Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Festival de Bienne : Rondes 1 à 5

Etienne Bacrot bat Richard Rapport et vire en tête devant Moiseenko après les matchs aller.

Le 46e Festival International d'Echecs de Bienne se déroule du 20 juillet au 2 août. Le tournoi de Grands Maîtres est un tournoi fermé en double ronde qui verra s'affronter 6 jeunes grands-maîtres de top niveau avec notamment les n°1 et n°2 français, Maxime Vachier-Lagrave et Etienne Bacrot.

Cadence : 1h40 / 40 coups + 0h50 / 20 coups + 0h15, le tout avec incrément de 30s / coup.

Classement : victoire à 3 points. Départage sur l'échiquier en cas d'égalité.

Pas de propositions de nulles autorisées avant le 40ème coup.

Site officiel : http://www.bielchessfestival.ch/fr/home/

Parties en direct : http://live.bielchessfestival.ch/

 

CLASSEMENT APRES LA RONDE 5

Classement officiel

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 Perf. +/-
1 Bacrot, Etienne 2714 FRA 9.0/15 X 1 3 1 1 3 2857 +10
2 Moiseenko, Alexander 2699 UKR 7.0/15 1 X 1 1 1 3 2783 +6
3 Ding, Liren 2714 CHN 6.0/15 0 1 X 3 1 1 2708  0
4 Vachier-Lagrave, Maxime 2719 FRA 6.0/15 1 1 0 X 3 1 2707 -1
5 Nepomniachtchi, Ian 2717 RUS 4.0/15 1 1 1 0 X 1 2635 -6
6 Rapport, Richard 2693 HON 3.0/15 0 0 1 1 1 X 2563 -9

Classement standard

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 Perf. +/-
1 Bacrot, Etienne 2714 FRA 3.5/5 X ½ 1 ½ ½ 1 2857 +10
2 Moiseenko, Alexander 2699 RUS 3.0/5 ½ X ½ ½ ½ 1 2783 +6
3 Ding, Liren 2714 CHN 2.5/5 0 ½ X 1 ½ ½ 2708  0
4 Vachier-Lagrave, Maxime 2719 FRA 2.5/5 ½ ½ 0 X 1 ½ 2707 -1
5 Nepomniachtchi, Ian 2717 RUS 2.0/5 ½ ½ ½ 0 X ½ 2635 -6
6 Rapport, Richard 2693 HON 1.5/5 0 0 ½ ½ ½ X 2563 -9
RONDE 5 DU 26/07 À 14:00
Etienne Bacrot 2714 - Richard Rapport 2693 : Gambit Botvinnik   1-0  (35)
Ian Nepomniachtchi 2717 - Ding Liren 2714 : Est-Indienne   ½-½ (66)
Maxime Vachier-Lagrave 2719 - Alexander Moiseenko 2699 :  Sicilienne c3   ½-½  (40)
Bacrot-Rapport
Après 17...Tb8
Bacrot-Rapport
Après 24.Cxb6
Bacrot-Rapport
Position finale

Rapport choisit d’affronter Bacrot sur le très tendu gambit Botvinnik. Il réussit à prendre une avance considérable à la pendule (près d’une heure) avec la nouveauté 17…Tb8 au lieu de l’habituel et actif 17… Db4. Après une longue réflexion, le Français joue 18.Fxd5 et le Hongrois reprend avec le pion e, fruit de sa préparation, mais qui donne aux Blancs un potentiel rouleau compresseur avec leurs pions liés avancés au centre. Les coups suivants sont joués rapidement par les deux joueurs et Bacrot relâche son étreinte par 23.Cd5 Dd7 24.Cxb6. Inexplicablement, le talentueux hongrois va rater l'occasion qui lui était offerte par 24…Dg4 et qui lui assurait au moins l’égalité. En reprenant le cavalier par 24…axb6, il laisse les Blancs avec un avantage décisif. Après le joli 25. d5 qui permet de rentrer dans une finale gagnante après 25…Fxd5 26.Dxd5 Dxd5 27.Td1, les Noirs ont préféré jouer 25…Dg4 mais les Blancs consolidèrent leur position progressivement, en particulier avec le fort 28.Th4, et triomphèrent dix coups plus tard.

Bacrot-Rapport | Photo Europe-Echecs | (DR)
Vachier-Lagrave - Moiseenko
Après 20.g4
Vachier-Lagrave - Moiseenko
Après 28...Dc3
Vachier-Lagrave - Moiseenko
Après 35...Ce7

Vachier-Lagrave a choisi une anti-sicilienne contre Moiseenko. Cela se révèle un bon choix puisque qu’il réussit à force de patience à lancer une attaque sur le roi noir après 20.g4 hxg4 21.Dxg4 Fg7 22.h5. L’Ukrainien décide d’ailleurs de lâcher du lest en sacrifiant une qualité mais cela ne ralentit pas l’attaque blanche et après 4 coups précis du Français, les Blancs sont gagnants. Vachier-Lagrave sacrifie alors une tour par 29.Txe6 mais les noirs arrivent à s’en sortir après 29...Dc1+ 30.Rg2?! fxe6 31.Fxe6+ Rf8 32.Dh7 Dh6. En fait, le modeste 29.Cg5 donnait le gain aux Blancs facilement, avec une ligne comme 29…Cg6 30.Txe6 avec de trop nombreuses menaces sur le roi noir. La partie s’est ensuite dirigée vers une finale asymétrique où les Blancs ont Tour et un pion contre la paire de Fous adverse. Le Français décide alors de prendre l’échec perpétuel par 36.Ce6+ Rf7 37.Cd8+ Rf8 38.Ce6+.

Nepomniachtchi - Ding Liren
Après 28.Cce2
Nepomniachtchi - Ding Liren
Après 33...Dg6
Nepomniachtchi - Ding Liren
Après 45...Td3

Sans surprise, Ding Liren choisit son Est-Indienne pour contrer Nepomniachtchi et les deux joueurs amènent une position animée. Aux alentours du 20e coup le chinois sacrifie un pion pour garder des pièces actives. Le joli 28…Fc3 fait plutôt les affaires des Blancs au final, même si Nepomniachtchi rate 29.Df2 qui posait encore plus de problèmes. Le russe négocie mal les simplifications avec 34.Ch5 qui lui fait perdre peu à peu son avantage même s’il conserve son pion. Après 45…Td3, les Noirs ont suffisamment de compensation et ils récupèreront leur pion quelques coups plus tard avant de conclure la nulle au 66e coup.

Nepomniachtchi-Ding Liren | Photo Europe-Echecs | (DR)

Ronde 4

RONDE 4 du 25/07 à 14:00    
Alexander Moiseenko 2699 - Etienne Bacrot 2714 : ½-½ (34) Gambit Dame refusé
Ding Liren 2714 - Maxime Vachier-Lagrave 2719 : 1-0 (28) Anglaise symétrique
Richard Rapport 2693 - Ian Nepomniachtchi 2717 : ½-½ (34)  Sicilienne Fb5
Rapport - Nepomniachtchi
Après 10.c5
Rapport - Nepomniachtchi
Après 17...Fxd5
Rapport - Nepomniachtchi
Après 23...Td7

Fidèle à son style entreprenant, Rapport tente d'ouvrir la position par 10.c5 pendant que le roi noir est bloqué au centre. Ce coup introduit un potentiel sacrifice de qualité si sur 10...b4 les blancs répliquent 11.Cd5, car après 11...Fb5 les blancs doivent laisser la tour f1. D'autres parties détermineront l'intérêt du sacrifice car Nepomniachtchi a préféré 10...Fe6. Quelques coups plus tard, après quelques imprécisions permettant aux Noirs de garder l'équilibre, les blancs jouent l'astucieux 18.Ff4 mais Nepomniachtchi se défend bien par 18...Fe7. Rapport tente bien de garder ses chances mais les Noirs parviennent à roquer et les Blancs doivent se résoudre à échanger massivement les pièces en e7 pour ne pas laisser la paire de fous s'exprimer. Les joueurs conviendront de la nulle dans une finale complètement égale de fous de couleur opposée.

Ding Liren - Vachier-Lagrave
Après 11.b4
Ding Liren - Vachier-Lagrave
Après 19.Fh3
Ding Liren - Vachier-Lagrave
Après 24.Cxe6

Une ouverture originale de Ding Liren qui combine un fianchetto roi avec une avancée rapide du pion h. Pour faire bonne mesure, il sacrifie un pion au 11e coup pour installer son fou sur la grande diagonale noire. Difficile de déterminer si le sacrifice est complètement correct, en tout cas Maxime Vachier-Lagrave n'a pas pris trop de temps pour l'accepter, confiant dans la solidité de sa position. Après avoir conservé leur pion de plus et mis leur roi à l'abri, les Noirs partent récupérer le pion h6 égaré mais sous-estime l'ampleur de la tâche. Après 19.Fh3, le cavalier se sent pris au piège : s'il revient en f6, les blancs jouent 20.d4 avec l'idée de poursuivre par d5 et les pièces lourdes noires alignées sur la diagonale h3-c8 sont vulnérables. S'il reprend en h6, comme dans la partie, il devient la cible de la dame blanche après 20.De3. Le joueur français tente de compliquer le jeu après 20...g5 21.Cxg5 f5 mais sa position devient rapidement sans espoir. Après le 24e coup, beaucoup de pièces noires sont en prise et Vachier-Lagrave sera contraint à l'abandon au 28e coup.

Moiseenko - Bacrot
Après 10.h4
Moiseenko - Bacrot
Après 26...Dg4
Moiseenko - Bacrot
Après 29.Dc5

Tous deux en tête avant cette 3e ronde, les deux joueurs se sont rendus coup pour coup même si le français peut nourrir bien des regrets après cette nulle. Tout avait bien démarré pour Bacrot puisque Moiseenko sacrifie un pion rapidement dans l'ouverture sans vraiment obtenir d'autre compensation que la paire de fous. Bacrot capture donc le pion h4 et après quelques manoeuvres de cavalier, il décide de rendre temporairement le pion pour investir la position blanche avec sa dame. Au 26e coup, Moiseenko qui refuse la nulle peut continuer la partie par 27.Tg2 ou même 27.Txb7. Au lieu de ça, il rejoue son fou h3 et après un nouvel échec en g1 il décide de bouger son roi pour éviter la répétition. Mais cette décision est dangereuse et les noirs commencent à prendre l'ascendant. Et l'occasion se présente pour le français après 29. Dc5, sous une forme originale : il faut jouer 29...a3 qui menace plusieurs choses : la promotion du pion a et la suite de la partie, améliorée par la possibilité de jouer Ca4. Les blancs sont alors sans défense. Malheureusement pour Bacrot à qui il restait près d'une demi-heure, l'échec perpétuel conclut la partie après l'esthétique 29...Fd3+ 30. Rxd3 Dd1+ 31.Rc3 Dc1+ 32.Rd3 Dd1+.

Ronde 3

RONDE 3 du 24/07 à 14:00    
Maxime Vachier-Lagrave 2719 - Etienne Bacrot 2714 : ½-½ (40) Anglaise
Alexander Moiseenko 2699 - Ian Nepomniachtchi 2717 : ½-½ (27) Grünfeld
Ding Liren 2714 - Richard Rapport 2693 : ½-½ (40) Est-Indienne
Moiseenko-Nepomniachtchi
Après 14.0-0

Moiseenko et Nepomniachtchi se sont complètement neutralisés. Le joueur russe pouvait difficilement deviner le choix du champion d'Europe pour affronter sa Grünfeld, mais il avait une grande surprise dans ses bagages, le coup 6...Cc6, une nouveauté à ce niveau. Cela a plongé Moiseenko dans une longue réflexion mais il n'a rien pu trouver de convaincant pour les Blancs. Par la suite Nepomniachtchi n'a jamais eu de problème. Dans la position ci-contre la paire de Fous compense déjà probablement le pion arriéré en c7, mais le Russe s'en débarrasse avec 14...c6 et se facilite ainsi la tâche. Les joueurs échangeront les Tours et répèteront les coups peu après. Une nulle facile pour "Nepo" après son mauvais départ (0,5/2 avec les Blancs).

 

Vachier-Lagrave-Bacrot
Après 12...Ce7
Vachier-Lagrave-Bacrot
Après 20.Ce4
Vachier-Lagrave-Bacrot
Avant 34...Ta5

Les deux meilleurs joueurs français n'ont pas fait semblant aujourd'hui à Bienne ! Les deux compatriotes se connaissent bien et on pouvait éventuellement s'attendre à une partie calme. Le choix de l'anglaise de Vachier-Lagrave pouvait conforter dans cette idée. Il n'en a rien été ! Etienne Bacrot n'a pas caché ses intentions offensives avec 9...f5 et 10...f4 et cela lui a permis de prendre une bonne avance à la pendule, qu'il a conservée tout au long de la partie. Dans la position du 1er diagramme, les Blancs décident de sacrifier la qualité avec 13.d4!? fxg3 14.hxg3 Fxc1, et obtiennent assez de compensations. Bientôt ces compensations enflent et deviennent formidables comme on peut le voir sur le 2ème diagramme. Les pièces blanches sont toutes extrêmement actives tandis que leurs homologues sont mal coordonnées et qu'il y a beaucoup de faiblesses dans le roque noir. Pressé par le temps, Maxime Vachier-Lagrave se trompe avec 22.De3? alors que plusieurs coups lui permettaient de maintenir son avantage. Les Dames s'échangent et Bacrot peut respirer. Il a toujours quelques problèmes à résoudre mais il s'en acquitte en rendant la qualité au 26ème coup. Dès lors l'avantage blanc n'est plus que symbolique et les Noirs n'auront plus qu'à jouer le passif mais adéquat 34...Ta5 (3ème diagramme) avant de poursuivre par 35...Fb1 qui assure la nulle. Partie très inspirée des Français, avec Vachier-Lagrave qui a probablement manqué sa chance.

Vachier-Lagrave - Bacrot | Photo bielchessfestival.ch | (DR)
Ding-Rapport
Après 21...Cb6

Ding Liren et Richard Rapport ont tous deux annoncé la couleur dès l'ouverture. La partie a transposé dans une attaque 4 pions de l'Est-Indienne mais le champion de Chine a pris beaucoup de temps pour jouer les coups théoriques. Dans la position du diagramme, on voit que les Blancs ont pris beaucoup de risques en avançant tous les pions de leur roque et ceci procure un petit avantage aux Noirs. Dans cette position Ding Liren, qui semble se spécialiser dans les coups inattendus après son Rh5 de la veille, a joué 22.f5. Après 22...Te8 23.Dg3 les modules réclament le peu humain 23...gxf5, que Ding mentionnera aussi. Rapport prendra simplement en d5. Le joueur hongrois avait alors plus d'une demi-heure d'avance à la pendule. La position est certes très tactique, il est néanmoins étonnant que les Noirs aient gaffé par 26...De4? (26...De5!) et que les Blancs n'en aient pas profité par 28.Te1. Rapport, qui a appelé cela "peut-être la gaffe du tournoi...", a conservé son pion de plus mais la finale de pièces lourdes a rapidement aplani la position. Les deux joueurs auront peut-être des regrets mais dans l'ensemble c'est Ding Liren qui s'en sort bien.

Ronde 2

RONDE 2 du 23/07 à 14:00    
Etienne Bacrot 2714 - Ding Liren 2714 : 1-0 (50) Est-Indienne
Richard Rapport 2693 - Alexander Moiseenko 2699 : 0-1 (38) Rossolimo
Ian Nepomniachtchi 2717 - Maxime Vachier-Lagrave 2719 : 0-1 (63) Grünfeld

Journée spectaculaire à Bienne ce mardi ! Victoires du champion d'Europe 2013 et des deux Français.

 

Rapport-Moiseenko
Après 23...Ff7

Affronter la tornade hongroise Richard Rapport en ce moment n'est certainement pas un cadeau. Le joueur est passé de 2543 à 2693 en un an et demi. Hier il a forcé la nulle dès le 15ème coup avec les Noirs contre le n°1 français. Aujourd'hui son adversaire Moiseenko a été déroqué dès le 10ème coup et si le Roi n'était pas directement en danger cela a engendré un problème durable d'activité à la Tour h8. Dans la position ci-contre on voit bien le souci pour la Th6 et cela procure un avantage aux Blancs. Fidèle à son style agressif, Rapport a sacrifié un pion par 24.b4?! cxb4 25.d4 et on pouvait s'inquiéter pour le joueur ukrainien. Néanmoins celui-ci a démontré que la position noire était solide et après avoir poussé g4 et f5 la paire de Fous devient impressionnante et la Tour se dégage. Dans une position perdante Rapport sacrifie une pièce dans le zeitnot mais en vain. Aujourd'hui l'expérience du doyen du tournoi (33 ans) sera venue à bout de l'audace du teenager hongrois.

Nepomniachtchi-Vachier-Lagrave
Après 5.h4
Nepomniachtchi-Vachier-Lagrave
Après 19...hxg6
Nepomniachtchi-Vachier-Lagrave
Position finale

Belle prestation de Maxime Vachier-Lagrave. Confronté au rare 5.h4 contre sa Grünfeld fétiche, coup utilisé récemment par Morozevich et surtout Grischuk contre Carlsen (nulle), le Français a pris du temps puis immédiatement illustré l'adage "attaque à l'aile, réaction au centre" avec 5...c5!?, sacrifiant deux pions pour cela. Le 8ème coup du joueur russe, bien qu'apprécié par son adversaire, est condamné par les modules d'analyse, qui considèrent le plus naturel 8.Fd2 comme bien meilleur. En effet Maxime Vachier-Lagrave prend l'avantage avec 10...Cxd5 et surtout la pointe 11...Fe6!. Après 19 coups, dans la position du 2ème diagramme, le Français a une position de rêve. Le Fg7 est un monstre et les Noirs ont terminé leur développement tandis que les Blancs sont encore dans les starting-blocks. Le Français conserve l'avantage, gagne un pion au 30ème coup, échange les Dames et atteint une finale où chaque camp a la paire de Fous. Certains commentateurs pensent que les Blancs ont d'excellentes chances de nulle, et c'est peut-être le cas mais Nepomniachtchi n'a pas été à la hauteur. Le Français, toujours très à l'aise en finale, a critiqué 48.g4 et 56.Ff2. Le Roi blanc est tout le temps resté en h3 et cela a laissé le champ libre aux Noirs, qui ont bien manoeuvré pour cela. La position finale est éloquente. Les Blancs ne peuvent contrer Fd3 suivi de la perte du pion b5. Deux premières rondes très difficiles pour l'ancien champion de Russie.

Nepomniachtchi-Vachier-Lagrave | Photo bielchessfestival.ch | (DR)
Bacrot-Ding
Après 29.a3

Est-Indienne très riche entre Etienne Bacrot et Ding Liren. Dans la position du diagramme, le joueur chinois a surpris les spectateurs avec le coup 29...Rh5 ! Il a poursuivi par Fxh4 et g5. A dire vrai c'est cette idée originale qui le mettra en difficultés. Ding Liren sacrifie la qualité peu après et le zeitnot s'en mêle. Etienne Bacrot jouera parfaitement le coup, ne laissant pas de contre-jeu à son adversaire, et convertissant son avantage en 50 coups. Le Français fait ainsi partie des premiers leaders du tournoi.

RONDE 1

RONDE 1 du 22/07 à 14:00    
Ian Nepomniachtchi 2717 - Etienne Bacrot 2714 : ½-½ (46) Semi-Tarrasch
Maxime Vachier-Lagrave 2719 - Richard Rapport 2693 : ½-½ (22) Espagnole Bird
Alexander Moiseenko 2699 - Ding Liren 2714 : ½-½ (40) Est-Indienne
Vachier-Lagrave - Rapport
Après 15.Fb2

La première partie à se terminer a été celle entre Vachier-Lagrave et Rapport. Le jeune Hongrois a de nouveau utilisé la défense Bird de la partie espagnole, un choix risqué à ce niveau, d'autant plus que le n°1 français était préparé. Les Blancs obtiennent un petit avantage mais dans la position du diagramme Rapport joue le sacrifice inattendu 15...Fxh3! et après 16.gxh3 Dc8 l'arrivée de la Dame noire en h3 assure l'échec perpétuel aux Noirs. Les Blancs ne peuvent pas jouer 17.Rg2 à cause de 17...Cf4+. Une bonne entrée en matière pour le Hongrois, une petite déception pour le Français.

 

Le triple champion de Chine, Ding Liren, âgé seulement de 21 ans, a facilement neutralisé le système Fd3 Cge2 de Moiseenko contre l'Est-Indienne. Son gambit de pion thématique au 10ème coup lui assure un bon jeu avec pression sur le pion c4 et parfois l'assurance d'obtenir le Fou des cases noires, si important dans cette ouverture. Moiseenko rend le pion, espérant pouvoir profiter du pion arriéré en d6, mais les Noirs n'ont aucun problème, les pièces s'échangent et les joueurs répètent les coups dans une finale stérile.

Nepomniachtchi-Bacrot
Après 23...Tab8

Etienne Bacrot utilise la défense Semi-Tarrasch, remise sur le devant de la scène par Kramnik à Londres cette année. Les deux joueurs sont très bien préparés et 17 coups sont rapidement joués. Le multiple champion de France prend ensuite du temps pour égaliser, ses pièces étant légèrement moins bien placées. Au 23ème coup il a 50 minutes de retard à la pendule, mais il a réglé ses problèmes et même pris un petit ascendant. Dans la position ci-contre il vient de jouer 23...Tab8! et les Blancs ne peuvent jouer 24.Txe7 à cause de 24...Fxf3 25.Dxf3 Tb1+ 26.Td1 De4! qui prend l'avantage. La paire de Fous de Bacrot devient dangereuse, les Noirs doivent surveiller leur pendule mais les Blancs leur position ! Le Français gagne un pion mais la partie transpose en finale de Dames, Nepomniachtchi récupère son pion et Bacrot préfère accepter la nulle malgré un léger avantage.

Nepomniachtchi-Bacrot | Photo bielchessfestival.ch | (DR)

Liste des participants AU TOURNOI DE GM

  Joueur pays elo âge
1 Maxime Vachier-Lagrave France 2719 23 ans
2 Ian Nepomniachtchi Russie 2717 23 ans
3 Etienne Bacrot France 2714 30 ans
4 Ding Liren Chine 2714 21 ans
5 Alexander Moiseenko Ukraine 2699 33 ans
6 Richard Rapport Hongrie 2693 17 ans

Programme dU TOURNOI DE GM

Date HEURE PROGRAMME
20 juillet 16h00 Cérémonie d'ouverture
22 juillet 14h00 Ronde 1
23 juillet 14h00 Ronde 2
24 juillet 14h00 Ronde 3
25 juillet 14h00 Ronde 4
26 juillet 14h00 Ronde 5
27 juillet 14h00 Ronde 6
28 juillet - Repos
29 juillet 14h00 Ronde 7
30 juillet 14h00 Ronde 8
31 juillet 14h00 Ronde 9
1 août 14h00 Ronde 10
2 août 18h00 Remise des prix

En mémoire de Olivier BreIsacher

(source site officiel - août 2012)

C‘est avec une vive émotion que nous prenons congé de notre ami et co-organisateur du Festival international d‘échecs de Bienne. Suite à un accident, il nous quitte bien trop tôt à seulement 44 ans.

Par son infatigable engagement, son savoir journalistique et «échiquéen» et ses liens étroits avec toute la communauté des joueurs et joueuses d‘échecs, il a contribué de manière essentielle à ce que le Festival d‘échecs de Bienne devienne une manifestation phare du monde international des échecs.

Nous déplorons ici la perte d‘un ami apprécié, engagé et de grande valeur.

Il restera gravé dans nos mémoires.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à ses proches à qui nous souhaitons beaucoup de force, de courage et de confiance en cette période difficile.

Tes amis des échecs


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (4)

  • gregyard

    Dans le compte rendu de la ronde 5 et de la partie d'Etienne, vous avez inversé l'ordre des noms. Ça perturbe un peu.
    Ce n'est pas Rapport - Bacrot mais Bacrot Rapport il me semble.
    N'hésitez pas a supprimer mon commentaire après prise en compte.

    27/07/2013 09:39
  • ins-1112

    Comme quoi il ne suffit pas d'utiliser le système de points "3/victoire 1/nulle" pour éviter les parties nulles...

    26/07/2013 21:22
  • rical

    si les 2 français pouvaient se trouver sur le podium d'un tournoi si fort, ce serait super....encouragements à nos 2 champions

    25/07/2013 21:17
  • gregyard

    Félicitation a Étienne et à Maxime qui a très bien maitrisé son sujet aujourd'hui ! (ronde 2)

    24/07/2013 09:03