Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du monde féminin d'échecs (1)

Premier tour : Paehtz, Girya, Javakhishvili et Kashlinskaya éliminées. 11 départages lundi.


Le Championnat du monde féminin d'échecs, au système coupe avec 64 joueuses au départ, aura lieu du 1er novembre (jour d'arrivée), au 25 novembre 2018 (jour de départ), dans la ville de Khanty-Mansiysk en Russie. À noter qu'aucun joueuse française ne fait partie de l'aventure. Site officiel https://chess2018.ugrasport.com/  avec parties en direct commentées en anglais par Pavel Tregubov et Alexander Morozevich à tour de rôle. Et en russe par Sergey Shipov, Evgeniy Najer et Evgenij Miroshnichenko en alternance.

Voir, voire revoir, les articles Europe Échecs de la Coupe du monde 2010 à AntiocheCoupe du monde 2012 à Khanty-MansiyskCoupe du monde 2015 à Sotchi — Championnat du Monde Féminin 2011 entre Hou Yifan et Humpy Koneru  — Championnat du Monde Féminin 2013 entre Hou Yifan et Anna Ushenina  — Coupe du monde 2015 à SotchiChampionnat du Monde Féminin 2016 entre Hou Yifan et Mariya Muzychuk — Hou Yifan abandonne le cycle féminin en 2016Coupe du monde 2017 à TéhéranChampionnat du Monde Féminin 2018 entre Tan Zhongyi et Ju Wenjun.

Même si la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) insiste toujours pour nommer cette compétition un « Championnat du monde d'échecs », il s'agit pourtant bel et bien d'une « Coupe du monde d'échecs ». Les cinq premiers tours se composent de deux mini-matchs de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Le sixième tour est une finale en quatre parties. Cérémonie d'ouverture le 2 novembre 2018, première ronde le 3 novembre à 11h00 (heure française, 15h00 à Khanty-Mansiysk), jour de repos le 18 novembre, finale entre le 19 et le 22 novembre, départage (si nécessaire) le 23 novembre à 09h00, cérémonie de clôture le 23 novembre 2018 à 15h00, départ les 24 et 25.

En cas d'égalité après les deux parties classiques (et aussi lors de la finale en quatre parties), la gagnante de chaque match est déterminée par un tie-break de deux parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup. Si le score reste égal, les joueuses jouent deux autres parties avec un contrôle de temps plus rapide : 10 minutes + 10 secondes par coup. Si l'égalité persiste, il y a deux parties blitz en 5 minutes + 3 secondes par coup. Et enfin, si le score est toujours égal, un blitz Armageddon (ou mort subite), avec 5 minutes pour les Blancs, 4 pour les Noirs, un incrément de 3 secondes par coup après le 61e coup, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Le montant total des prix du championnat (coupe) du monde est de 450.000 dollars (environ 395.000€). Chaque joueuse reçoit 3.750 dollars (environ 3.300€) pour le 1er tour, 5.500 dollars (environ 4.800€) au 2e tour, 8.000 dollars (environ 7.000€) au 3e tour, 12.000 dollars (environ 10.500€) au 4e tour et 20.000 dollars (environ 17.500€) au 5e tour (demi-finale). La médaillée d'argent (finaliste) recevra 30.000 dollars (environ 26.300€) et la gagnante 60.000 dollars (environ 52.700€).

Les parties du Championnat du monde féminin d'échecs 2018

Résultats du 1er tour de la coupe du monde d'échecs

Nomelo12Dép.Nomelo
1Hardegen Kathryn 18320-1 0-1-Ju Wenjun 2568
2Muzychuk Anna 25641-0 1-0-Hamid Rani 1935
3February Jesse Nikki 19220-1 0-1-Lagno Kateryna 2556
4Koneru Humpy 25481-0 1-0-Toubal Hayat 1870
5Wafa Shahenda 21450-1 0-1-Muzychuk Mariya 2545
6Vazquez Maccarini D 20650-1 0-1-Kosteniuk Alexandra 2543
7Goryachkina Aleksandra 2534½-½ 1-0-Ouellet Maili-Jade 2125
8Miranda Llanes Yerisbel 22670-1 0-1-Dzagnidze Nana 2516
9Tan Zhongyi 25131-0½-½-Sun Fanghui 2183
10Harika Dronavalli 2498½-½½-½1,5-0,5Khukhashvili Sopiko 2316
11Aliaga Fernandez Ing 21940-1½-½-Gunina Valentina 2497
12Paehtz Elisabeth 24950-1½-½-Alinasab Mobina 2236
13Foisor Sabina-Franc 2264½-½½-½0-2Stefanova Antoaneta 2490
14Zhai Mo 23521-0 1-0-Girya Olga 2481
15Zhao Xue 24781-0 1-0-Lujan Carolina 2364
16Vo Thi Kim Phung 2354½-½ 0-1-Khotenashvili Bela 2477
17Zhu Jiner 23791-0 1-0-Javakhishvili Lela 2477
18Tokhirjonova Gulruk 24351-0½-½-Kashlinskaya Alina 2477
19Saduakassova Dinara 2474½-½½-½2-0Matnadze Ana 2372
20Padmini Rout 2341½-½½-½0,5-1,5Abdumalik Zhansaya 2473
21Batsiashvili Nino 24651-0 1-0-Arakhamia-Grant Ketevan 2373
22Pogonina Natalija 24651-0½-½-Kulkarni Bhakti 2256
23Shvayger Yuliya 23890-1½-½-Socko Monika 2463
24Lei Tingjie 2457½-½½-½2-0Gara Anita 2370
25Hoang Thanh Trang 2448½-½½-½1,5-0,5Danielian Elina 2426
26Atalik Ekaterina 2445½-½½-½2-0Cori T. Deysi 2406
27Ushenina Anna 24401-0½-½-Mkrtchian Lilit 2396
28Ni Shiqun 24360-1 1-01,5-0,5Zhukova Natalia 2375
29Krush Irina 2434½-½½-½2-0Gaponenko Inna 2420
30Nakhbayeva Guliskhan 2367½-½½-½0,5-1,5Galliamova Alisa 2432
31Vega Gutierrez Sabrina 2389½-½½-½0,5-1,5Bodnaruk Anastasia 2426
32Guseva Marina 2413½-½ 0-1-Zawadzka Jolanta 2407

« En passant... » les départages du 1er tour...

NomElo25+1010+10NomElo
10Harika Dronavalli 24981,5-0,5Khukhashvili Sopiko 2316
13Stefanova Antoaneta24902-0Foisor Sabina-Francesca 2267
19Saduakassova Dinara 24742-0Matnadze Ana 2372
20Abdumalik Zhansaya 24731,5-0,5Padmini Rout 2341
24Lei Tingjie 24572-0Gara Anita 2370
25Hoang Thanh Trang 24481,5-0,5Danielian Elina 2426
26Cori T. Deysi 24060-2Atalik Ekaterina2445
28Zhukova Natalia 23751-10,5-1,5Ni Shiqun 2436
29Krush Irina 24342-0Gaponenko Inna 2420
30Nakhbayeva Guliskhan 23670,5-1,5Galliamova Alisa 2432
31Vega Gutierrez Sabrina 23890,5-1,5Bodnaruk Anastasia 2426

Le départage se joue en 2 parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup. Si le score reste égal, 2 autres parties à la cadence de 10 minutes + 10 secondes par coup. Si l'égalité persiste, 2 blitz en 5 minutes + 3 secondes par coup. Et enfin, si le score est toujours égal, 1 blitz mort subite, avec 5 minutes pour les Blancs, 4 pour les Noirs, un incrément de 3 secondes par coup après le 61e coup, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

L'impression laissée par les parties d'échecs du premier tour est que les temps où le terme « Women Chess » sonnait presque comme une moquerie sont révolus ! Il apparait évident que le niveau des échecs joué par les femmes augmente inexorablement. Le coup du jour, sans doute : Matnadze Ana (2372) vs Saduakassova Dinara (2474) après 20.Cd1? Fg4!! Splendide ! 21.Cf2Si 21.fxg4 Txe4 22.Txe4 Dxe4+ 23.Rh3 Txd1-+ — 21...Fxf3+ 22.Rg1 Db6 avec un avantage noir décisif, et la Kazakhe élimine ainsi l'Espagnole 2 à 0.

Matnadze - Saduakassova
Après 20.Cd1?

Dans la première partie du seul match de départage en 10 minutes + 10 secondes par coup, Natalia Zhukova (2375) a voulu profiter de son avance à la pendule pour forcer une position équilibrée. Mal lui en prit, puisque c'est Ni Shiqun (2436) qui en a tiré les marrons du feu avec un pion passé sur l'aile-Roi, gagnait une pièce puis la partie. Dans la seconde partie, une défense Française variante Tarrasch, Natalia Zhukova, avec les pièces noires, condamnée à l'emporter, prenait tous les risques. Le duel devenait alors très tendu et tout devenait possible. Toutefois, Ni Shiqun trouvait de jolis coups, comme 23.Fe7!, avant d'obtenir une finale Tour et Fou avec un pion de plus, puis se contentait de répéter les coups pour s'envoler vers le deuxième tour du Championnat du monde féminin d'échecs 2018.

Départages du premier tour
Photo Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com/

« En passant... » 2es parties du 1er tour...

La deuxième journée a débuté par deux nulle rapides, en 9 et 11 coups seulement, sur proposition des Blancs. Dans les deux cas l'explication se trouve dans l'impact du résultat de la première partie. Ana Matnadze (2372), hier avec les Noirs, était complètement gagnante, mais a laissé échapper Dinara Saduakassova (2474) à cause d'un zeitnot extrême. Idem pour Anita Gara (2370) face à Lei Tingjie (2457). Ainsi, ces deux joueuses - moins bien classées - ont préféré une nulle rapide, sans doute pour se remettre complètement de la déception d'avoir gâché une occasion en or, et jouer leur chance demain en rapide.

Anna Muzychuk a été la première joueuse qualifiée pour le second tour suite à sa victoire 2 à 0 face à Hamid Rani.

Hamid Rani, née Sayeda Jasimunnessa Khatun, à Sylhet (Bangladesh), en 1944, a commencé à jouer aux échecs à l'âge de 34 ans. Elle a reçu le titre de FIDE Woman International Master (WIM) en 1985. 

Elle a remporté son 19e titre de championne nationale d'échecs féminin en 2018.

Elle est également trois fois vainqueur du British Women's Chess Championship.

Photo ci-contre : Hamid avec son mari, MA Hamid, après leur mariage en 1959. Source https://en.wikipedia.org/wiki/Rani_Hamid

Hamid avec son mari (décédé en 2008), après leur mariage en 1959.

La Russe Olga Girya (2481) a été la première joueuse du top mondial (15e) éliminée. Opposée à la Chinoise quasi-inconnue Zhai Mo (2352), née en 1996, championne du monde des moins de 12 ans en 2008 et cinquième du championnat du monde junior en 2014. Totalement dominée dans la première partie sur sa défense Caro-Kann fétiche, Olga Girya a, dans la 2e partie, gaffé après 36...Ta8 par 37.f4?? Txa7 38.Txa7 Cg4! 0-1 Sur la prise du Cavalier en g4 (n'oublions pas la menace de mat en e1), les Noirs s'emparent d'abord du Cavalier en d4 sur échec, avant de reprendre la Tour en a7.

Girya - Zhai Mo
Après 36...Ta8
  • Une autre Chinoise quasi-inconnue, Zhu Jiner (2379), 15 ans seulement, troisième ex æquo du championnat du monde d'échecs junior féminin (moins de 20 ans) en septembre 2018, a éliminé une autre joueuse du top mondial, la Géorgienne Lela Javakhishvili (2477), 16e mondiale.
  • L'Ouzbèke Gulruk Tokhirjonova (2435) remporte son match 1,5 à 0,5 face à la vainqueure de l'Open «Isle of Man» (catégorie femme), Alina Kashlinskaya (2477).
  • La MIF iranienne Mobina Alinasab (2236), née le 7 août 2000, réalise la meilleure performance de ce premier tour avec une victoire 1,5 à 0,5 sur la MI allemande Elisabeth Paehtz (2495).
  • « Hier j'ai joué avec les Noirs et j'ai eu la chance de gagner. Lorsque vous gagnez dans un tel tournoi avec les Noirs c'est vraiment bien. Il vous suffit de faire nulle avec les Blancs le lendemain. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Donc j'ai eu de la chance. » Valentina Gunina
  • « Bien sûr, il est possible que j'affronte ma sœur Anna, mais on ne jouera qu'en finale. En attendant je joue tour après tour et je n’y pense pas encore. » Mariya Muzychuk
Deuxièmes parties du premier tour
Photo Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com/

« En passant... » 1res parties du 1er tour...

Muzychuk, A - Rani Hamid
Après 16...axb6
Yerisbel - Dzagnidze
17...b6
  1. Il faut le reconnaître, l'appariement fort/faible du système coupe offre peu de chances de survie aux petits Elo. Par exemple, l'Ukrainienne Anna Muzychuk (2564) n'a eu aucune difficulté face à la Sicilienne Scheveningue de Rani Hamid (1935) du Bangladesh. Dans le 1er diagramme, la forte poussée 17.c5! ajoute un pion aux déjà nombreux avantages positionnels des Blancs. 17...Fxe2 18.cxb6 Db7 19.Dxe2 Cd7 20.Cd5! Fd8 21.Txa8 Dxa8 22.Db5, etc. 1-0 au 34e coup, sans coup férir, et première victoire du Championnat du monde féminin d'échecs 2018.
  2. Dans le 2e diagramme, la Cubaine Yerisbel Miranda Llanes (2267) a payé cher d'avoir retardé la mise à l'abri de son Roi. Après le 17...b6 de Nana Dzagnidze (2516) il fallait défendre par 18.Td2!? malgré la perte d'un pion et de deux pions centraux noirs. Au lieu de ça, 18.cxb6? a reçu la terrible réponse 18...Txe2+! 19.Dxe2 - Si 20.Rxe2?! ne perdait pas la Tour, le Roi y aurait certainement laisser la tête. - 19...Dxd4 20.De8+ Rh7 21.O-O Dxb6 avec un Fou de plus. 0-1 au 23e coup.
  3. Toutefois, ces petits Elo, acquis dans des pays où il y a peu de tournois internationaux, sont souvent sous-estimés, et il suffit de rejouer certaines parties pour se rendre compte qu'il serait possible d'ajouter à quelques joueuses 200 à 300 points de plus. Kateryna Lagno (2556) a dû s'employer pour l'emporter sur Jesse Nikki February et ses 1922 Elo d'Afrique du Sud. Aliaga Fernandez (2194) n'a perdu que pour un coup malheureux face à Valentina Gunina (2497). Alexandra Kosteniuk (2543) a dû tourner et tourner encore dans une finale de Dame pour marquer le point entier face à la maître FIDE féminin cubaine Danitza Vazquez Maccarini (2065).
  4. Trois surprises cependant : Zhu Jiner CHN (2379) 1-0 Lela Javakhishvili GEO (2477) — Zhai Mo CHN (2352) 1-0 Olga Girya RUS (2481) — Et surtout Elisabeth Paehtz GER (2495) 0-1 Mobina Alinasab IRI (2236).
  5. « C'était une partie intéressante je pense. Mon adversaire a commis une erreur dans l'ouverture; elle m'a donné un pion. Elle a obtenu des compensations, mais un pion reste un pion, et avec de coups précis j'ai tenu et finalement j'ai gagné. » Kateryna Lagno
  6. « En ce qui me concerne, en général, je me prépare pour le premier tour. Et comme il y a deux adversaires possibles pour le second tour, je me prépare également contre elles. » Anna Muzychuk
Premières parties du premier tour
Photo Press service of the Championship https://ugra2018.fide.com/

Championnat du monde féminin d’échecs 2019

La suite des championnats et coupes du monde féminins reste flou. Le site officiel affirme : « La vainqueure du cycle du Grand Prix féminin FIDE 2017-2018 affrontera la championne du monde désignée par cette coupe du monde d'échecs au cours du second semestre 2019 lors d’un match en 10 parties pour le titre de championne du monde. » Sauf que le dernier Grand Prix Féminin s'est déroulé à Khanty-Mansiysk en novembre 2016, avec la victoire finale du cycle par la Chinoise Ju Wenjun, qui a ensuite ravi le titre mondial en match à sa compatriote Tan Zhongyi en mai 2018. Depuis plus rien, et le calendrier de la FIDE reste désespérément vide concernant le Grand-Prix féminin. Et comme Ju Wenjun participe à cette coupe du monde d'échecs de Khanty-Mansiysk, apparemment elle perdra son titre sans avoir pu le défendre en match, sauf en cas de victoire finale...

La championne du monde en titre, la Chinoise Ju Wenjun, a tiré une pièce noire et toutes les concurrentes des échiquiers impairs joueront la première partie du premier tour avec les pièces noires. Photo : Eteri Kublashvili Press Officer https://ugra2018.fide.com/

Du changement en vue...

Le 13 octobre 2018, le nouveau président de la FIDE, Arkadi Dvorkovich, a annoncé : « Nous avons entamé les débats sur le changement du cycle du championnat du monde féminin. Aujourd'hui le titre mondial appartient à Ju Wenjun, de la Chine. Et lors du prochain championnat du monde féminin au système coupe qui aura lieu à Khanty-Mansiysk, en novembre, soit la championne en titre conservera son titre, soit ce sera une nouvelle championne du monde. Évidemment, des changements aussi fréquents de championnes du monde ne confèrent pas à ce titre crédibilité et notoriété. Nous avons promis d’améliorer ce cycle et de le rendre similaire au cycle du championnat du monde masculin. Cela pourrait être fait dans deux ans. J'espère que dans quelques semaines nous pourrons annoncer les changements spécifiques qui seront apportés. Dans tous les cas, il inclura un tournoi des candidats et un match du championnat du monde féminin. Le championnat du monde féminin à Khanty-Mansiysk marquera le début de ce nouveau cycle. ». Source https://ugra2018.fide.com/2018/10/13/a-dvorkovich-format-of-the-women-s-world-championship-cycle-wil...

Le règlement du Championnat du monde féminin a enfin été modifié : toutes les demi-finalistes, à l'exception de la vainqueur(e), seront qualifiées pour le prochain Tournoi des candidates du cycle 2019-2020.

Les participantes au championnat du monde d'échecs

Une preuve supplémentaire, s'il en était besoin, du peu de considération des échecs joués par les femmes par l'ancienne équipe de la Fédération Internationale des Échecs et Agon (propriétaire du cycle du championnat du monde masculin), est que cette coupe du monde d'échecs féminine aura lieu du 1er au 25 novembre 2018, et que le match de championnat du monde entre Magnus Carlsen et Fabiano Caruana - qui évidemment accaparera toute l'attention du public - se déroulera pratiquement aux mêmes dates, du 8 au 28 novembre 2018 exactement.

La salle du tournoi, Ugra Chess Academy

Les joueuses seront hébergées à l'hôtel “Olympiyskaya” - très mal noté sur les sites de réservation, avec en particulier une connexion Wifi de mauvaise qualité dans les chambres, même si meilleure dans le lobby - situé à environ 7 à 10 minutes en voiture et 20 minutes de marche de la salle du tournoi : l'Ugra Chess Academy. Les joueuses ne devront surtout pas oublier d'emporter une petite (grosse) laine, les températures de Khanty-Mansiysk au mois de novembre sont évidemment Sibériennes; entre moins 10 et moins 20 degrés, avec un record à moins 49 degrés. Khanty-Mansiysk étant située dans la plaine de Sibérie occidentale, à 1903 km au nord-est de Moscou.

TAbleau des appariements du système coupe

Round 2
1-32 2-31
16-17 15-18
8-25 7-26
9-24 10-23
4-29 3-30
13-20 14-19
5-28 6-27
12-21 11-22
Round 3
1-16 2-15
8-9 7-10
4-13 3-14
5-12 6-11
Round 4
1-8 2-7
4-5 3-6
Round 5
1-4 2-3
Round 6
1-2

Publié le 04/11/2018 - 08:00 , Mis à jour le 06/11/2018 - 12:29

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (4)

  • rical

    Encore le risque d'avoir une championne du monde à la roulette Russe.
    Aucun champion du monde masculin ou féminin ayant obtenu le titre de cette façon n'a été crédible et a persisté.
    Une seule exception mais là encore avec beaucoup de recul : Karpov tout frais qui n'avait plus rien à prouver contre Anand complètement épuisé après tous ses matchs à élimination.

    01/11/2018 13:59
  • fm76

    Espérons, si le championnat du monde féminin est calqué sur le modèle masculin, que la nouvelle équipe de la FIDE alternera les deux championnats du monde : une année masculine suivie d'une année féminine (peu importe l'ordre)

    31/10/2018 17:18
  • GeorgesHenri

    Bravo pour le commentaire, tout est choquant dans ce championnat.
    Y compris les modalités de désignation de la Championne du Monde.
    C'est une honte internationale. Aucun homme n'accepterait ces conditions. Le machisme aux échecs, a de beaux jours devant lui.

    30/10/2018 10:48
  • patbru54

    Pas de française....;-(

    11/10/2018 07:45