Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du Monde Féminin : 4e Tour

Humpy Koneru éliminée par Mariya Muzychuk 0,5–1,5. Zhao Xue éliminée par Natalia Pogonina 0,5–1,5 ; Anna Muzychuk éliminée par Pia Cramling 2,5–3,5.

64 joueuses sont à Krasnaya Polyana, Sochi, en Russie, du 16 mars au 7 avril 2015, pour disputer un Championnat du Monde Féminin au système Coupe. Tournoi à élimination directe en 5 tours et une finale en 4 parties pour le titre de championne du monde d'échecs. Le montant total des prix est de 450.000$ (environ 425.000€). Chaque joueuse reçoit 3.750$ au premier tour. 5.500$ au deuxième tour, 8.000$ au troisième, 12.000$ au quatrième, 20.000$ au cinquième (demi-finales). La médaillée d'argent 30.000$ et la gagnante 60.000$ (environ 56.000€).

Site officiel http://sochi2015.fide.com avec parties en direct et vidéo commentée. A suivre sur Facebook ; Twitter ; Instagram

La gagnante de ce championnat du monde au système coupe sera couronnée championne du monde, puis jouera un match pour le titre mondial contre la Chinoise Hou Yifan qui, en plus d'être la championne du monde en titre, est aussi la gagnante de la série du Grand Prix.

A chaque tour la qualification se joue en un match de deux parties avec couleur alternée; une fois avec les Blancs et une fois avec les Noirs. La vainqueure se qualifie pour le tour suivant, et ainsi de suite jusqu'à la finale qui elle se joue en quatre parties. Les parties se disputent à la cadence 40 coups en 1h30 + 30 minutes au K.O., le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité à l'issue des 2 premières parties classiques, la qualification se jouera en une nouvelle série de matchs. D'abord un match en 2 parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup et, en cas d'égalité, un match en 2 parties rapides de 10 minutes + 10 secondes par coup. Si le score est toujours nul, un match de deux blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup sera disputé. Et enfin, si le score reste nul, un blitz de départage «mort subite» sera joué avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs et un incrément de 3 secondes par coup à partir du 61e coup. En cas de partie nulle la conductrice des pièces noires du blitz «mort subite» sera déclarée vainqueure.

Résultats du quatrième Tour (début des parties à 13h00)

Nom Elo   Nom Elo   1 2 Dép Total
01 Muzychuk Mariya 2526 - Koneru Humpy 2581 : 1-0 0-1 1,5-0,5 2,5-1,5
02 Pogonina Natalia 2456 - Zhao Xue 2527 : 0-1 1-0 1,5-0,5 2,5-1,5
03 Cramling Pia 2495 - Muzychuk Anna 2552 : ½-½ ½-½ 2,5-1,5 3,5-2,5
04 Arabidze Meri 2374 - Harika Dronavalli 2492 : ½-½ 0-1 X 0,5-1,5

La première nommée joue avec les pièces blanches dans la première partie.

Pour les départages éventuels un nouveau tirage au sort des couleurs est effectué.

Résumé des départages du quatrième tour

Départages en 25+10 : Les appariements de la première partie des départages à la cadence de 25 minutes + 10 sec. par coup sont : Zhao Xue – Natalia Pogonina ; Anna Muzychuk – Pia Cramling et Mariya Muzychuk – Humpy Koneru. Aucune surprise dans les ouvertures de cette première partie. Pia Cramling a rejoué sa Taïmanov, Anna Muzychuk semblait prendre l'avantage, puis le manque de temps s'est mêlé de la partie et la Suédoise a pris les choses en main jusqu'à l'emporter. Une véritable surprise ! Natalia Pogonina et son Benkö ont encore posé des problèmes à la pendule à Zhao Xue et c'est ici aussi l'outsider qui l'a emporté avec les Noirs. Quant à Mariya Muzychuk et son Ecossaise, il ne s'en est pas fallu de beaucoup pour que Humpy Koneru l'emporte.

Ce championnat du monde féminin 2015 est encore plus ouvert que nous ne le pensions... et la démonstration est arrivée avec la défaite de la grande favorite Humpy Koneru par Mariya Muzychuk. Humpy était gagnante, mais en rapide tout est possible et l'Ukrainienne affrontera une autre Indienne en demi-finale, Harika Dronavalli.

Départages en 10+10 : Natalia Pogonina aussi a réussi à éliminer une adversaire théoriquement plus forte, la Chinoise Zhao Xue. Il reste maintenant à savoir qui la Russe rencontrera en demi-finale, Pia Cramling ou Anna Muzychuk. Dans la première partie en 10+10 Anna Muzychuk s'est tournée vers une défense Benoni, mais Pia Cramling a pris très rapidement l'avantage. En moins de 20 coups c'était théoriquement plié ! Toutefois, avec la tension nerveuse, tout peut arriver à tout instant et le duel est entré dans des complications ponctuées de mauvais coups qu'il serait malvenu de critiquer.

Allons-nous assister à une autre surprise ? Une nouvelle tête de série va-t-elle tomber ? Pia Cramling, qui a 51 ans vient de revenir dans le top des +2500 Elo, va-t-elle venir à bout de la numéro 5 mondiale Anna Muzychuk ? On ne change pas une ouverture qui ne perd pas, alors Sicilienne Taïmanov pour la Suédoise ! 13 coups de théorie, une énorme réflexion de plus de 4 minutes pour les Blancs, un coup anodin et une faute au coup suivant, Anna Muzychuk a lâché prise ! Une qualité tombe et l'Ukrainienne est dans les cordes. Pia Cramling créé ainsi la troisième surprise de la journée !

Pia Cramling | Photo Eteri Kublashvili | (DR)

Résumé des deuxièmes parties du quatrième tour

Alors que la championne indienne alignait les victoires et semblait se diriger dans un fauteuil vers la finale, un seul mauvais coup aura suffit à la placer en difficulté ! Bien entendu, rien n'est encore perdu puisque Koneru joue aujourd'hui avec les pièces blanches, et Mariya Muzychuk devra être solide pour repousser ses assauts.

Pour Natalia Pogonina en revanche, gagner avec les Noirs contre Zhao Xue semble une tâche tout simplement insurmontable. On a vu hier Anna Muzychuk jouer agressivement avec les Noirs, il n'y a aucune raison qu'elle n'en fasse pas autant aujourd'hui avec l'avantage des Blancs. Et enfin, on connait le plan de Meri Arabidze : annuler les parties classiques et tenter sa chance en parties rapides contre Harika Dronavalli.

Le mari de Pia Cramling, le GM Juan Manuel Bellon, twittait ce matin : «Une journée importante aujourd'hui pour Pia au mondial. Elle peut perdre et sortir, mais «que la quiten lo bailao» elle a déjà gagné une bonne somme, du Elo et de l'estime de soi.»

L'expression «Que me quiten lo bailao» vient d'une chanson de Lucía Pérez chantée à l'Eurovisión 2011. Elle est utilisée, par exemple, après une soirée de fête, pratiquement sans dormir, très fatigué et un mal de tête le lendemain matin au travail, quand on veut dire que peu importe, ça valait la peine, on s'est bien amusé...

Il faut reconnaitre que ce championnat du monde féminin 2015 est parfaitement retransmis et suivi. Un streaming qualité HD commenté en direct, en anglais et en russe, mais aussi une présence en continu sur Facebook et Twitter, et 3 photographes pour alimenter les galeries photos. Un résumé de la journée est publié sur le site officiel à peine deux heures après les parties. Et n'oublions pas la disponibilité des joueuses qui répondent aux interviews. Et enfin, vers 22h, un envoi par email de la responsable de presse Eteri Kublashvili, avec fichier PDF et photos. C'est le XXIe siècle, pour exister il faut communiquer !

Zhao-Xue-Pogonina
Après 16...Fxe5
Zhao-Xue-Pogonina
Après 22...c4
Zhao-Xue-Pogonina
Après 41.Rg2

Les choses étaient claires dans la partie Zhao Xue - Natalia Pogonina. La joueuse russe joue le gambit Benkö depuis toujours et apparemment la Chinoise était d'accord pour en jouer un. Dans le premier diagramme après 16...Fxe5, les joueuses sont sorties de l'ouverture, la position est plus ou moins équilibrée, mais les Noirs doivent encore trouver assez d'activité pour jouer pour le gain ! Dans le deuxième diagramme, la position noire commence à prendre forme. Les pièces de Zhao Xue ne respirent pas l'activité et la Chinoise n'a plus que 20 minutes contre 35 pour Natalia Pogonina, qui récupère son pion juste avant le contrôle du temps. Et dans la position du troisième diagramme après 41.Rg2, la Russe va enfin obtenir quelque chose grâce à 41...Tb1! 42.Da5. Zhao Xue refuse de perdre un pion par 42.Txb1 Dxe4+ et 42...Dxb1, mais tombe de Charybde en Scylla après 42...Dd3 43.Rh3? Tb2! 44.Dc7?? La Chinoise craque complètement ! 44.Txf2 45.Dxd6 Dc3! et la menace 46...Dc8+ est fatale ! 46.Tb1? Dc8+ 0-1.

Natalia Pogonina | Photo Vladimir Barsky | (DR)
Koneru-Muzychuk,M
Après 22...a4
Koneru-Muzychuk,M
Après 34.Cc3
Koneru-Muzychuk,M
Après 40...Cc4

Dans l'obligation de l'emporter, Humpy Koneru s'est lancée dans une aventure risquée. Au lieu du classique 9.cxd5 après la poussée 8...e5, l'Indienne a joué 9.g4!? et la suite va montrer qu'elle n'avait pas l'intention de se laisser sortir sans réagir. 9...e4 10.Ch4 g6 11.0-0-0 Te8 12.Cg2 h6 13.Fe2 dxc4 14.f3!? Le plan est simple : on ouvre toute l'aile-Roi et on cherche un mat quelque part ! De son côté, Mariya Muzychuk veut tout le contraire, alors 14...De7 15.Fxc4 Cb6 16.Fb3 Fe6 17.Fxe6 Dxe6 18.f4. Le jugement du GM Evgeny Miroshnichenko est sans appel : les Noirs sont mieux ! Après 18...Cfd5, les Blancs doivent faire quelque chose : 19.f5! De7 20.Tdf1 a5 21.Rb1 Cc4 22.Fc1 a4, premier diagramme, la position des Noirs s'améliore doucement. La menace ...b5 et ...b4 n'est pas à prendre à la légère. 23.h4 b5 24.g5 h5, ferme la porte à toutes les fenêtres... 25.Ce2 Fc7 26.a3 Dd7 27.Tf2 Cd6!? 28.fxg6, il faut se lancer, une nulle reviendrait à une défaite pour Koneru. 28...fxg6 29.Cf4 Rg7 30.Thf1 Cc4?! Depuis quelques coups Mariya Muzychuk tergiverse et c'est peut-être ce qui va causer sa perte. 31.Cxd5! cxd5 2.Tf7+ Gagne la Dame pour les deux Tours après 32...Dxf7 33.Txf7+ Rxf7 34.Cc3!, deuxième diagramme. Et les Blancs gagnent non seulement un pion, mais affaiblissent toute la structure noire. La suite va tourner au cauchemar pour l'Ukrainienne. 34...Re6 35.Cxb5 Fd6 36.Cc3 Tec8 37.Ra2 Cb6 38.Df2 Tf8 39.De2 Ta5?! 40.Fd2 et sur son 40e coups, le drame : 40...Cc4??, troisième diagramme. 41.Cxe4! Et Humpy Koneru va égaliser ! 41...Tb5 42.Fc3 Tfb8 43.Cxd6 Cxd6 44.Dc2 et 1-0 au 62e coup. C'est ce qui s'appelle prendre un sérieux coup derrière la tête pour la cadette des Muzychuk.

Humpy Koneru | Photo Vladimir Barsky | (DR)
Muzychuk,A-Cramling
Après 24...Te6
Dronavalli-Arabidze
Après 76.Rf7

Anna Muzychuk et Pia Cramling connaissent très bien la Sicilienne Taïmanov. L'aînée des Muzychuk a cependant obtenu un avantage positionnel, visible dans la position du premier diagramme après 24...Te6. L'expérimentée joueuse suédoise, lâche un pion, mais tient le choc en finale de Tours pour jouer sa chance en parties rapides de départage.

L'attaque Torre d'Harika Dronavalli ne lui a vraiment rien apportée de concret. La finale à quatre Tours n'offrait qu'un avantage minimal à l'Indienne en raison du pion noir doublé sur "g". La Géorgienne perd quand-même un pion et ici aussi, la finale s'est jouée avec des Tours. Harika Dronavalli l'emportera au 95e coup. Certains «spécialistes» trouveront à redire du manque de technique dans ce type de finales. Quant à nous, nous nous contenterons de rappeler que ces joueuses sont en compétition depuis 11 jours consécutifs sous une pression terrible et que la cadence ne facilite pas la précision en finale. Toujours est-il que la deuxième joueuse indienne est la première à se qualifier pour la demi-finale !

Harika Dronavalli | Photo Vladimir Barsky | (DR)

Résumé des premières parties du quatrième tour

Hasard du tirage au sort, les quatre plus faibles joueuses selon le classement Elo jouent avec les pièces blanches leur première partie du quart de finale. Quand ont sait à quel point il est difficile de jouer avec les pièces noires, c'est une possibilité non négligeable de tenir, voire même de jouer pour le gain. Voici d'ailleurs les statistiques de ce championnat du monde féminin à ce jour. Sur les 112 parties en cadence classique nous avons eu 37 gains blancs, 51 nulles et 24 gains noirs. En revanche, si on ne prend que les parties des départages (toutes cadences confondues), la différence devient très légère : 22 gains blancs, 19 nulles et 19 gains noirs.

A ce stade de la compétition la grande favorite reste Humpy Koneru, surtout si on prend en compte son score de 6 gains sur 6 parties en cadence classique, et Mariya Muzuchuk se retrouve condamnée à l'exploit. Ces deux joueuses ne se sont jusqu'ici affrontées qu'en blitz et en rapide, mais avec un score écrasant de 5 à 0 en faveur de l'Indienne.

Natalia Pogonina aussi devra gravir une montagne. Zhao Xue mène par 8 victoires à 3 en 16 parties, principalement en blitz et rapide. Anna Muzychuk mène par 7 victoires à 3 contre Pia Cramling toutes cadences confondues. Quant à Meri Arabidze et Harika Dronavalli, elles ne se sont rencontrées qu'une seule fois avec un résultat nul.

Meri Arabidze | Photo Vladimir Barsky | (DR)

Petit poucet des huit dernières joueuses en lice, Meri Arabidze n'a pas usurpé sa place en quart de finale. La Géorgienne a éliminé l'Allemande Elisabeth Paehtz (2479), et la Lituanienne Viktorija Cmylite (2530). C'est peut-être la seule joueuse qui aurait préféré commencer avec les pièces noires, puisqu'elle compte 3 victoires avec cette couleur pour un seul gain blanc. Sur http://sochi2015.fide.com Meri Arabidze se dévoilait un peu : «Je suis née à Samtredia, mais j'habite maintenant à Kutaisi. Je joue aux échecs depuis l'âge de 6 ans. Je suis trois fois championne d'Europe, en U10, U12 et U14, et trois fois championne du monde, en U14, U16 et U18. Alexander Arsenidze est depuis 7 ans mon entraîneur et il m'aide pendant ce championnat du monde, ainsi que Khvitcha Supatashvili.»

Nous écrivions aux sujet de l'élimination de Marie Sebag que ça préparation théorique n'avait, semble-t-il, pas été à la hauteur de l'événement. Viktorija Cmylite a rencontré ce même problème. «Je me suis décidée à venir qu'au tout dernier moment. Mon plus jeune fils a seulement 7 mois, je n'avais pas joué aux échecs depuis plus d'un an et ma préparation était insuffisante. D'un autre côté, j'avais faim d'échecs et je voulais vraiment jouer. Dans l'ensemble je suis heureuse, c'était la bonne décision de venir ici.» Source http://sochi2015.fide.com

Muzychuk,M-Koneru
Après 25...f6

Dans une partie Ecossaise, tout suivait son petit bonhomme de chemin. Humpy Koneru innovait par 12...Df5 au lieu de 12...Dg6 et égalisait sans difficulté avant de gagner le pion a2. La contre attaque de Mariya Muzychuk sur l'autre aile semblait de prime abord une tentative désespérée de brouiller les cartes, puis, dans le premier diagramme, Koneru jouait 25...f6??... Les Blancs jouent et gagnent avec le magnifique 26.Dd2!!. La Dame est évidemment imprenable à cause du mat en e8, mais sur 26...Tf8 27.Fd5+ Fxd5 28.Dxd5+ Rh8, bis repetita 29.Df7!! 1-0. Un coup de tonnerre pour débuter ce quart de finale !

Dans les autres parties, Meri Arabidze annulait rapidement face à Harika Dronavalli. Comme elle l'a expliqué lors de son interview, Meri préfère les échecs rapides aux échecs classiques. Sa stratégie est donc claire : pousser son adversaire aux départages. Il reste à la Géorgienne à passer l'obstacle d'une partie avec les pièces noires.

De part son choix d'ouverture avec les Noirs, Anna Muzychuk voulait jouer pour le gain contre Pia Camling. Une décision risquée, surtout que le milieu de jeu laissait l'aînée des Muzychuk avec un pion isolé. Pia Cramling échangeait finalement cette faiblesse contre sa faiblesse en a2 et la paix était signée.

Mariya Muzychuk | Photo Eteri Kublashvili | (DR)
Pogonina-Zhao Xue
Après 54.Tf5
Pogonina-Zhao Xue
Après 58...h5
Pogonina-Zhao Xue
Après 65.Rd7

Le duel entre Natalia Pogonina et Zhao Xue a été le plus long de cette journée. A partir d'une Catalane, la Chinoise a finalement obtenu, après le contrôle du temps, l'avantage d'un pion, que la présence de Fous de couleur opposée et d'une Tour rendaient toutefois difficile à valoriser. Evidemment, rien n'empêchait Zhao Xue de manoeuvrer à sa guise pour conserver la pression sur son adversaire. Pogonina va alors faire ce que tout le monde ferait si l'occasion se présentait : échanger les Tours. Pourtant, dans cette position particulière, c'est justement cette décision qui va la mener à la défaite. Après le 54.Tf5 du premier diagramme, la suite 54...Txf5 55.gxf5+ Rf6 le pion "h" est devenu un danger. 56.Rd5!? Fc5 57.e4 Rg5 58.Fd3 h5, deuxième diagramme. 59.e5 Rf4 60.e6 fxe6+ 61.fxe6 h4 62.Rc6 h3 63.Fc4 h2 64.Fd5 Re3 65.Rd7, troisième diagramme. C'est maintenant limpide, le Fou ne peut pas surveiller deux diagonales à la fois, et le Roi blanc est trop loin. 65...Rf2 66.e7 Fxe7 67.Rxe7 b5 68.Rd6 a4 0-1. Nous avons quand-même un peu de mal à croire que la finale était déjà perdante après l'échange des Tours...

Zhao Xue | Photo Eteri Kublashvili | (DR)

Publié le 03/28/2015 - 09:00 , Mis à jour le 03/28/2015 - 23:21

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (3)

  • euphorbe

    ce championnat du monde est plus basé sur le spectacle que sur la qualité du jeu .

    29/03/2015 07:43
  • Caravelle

    Le schéma de la partie d Humpy est faux, la dame n est pas en prise ^^

    26/03/2015 17:57
  • Bamboklat

    oui , son manque de temps de jeu et notemment en Rapide a fait la diffèrence .

    26/03/2015 17:31