sacrifié une qualité contre Emil Sutovsky et maintient tout juste l'équilibre. Quant à Etienne Bacrot, il a semble-t-il sa meilleure position du tout le tournoi contre Ivan Saric.

Nepomniachtchi-Jakovenko
Après 36.Db2
Bacrot-Saric
Après 38...Rf8
Bologan-Sutovsky
Après 38...Cd3

Le temps perdu ne se rattrape jamais et Dmitry Jakovenko se retrouve en manque de temps dans la position du premier diagramme. Sur le 36.Db2 de Ian Nepomniachtchi, Dmitry se trompe et joue 26...Dd6?. L'avancée du pion passé, combiné au Cavalier noir en e5 instable va mener les Noirs à la défaite après 37.c5 Dd1+ [37...Dxc5 38.Db8+ et 39.Dxe5] 38.Rg2 Dd5+ 39.f3 Rf8 40.c6 Re7 41.c7 1-0. Un perte qui fait mal pour Jakovenko alors qu'il luttait pour la victoire finale.

Dans la position du deuxième diagramme, Etienne Bacrot a fait le plus dur. Profitant de l'exposition du Roi noir le Français a gagné le pion a7, et après 38...Rf8, il menace de se tourner vers l'aile-Roi avec 39.Df4. Ivan Saric, qui a du mal à finir le tournoi, joue alors 39...Rg7, mais Etienne fonce à nouveau vers l'aile-Dame par 40.Db8! pour gagner un second pion : 40...Cc6 41.Dxb6, puis un troisième après 41...Ce5 42.Dxc5. Ivan Saric abandonnera 3 coups plus tard et Etienne Bacrot achève son tournoi avec, enfin, une victoire !

En manque de temps, Emil Sutovsky a cédé sous les coups de boutoir de Vikor Bologan. Dans le troisième diagramme après 38.Cd3 Sutovsky ne résiste pas à promouvoir son pion par 38...c1=D?, alors que 38...Te7 39.Fc1 Dd6+ 40.Ff4 Df6 aurait pu déboucher sur une nulle. Viktor saute sur l'occasion et après 39.Dh6+ Rg8 40.Cxc1 Dd4 41.Dd2 Dg1+ 42.Rg3 l'avantage blanc est décisif ! Bologan a sacrifié du matériel dans presque toutes ses parties !

Eljanov-Morozevich
Après 44...Rf6

Et enfin, ici aussi, c'est le manque de temps qui va affecter le jeu de Pavel Eljanov. L'Ukranien pensait certainement que son sacrifice de pièce par 37.Fxa6? lui offrirait de bonnes chances avec 2 Tours et deux pions dont un passé en a5. Mais voilà, dans la position ci-contre, la Ta6 est mal placée, le pion a5 n'avance pas, alors que les 3 pièces d'Alexander Morozevich se ruent sur le Roi blanc comme un essaim d'abeilles ! 45.Rf3 Td8 46.Tc6 Td3! 47.Re2... A ce moment-là, suite à la défaite de Dmitry Jakovenko, une nulle suffit à Alexander Morozevich pour remporter seul le tournoi. En manque de temps à son tour, l'avantage noir s'évapore et la nulle est signée au 56e coup.

Etienne Bacrot | Photo Julie Tur | (DR)
Résultats de la ronde 8 du 19 mai 2014
Shirov, Alexei 2703 - Bologan, Viktor 2655 : 1-0 (51) Française d'avance
Sutovsky, Emil 2642 - Eljanov, Pavel 2732 : 0-1 (63) Défense Caro-Kann
Morozevich, Alexander 2719 - Nepomniachtchi, Ian 2735 : ½-½ (16) Défense Grünfeld
Jakovenko, Dmitry 2730 - Bacrot, Etienne 2721 : ½-½ (20) Espagnole berlinoise
Saric, Ivan 2666 - Motylev, Alexander 2687 : ½-½ (18) Caro-Kann d'avance
Résultats de la ronde 7 du 18 mai 2014
Eljanov, Pavel 2732 - Shirov, Alexei 2703 : ½-½ (42) Gambit Dame accepté
Nepomniachtchi, Ian 2735 - Sutovsky, Emil 2642 : ½-½ (30) Sicilienne Rossolimo
Bacrot, Etienne 2721 - Morozevich, Alexander 2719 : ½-½ (44) Défense Grünfeld
Jakovenko, Dmitry 2730 - Saric, Ivan 2666 : 1-0 (50) Défense Grünfeld
Bologan, Viktor 2655 - Motylev, Alexander 2687 : 1-0 (45) Défense Slave
Bologan-Motylev
Après 22...Fa5
Bologan-Motylev
Après 29...Ce6
Bologan-Motylev
Après 45.Da8

Viktor Bologan semble avoir trouvé le bon rythme. Dans la position du premier diagramme, face à Alexander Motylev, Viktor va effectuer un sacrifice de pièce temporaire par : 23.Cxd5! Cxd5 24.e4. Motylev ne trouve pas la défense la plus précise et joue 24...C7f6?! (24...C5f6!? est meilleur même si les Blancs restaient avec un plus) 25.exd5 Cxd5 26.Tbe1 (26.Fxa5?? perdrait sur 26...Ce3+) 26...Dxe1 27.Txe1 Txe1 28.Fg5 Cc7 29.bxc6 Ce6 deuxième diagramme. C'est le moment pour Bologan d'un nouveau sacrifice de pièce par 30.cxb7! Cxg5 31.d5 et la marée de pions l'a emporté au 45e coup, comme le montre le troisième diagramme.

Jakovenko-Saric
après 34...Ta5
Bacrot-Morozevich
Après 31.Ta1
Bacrot-Morozevich
Après 35...Cxe3

Ivan Saric s'est incliné pour la seconde fois consécutive. Il faut avouer que la position du diagramme de gauche est très désagréable pour les Noirs. Dmitry Jakovenko profite de cette occasion pour prendre un avantage décisif avec 35.b4 Txb5 36.bxc5 bxc5 37.Tc7 b6 38.Txc8 et 1-0 au 50e coup.
En manque de temps réciproque, mais seulement une minute pour le Français contre trois pour Alexander Morozevich au 30e coup, les Blancs prennent cependant l'avantage à partir du diagramme central après 31...b6?! par 32.Cd2 Da5 33.Fb2 Dxa1 34.Fxa1 bxc5 35.dxc5 Cxe3, diagramme de droite. Ici, selon Houdini, Etienne pouvait conserver un grand avantage avec la variante 36.Fxf6 Cxf1 37.Fxg7 Cxd2 38.Dxd2 Rxg7 39.Dd7 grâce à au moins un de ses deux pions de l'aile-Dame. Le zeitnot va lui faire jouer 36.Dxe3 et la position s'est équilibrée suite à 36...Cd5 37.De4 Txa1 38.Cf3 Fc3 39.Rg2 Fb4 40.Fc4 Fxc5...

Emil Sutovsky
Résultats de la ronde 6 du 17 mai 2014
Shirov, Alexei 2703 - Nepomniachtchi, Ian 2735 : ½-½ (25) Sicilienne Najdorf
Sutovsky, Emil 2642 - Bacrot, Etienne 2721 : ½-½ (33) Espagnole berlinoise
Morozevich, Alexander 2719 - Jakovenko, Dmitry 2730 : ½-½ (20) Nimzo-Indienne
Motylev, Alexander 2687 - Eljanov, Pavel 2732 : 1-0 (42) Espagnole fermée
Saric, Ivan 2666 - Bologan, Viktor 2655 : 0-1 (61) Sicilienne Dragon
Saric-Bologan
Après 17.h5
Saric-Bologan
Après 19...hxg6
Saric-Bologan
Après 27...exd4

Pas grand-chose à dire des rencontres Shirov-Nepomniachtchi et Morozevich-Jakovenko. Emil Sutovsky, quant à lui, souhaitait sans doute avant tout éviter une quatrième défaite consécutive. Etienne Bacrot améliore une partie Grischuk,A (2752)-Movsesian,S (2699) Eilat ISR 2012, 1-0 (47) avec 17...a6 et les joueurs répètent la position une dizaine de coups plus tard. C'est donc à Viktor Bologan, encore lui, que revient le mérite d'avoir pimenté la journée. Ça a commencé par une variante de la Sicilienne Dragon, attaque Yougoslave, une décision courageuse face à l'un des leaders du tournoi. Et puis, dans la position du premier diagramme, le Moldave innove par le sacrifice spéculatif 17...Cxe4?!, au lieu du 17...Tc7 d'un partie Motylev,A (2645)-Bu Xiangzhi (2692) Khanty Mansiysk 2007, 0-1 (42). Sans aucune doute une improvisation au vu des temps de réflexion : 1h01-0h32. Après 18.fxe4 De5 19.hxg6 hxg6, deuxième diagramme, Ivan Saric pouvait gagner la Dame par 20.Cg3 Dxg3 21.Ff4 Dxg4 22.Tdg1 Dxf4 23.Dxf4 Fxd4 24.Th7, etc., mais a joué 20.Ra1. La partie a continué par 20...Dxe4 21.Cg3 De5 22.Ff2 Fxg4 23.Tde1 Dd5 24.Df4 e5 25.Dg5 Tc7 26.Ce4 Tbc8 27.Dxg4 exd4, comme dans le troisième diagramme. Viktor Bologan a obtenu le maximum d'activité possible pour ses pièces, mais Ivan Saric aurait pu, selon Houdini, prendre un avantage décisif avec 28.Fh4!? et la menace 29.Cxf6+. Cependant, Ivan Saric, pour la première fois dans le tournoi, ne semble pas à l'aise et joue 28.Df3?!.

Saric-Bologan
Après 31...g5
Saric-Bologan
Après 38.Cb1
Saric-Bologan
Après 40...bxa3

Viktor réplique a tempo par le bon 28...Dc6!. Les pendules affichent maintenant 0h16-0h21. 29.Dd3?! n'est pas le meilleur non plus, alors que 29...d5! est le coup juste ! 30.Cd2 Dc2 31.Th3 g5 avec une situation plus que confuse. Toujours selon Houdini, le seul coup pour maintenir l'équilibre (pour les Blancs !) dans la position du premier diagramme était 32.Tb1! Après une longue réflexion Ivan Saric va jouer 32.Fxd4?, Viktor Bologan a répondu une nouvelle fois a tempo 32...g4! avec avantage noir ! 0h06-0h08. 33.Fxg7 gxh3 34.Dxh3 Dh7! scellait sans doute le destin de cette partie. La première rangée blanche est faible et les Noirs possèdent 2 pions passés après 35.Dxh7+ Rxh7 36.Fe5 Tc1+ 37.Txc1 Txc1+ 38.Cb1, deuxième diagramme. Le temps que les Blancs se dépêtrent sur l'aile-Dame les Noirs auront certainement gagné la partie. 38...Rg6 39.a3 Rf5 40.Fd6 bxa3, troisième diagramme et 0-1 au 61e coup. La victoire d'Alexander Motylev sur Pavel Eljanov semble bien pâle à côté.

Dmitry Jakovenko RUS (2730)
Résultats de la ronde 5 du 16 mai 2014
Bacrot, Etienne 2721 - Shirov, Alexei 2703 : ½-½ (48) Caro-Kann Panov
Jakovenko, Dmitry 2730 - Sutovsky, Emil 2642 : 1-0 (28) Défense Grünfeld
Morozevich, Alexander 2719 - Saric, Ivan 2666 : ½-½ (71) Espagnole fermée
Nepomniachtchi, Ian 2735 - Motylev, Alexander 2687 : 0-1 (37) Caro-Kann d'avance
Eljanov, Pavel 2732 - Bologan, Viktor 2655 : 0-1 (52) Nimzo-Indienne
Bacrot-Shirov
Après 23.Td5
Jakovenko-Sutovsky
Après 25...Ta8
Eljanov-Bologan
Après 30.Cd5

On a cru pendant un moment qu'Etienne Bacrot allait l'emporter. Dans la position du diagramme de gauche, Alexeï Shirov joue avec un Roi de moins ! Cependant, et malgré une grande avance à la pendule, le Français a dû se contenter d'un cinquième demi-point dans ce tournoi.

Emil Sutovsky vient d'encaisser une troisième défaite consécutive ! Aujourd'hui, face à Dmitry Jakovenko, il a obtenu une position difficile dès la sortie de l'ouverture d'une défense Grünfeld. Dans la position du diagramme central, le joueur israélien vient de commettre une erreur avec 25...Ta8?. Le Cavalier noir en a5 va tomber après : 26.Tc1! Db5 27.Tc5 Cc4 28.Dc1 1-0.

Viktor Bologan s'est parfaitement remis de sa défaite de la veille contre Ian Nepomniachtchi, aux dépens de Pavel Eljanov. L'Ukrainien innove par 17.Tee1, qui laisse les mains libres à son adversaire pour développer une attaque sur l'aile-Roi. Dans la position du diagramme de droite, Bologan va jouer sur la découverte sur la grande diagonale a8-h1 et une menace de mat en g2 par : 30.Cexf3 31.Cxe7+ Txe7 32.Td8+ Rh7 33.Dd3+ g6 34.Td6 Db7 35.Td5, la Tour est clouée, le Roi blanc est en danger et les Blancs n'ont plus que 50 secondes contre 9'30". Viktor Bologan va perdre une partie de son avantage avant le contrôle du temps... mais l'emportera au 52e coup. Une superbe attaque du Moldave !

Et enfin, un mot sur la rencontre entre les deux leaders. Ivan Saric n'a fait aucun complexe face au célèbre Alexander Morozevich et a même obtenu l'avantage malgré les pièces noires. Les Blancs ont réussi à équilibrer la position avant le contrôle du temps. Les deux pions de plus du Croate dans la finale de Tour étaient trop faibles pour être exploités, surtout que le Roi noir restait plaqué sur sa huitième rangée.

Etienne Bacrot | Photo http://ruchess.ru | (DR)
Résultats de la ronde 4 du 14 mai 2014
Shirov, Alexei 2703 - Jakovenko, Dmitry 2730 : ½-½ (41) Défense Slave
Sutovsky, Emil 2642 - Morozevich, Alexander 2719 : 0-1 (56) Sicilienne Taïmanov
Motylev, Alexander 2687 - Bacrot, Etienne 2721 : ½-½ (38) Espagnole berlinoise
Bologan, Viktor 2655 - Nepomniachtchi, Ian 2735 : 0-1 (39) Hollandaise Leningrad
Saric, Ivan 2666 - Eljanov, Pavel 2732 : 1-0 (56) Caro-Kann d'avance
Bologan-Nepomniachtchi
Après 13.Tf1
Bologan-Nepomniachtchi
Après 27...cxb4
Bologan-Nepomniachtchi
Après 39...Ta3

La rencontre entre Viktor Bologan et Ian Nepomniachtchi va faire plaisir aux joueurs de Hollandaise variante de Leningrad. Le timide 6.c3, au lieu du classique 6.c4 dans l'ouverture, n'a posé aucune problème au Russe. La position du premier diagramme peut en témoigner. Le milieu de jeu est très tendu, et la partie a basculé dans la position du deuxième diagramme après 27...cxb4. Le Moldave, déjà en manque de temps, reprend immédiatement par 28.cxb4? alors que seul 28.Cd6 Fe3 29.Dc6, etc. semblait maintenir un équilibre malgré tout précaire. Ian Nepomniachtchi ne laisse pas passer cette occasion et joue 28...Fe3 29.C3d4 Fb7 30.Td1 Ta6 31.Dc5 Dxc5... Les Blancs n'obtiendront pas de compensation pour la perte de la qualité et abandonneront dans la position du troisième diagramme après 39...Ta3.

La défense berlinoise d'Etienne Bacrot a parfaitement rempli son rôle et le Français aligne une quatrième nulle. Une bonne opération après la très longue partie de la veille. Malgré un demi-point chacun, ici aussi, le duel entre Alexeï Shirov et Dmitry Jakovenko vaut le coup d'oeil. La forte attaque du Letton semblait devoir aboutir, mais avec seulement 2 minutes à la pendule (plus l'incrément), Shirov a préféré simplifier sagement et répéter la position.

La fin de partie entre Ivan Saric et Pavel Eljanov est étrange. Après une milieu de jeu qui a balancé entre égalité et légèrement mieux pour les Blancs, sitôt le contrôle du 40e coup passé, Eljanov a enchaîné quelques imprécisions pour se retrouver perdant en quelques coups ! Dans la rencontre entre Emil Sutovsky et Alexander Morozevich, les Blancs ont attaqué la Sicilienne Taïmanov, mais sans parvenir à quelque chose de concret, sinon une qualité pour un pion. Dans le zeitnot réciproque, «Moro» gagne un second pion, puis Sutovsky en donne un troisième sur son 40e coup. En situation difficile, Emil rend la qualité pour un pion et se retrouve en finale de pièces lourdes avec deux pions de moins ! Jour de repos demain...

Tournoi difficile pour Viktor Bologan | Photo http://ruchess.ru | (DR)
Résultats de la ronde 3 du 13 mai 2014
Morozevich, Alexander 2719 - Shirov, Alexei 2703 : ½-½ (68) Sicilienne Kalashnikov
Sutovsky, Emil 2642 - Saric, Ivan 2666 : 0-1 (44) Espagnole fermée
Jakovenko, Dmitry 2730 - Motylev, Alexander 2687 : ½-½ (15) Bogo-Indienne
Bacrot, Etienne 2721 - Bologan, Viktor 2655 : ½-½ (107) Catalane fermée
Nepomniachtchi, Ian 2735 - Eljanov, Pavel 2732 : ½-½ (44) Anglaise 4 Cavaliers

Comme Mark Crowther, sur Twitter, on peut s'étonner : « Je ne suis pas un grand fan des règles de Sofia mais quand-même, je dis "Quoi ?" après la nulle en 15 coups entre Dmitry Jakovenko et Alexander Motylev. » A noter que le tournoi ne comporte aucune règle pour limiter les nulles.

Sutovsky-Saric
Après 15.g4
Sutovsky-Saric
Après 23.Fe5
Sutovsky-Saric
Après 38...d4

Après deux nulles solides pour entrer dans le tournoi, Emil Sutovsky, le président de l'ACP (Association of Chess Professionals) s'est mis en mode attaque contre le Croate Ivan Saric. Dans une Espagnole avec 9.d4, une spécialité du grand-maître israélien au lieu du classique 9.h3, Emil va jouer 15.g4!? comme dans le premier diagramme, puis pousser son pion "f" en f4 et f5. Dans le deuxième diagramme après 23.Fe5, Ivan Saric sacrifie la qualité par 23...Txe5 24.dxe5 Cxe5 pour calmer les ardeurs de son adversaire. Sutovsky insiste dans l'attaque, mais sans parvenir à ouvrir des lignes sur le Roi noir. Les Dames sont échangées quelques coups plus tard et Saric gagne un second pion pour obtenir la position du troisième diagramme. Les pions passés liés sont dévastateurs et les Noirs l'emportent au 44e coup.

Après le contrôle du temps, Etienne Bacrot et Alexeï Shirov se sont retrouvés plus ou moins dans la même situation contre respectivement Viktor Bologan et Alexander Morozevich : une finale Tour et Cavalier avec un pion de moins ! Deux contre trois pour le Français et trois contre quatre pour le Letton. Malgré un léger manque de temps - 6 minutes au 48e coup contre 42 pour Viktor - Etienne, sûr de son affaire, va sacrifier son Cavalier sur le dernier pion noir pour obtenir le demi-point avec Tour contre Tour et Cavalier, après 6 heures de jeu et à 2 coups de l'application de la règle des 50 coups ! De son côté, Shirov gardait le pion de plus de son adversaire sous contrôle et, ici aussi, la partie s'est achevée par le partage du point, mais bien plus tôt...

Ivan Saric | Photo Georgios Souleidis | (DR)
Résultats de la ronde 2 du 12 mai 2014
Pavel Eljanov 2732 - Etienne Bacrot 2721 : ½-½ (32) Est-Indienne
Alexei Shirov 2703 - Emil Sutovsky 2642 : ½-½ (44) Attaque Kérès
Alexander Motylev 2687 - Alexander Morozevich 2719 : 0-1 (51) Espagnole fermée
Ivan Saric 2666 - Ian Nepomniachtchi 2735 : 1-0 (57) Sicilienne Najdorf
Viktor Bologan 2655 - Dmitry Jakovenko 2730 : 0-1 (35) Défense semi-Slave
Bologan-Jakovenko
Après 27...Fc3

Dans une défense semi-Slave variante Botvinnik : 6.Fh4 dxc4 7.e4 g5 8.Fg3 b5, beaucoup moins jouée ces derniers temps comparée à la variante de Moscou avec 6.Fxf6, Viktor Bologan et Dmitry Jakovenko sont arrivés dans cette position, où les Noirs possèdent deux pions de plus, mais les Blancs ont du jeu. Cependant, le sympathique Viktor va se tromper et jouer 28.Txf4?. Après 28...Fxe5 29.Tg1 Jakovenko place un joli clouage par 29...Tc1! qui permet une simplification gagnante pour les Noirs : 30.Txc1 Fxf4 31.Ch5 Dg5 et 0-1 au 35e coup. Deuxième défaite consécutive pour Viktor Bologan.

 

Saric-Nepomniachtchi
Après 30.Tg1

Ivan Saric n'est pas un inconnu. Champion d'Europe (-18 ans) en 2007, grand-maître en 2008, Champion du monde (-18 ans) en 2008. Il a remporté le «Challengers» du Tata Steel Chess 2014 avec 10 points sur 13 sans une seule défaite. Dans la position du diagramme pourtant, Ian Nepomniachtchi aurait pu jouer un coup astucieux : 30...Cg6!. Le Cavalier est imprenable par le pion, car sur 31.fxg6 Dh3# ! Et après 31.Fxg6 fxg6 32.Txg6 c2 33.Cxc2 Txc2, les Noirs sont peut-être un peu mieux. Le Russe a joué 30...f6?! et les Blancs ont pris l'avantage avec 31.Dxe4 Rh8 32.Ff7 Da7 33.Fe6 Tc7 34.Cc4 Td8. 1-0 au 57e coup malgré un zeitnot. Ian Nepomniachtchi sur Twitter : « Surprenant faible niveau de jeu des deux côtés, mais le plus prix du plus grand idiot est revenu (on pouvait s'y attendre) à moi... »

Présentation du tournoi | Photo www.chess-news.ru | (DR)
Résultats de la ronde 1 du 11 mai 2014
Alexander Morozevich 2719 - Viktor Bologan 2655 : 1-0 (96) Début Anglais
Emil Sutovsky 2642 - Alexander Motylev 2687 : ½-½ (20) Défense Caro-Kann
Alexei Shirov 2703 - Ivan Saric 2666 : ½-½ (44) Est-Indienne
Dmitry Jakovenko 2730 - Pavel Eljanov 2732 : ½-½ (52) Espagnole fermée
Etienne Bacrot 2721 - Ian Nepomniachtchi 2735 : ½-½ (35) Est-Indienne
Morozevich-Bologan
Après 13.Ce5
Morozevich-Bologan
Après 27.h4
Morozevich-Bologan
Après 36.Td1

A partir d'un début Réti, qui a ensuite transposé dans une partie anglaise, Alexander Morozevich et Viktor Bologan ont obtenu la position du premier diagramme, assez connue. Bologan a alors décidé d'éviter le coup principal 13...Dd6 et 80 parties dans les bases de données, pour jouer le sacrifice de Dame contre Fou et Cavalier 13...Dxg2!? 14.Rxg2 Cxe5+ déjà tenté dans les parties Ehlvest,J (2606)-Nakamura,H (2701) Saint Louis 2009, ½-½ (37) et Kramnik,V (2793)-Ezat,M (2454) Antalya TUR 2013, ½-½ (90). La particularité de cette position est que les modules n'y comprennent rien ! Après 15.f3 cxd4 16.cxd4 Cc6 17.Tc1, les Noirs ont innové avec 17...Td5 au lieu du 17...Td7 de Vladimir Kramnik, et même si les modules affichent un quasi définitif +2.50, la position reste très compliquée. Les Noirs auront plusieurs fois l'occasion de récupérer le matériel, mais ce n'est que dans le deuxième diagramme qu'ils vont se décider : 27...Fxf3 28.Dxf3 Txf3+ 29.Rxf3 g4+ 30.Rg2... avec égalité ! Dans la position du troisième diagramme, Viktor Bologan se lance dans une combinaison qui devait le laisser avec 2 pions pour la qualité : 36...Fxg3!? 37.Txd5 Fxf2 38.Txf5 Fxh4 39.Txh5 Fd8 40.Td5 Tb8. Le pion g4 va tomber, les modules afficheront de nouveau un avantage blanc pratiquement décisif, mais la nulle n'est jamais loin. La manière dont «Moro» a manoeuvré afin de forcer l'avance du pion f6 pour s'en emparer est particulièrement instructive.

Alexander Morozevich Russie (2719)
année Cat. VAINQUEUR Féds. + - = Points
Ie 2000 14 Viktor Bologan MDA Drapeau de la Moldavie 5 0 4 sur 9
IIe 2001 15 Viktor Bologan MDA Drapeau de la Moldavie 4 1 4 sur 9
IIIe 2002 16 Alexander Onischuk USA Drapeau des États-Unis 3 0 6 sur 9
IVe 2003 16 Peter Svidler RUS Drapeau de la Russie 3 0 6 sur 9
Joël Lautier FRA Drapeau de la France 3 0 6 sur 9
Ve 2004 18 Alexander Grischuk RUS Drapeau de la Russie 4 1 4 sur 9
Sergei Rublevsky RUS Drapeau de la Russie 3 0 6 sur 9
VIe 2005 18 Etienne Bacrot FRA Drapeau de la France 3 0 6 sur 9
Viktor Bologan MDA Drapeau de la Moldavie 4 1 4 6 sur 9
VIIe 2006 18 Alexei Shirov ESP Drapeau de l'Espagne 3 0 6 6 sur 9
VIIIe 2007 17 Dmitry Jakovenko RUS Drapeau de la Russie 3 0 6 6 sur 9
IXe 2008 18 Sergei Rublevsky RUS Drapeau de la Russie 2 0 7 5½ sur 9
Xe 2009 18 Alexander Motylev RUS Drapeau de la Russie 5 0 4 7 sur 11
XIe 2010 18 Sergey Karjakin RUS Drapeau de la Russie 4 1 6 7 sur 11
XIIe 2011 19 Etienne Bacrot FRA Drapeau de la France 2 0 7 5½ sur 9
XIIIe 2012 18 Dmitry Jakovenko RUS Drapeau de la Russie 3 0 6 6 sur 9
XIVe 2013 19 Paul Eljanov UKR Drapeau de l'Ukraine 4 1 4 6 sur 9

Publié le 20/05/2014 - 07:03 , Mis à jour le 10/06/2014 - 10:52
Les réactions (12)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
fzbof - 21/05/2014 11:33
Ce Bologan, quel animateur !!! 50% avec une seule nulle et du matériel sacrifié à chaque partie...

gregyard - 20/05/2014 15:37
8 nulles, mais une victoire pour finir !
Ce qui transforme sa performance de molle à... solide !

ECHOTAP63 - 20/05/2014 13:43
8 nulles !!! Bacrot devrait se reposer un peu ! Nous l'avons connu plus combatif et talentueux.... Dommage !

europeechecs - 19/05/2014 23:47
@Zorglub94 : Selon la liste des précédents vainqueurs, apparemment il n'y a pas de départage sinon des places partagées.