Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La ronde 9 du National

Maxime Vachier-Lagrave toujours seul en tête. Sophie Milliet s'incline et laisse Almira Skripchenko s'envoler vers le titre !

Le National a commencé le 13 août 2012 - en raison des Olympiades d'échecs en Turquie qui débuteront à la fin du mois d'août - et se terminera le 25 août 2012. Début du National féminin et des Opens le 14 août 2012, jour de repos le 19 août, cérémonie de clôture le 25 août à 17h30, après d'éventuels départages. Site officiel www.echecs.asso.fr avec parties en direct

Cadence : 40 coups en 1 h 30, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec ajout de 30 secondes par coup. A noter que cette année l'interdiction de la nulle par accord mutuel a été imposée à tous les joueurs, y compris les amateurs.

Tous les classements et les résultats : Accession (+ou=2200) | Open A (1950-2200) | Open B (1750-2000) | Open C (1500-1800) | Open D (-ou=1500) | Open Vétérans (Nés en 51 et avant)

Résultats de la ronde 9 du National mixte (15 h 30)
Anatoly Vaisser 2556 - Jean-Baptiste Mullon 2404 : 1-0 (35) Début Larsen
Romain Edouard 2652 - Vladislav Tkachiev 2644 : 1-0 (51) Nimzo-Indienne
Sébastien Mazé 2573 - Maxime Lagarde 2505 : ½-½ (59) Nimzo-Indienne
Christian Bauer 2682 - Maxime Vachier-Lagrave 2686 : ½-½ (61) Trompowsky
Etienne Bacrot 2713 - Hicham Hamdouchi 2627 : ½-½ (51) Est-Indienne
Andrei Istratescu 2647 - Laurent Fressinet 2714 : ½-½ (52) Quatre Cavaliers
Vaisser-Mullon, après 10.g4

Il est trop tard pour Anatoly Vaisser pour changer de style. Aujourd'hui encore, contre Jean-Baptiste Mullon, le vétéran s'est lancé à l'assaut de la position adverse, ici avec 10.g4. JB a la bonne réaction, 10...Fe5 mais après 11.g5 c5 (11...d5! 12.Fe2 Nd7 donne un avantage noir) 12.gxf6 Dxf6 13.c3 cxd4 14.cxd4 Fb8 15.Dh5 d5?! 16.Fxd5 les Blancs possèdent un bon pion de plus. Mais surtout, Vaisser a une excellente position, avec l'initiative et un adversaire sans contre-jeu. La suite se jouera sur un seul but, et Jean-Baptiste Mullon va s'incliner sans gloire.

 

Istratescu-Fressinet, après 16...Tae8

Dès les premiers coups la stratégie d'Andreï Istratescu est apparue au grand jour : une antique partie des quatre Cavaliers, avec liquidation des pions centraux, tout en gardant une structure de pions symétrique. Après 10.Ff4, toutes les parties de la base de données s'étaient achevées par la nulle, sauf une, où les Noirs l'ont emporté avec 200 points de plus que leur adversaire. Laurent Fressinet n'avait vraiment aucune chance d'échapper à une partie nulle ! Malgré tout, la rencontre a continué, règlement oblige... 

 

 

Edouard-Tkachiev, après 33...Dd8

Superbe partie de Romain Edouard contre Vladislav Tkachiev. Dans la position ci-contre, Romain avait l'occasion de l'emporter avec brio par 34.Txh7+!! Rxh7 35.Tf7+ Rh8 (35...Rxh6 36.De3+ g5 37.Dxe4) 36.Fg5 Dd6 37.Df6+ et 1-0. C'est évidemment beaucoup plus facile à voir avec un logiciel d'analyse. Au lieu de ça, sans doute perturbé par le zeitnot de «Vlad», Romain a joué très vite 34.Fxh5?! et l'avantage s'est réduit au minimum. Le contrôle du temps passé, Tkachiev, dans une finale de Tours inférieure, craque complètement et le pion "d" de Romain Edouard coûte une Tour et la partie.

 

Bauer-Vachier Lagrave, après 26...Cxh5

Christian Bauer a décidé de jouer les trouble-fête dans ce National mixte et refuse de laisser les trois favoris se partager les trois premières places. Aujourd'hui, dans la position ci-contre face au leader Maxime Vachier-Lagrave, Christian va jouer le très fort 27.f4-f5! Un coup qui a certainement échappé à Maxime. La situation devient difficile pour les Noirs, mais Vachier-Lagrave ne lâche rien, au contraire, il défend avec la plus grande précision. Nulle au 61e coup. Maxime Vachier-Lagrave sur Twitter : «Partie très difficile aujourd'hui, j'étais toujours un peu sous pression et j'ai oublié qu'après 29.f5 Tf8 30.Txe6! gagne en force. Par la suite j'ai dû défendre avec la plus grande précision et espérer qu'il n'y ait pas de gain clair, ce qui a semblé être le cas. Nulle!»

Bacrot-Hamdouchi, après 15...Fh3

Contre la défense Est-Indienne d'Hicham Hamdouchi, Etienne Bacrot décide de sacrifier la qualité par 16.Fg4 Fxf1 17.Dxf1 pour s'emparer de la paire de Fous, mais surtout des cases blanches. Il restait environ 15 minutes à Hicham au 23e coup (contre 38 pour Etienne) dans une position tendue. Un pion est venu s'ajouter aux compensations blanches, mais Hicham, malgré le manque de temps, tient bon. De nombreuses manoeuvres de part et d'autre, des répétitions de la position refusées par Etienne Bacrot, mais rien à faire, il n'y a pas mieux que le demi-point.

Jean-Baptiste Mullon
Joueuses Elo Ti Age Pts 1 2 3 4 5 6 Perf Chg
1 Skripchenko, Almira 2442 im 36
6.0/8
XX 1. =1 =1 0. 11 2486 +4
2 Milliet, Sophie 2411 im 29
4.5/8
0. XX =1 =0 =1 1. 2341 -8
3 Safranska, Anda 2298 wgm 52
4.0/8
=0 =0 XX 1. 1= =. 2346 +6
4 Collas, Silvia 2274 im 38
3.5/8
=0 =1 0. XX 1. 0= 2305 +4
5 Maisuradze, Nino 2284 wgm 30
3.5/8
1. =0 0= 0. XX 1= 2285 +1
6 Bollengier, Andreea 2253 wim 37
2.5/8
00 0. =. 1= 0= XX 2195 -6
Résultats de la ronde 8 du National féminin (15 h 30)
Sophie Milliet 2411 - Silvia Collas 2274 : 0-1 (53) Dragon accéléré
Almira Skripchenko 2442 - Andreea Bollengier 2253 : 1-0 (39) Caro-Kann fermée
Nino Maisuradze 2284 - Anda Safranska 2298 : ½-½ (76) Moderne Averbakh
Skripchenko-Bollengieraprès 17...Cb6

Il suffit de regarder la position ci-contre pour se rendre compte qu'Almira Skripchenko a raté son ouverture. Cette variante fermée contre la défense Caro-Kann d'Andreea Bollengier a laissé les pièces noires beaucoup plus libres d'entreprendre des actions. En revanche, l'idée d'Andreea d'aller échanger le Fou blanc en b2 ne semble guère convaincante. La position s'équilibre... et puis, comme souvent dans ces cas-là, bascule. Almira prend l'avantage pour ne plus le lâcher jusqu'à l'abandon de son adversaire. Avec la défaite de Sophie Milliet, Almira Skripchenko est pratiquement championne de France 2012 !

 

Milliet-Collas, après 13...Cxb3
Milliet-Collas, après 19...e5
Milliet-Collas, après 26...Fb5!

Dans une Sicilienne Dragon accéléré, dans laquelle Silvia collas a attendu que les Blancs jouent Cc3 pour éviter un étau de Maroczy, Sophie Milliet s'est lancée à la chasse à la Dame noire dans la position du diagramme ci-dessus à gauche en jouant 14.Ce2!? (l'autre possibilité, 14.axb3 h6 15.Fxf6 Fxf6 16.e5 offrait pourtant un avantage blanc), mais après 14...Cxa1 15.Cf4 Dxg5 16.Cxg5, on peut se demander si gagner la Dame contre Tour, Fou et 1 pion était réellement une bonne idée. Les choses allaient prendre une tournure encore un peu plus étrange après 19...e5, diagramme ci-dessus au centre, où Sophie va continuer par 20.Cxg6?! fxg6 21.Dxd6. Dans la position du diagramme de droite, Silvia Collas a sans doute joué le coup gagnant avec 26...Fb5!. Le 27.Dc5?! de Sophie ne va rien arranger après 27...Tc8. La fin était déjà inéluctable : 28.De7 Tc1+ 29.Rh2 Tc2 avec un avantage décisif et Sophie en zeitnot. Un coup dur pour Milliet !

Maisuradze-Safranska, après 20...Th3

Nino Maisuradze a décidé de jouer agressivement contre Anda Safranska. Trop sans doute. A la poussée f4 et au grand-roque blanc, les Noirs opposent un bon développement. A partir de la position du diagramme, après 21.Df2 b6 22.Thf1 Td8 (22...g4!) 23.d6?! offrant une nouvelle occasion à son adversaire de jouer le bon coup. 23...g4! avec un grand avantage noir ! Le pion d7 tombe, Anda Safransca rate un coup gagnant, les joueuses sont en grand zeitnot et le contrôle du temps passé, les Noirs n'ont qu'un pion de plus. Un petit miracle pour Nino Maisuradze et une énorme occasion ratée par Anda Safranska.

Almira Skripchenko

Les Open après la Ronde 8 : Yannick Gozzoli et Gabriel Battaglini aux commandes

Accession : C'est avec les pièces noires que Yannick Gozzoli (2534) et Gabriel Battaglini (2398) on réussit à faire la différence face à Jean-Pierre Le Roux (2588) et Manuel Apicella (2540) respectivement. Les deux vainqueurs prennent ainsi une petite avance sur un seul poursuivant, Eric Prié (2516), qui s'impose à Pierre Bailet (2423) et reste en course pour les 2 places qualificatives au National 2013. Un peloton composé de 10 joueurs est à un point de la tête, avec une marge de manœuvre réduite au minimum ! Gozzoli-Battaglini est le choc à suivre à la ronde 9.

Vétérans : Roland Weill (2185) conforte son avance en battant Jean-Pierre Tilquin (2000). Nicolas Giffard (2363) est le seul à garder le contact avec Weill en sortant victorieux du duel face à Pierre Dussol (2210). De son coté, Hans-Gerd Hoyer (1990), à l'aise contre les favoris du championnat, perd contre Yves Hodot (1903) et recule au classement. C'est d'ailleurs Hodot qui sera opposé à Weill pour le compte de la ronde 9. 

Open A : Serge Naudier (2199) et Frédéric Gicquel (2194) ont fait le vide autour d'eux en remportant leur duel face à Kevin Coustance (2054) et Lucas Muratet (2047) respectivement. Avec 7 points sur 8 ils disposent d'un demi-point d'avance sur Jean-Louis Gidel (2102), le seul à suivre la cadence, et un point sur un groupe de 7 joueurs. Gidel défiera Gicquel à la ronde 9…

Open B : Camille Peyre (1921) s'envole en tête du tournoi en battant Guillaume Gerandi (1842). Avec 7,5 sur 8, Camille dispose désormais d'une avance intéressante, avec 1 point d'avance sur Bernard Ruch (1950), Kevin Lebon (1839) et Romain Cattaneo (1915). Ce dernier affrontera Camille avec l'obligation de la battre s'il compte stopper la course vers la victoire de la joueuse francilienne.

Open C : Leadership de courte durée pour Gaspard Vernay (1628), battu par Paul Rioland (1749). Ce dernier prend les commandes du tournoi à égalité avec Simon Dautheville (1782) et Apolline Thomas (1699), vainqueurs d'Amos Benezra (1611) et Vincent Billiar-Bourgy (1680). Ce sont les jeunes qui dominent très nettement cet open, avec 2 minimes et un cadet dans le trio de tête et 1 junior comme joueur le plus âgé parmi les 10 premiers !

Open D : Ils étaient 7 en tête avant la ronde, ils ne sont sont désormais que 4 : un vétéran et 3 benjamins ! Le vétéran est Jean-Claude Thouvenin, qui reste invaincu et premier au départage. Leo Fares et Kadir Buyukyalcin-Moussa, après avoir perdu à la ronde 2, viennent d'aligner 6 victoires de suite. Enfin, Anaïs Azouni complète le carré dominateur en remportant 5 victoires de suite. A 3 rondes de la fin, difficile de se hasarder à un pronostic ! 

Source http://www.echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=6283


Publié le 22/08/2012 - 15:00 , Mis à jour le 24/08/2012 - 19:27

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (2)

  • MITAL

    Bonjour,
    Christian est un excellent joueur.A la dernière Olympiade,il a terminé 1er (médaille d'or) de sa catégorie (place échiquier :Equipe de France).Déçu encore une fois de plus de voir que l'équipe de France n'ait pas ses 4+1 meilleurs joueurs. L'absence d'Etienne Bacrot cette fois ci, va encore compromettre une médaille à la France. Cela devient malheureusement une mauvaise habitude, même si les excuses sont fondées. (Calendrier , réception non adaptées, maladies, etc).

    23/08/2012 12:24
  • ins-1100

    Pour moi Cristian Bauer domine un peu tout le monde , il est le seul après 9 rondes qui n'a pas eu des problemes.

    22/08/2012 21:19