Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du monde féminin d'échecs (2)

Seules 3 Chinoises sur 7 passent au troisième tour. Les Russes font mieux avec 5 joueuses sur 7.


Le Championnat du monde féminin d'échecs, au système coupe avec 64 joueuses au départ, aura lieu du 1er novembre (jour d'arrivée), au 25 novembre 2018 (jour de départ), dans la ville de Khanty-Mansiysk en Russie. À noter qu'aucun joueuse française ne fait partie de l'aventure. Site officiel https://chess2018.ugrasport.com/  avec parties en direct commentées en anglais par Pavel Tregubov et Alexander Morozevich à tour de rôle. Et en russe par Sergey Shipov, Evgeniy Najer et Evgenij Miroshnichenko en alternance.

Voir, voire revoir, les articles Europe Échecs de la Coupe du monde 2010 à AntiocheCoupe du monde 2012 à Khanty-MansiyskCoupe du monde 2015 à Sotchi — Championnat du Monde Féminin 2011 entre Hou Yifan et Humpy Koneru  — Championnat du Monde Féminin 2013 entre Hou Yifan et Anna Ushenina  — Coupe du monde 2015 à SotchiChampionnat du Monde Féminin 2016 entre Hou Yifan et Mariya Muzychuk — Hou Yifan abandonne le cycle féminin en 2016Coupe du monde 2017 à TéhéranChampionnat du Monde Féminin 2018 entre Tan Zhongyi et Ju Wenjun.

Les cinq premiers tours se composent de deux mini-matchs de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Le sixième tour est une finale en quatre parties. Cérémonie d'ouverture le 2 novembre 2018, première ronde le 3 novembre à 11h00 (heure française, 15h00 à Khanty-Mansiysk), jour de repos le 18 novembre, finale entre le 19 et le 22 novembre, départage (si nécessaire) le 23 novembre à 09h00, cérémonie de clôture le 23 novembre 2018 à 15h00, départ les 24 et 25.

En cas d'égalité après les deux parties classiques (et aussi lors de la finale en quatre parties), la gagnante de chaque match est déterminée par un tie-break de deux parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup. Si le score reste égal, les joueuses jouent deux autres parties avec un contrôle de temps plus rapide : 10 minutes + 10 secondes par coup. Si l'égalité persiste, il y a deux parties blitz en 5 minutes + 3 secondes par coup. Et enfin, si le score est toujours égal, un blitz Armageddon (ou mort subite), avec 5 minutes pour les Blancs, 4 pour les Noirs, un incrément de 3 secondes par coup après le 61e coup, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Le montant total des prix du championnat (coupe) du monde est de 450.000 dollars (environ 395.000€). Chaque joueuse reçoit 3.750 dollars (environ 3.300€) pour le 1er tour, 5.500 dollars (environ 4.800€) au 2e tour, 8.000 dollars (environ 7.000€) au 3e tour, 12.000 dollars (environ 10.500€) au 4e tour et 20.000 dollars (environ 17.500€) au 5e tour (demi-finale). La médaillée d'argent (finaliste) recevra 30.000 dollars (environ 26.300€) et la gagnante 60.000 dollars (environ 52.700€).

Les parties du Championnat du monde féminin d'échecs 2018

Résultats du 2e tour de la coupe du monde d'échecs

Nom des Blancselo12Dép.Nom des Noirselo
1Zhai Mo 23521-0 1-0-Batsiashvili Nino 2465
2Zawadzka Jolanta 2407½-½ 1-0-Koneru Humpy 2548
3Zhu Jiner 23791-0 0-10-2Pogonina Natalija 2465
4Ju Wenjun 25681-0½-½-Krush Irina 2434
5Lagno Kateryna 2556½-½½-½2-0Hoang Thanh Trang 2448
6Bodnaruk Anastasia 24260-1 0-1-Muzychuk Anna 2564
7Kosteniuk Alexandra 2543½-½½-½2-0Ni Shiqun 2436
8Muzychuk Mariya 25450-1 1-01,5-0,5Atalik Ekaterina 2445
9Dzagnidze Nana 2516½-½ 0-1-Lei Tingjie 2457
10Abdumalik Zhansaya 2473½-½½-½1,5-0,5Zhao Xue 2478
11Tokhirjonova Gulrukhbegim 2435½-½½-½1,5-0,5Tan Zhongyi 2513
12Gunina Valentina 2497½-½ 1-0-Ushenina Anna 2440
13Socko Monika 24630-1 0-1-Alinasab Mobina 2236
14Galliamova Alisa 24321-0 1-0-Goryachkina Aleksandra 2534
15Khotenashvili Bela 2477½-½½-½0,5-1,5Harika Dronavalli 2498
16Stefanova Antoaneta 2490½-½½-½1,5-0,5Saduakassova Dinara 2474

« En passant... » par les départages du 2e tour...

Nom des Blancselo25+1025+1010+10Nom des Noirselo
3Zhu Jiner 2379½-½½-½0-2Pogonina Natalija 2465
5Hoang Thanh Trang 24480-10-1-Lagno Kateryna2556
7Kosteniuk Alexandra 25431-01-0-Ni Shiqun 2436
8Muzychuk Mariya 2545½-½1-0-Atalik Ekaterina 2445
10Zhao Xue 24780-1½-½-Abdumalik Zhansaya 2473
11Tokhirjonova Gulrukhbegim 24351-0½-½-Tan Zhongyi 2513
15Harika Dronavalli 2498½-½1-0-Khotenashvili Bela 2477
16Saduakassova Dinara24740-1½-½-Stefanova Antoaneta 2490
Les départages | Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com

« En passant... » par les 2es parties du 2e tour...

Alisa Galliamova : « J'ai gagné un tournoi des candidats et joué le dernier match d'échecs classiques en 1999. Après ça il n'y en avait plus. Je pense que le système actuel est un non-sens. Tout le monde est tendu, tout le monde peut être éliminé sur une seule défaite. Je ne pense pas que de telles compétitions méritent le statut de championnat du monde. Je suis heureux que nous revenions à un tournoi des candidats suivi d'un match pour le titre. Cette formule est bien meilleure si nous voulons choisir un véritable candidat. C’est plus objectif, et bien que cela demande plus de temps, la vainqueure finale de cette formule est clairement la joueuse la plus forte. Une compétition à élimination directe ne mérite pas d’être qualifié de championnat du monde ».

Alisa Galliamova

Sur le streaming, Alexander Morozevich a expliqué qu'après avoir étudié la théorie de la Sicilienne Najdorf, il était parvenu à la conclusion que les lignes jouées par Anastasia Bodnaruk étaient meilleures que celles de Garry Kasparov - après ça, il s'est retrouvé à devoir se justifier plusieurs fois devant des gens qui pensaient qu'il avait dit que Bodnaruk comprenait mieux les échecs que Garry !

Alinasab - Socko
Après 14...Dg4
Alinasab - Socko
Après 23.Tab1
Alinasab - Socko
Après 29...Fe6

Mobina Alinasab (2236) ne pouvait pas être surprise par la défense moderne de Monika Socko (2463); l'ouverture étant dans le répertoire habituel de la Polonaise. En revanche, alors que l'Iranienne n'avait besoin que d'un demi-point pour passer au troisième tour, sa variante hyper-agressive avait de quoi surprendre : 1.e4 g6 2.d4 d6 3.Cc3 Fg7 4.f4 Cf6 5.Cf3 O-O 6.e5!? dxe5 7.fxe5 Cd5 8.Cxd5 Dxd5 9.Fe2 c5 10.c4!? De4 11.dxc5 Cc6 12.Dd5 Dg4!? après 23 minutes de réflexion. 13.Cg5 Dd4 14.Cf3 Dg4, 1er diagramme. 15.Cg5 Une proposition de répétition qui ne pouvait évidemment pas être acceptée. Alors 15...Df5 16.Tf1 e6! Selon la machine les Noirs sont mieux depuis 10.c4!?, et le dernier coup des Noirs n'a apparemment pas été prévu par les Blancs, qui prennent 17 minutes pour continuer par 17.De4!? Dxe5 18.Dxe5 Fxe5 19.Ce4 f5! Et les Noirs s'emparent en plus de l'initiative. 20.Cd6 Fxh2!? - 20...Cd4!? semblait plus logique et fort. - 21...Fg5 Fg3+ 22.Rd2 Fe5 23.Tab1, 2e diagramme, avec une proposition d'échange étrange par 23...Ff6?! 24.Fxf6 Txf6 25.Ff3 avec une forte pression sur l'aile-Dame. 25...Fd7 26.b4! Et les Blancs reprennent la direction des opérations. 26...Tb8 27.b5 Ca5 28.Rc3 e5 29.Tbd1 Fe6?, 3e diagramme, une nouvelle imprécision dans une mauvaise position qui coûte la partie et l'égalisation. 30.Rb4! b6 31.c6 Rg7 32.Fd5 Fd7 33.c5 avec un avantage décisif et la victoire au 37e coup. « La fortune sourit aux audacieux·es » (fortes fortuna juvat).

Eteri Kublashvili en action | Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com
Batsiashvili - Zhai Mo
Après 21.Ff1?
Atalik, E - Muzychuk, M
Après 29...Dxa2
  1. La victoire de Zhai Mo (2352) ne doit rien à la pression du système coupe. Dans le 1er diagramme, Nino Batsiashvili (2465) vient de gaffer par 21.Ff1? La punition est immédiate : 21...Fxc4 22.Txc4 Dxg3! 23.hxg3 Fxe3+ 24.Dxe3 Cxe3 25.Txc5 Tbc8 avec une qualité de plus et une qualification pour le troisième tour !
  2. Mariya Muzychuk (2545), après sa défaite avec les Blancs face à Ekaterina Atalik (2445), s'est lancée dans un gambit Benkö, refusé, et à devoir jouer « All In » à chaque occasion. Deux coups avant la position du 2e diagramme, la joueuse turc possédait l'avantage, mais là, après 30.Cxg6, les Noirs l'emportent par 30...Dxf2+ - Et surtout pas 30...hxg6?? 31.Dxg6+ Fg7 32.Dxg7# - 31.Rh1 De1+! Liquidation ! 32.Txe1 Cf2+ Fourchette royale. 33.Rh2 Cxg4+ 34.hxg4 hxg6... avec un Fou et un pion de plus. 0-1 dès le contrôle du temps passé.

Le coup de tonnerre de ce deuxième tour est bien entendu l'élimination de l'Indienne Humpy Koneru (2548) par la Polonaise Jolanta Zawadzka (2407). Le retrait des compétitions d'Humpy pendant plusieurs mois; mariage, grossesse et accouchement, a évidemment empêché celle qui fut longtemps numéro 2 mondiale d'être à son meilleur niveau pour ce championnat du monde.

Jolanta Zawadzka : « Je suis encore un peu sous le choc après cette partie. J'étais presque prête à rentrer chez moi demain. Tout d'abord je dois changer mon billet d'avion, et ensuite je devrai me préparer pour plus de combats dans le tournoi. »

« En passant... » par les 1res parties du 2e tour...

Finalement, si quatre joueuses du top mondial ont été éliminées dès le premier tour, on ne dénombre que trois réelles surprises : L'Iranienne Mobina Alinasab (2236), qui a sorti Elisabeth Paehtz (2495), la Chinoise Zhai Mo (2352), victorieuse d'Olga Girya (2481), et une autre Chinoise, Zhu Jiner (2379), qui a balayé Lela Javakhishvili (2477) par 2 à 0. Dans tous les autres cas la hiérarchie a été respectée. Ainsi, mis à part les trois surprises, les écarts Elo entre les joueuses au deuxième tour sont évidemment beaucoup plus resserrés.

Mobina Alinasab | Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com

Mobina Alinasab est née le 7 août 2000 et possède le titre de maître international féminin depuis 2017. En 2016, Mobina Alinasab a remporté le Championnat d'Asie juniors et a pris la 2e place au Championnat du monde féminin des jeunes des moins de 16 ans. En 2017 encore, elle a remporté le championnat iranien féminin, le championnat du monde féminin de la Zone Asie, et s'est ainsi qualifiée pour ce championnat du monde d'échecs féminin 2018. En éliminant l'Allemande Elisabeth Paehtz (2495) au premier tour, Mobina Alinasab a vaincu son plus fort adversaire à ce jour; son record précédent était une victoire face au maître international indien Akash G (2410) au mois d'août 2018.

Socko - Alinasab
Après 15...d3!
Socko - Alinasab
Après 24...Db6
Socko - Alinasab
Après 32.Td2

Dans la position du 1er diagramme, issue d'un gambit Dame accepté, Monika Socko et Mobina Alinasab viennent à peine de sortir des bases de données et l'Iranienne rend le pion par 15...d3!. Son adversaire polonaise, au lieu de s'engager dans une ligne aiguë avec 16.Txd3 Cc5 17.Fxd5 Fxd5 18.Txd5!?, qui aurait été logique avec son ouverture agressive, a préféré reprendre le pion par la manœuvre 16.De1!? O-O 17.Fc4 Cc5 18.Fxd3 Au prix de la paire de Fous cependant. Toutefois, après 18...Cxd3 19.Txd3 Tc8 20.Ce4 a5 21.Fg5 Ff8! Il y a beaucoup de monde pour occuper la g5, mais on ne peut y mettre qu'une pièce à la fois. 22.Tc1!? h6 Et maintenant plus aucune... 23.Fd2 Fa6 24.Td4 Cette Tour n'a rien à faire ici. 24...Db6 avec avantage noir, 2e diagramme. Monika Socko tente alors de monter une attaque par 25.g4!? Txc1 26.Fxc1 Fe7 27.g5 h5 28.Cg3 g6 29.Ce4 Tc8 Mobina Alinasab trouve les meilleurs coups. 30.Td1 Fb7 31.h3!? Les Blancs semble ne plus savoir quoi faire. 31...Tc2! 32.Td2, 3e diagramme, où l'avantage noir est pour ainsi dire décisif. 32...Dc7 33.Txc2 Dxc2 34.Dd2? Dxe4 0-1.

Les vieilles ouvertures, comme la Viennoise 1.e4 e5 2.Cc3 Cf6 3.g3, jouées parfois en blitz par les meilleurs joueurs du monde, peuvent encore mordre. Zhu Jiner (2379), dans un style d'attaque « primitif » : 8.f4!? ; 18.h4 ; 25.g4 a obtenu la position du diagramme après 25...Tb5?! de Natalija Pogonina (2465). Tout était en place pour l'assaut final par 26.g5 hxg5 27.hxg5 Fd8 28.Td1 Da7 29.Rg3 Db7 30.Dh5 Txb2!? 31.f6! gxf6 32.Dh7+ Rf8 33.g6! Tb3 34.g7+ Re7 35.g8=D Txc3+ 36.Rh2 1-0.

Zhu Jiner - Pogonina
Après 25...Tb5?!

Malgré la longueur de la partie, Zhai Mo (2352) a dominé très tôt la Géorgienne Nino Batsiashvili (2465). La finale de Tour avec deux pions de plus n'a posé aucune difficulté à la Chinoise. Les sœurs Muzychuk ont connu des fortunes diverses. La cadette, Mariya, s'est inclinée avec les pièces blanches devant Ekaterina Atalik (2445) - finale Fou et Cavalier contre Roi seul - pendant que l'aînée, Anna, l'emportait avec les pièces noires sur Anastasia Bodnaruk (2426). Kateryna Lagno (2556) a sans doute raté, en manque de temps, un coup important : 31.Te4! au lieu du passif 31.Tf1?!, et a dû concéder la nulle à Hoang Thanh Trang (2448) avec un pion de plus en finale de Tours.

Les sœurs Muzychuk ont connu des fortunes diverses.

Tableau des appariements du système coupe

Troisième tour
1-16 2-15
8-9 7-10
4-13 3-14
5-12 6-11
Quatrième tour
1-8 2-7
4-5 3-6
Cinquième tour
1-4 2-3
Sixième tour
1-2
La salle du tournoi, Ugra Chess Academy

Publié le 08/11/2018 - 08:56 , Mis à jour le 09/11/2018 - 10:48

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment