Byrne - Fischer 1956

Chef d’œuvre de Bobby Fischer — Romain Édouard analyse pour vous une superbe victoire de Robert James Fischer face à Donald Byrne, avec de multiples sacrifices de la part de l'ancien champion du Monde.

Cet article est accessible aux abonnés au Pack Intégral. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la série gratuitement !

Extrait gratuit

Profitez d'un extrait gratuit de cette leçon en vidéo...


Publié le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Pour commenter cet article, connectez-vous ou créez votre compte.

Les réactions (3)

  • patchochoy

    Bonjour à toute l'équipe,
    a priori le pgn est erroné : l'ordre exact des coups est 6) Db3 dxç4 7) Dxç4 ç6 8) é4 Cbd7 9) Td1 Cb6 ...
    selon les bases et EE spécial Fischer n° 575 03/2008 page 11
    excellente émission

  • EuropeEchecs

    Vous avez raison Purkinje, Romain n'a pas replacé la partie dans son contexte et Fischer n'avait évidemment pas 2780 Elo au moment de cette partie. Merci pour votre attention.

  • Purkinje

    C'est Georges Bertola qui va s'arracher ses derniers cheveux en écoutant la présentation des deux joueurs par Romain Edouard (qq minutes après le début de la vidéo), qui se prend les pieds dans le tapis ! ,o) En 1956, Bobby Fischer n'a que 13ans alors que son adversaire est déjà un très fort joueur titré.
    Les classements donnés sont ceux des protagonistes à la fin de leur vie. En effet, le Elo n'a fait son apparition que de nombreuses années après cette rencontre. Byrne n'avait donc aucun intérêt à prendre la nulle, contrairement à ce que dit R.Edouard.
    L'essentiel n'est pas là, car la partie est remarquable et les commentaires ne le sont pas moins.