La référence francophone du jeu d'échecs

Foire aux questions


F.A.Q. du jeu en différé

La pendule du joueur ayant les blancs se met en route dès que celui-ci se présente devant l'échiquier.Quand vous jouez votre coup, votre pendule est stoppée et celle de votre adversaire se déclenche.Le temps de réflexion restant à chacun est indiqué au dessus de l'échiquier. Le dépassement de temps met immédiatement fin à la partie dès que l'un des deux joueurs se présente devant l'échiquier (plus de partie qui s'éternise à cause d'un adversaire peu motivé...).

Les cadences du jeu en différé sont identiques, dans leur principe, à celles du jeu à la pendule. Par exemple, dans un tournoi à la cadence de 10 coups en 10 jours, les joueurs doivent effectuer au minimun 10 coups en 10 jours pour bénéficier ensuite à nouveau de 10 jours pour jouer les 10 coups suivants. Et ainsi de suite...

Toutes les cadences sont possibles, y compris au système "Fischer" (avec incrément de temps). Par exemple, pour une cadence de jeu de : 5 coups en 5 jours + 1 jour par coup, à chaque coup joué, un jour de réflexion sera ajouté à votre pendule.

* Si au début de chaque partie de Fischer Random les pions de chaque joueur sont placés exactement comme au début d’une partie d’Echecs classiques, la position des pièces est tirées au sort par ordinateur. Une Tour doit se trouver à gauche du Roi et l’autre à sa droite. Un Fou doit être de cases blanches et l’autre de cases noires. Dans la position de départ, les Blancs et les Noirs ont une position identique et symétrique.

* En Fischer Random il y a 960 positions initiales possibles : la position initiale des Echecs classiques et 959 autres positions. Bien entendu, au Fischer Random, la règle du roque est modifiée en partie, afin d’offrir aux joueurs la possibilité d’effectuer le petit et le grand roque à partir de n’importe laquelle des 960 positions initiales.

* Toutes les règles, à part le roque, sont identiques à celles des Echecs classiques.

* Le roque en Fischer randomComme aux échecs classiques, il ne doit pas y avoir de pièces entre le Roi et la Tour qui va roquer. Ni le Roi, ni la Tour qui va roquer ne doivent avoir bougé.Le Roi ne doit pas être en échecs ou traverser une case qui le mettrait en échec.Les positions du Roi et de la Tour, après le roque, sont exactement les mêmes que celles du roque des échecs classique.Pour effectuer le roque sur l’applet du jeu en différé, il suffit de placer le Roi sur la Tour qui doit roquer.

Les positions possibles des Blancs « avant » et « après » le petit roque (0-0)

Avant : Rb1; Tc1, d1, e1, f1, g1 ou h1. Après : Rg1; Tf1 Avant : Rc1; Td1, e1, f1, g1 ou h1. Après : Rg1; Tf1Avant : Rd1; Te1, f1, g1 ou h1. Après : Rg1; Tf1Avant : Re1; Tf1, g1 ou h1. Après : Rg1; Tf1Avant : Rf1; Tg1 ou h1. Après : Rg1; Tf1Avant : Rg1; Th1. Après : Rg1; Tf1

Les positions des Blancs « avant » et « après » le grand-roque (0-0-0)

Avant : Rg1; Tf1, e1, d1, c1, b1 ou a1. Après : Rc1; Td1 Avant : Rf1; Te1, d1, c1, b1, ou a1. Après : Rc1; Td1Avant : Re1; Td1, c1, b1, ou a1. Après : Rc1; Td1Avant : Rd1; Tc1, b1 ou a1. Après : Rc1; Td1Avant : Rc1; Tb1 ou a1. Après : Rc1; Td1Avant : Rb1; Ta1. Après : Rc1; Td1

Le classement Elo, du nom de son inventeur, le mathématicien hongrois Arpad Elo, permet de calculer le niveau des joueurs entre eux. Ce classement est basé sur les probabilités de gain entre les joueurs.

Le classement français de la FFE est obtenu en faisant la moyenne des  classements des adversaires, puis en rajoutant ou en retirant des  points selon que le joueur a plus gagné que perdu de parties ou  l'inverse.Le classement international de la FIDE part du principe inverse : on  commence par déterminer le score qu'aurait dû théoriquement réaliser  le joueur, puis on lui enlève ou ajoute des points suivant qu'il a réalisé plus ou moins que le score attendu.

Sur le jeu en différé, chaque joueur se voit attribué un classement ELO  qui est mis à jour automatiquement à la fin de chaque partie.Ce classement n'a pas de caractère officiel mais il vous permettra de vous situer et de vous mesurer à des adversaires de votre niveau.

Estimation des niveaux :1000 = débutant1500 = joueur moyen de club, joueur de compétition occasionnel1800 = joueur de compétition régulier2000 = 1ère catégorie2200 = très fort amateur2400 = maître international2450 = grand-maître international, professionnels aguerris.2600 = Top 100 mondial2700 = Top 10 mondial2800 = Garry Kasparov

Les appariements consistent à déterminer quels joueurs vont être  amenés à se rencontrer à chaque ronde d'un tournoi.

Dans le cas d'un tournoi organisé avec 4 joueurs en parties aller-retour, le problème ne se pose pas puisque chaque joueur rencontrera tous les adversaires une fois avec les pièces blanches et une fois avec les pièces noires.

Par contre, si vous organisez un tournoi avec une seule partie contre chaque adversaire, c'est l'ordinateur qui décidera avec quelle couleur vous renconterez chaque adversaire.

La façon de commencer une partie d'échecs conditionne tout son déroulement. La méconnaissance des principes et des mécanismes de l'ouverture fait tomber le joueur inexpérimenté dans des positions perdantes dès les premiers coups.

1) Quel est le but de l'ouverture aux échecs ?

Le but principal et premier de toute bonne ouverture est de mettre les pièces en jeu afin d'être en mesure de répondre aux actions de l'adversaire et d'attaquer soi-même. La mise en jeu doit s'effectuer avec rapidité et efficacité. Chaque temps est important ! Les coups inutiles ne servant en rien le développement, les coups répétés d'une même pièce qui doit se replier devant les attaques adverses ou qui erre de case en case sans trouver un poste satisfaisant, les attaques prématurées avec un matériel insuffisant n'aboutissant qu'à perdre du temps, doivent être absolument exclus. (Albéric O'Kelly de Galway. Les leçons d'un champion. Tome 1 Progresser rapidement. Grasset.) Le début de partie ressemble à un mécano dont les premières pièces s'accrochent au centre de l'échiquier ; de la fiabilité de votre montage dépendra le succès de votre partie.

Nous savons qu'on ne peut prétendre à la victoire sans :

1) la domination du centre,2) le développement rapide des pièces,3) la sécurité du Roi,4) la concentration de forces supérieures sur un point donné.

Toutes les ouvertures essaient de remplir ces conditions et d'empêcher l'adversaire d'en faire autant. Dans l'ouverture, les blancs peuvent s'accorder plus de liberté de manoeuvres que les noirs, car s'ils perdent un temps, le pire qui puisse leur arriver, c'est que les Noirs égalisent ; mais les Noirs, avec déjà un temps de retard, sont sur la défensive et s'ils en perdent un autre, ils mettent leur partie en danger car ils se trouvent alors avec deux temps de retard et cela peut très bien être pour eux un point de non-retour.

- Ne perdez surtout pas votre temps à capturer un pion inoffensif ; on considère que deux temps valent souvent plus qu'un pion dans l'ouverture.- Ne sacrifiez pas de matériel sans raison, mais n'hésitez pas à investir un petit pion dans l'ouverture si vous obtenez de bonnes compensations, telles que : Une grande avance de développement et la possibilité d'ouvrir des lignes ; L'éloignement pour plusieurs temps de la Dame adverse ; Le déroquage le Roi ennemi ; Une forte attaque !

2) Quels sont les principes généraux des ouvertures ?

- Avancez un ou deux pions, mais pas plus. Les mouvements de pions ne sont pas des coups de développement !- Sortez vos pièces en gardant comme objectif l'occupation et/ou le contrôle du centre.- N'abandonnez jamais le contrôle du centre à votre adversaire !- Sortez vos pièces mineures en premier. Le développement des Tours viendra ensuite et la Dame ne s'aventurera qu'exceptionnellement au-delà de la 2 ème rangée dans les premiers coups.- Ne bougez pas plusieurs fois la même pièce dans l'ouverture. [Il existe beaucoup d'exceptions à cette règle]- Sortez les Cavaliers avant les Fous ! Pourquoi ?... Et bien, si normalement la meilleure place des Cavaliers est facile à trouver (f3 et c3 pour les blancs et f6 et c6 pour les noirs), le Fou possède plusieurs bonnes cases à sa disposition.- Mettez votre Roi à l'abri avant de commencer les opérations actives. [Il existe aussi des exceptions à cette règle]- Complétez votre développement avant de manœuvrer vos pièces ou d'attaquer.[A celle-ci aussi]Ne partez pas à la "chasse" aux pions (surtout ceux des ailes) dans les premiers coups.

- Si vous avez une avance de développement, entreprenez quelque chose et ouvrez le jeu !

- Si vous avez un retard de développement, n'entreprenez rien, gardez le jeu fermé et rattrapez votre retard.

- Évitez de "clouer" les Cavaliers adverses (par exemple, Fg5) avant le roque de votre adversaire.- Jouez avec un plan ! Soyez flexible ! Harmonieux ! Faites coopérer vos pièces.- Avec les Blancs, exploitez l'avantage d'avoir un coup d'avance et tentez d'augmenter cet avantage. - Avec les Noirs, cherchez à organiser du contre-jeu.- Si vous êtes confrontés à une ouverture inconnue, demandez-vous : Quelle est l'idée de ce début ?- Le concept moderne de l'ouverture est lié au plan d'action du milieu de partie. (Voir même, dans certains cas, jusqu'à la finale !). 

Vous pouvez définir vos préférences de jeu en cliquant sur, "Jeu en différé", puis sur "Définissez vos préférences de jeu" et "modifier".

Si vous souhaitez jouer seulement à certaines cadences, vous pouvez les préciser, par exemple : 

Sélectionnez le temps de jeu, le nombre de jours, et éventuellement le nombre de jours supplémentaires par coup. Pour définir plusieurs règles, utilisez entre chaque cadence "ET", "OU" dans la liste de sélection tout à gauche.

Vous pouvez tenter d'activer la machine virtuelle java de Microsoft (MSJVM) en réalisant l'action suivante:

Sous windows XP, Allez dans Démarrer, Panneau de configuration, Ajout/Suppression de programmes. Cliquez ensuite sur l'onglet "Configurer les programmes par défaut" (sur la gauche), puis double-cliquez sur "Personnalisée".

Dans "Choisissez une machine virtuelle Java par défaut", sélectionnez l'option "Machine virtuelle Microsoft".

Validez, fermez votre navigateur, ouvrez-le de nouveau, et réessayer d'afficher l'applet.

Dans la plupart des cas ce problème semble lié à l'utilisation de Norton Internet Security ou autre logiciel semblable.

Si vous rencontrez ce problème, désactiver ce programme (au moins temporairement), et essayez de nouveau de valider votre coup.

Si cela ne se révèle pas suffisant, tentez l'action suivante :

Sous Internet Explorer : Rendez-vous dans le menu Outils -> Options internet -> onglet Sécurité -> Sites de confiances. Cliquez sur le bouton "Sites", puis ajoutez : *.europe-echecs.com