Championnat du monde féminin d'échecs (1)

Ju Wenjun vs Aleksandra Goryachkina
La tenante du titre chinoise Ju Wenjun ouvre la marque avec une victoire sur sa challenger russe Aleksandra Goryachkina au terme d'une finale de Dames assez mal jouée de part et d'autre. Ju Wenjun mène désormais 2,5 à 1,5. Jour de repos le 10 janvier.

Le match pour le titre de championne du monde d'échecs entre la tenante du titre, Ju Wenjun (Chine), et sa challenger, Aleksandra Goryachkina (Russie) - vainqueure du Tournoi des Candidates 2019 - se tiendra en janvier 2020. La première phase du match se jouera à Shanghai, du 4 au 12 janvier, la seconde à Vladivostok, du 15 au 25 janvier. La partie russe se déroulera sur le campus de l'Université Fédérale d'Extrême-Orient de l'île Russky. La cérémonie d'ouverture aura lieu le 4 janvier 2020 à l'InterContinental Shanghai Jing'An. Site officiel https://wwcm2020.fide.com/ avec parties en direct et streaming commenté par la GMF Zhang Xiaowen et le GM Nigel Short sur https://www.youtube.com/channel/UC9B47GnzCRFHTT1BIBWvStQ

Joueuses Pays Elo0102 03040506070809 10 11 12Total
Aleksandra Goryachkina
2578½
½½0








1,5
Ju Wenjun
2584½
½½1








2,5
Les parties du match entre Aleksandra Goryachkina et Ju Wenjun
01Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 : ½-½ (97) Catalane
02
Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 :½-½ (40) Berlinoise
03Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 :½-½ (85) Semi-Tarrasch
04Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 : 1-0 (63) Slave
05Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 :
06Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 :
07Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 :
08Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 :
09Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 :
10Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 :
11Ju Wenjun2584 -Aleksandra Goryachkina2578 :
12Aleksandra Goryachkina2578 -Ju Wenjun2584 :

Quatrième partie du match

Lors de la conférence de presse qui a suivi la troisième partie, Ju Wenjun a déclaré qu'elle se contentait de ces trois matchs nuls. De son côté, Aleksandra Goryachkina a dit que ça se passait bien, avec une domination dans deux des trois premières parties, mais qu'elle se sentait également frustrée de ne pas avoir profité au mieux de ces chances. À noter que Goryachkina va jouer trois fois avec les pièces noires dans les quatre prochaines parties. Source Michael Friedman pour la FIDE.

Nous avons donc la réponse, 1.e4 n'était qu'un one-shot et Ju Wenjun est revenue à son 1.d4. Après 1...d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.c3 dxc4 5.a4 Aleksandra Goryachkina a continué par 5...e6 au lieu de son 5...f5 habituel pour transposer après 6.e3 c5 7.xc4 cxd4 8.exd4 c6, dans un gambit Dame accepté avec la perte d'un tempo (...c6 et ...c5), mais un pion blanc en a4.

9.0-0 e7 10.d5!? La préparation de Ju Wenjun, même si cette poussée semble prématurée pour obtenir un avantage. La Chinoise n'avait sans doute pas envie de jouer avec un pion isolé, mais la tension centrale disparaît après 10...exd5 11.xd5 xd5 12.xd5 0-0 13.e3 f5 14.b3 b4 15.fd1. Diagramme. Le plus surprenant est que depuis 13...f5, la position est nouvelle, mais les joueuses jouent très vite. 15...a5 16.e5 xd5 17.xd5 a6 18.d7 e6 19.xf8 xf8. 1h26-1h17. Avec une première réflexion.

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 15.♖fd1
Ju Wenjun - Goryachkina
Après 21...♖d8

Le GM Nigel Short faisait très justement remarquer que réciter aussi vite l'ouverture - ce qui est le cas dans ce match - est une mauvaise idée; même lorsque l'on joue une préparation. En effet, passer brutalement de l'utilisation de la mémoire à la réflexion et aux calculs peut provoquer des erreurs importantes. 20.b5 xd5 21.xd5 d8. Les Blancs sont un peu mieux, mais il faudrait une faute des Noirs pour vraiment déséquilibrer cette position. Diagramme.

Sergueï Rublevski, l'entraîneur en chef de l'équipe féminine russe, a partagé ses impressions avec Eteri Kublashvili. Quelques extraits : « Sergey Shipov commente [en russe] depuis Moscou, mais pour les téléspectateurs chinois il y a une salle d'analyse sans diffusion sur Internet. » ... « Une fois que les photographes ont terminé leur travail, seuls les participants et les juges restent dans la salle de jeux : pas de spectateurs ni d'accompagnateurs. » ... « À mon avis, Ju Wenjun a l'air moins en confiance qu'Alexandra. Il semble que la challenger ne soit pas l'adversaire la plus commode pour la championne. Cependant, conserver le titre est une tâche très difficile, donc la tension sur Ju Wenjun est plus que compréhensible. Je dois dire que sur les trois premières parties le match s'est bien déroulé. Aucune erreur grave n'a été commise. Je pense que si la championne du monde ne change pas de tactique le match va continuer dans le même style, mais je ne vois rien de mal à ça, c'est bénéfique pour Sasha [Aleksandra]. » Source https://ruchess.ru/news/report/shankhay_vladivostok/

22.e4! Défendre le pion a4 pour libérer la Tour en a1 tout en attaquant le pion h7 et en gardant la Dame centralisée, difficile de trouver mieux. 22...h6. 1h00-1h17. 23.g3 b6 est arrivé après 21 minutes de réflexion. 0h58-0h55. 24.c1 f6?! Un coup laid dont on ne voit pas la nécessité. 25.g2 Pour la première fois du match Ju Wenjun a un avantage tangible. De plus, l'échange des Dames lui serait favorable, les Blancs ayant un meilleur Roi et une meilleure Tour. Diagramme. 25...c8

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 25.♔g2
Ju Wenjun - Goryachkina
Après 25.♔g2

26.xc8+?! Ju Wenjun facilite la tâche de son adversaire. Seul 26.c6! permettait de conserver des chances de gain. 26...xc8 27.d5 e8 28.h4 d7 29.g8+ f8 30.c4 h5 31.h2 e7 32.b3 f8 33.c2 d6 34.e4 c5!? 35.xc5+ bxc5 36.a5 e7 37.a8+ f7 38.a6 g6 39.d5+ g7 40.b7 f8. Diagramme. Évidemment les Blancs sont mieux, mais on n'imagine pas Aleksandra Goryachkina perdre cette position. 41.g2 e8 42.a8+ f7 43.d5+ g7

44.f3! Diagramme. Ce simple coup de Roi fait qu'en cas d'échange des Dames la finale de Roi et pions est gagnante. Aleksandra Goryachkina ne voit pas le danger et joue 44...f8?? [44...g5! était le seul coup pour rester dans la partie] 45.b7? Ju Wenjun rate le gain qui s'obtenait par 45.a8+ f7 46.b7! forçant l'échange des Dames. 46...g5 47.g4! hxg4+ 48.xg4 gxh4 49.xh4 e8 50.xe7+ xe7 51.g4 e6 52.f4 1-0. 45...e8?? La challenger n'a toujours pas vu le danger. 46.d5?! [46.xe7+ xe7 47.g4! 1-0] 46...f8.

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 44.♔f3

47.f4. Aleksandra Goryachkina s'est enfin rendu-compte qu'elle était perdante et prend du temps. L'échange des Dames mène au gain blanc. 47...c7+ 48.e3? [48.e4! c8 49.d6+ f7 50.d5+-] 48...c8? [48...e7! 49.b7 d6= maintenant que le Roi noir est actif.] Les imprécisions s'enchaînent et tout est possible. 49.b7 d8? [49...e8+! 50.d3 d8+ avec certainement une nulle.]

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 52.g4!

50.f3? [50.c6! Difficile à trouver.] 50...e7? [50...e8!=] De toute évidence la partie a échappé au contrôle des deux joueuses. 51.xe7+! Ju Wenjun trouve enfin le chemin vers le gain. 51...xe7 52.g4! Il fallait bien entendu voir aussi ce coup décisif. Diagramme. 52...d6 53.gxh5 gxh5 54.e4! c6 55.f4 b5 56.d5! f5 57.d6 b6 58.d7! Ju Wenjun a maintenant une vision claire du gain. 58...a5 59.c7! xa6 60.c6 a5 61.xc5 a6 62.b4 b7 63.d5. 1-0

La tenante du titre chinoise Ju Wenjun ouvre ainsi la marque - une petite surprise au vu du déroulement du match jusqu'ici - avec une victoire sur sa challenger russe Aleksandra Goryachkina au terme d'une finale de Dames assez mal jouée de part et d'autre. Ju Wenjun mène désormais 2,5 à 1,5. Jour de repos le 10 janvier.

Ju Wenjun mène désormais 2,5 à 1,5 après 4 parties.

Troisième partie du match

L'objectif d'un match de championnat du monde d'échecs est toujours le même : marquer 1 point de plus que l'adversaire au terme des 12 parties. Pour le moment les joueuses s'observent et Aleksandra Goryachkina peut être satisfaite; une position supérieure avec les Blancs et aucun problème avec les Noirs. Souvenons-nous que le match entre Magnus Carlsen et Sergey Karjakin, en 2016, avait vu le premier gain lors de la 8e partie. Et qu'en 2018, les 12 parties classiques entre le Norvégien et Fabiano Caruana s'étaient conclues par la nulle.

1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 c5!? Ju Wenjun change de la 1re partie avec une défense semi-Tarrasch. 5.cxd5 xd5 Une première pour la Chinoise qui avait continué jusque-là par 5..cxd4!?. 6.e4 xc3 7.bxc3 cxd4 8.cxd4 b4+ 9.d2 xd2+ 10.xd2 0-0 11.c4 d7 12.0-0 b6 13.a4 b7 14.fe1 c8

15.d3 Aleksandra Goryachkina avait joué 15.b5 dans ½-½ (32) Goryachkina,A (2502)-Tregubov,P (2582) Caleta 2016. 15...a5 Ju Wenjun est dans sa préparation et joue très vite. 16.b2 e7 1h18-1h35. 17.d2 fd8 Diagramme. 18.ab1, un nouveau coup, au lieu de 18.f1 comme dans ½-½ (69) Moranda,W (2572)-Kveinys,A (2491) Polanica Zdroj 2013. 18...c6 19.c2!? Garde la tension. La machine donne 19.a6 a8 20.b5 xb5 21.xb5, même si l'échange des pièces semble plutôt favorable aux Noirs. 19...h6.

Goryachkina - Ju Wenjun
Après 17...♖fd8
Goryachkina - Ju Wenjun
Après 23.♗d3?!

20.f1 Maintenant que la majorité noire est handicapée d'un pion arriéré, les Blancs vont préparer la poussée d4-d5 pour valoriser la leur. 20...g5!? 0h56-0h50. Selon Nigel Short, les Noirs n'ont pas de plan actif et ce coup, proposé aussi par la machine, repose uniquement sur de la tactique. 21.e3 a8!? [21...f6 22.f3 b8 était à envisager.] 22.f3!? Fidèle à son style, Aleksandra Goryachkina accumule les coups préparatoires. [22.bd1 semblait plus simple.] 22...c7 23.d3?! Diagramme. Une imprécision tactique.

23.bd1 était à nouveau logique et fort. Et seulement sur 23...dc8 24.d3. 23...dc8?! 0h42-0h33. Ju Wenjun rate 23...e5! 24.dxe5 Forcé. 24...xd3 25.xb6 cc3 avec avantage noir ! 24.a6!? b7 25.xb7?! Il est illogique d'échanger ce Fou après l'avoir muselé par la barrière de pions f3 et e4. 25...xb7 26.f2 d8 Les Noirs n'ont plus vraiment de problèmes. 27.ed1 f6 28.d5 Aleksandra Goryachkina se décide à pousser sa majorité, mais avec un rapide 28...d7, Ju Wenjun lui montre qu'elle était prête. 0h25-0h29. Diagramme.

Goryachkina - Ju Wenjun
Après 28...♖d7
Goryachkina - Ju Wenjun
Après 34.exd5

29.d4 Un bon coup. 29...e7!? a coûté 13 minutes. 0h20-0h14. 30.bd1 cd8 Et ce fut au tour de la joueuse russe de prendre du temps. 7 minutes pour 31.c4. La réponse attendue était 31...c5! mais avec seulement 9 minutes à la pendule, Ju Wenjun n'a pas dû voir la ligne 32.e5 d6 33.c6 e8 avec égalité et à joué le douteux 31...exd5?! Depuis déjà quelque temps, Ju Wenjun apparaît nerveuse sur le streaming. 32.xb6 b7 33.xd5 xd5 34.exd5, Diagramme, avec un pion de plus pour les Blancs. 34...d6 0h12-0h08.

35.h6 db8. Aleksandra Goryachkina a maintenant de très bonnes cartes en main; la finale avec un pion de plus va lui permettre de torturer son adversaire. 36.e1! La challenger est dans son élément. 36...b4 37.e4 g6 38.h1 h5 39.e8+? Avec moins de 2 minutes à la pendule, Goryachkina se trompe et l'avantage s'évapore. Il fallait tenter [39.e7!? et si 39...xa4?? 40.e8+ h7 41.xb8 xb8 42.d6+-] 39...xe8 40.xe8+ g7. Diagramme. La Dame blanche doit garder le pion a4 et la Tour ne peut quitter la première rangée.

Goryachkina - Ju Wenjun
Après 40...♔g7
Goryachkina - Ju Wenjun
Après 58.♖b2!?

Il ne restait donc que 41.c6, mais la finale de Tour est nulle après 41...xc6 42.dxc6 c4 43.d5 xc6 44.xa5 c1+ 45.h2 h4! Les Blancs ne peuvent plus progresser. 46.d5 a1 47.a5 f5 48.g4 a2+ 49.g1 fxg4 50.hxg4 h6 51.b5 g5 52.b6+ g7 53.a6 h7 54.b7+ g6 55.a7 h6 56.f1!? g6 57.e1!? h3 58.b2!?. Diagramme. Aleksandra Goryachkina tente tout ce qui est possible, mais sa chance est passée; au moins dans cette partie. 58...a1+ 59.f1 h2, etc. ½-½ au 85e coup.

La tenante du titre Ju Wenjun s'en sort bien avec une nulle dans cette troisième partie du match de championnat du monde d'échecs. En revanche, l'erreur de sa challenger, Aleksandra Goryachkina, alors qu'elle était dans son élément - et avec un pion de plus - est surprenante.

Troisième partie : Aleksandra Goryachkina et Ju Wenjun au moment de jouer 18...♗c6

Deuxième partie du match

Dans la deuxième partie du match, deux surprises ! La première, un streaming de bonne qualité ! La deuxième, Ju Wenjun a joué 1.e4 au lieu de son habituel 1.d4, voire 1.c4. Quant à Aleksandra Goryachkina, elle a renoncé à sa Caro-Kann pour répondre 1...e5, et la partie s'est dirigée vers une Berlinoise : 2.f3 c6 3.b5 f6 4.0-0 xe4 5.e1 d6 6.xe5 e7 7.f1 xe5 8.xe5 0-0 9.d4 f6 10.e2 c4 11.b3 b6. Diagramme.

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 11...♘b6

Avec 12.c3!? au lieu de 12.a4, Ju Wenjun laissait de côté ½-½ (23) Nepomniachtchi,I (2773)-Grischuk,A (2772) Moscow 2019 et ½-½ (45) Anand,V (2767)-Karjakin,S (2748) Zagreb 2019. Et avec 12...c6!? au lieu de 12...d5 Aleksandra Goryachkina abandonnait la dernière partie des bases 0-1 (69) Fedoseev,V (2724)-Kramnik,V (2777) Wijk aan Zee 2019. Résultat : les deux joueuses se sont retrouvées hors-préparation !

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 16...♗g5?!

13.d2 d5 1h16-1h07. 14.h3!? Semble un peu trop lent. 14...f5 Et les Noirs égalisent facilement. Leurs pièces sont nettement plus libres que leurs homologues blanches. 15.f3 e4 16.e5 g5?!. Diagramme. Une mauvaise idée. Pourquoi perdre un tempo pour échanger une bonne pièce contre un pièce qui n'a pas joué ? 17.f3! Un bon coup de Ju Wenjun qui aurait pu poser des problèmes à Goryachkina.

17...f5 18.xg5?! Malheureusement la Chinoise n'a pas osé continuer par 18.g4!. 18...xg5 19.c1?! Ce n'est pas un mauvais coup, mais maintenant la Russe a une position tranquille, proche d'une finale, comme elle le souhaite et où elle va pouvoir jouer à sa main. 19...xc1 20.xc1. Diagramme. 20...f6 21.g4 h5 22.e3 d3 23.e1 xf1 24.xf1 Avec égalité. 24...g6 Les Noirs interdisent la case f5 au Cavalier.

Ju Wenjun - Goryachkina
Après 20.♖xc1
Ju Wenjun - Goryachkina
Après 31...g5

25.g4 hxg4 26.hxg4 f7. Les Blancs sont très légèrement mieux grâce à leur Cavalier mieux placé en e3 que le Cavalier noir en b6. 27.f2 h8 28.h1 ae8 29.g2 c8 Aleksandra Goryachkina améliore donc logiquement l'action de son Cavalier. 30.f4 d6 31.d3 g5. Diagramme, avec une complète égalité, même à la pendule : 0h31-0h32. 32.a4 a5 33.xh8 xh8 34.g2 e8 35.f2 h8 35.f2 h8 36.g2, etc. ½-½ au 40e coup.

D'accord, cette partie a été relativement ennuyeuse, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un match de championnat du monde et que l'objectif est juste de marquer un point de plus que l'adversaire au terme des 12 parties.

Aleksandra Goryachkina a obtenu une position confortable dans la 2e partie du match contre Ju Wenjun. ½-½ au 40e coup dans une défense berlinoise.

Première partie du match

Goryachkina - Ju Wenjun
Après 35.♘e2
Goryachkina - Ju Wenjun
Après 43...♔f6
Goryachkina - Ju Wenjun
Après 87...♔d5

Comme vous l'avez sans doute remarqué, la retransmission en direct est horrible ! YouTube est filtré par la Chine et ça coupe toutes les 30 secondes. C'est un peu mieux sur Twitch, mais un match de championnat du monde mérite beaucoup mieux que ça.

Avec les Blancs dans la première partie, Aleksandra Goryachkina a choisi une solide Catalane pour débuter le match contre Ju Wenjun : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 e7 5.g3 0-0 6.g2 dxc4 7.e5 c5... Comme dans tout championnat du monde d'échecs, les joueuses ont une stratégie de match. Et on peut imaginer qu'Aleksandra Goryachkina va chercher à valoriser sa supériorité en finale. Toute proportion gardée, le match peut ressembler aux parties de Magnus Carlsen, où le Norvégien débute souvent la lutte quand les autres partageraient le point. Dans le 1er diagramme après 35.e2 tous les pions noirs sont sur la couleur du Fou. Si la position reste proche de l'égalité, Ju Wenjun n'a pas le droit à l'erreur. 35...e8?! La Chinoise, sous la pression du temps, joue passivement. [35...d5 36.f4 f7=] Aleksandra Goryachkina se rend compte immédiatement de l'erreur de son adversaire et prend un avantage en quelques coups. 36.d8! e7 37.f4 f6+38.d2 e5 39.d5+ f7 40.d6 c6. Le contrôle du temps est atteint, mais les Noirs risquent d'être débordés. Toutes les pièces adverses sont meilleures.

41.f4 f3 42.h4 g4 La Tour et le Fou des Noirs sont cantonnés en défense. 43.d5 f6, 2e diagramme. 44.xe5?! La Russe rend la politesse. Il fallait garder la Tour, jouer 44.d7! et laisser les pièces noires se marcher dessus. 44...xe5 45.e3 d1 46.g6+ f6 Alors que maintenant le Roi noir est même mieux placé que son homologue blanc.

Aleksandra Goryachkina va pousser au maximum sans se lasser de promener son destrier, jusqu'à ce que les deux joueuses se retrouvent en manque de temps aux alentours du 80e coup avec moins de 2 minutes chacune, comme dans le 3e diagramme après 87...d5. La nulle sera signée au 97e coup.

Le ton est donné. Aleksandra Goryachkina va entraîner Ju Wenjun en finale et appliquer le principe de Magnus Carlsen : « J'essaie de jouer 40 ou 50 bons coups et je défie mon adversaire d'en faire autant. Même si la position est simple ou semble simple, je tente de rester concentré et créatif. »

Première partie du match entre Aleksandra Goryachkina et Ju Wenjun

Cadence, Départages (si nécessaire) et Prix

Le match est prévu en 12 parties à la cadence de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Les joueuses ne peuvent pas annuler par accord mutuel avant le 40e coup des Noirs, sauf en cas de triple répétition de la position. L'alternance des couleurs sera inversée après la partie 6. La joueuse qui aura eu la couleur blanche dans la partie 1 jouera la partie 7 avec la couleur noire.

Le match est commenté par le GM Nigel Short et la GMF Zhang Xiaowen.

En cas d'égalité après les 12 parties classiques, un match de quatre parties sera joué à la cadence de 25 minutes + un incrément de 10 secondes par coup. Si le score est toujours égal, un autre match de deux parties sera joué à la cadence de 5 minutes + un incrément de 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, un autre match de 2 parties à la cadence de 5 minutes + un incrément de 3 secondes par coup. Cette procédure peut être répétée jusqu'à un total de cinq matchs de 2 parties. Si le score reste égal après cinq matches (dix parties), un blitz « mort subite »  sera joué. La joueuse qui remporte le tirage au sort choisira sa couleur. La joueuse avec les pièces blanches aura cinq minutes; la joueuse avec les pièces noires quatre minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup à partir du 61e coup pour les deux joueuses. En cas de nulle, la joueuse avec les pièces noires sera déclarée vainqueure.

Le montant total des prix est de 500.000 €. La gagnante en recevra 60%, la finaliste 40% si le match se termine en 12 parties. Dans le cas où le titre de championne du monde se décide au tie-break, la gagnante recevra 55% et la finaliste 45%. Le règlement complet du match sur https://handbook.fide.com/files/handbook/FWWCM20192020.pdf

Shanghai Administration of Sports, President of the Chinese Chess Association avec Ju Wenjun. Photo Eteri Kublashvili
La cérémonie d'ouverture du championnat du monde féminin d'échecs 2020 à Shanghai (Chine). Photo Eteri Kublashvili

Les joueuses : Ju Wenjun et Aleksandra Goryachkina

Ju Wenjun, née le 31 janvier 1991 est grand maître international (mixte) depuis 2014. En 2016, Ju Wenjun remporte le cycle du Grand Prix FIDE féminin, grâce à ses victoires aux tournois de Téhéran (février 2016) et Khanty-Mansiïsk (novembre 2016) et sa troisième place au tournoi de Chengdu (juillet 2016). Elle devient championne du monde féminin en mai 2018 après avoir battu sa compatriote Tan Zhongyi. Elle conserve son titre en novembre 2018 en remportant le départage contre la joueuse russe Kateryna Lagno.
Aleksandra Goryachkina, née le 28 septembre 1998 à Orsk, est grand maître international (mixte) depuis 2018. Elle a remporté deux fois le championnat de Russie féminin. Goriatchkina a remporté la super-finale du championnat de Russie féminin en 2015 et 2017. Sélectionnée pour participer au tournoi des candidates 2019 en remplacement de Hou Yifan, la numéro un mondiale retenue par ses études a Oxford, elle remporte facilement le tournoi et obtient le droit de défier la championne du monde Ju Wenjun. Photo http://www.ivankurinnoy.com/

Le programme du match

Il y a 7 heures de décalage entre Paris et Shanghai, et 9 heures avec Vladivostok.
Les parties débutent donc en France à 8h30 et 6h30.

Organisateurs et partenaires

Les organisateurs sont : La Fédération Internationale Des Échecs (FIDE), l'Association Chinoise des Échecs, La Fédération Russe des Échecs (FSHR) et l'Administration du territoire de Primorsky. Le tournoi est organisé avec le soutien de Gazprom. Partenaires : PJSC PhosAgro, JSC Gidrostrostroy, SILA International Lawyers et la Far Eastern Federal University. À noter que la société Sima-Land est devenue non seulement partenaire du Tournoi des Candidats à Ekaterinbourg, mais aussi le partenaire d'Alexandra Goryachkina pour la préparation du match.

Les sponsors du match

les matchs de championnat du monde féminin

AnnéeChampionneAdversairescoreLieu
1934 Vera Menchik Sonja Graf
3,0 - 1,0
Rotterdam
1937Vera MenchikSonja Graf11,5 - 5,5Semmering
1953 Elisabeth Bykova
Ludmila Rudenko
8,0 - 6,0 Moscou
1958Elisabeth BykovaOlga Roubtsova
8,5 - 5,5 Moscou
1959Elisabeth BykovaKira Zvorykina
8,5 - 4,5 Moscou
1962Nona GaprindachviliElisabeth Bykova9,0 - 2,0
Moscou
1965Nona GaprindachviliAlla Kouchnir8,5 - 4,5
Riga
1969Nona GaprindachviliAlla Kouchnir8,5 - 4,5Tbilissi et Moscou
1972Nona GaprindachviliAlla Kouchnir8,5 - 7,5Riga
1962 Nona Gaprindachvili
Nana Alexandria 8,5 - 3,5
Pitsounda
1978 Maia Tchibourdanidzé
Nona Gaprindashvili 8,5 - 6,5 Tbilissi
1981Maia TchibourdanidzéNana Alexandria8,0 - 8,0
Tbilissi
1984Maia TchibourdanidzéIrina Levitina8,5 - 5,5Volgograd
1986Maia TchibourdanidzéElena Akhmilovskaïa8,5 - 5,5Sofia
1988Maia TchibourdanidzéNana Iosseliani8,5 - 7,5Telavi
1991 Xie Jun
Maïa Tchibourdanidzé 8,5 - 6,5 Manille
1993 Xie Jun Nana Ioseliani
8,5 - 4,5 Monaco
1996 Susan Polgar
Xie Jun
8,5 - 4,5 Jaén
1999 Xie Jun
Alissa Galliamova
8,5 - 6,5 Kazan et Shenyang
2011 Hou Yifan
Humpy Koneru
5,5 - 2,5 Tirana
2013Hou YifanAnna Ushenina5,5 - 1,5
Taizhou
2016Hou YifanMariya Muzychuk6,0 - 3,0
Lviv
2018 Ju Wenjun
Tan Zhongyi 5,5 - 4,5 Shanghai et Chongqing
2020 Shanghai et Vladivostok

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (53)

  • pat217125

    Pour Shasha,
    Je lis tous les commentaires de l'actualité que je suis en ce moment, à savoir championnat du monde féminin, Tata Steel Chess et le record de Carlsen, l'ascension fulgurante de ce jeune joueur iranien. Je suivrai un peu le tournoi de Gibraltar et bien sûr, j'essaierai de suivre du mieux que ma vie quotidienne me le permettra, le tournoi des Candidats. J'aime intervenir sur des sujets d'ordres plus généraux (règlements...) Je n'interviens pas toujours parce que je n'en ai pas le loisir ou parce que je n'ai rien à ajouter aux commentaires déjà écrits; je préfère réagir aux idées exprimées plutôt qu'aux sentiments exprimés.

  • Shasha

    Par suivre je voulais juste dire lire, ce n'était pas une attaque personnelle. Parce que parfois tu interviens pour ne revenir que plusieurs jours après, du coup je me demandais si tu jetais un coup d’œil de temps en temps aux derniers commentaires postés ou si tu les lisais tous assidument même si ce n'est pas à toi qu'ils sont destinés.

  • pat217125

    Pour Shasha,
    Que veut dire la question et ce verbe "suivre"? Je lis tous les commentaires sur l'actualité échiquéenne qui m'intéresse et j'interviens quand je le souhaite pour le plaisir intellectuel de m'exprimer et d'argumenter dans un monde où la recherche du vrai est "balayée" par la "com'" et les effets de mode. J'essaie d'être objectif, de ne pas être agressif en répondant aux interventions des uns et des autres en essayant d'y trouver des éléments pertinents quand j'estime qu'il y en a. Même si je n'ai pas été toujours d'accord avec toi, je me suis permis de montrer à d'autres, comme Kaspalov par exemple, que je partageais certains de tes commentaires, parce que bien argumentés. Je suis l'actualité des échecs depuis peu, ce qui explique certaines erreurs ou méconnaissances de ma part.
    Si "suivre" sous-entend que je ne "me mouille" pas, ayant écrit dernièrement que j'étais d'accord avec vous deux, tous mes commentaires des semaines précédentes prouvent le contraire.

  • Shasha

    pat217125 tu suis tout les commentaires sur le site ? Sinon je rajouterais que Judit Polgár n'a jamais été championne du monde (son choix) pourtant tout joueur d'échecs un minimum cultivé connaît son nom et la considère tout de même la comme meilleure joueuse d'échecs de tout les temps et une icône pour les échecs féminins. C'est la vraie championne des années 1990/2000 et finalement celles qui ont eu le titre à son époque ont vite été oubliées (à part Susan étant sa sœur). Ce sera certainement pareil pour Hou Yifan, surtout vu l’intérêt qu'on porte aux échecs féminins on ne se souviendra que des plus grands noms.

  • Kaspalov

    Pour Pat217125
    A quoi est utile cette hypothèse "si ce titre..."?
    Ne le prenez pas mal, mais il y a une citation de Pierre Dac qui se moque de ce genre de phrase et qui commence aussi par le mot "si". Vous êtes enseignant, vous devez certainement la connaître.
    Bonne continuation à vous également.

    Rideau ici pour ce qui me concerne.