Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Ronde 8 du Grand Slam Masters

Avant la dernière journée de repos, Carlsen l'emporte sur le héros local «Paco» Vallejo. Nakamura a fait plier Aronian, Ivantchuk annule contre Anand.

Quatrième Finale du Grand Slam Masters, du 26 septembre au 11 octobre 2011. Tournoi à double round-robin (les joueurs rencontrent tous les autres une fois avec les Blancs et une fois avec les Noirs), à São Paulo (Brésil) et à Bilbao (pour la seconde moitié), en Espagne.

Site officiel www.bilbaofinalmasters.com et parties en direct à partir de 16h30 (heure de Paris)

Le résumé en vidéo de São Paulo par le GM Robert Fontaine

Cadence: 90 minutes pour les 40 premiers coups et 60 minutes pour terminer la partie, avec un incrément de 10 secondes par coup à partir du 41e coup. «Règle de Sofia» les joueurs ne peuvent annuler sans l'accord de l'arbitre. «Règle de Bilbao» 3 points pour une victoire, 1 point pour une nulle et 0 pour une défaite.

Départage: Si deux joueurs sont à égalité pour la première place à la fin du tournoi, un départage aura lieu en deux parties de 4 minutes plus 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, on aura recours à un blitz «mort subite», avec 5 minutes pour les Blancs et 4 pour les Noirs, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Le classement après la ronde 8 1 2 3 4 5 6 Score
1. Ivanchuk, Vassily g UKR 2765 * * 0 . ½ 1 1 ½ 1 . 1 0 14 2870
2. Carlsen, Magnus g NOR 2823 1 . * * ½ . ½ ½ ½ ½ 0 1 11 2817
3. Nakamura, Hikaru g USA 2753 ½ 0 ½ . * * ½ ½ ½ 1 1 . 11 2832
4. Anand, Viswanathan g IND 2817 0 ½ ½ ½ ½ ½ * * ½ . 1 . 9 2775
5. Aronian, Levon g ARM 2807 0 . ½ ½ ½ 0 ½ . * * 1 ½ 8 2727
6. Vallejo Pons, Francisco g ESP 2716 0 1 1 0 0 . 0 . 0 ½ * * 7 2654

Résultats de la ronde 8

Vassily Ivantchuk (2765) - Viswanathan Anand (2817) : ½-½ (58) Indienne de la dame
Hikaru Nakamura (2753) - Levon Aronian (2807) : 1-0 (79) Gambit dame
Magnus Carlsen (2823) - Francisco Vallejo (2716) : 1-0 (46) Défense Slave

Les organisateurs ne sont sans doute pas mécontents de la défaite de Vassily Ivanchuk dans la ronde 7. Non pas qu'ils n'apprécient guère le champion ukrainien, au contraire même, mais cette défaite va permettre au tournoi de conserver son suspense jusqu'au bout. De plus, une nouvelle victoire du héros local, l'Espagnol Francisco Vallejo Pons, ne peut que faire plaisir à tout un pays. Il faudra un jour tirer des statistiques sur le nombre de fois où la lanterne rouge d'un tournoi l'emporte sur le leader. Ça semble assez fréquent.

Les autres joueurs aussi doivent être soulagés de voir Ivanchuk quelque peu freiné. Carlsen, Nakamura, Anand et Aronian ne comptent qu'une seule victoire à leur actif après 7 rondes. C'est peu comparé aux quatre gains de Vassily. Il reste 3 rondes à jouer et la première place d'Ivanchuk, qui possède encore 5 points d'avance, reste toujours hors de portée dans cette 8e ronde. 

Dans les matchs du jour on peut compter sur le numéro un mondial pour chercher à se venger de sa défaite contre Vallejo, dans une position gagnante, lors du premier tour. Hikaru Nakamura retrouve les pièces blanches après avoir doublé les Noirs et tentera évidemment sa chance contre un Levon Aronian qui n'a pas montré grand-chose jusqu'à présent. Quant à Vassily Ivanchuk, une nouvelle défaite gâcherait son fantastique premier tour. Cependant, en face de lui, le champion du monde Viswanathan Anand ne peut se contenter d'un classement dans le ventre mou et va devoir réagir. Lors de la conférence de presse, hier, Anand confiait que son titre mondial lui était parfois pesant, parce que ça le forçait, tous les deux ans, à passer 8 à 10 mois de préparation pour le défendre.

Le résumé de la ronde 8 par le GM Romain Edouard

La ronde 8 a démarré par une annonce: Les organisateurs ont décidé de faire débuter les trois dernières parties du tournoi à 16 h 30 au lieu de 16 h 00.

La partie Carlsen contre Vallejo a suivi une variante de la défense Slave bien connue, dans laquelle Vallejo a égalisé. La position restait cependant toujours à double tranchant. Les deux camps jouent des coups logiques et ne manquent aucune occasion particulière. Puis, au 32ème coup, en manque de temps, Vallejo gaffe et joue 32....Txg2?? au lieu de 32...Cxe4 qui semblait à peu près égal. Grâce au joli coup 33.Td2!, Magnus s'empare d'une pièce et remporte la partie.

Romain Edouard

La partie Ivanchuk vs. Anand a également suivi une variante très connue de la défense Ouest-Indienne et Ivanchuk a innové par 16.Ce1. L'Ukrainien, avec les Blancs, a construit un plan original basé sur la recherche d'espace : les Blancs parviennent à jouer f4 et e4, à replacer leurs pièces, mais, malgré tout, la position noire est restée très solide. Ivanchuk, en petite difficulté à la pendule, s'est peut-être pressé un peu trop avec 27.e5. Anand égalise et la partie s'est acheminé vers une nulle logique.

La partie Nakamura-Aronian s'est dirigée vers un gambit dame variante d'échange très venimeux. Nakamura innove par 13.Fg3 et Aronian n'entre pas dans la variante de l'ordinateur 13...Cxg4!! 14.Fxg4 Dd7, complètement inhumaine, sur quoi la machine donnait un léger avantage noir. Néanmoins, Aronian égalise très facilement. Au 25ème coup, l'Arménien, peut-être trop confiant quant à la complète égalité de la position, joue 25...Tf3, qui n'était pas forcé, donnant aux Blancs un léger ascendant. 25...Tf6 26.Txg4 Th2 me semblait plus approprié. Aronian joue alors 27...Df5, après quoi les Blancs parviennent, en force, à obtenir une finale légèrement meilleure. Les Noirs continuent de jouer de manière trop légère, laissant aux Blancs le contrôle des deux ailes ; 33...Th2 34.Cf4 a5! puis 35...Ce4 me semblait être une bonne option pour éviter que les Blancs ne dominent également l'aile dame. Dans une finale difficile, Aronian continue d’enchaîner les imprécisions et Nakamura l'emporte, finalement avec beaucoup de facilité.

Extraits des conférences de presse:

Tous les joueurs passent en conférence de presse. Une initiative qui devrait d'ailleurs être étendue à tous les grands tournois. Quelques mots d'explication sur la partie par les joueurs eux-mêmes éclairent bien plus le spectateur que toutes les variantes d'ordinateur. C'est aussi l'occasion de connaître leur opinion sur d'autres sujets. Par exemple, aujourd'hui, Leontxo García a demandé ce qu'ils pensaient de la proposition de Vladimir Kramnik de repousser le roque après le 10e coup pour empêcher de réciter la théorie sur 20 ou 25 coups. Vassily Ivanchuk a répondu que ces propositions de modifier le jeu le faisait simplement sourire. Viswanathan Anand pense que toutes les ouvertures n'ont pas 20 ou 25 coups de théorie et que modifier le jeu n'est pas nécessaire. Quant à Magnus Carlsen, il a donné une réponse  amusante, en soulignant qu'il trouvait étrange que cette proposition vienne de Vladimir Kramnik, le joueur qui a développé la variante berlinoise de l'Espagnole dans laquelle le Roi noir ne roque pratiquement jamais !


Publié le 08/10/2011 - 12:00 , Mis à jour le 11/10/2011 - 20:56

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment