Akopian-Kasparov, 2002

Il ne suffit pas de jouer l'« étau de Maroczy » pour gagner une partie d'échecs. Voici d'ailleurs un bel exemple de la démolition de l'avant-poste en d5 par Garry Kasparov.

Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !

Extrait gratuit

Profitez d'un extrait gratuit de cette leçon en vidéo...