Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Coupe du Monde (finale)

Peter Svidler vainqueur de la Coupe du Monde d'Echecs 2011 et Vassily Ivanchuk prend la 3e place qualificative pour les matchs des candidats.

Coupe du Monde d'Echecs FIDE, Khanty-Mansiysk (Russie) du 28 août au 20 septembre 2011. Trois places sont qualificatives pour les matchs des candidats. 

Les résultats de la finale

Le premier nommé a les Blancs dans la première partie.

Nom Elo Féd - Nom Elo Féd : P1 P2 P3 P4
Alexander Grischuk (2746)
- Peter Svidler (2739)
: 0-1 ½-½ ½-½ ½-½

[Résumé de la quatrième partie] Comme prévu pour cette dernière partie, Peter Svidler ne prend aucun risque dans l'ouverture et force son adversaire à trouver une bonne réponse à la  très solide variante de Moscou de la défense Sicilienne: 3.Fb5+. Surtout lorsque les Blancs établissent un étau de Maroczy avec des pions en e4 et c4. Grischuk décide alors d'opposer une formation type hérisson. Mené d'un point, Grichuk a déclaré hier en conférence de presse qu'il allait devoir sortir une partie extraordinaire aujourd'hui. Pendant que les Noirs préparent leurs poussées libératrices, Svidler semble devoir se contenter d'attendre, ses pièces se trouvant déjà sur de bonnes cases après 15.Tac1. Grischuk est en avance de quelques minutes à la pendule. Au lieu de l'inattendu 18...Ch7, les Noirs avaient l'occasion de réaliser la poussée thématique 18...d5! Le pion b4 se serait alors retrouvé attaqué et le vis-à-vis De3-Te8 est désagréable. [Lors de la conférence de presse d'après-partie Shipov a aussi proposé ce coup, mais Svidler ne semblait pas d'accord.] Svidler décide alors de forcer les événements et pousse son pion de e4 en e5. Grischuk est de nouveau en retard (9 minutes contre 22), et la position blanche est maintenant légèrement supérieure. Svidler est lancé, il ne veut plus se contenter d'attendre et va chercher la coupe avec la sacrifice de pièce 26.Cxe6! Grischuk va devoir se défendre avec seulement 5 minutes à la pendule. L'échange des Dames laisse Svidler avec deux forts pions passés liés. Grischuk n'a plus que 35 secondes et ne peut empêcher la liquidation qui force la nulle. Peter Svidler s'empare ainsi de la Coupe du Monde d'Echecs 2011 !  Commentaire de Svidler: «J'ai rampé vers la ligne d'arrivée. Le choix de l'ouverture a démontré que mon courage était parti et que mes mains avaient commencé à trembler.»

Alexander Grischuk & Peter Svidler

[Résumé de la troisième partie] Hier, en conférence de presse, Svidler a déclaré: «Toutes les parties sont importantes. Je comprends que vous n'ayez pas cette impression avec la partie d'aujourd'hui [hier], mais elles sont toutes importantes. Il est évident que la partie de demain [aujourd'hui] sera l'une d'elles, mais nous en avons encore deux à jouer.» Alexander Grischuk doit absolument profiter des pièces blanches aujourd'hui, demain, face à une ligne comme 6.a4, il ne pourra rien faire. A un tel niveau, quand les Blancs veulent vraiment faire nulle, il est difficile pour les Noirs d'y échapper. Il n'aura pas fallu attendre longtemps la surprise de Peter:  3.Fc5, la variante Cordel de l'Espagnole ! Une défense datant du XV siècle où le Fou "Italien" s'oppose au Fou "Espagnol". Bien que cette ouverture ne jouisse pas d'une bonne réputation stratégique, elle est excellente pour amener l'adversaire sur un terrain tactique. Boris Spassky est un spécialiste de cette ligne. Alexander Grischuk n'avait aucune chance de deviner ce choix et doit donc commencer à réfléchir très tôt. 30 minutes de retard dès le 6e coup ! Svidler a même dépassé le temp initial avec l'incrément puisqu'il possédait 1 h 28. C'est la différence entre le système Fischer et le système Bronstein. Ce dernier ne permettant pas de dépasser le temps total prévu pour la partie. La première réflexion de Svidler interviendra avec le rare 8...Cxd6, au lieu de 8...0-0 joué 18 fois. Grischuk n'avait déjà plus que 36 minutes...  Selon Ivan Sokolov, dans son livre « The Ruy Lopez Revisited » le coup 8...Cxd6 est mauvais à cause de 9.Fxc6+ bxc6 10.cxd4 Fb6 11.Fg5 f6 12.Te1+ et les Noirs ont un pion doublé sur la colonne « ç » et leur Roi est déroqué. Au lieu de ça, Alexander Grischuk joua 9.Te1+, qui conduisit à une ligne pratiquement identique, mais où le Roi noir a eu le temps de roquer. 18 minutes à la pendule pour Grischuk contre 1 h 20 pour Peter Svidler, mais les Blancs sont légèrement mieux sur l'échiquier. Néanmoins, avec moins de 5 minutes après 20.Tad1, ce petit plus s'est évaporé. De son côté, Peter Svidler, même s'il a déclaré qu'il lui était difficile de jouer contre son ami Grischuk, ne le laisse pas souffler pour autant et joue vite. 1 minute et 17 secondes après 22.Cc5, 51 pour Svidler. 23.Tc1 a perdu un pion, mais Svidler est toujours avec son pion doublé sur la colonne "ç". Quelques échanges plus tard, Grischuk transpose en finale de Tours et la nulle est signée.

Peter Svidler - Alexander Grischuk

[Résumé de la deuxième partie] Peter Svidler est arrivé avec une petite surprise : 6.a4 contre la Sicilienne Najdorf. Un début qu'il n'avait jamais joué et Alexander Grischuk non plus ! Apparemment, puisque Grischuk aime réfléchir longuement, Svidler lui en donne l'occasion. Néanmoins, Grischuk ne veut pas répéter la mauvaise expérience de la veille et c'est même lui qui prend un peu d'avance à la pendule, mais à peine une minute ou deux. C'est finalement avec 15.b3 de Svidler que la partie abandonnera les bases de données. La position est équilibrée, Grischuk propose nulle dès le 16e coup et Svidler n'a aucune raison de refuser.

Alexander Grischuk | Photo @ http://chess.ugrasport.com

[Résumé de la première partie] En parties classiques Peter Svidler mène contre Alexander Grischuk sur le score de 12,5 à 8,5. En rapide la balance est de 4,0 à 3,0 toujours en faveur de Svidler. Grischuk mène uniquement en blitz, par 6,0 à 5,0.

Dans cette première partie, Svidler a dirigé la rencontre vers une défense Sicilienne Kan. A noter que son adversaire a oublié de respecter le "dressing code" de la FIDE. Grischuk aurait quand-même pu faire un effort vestimentaire pour jouer la finale. Comme de coutume, Alexander Grischuk a pris un retard important à la pendule pour se retrouver avec seulement 35 minutes contre 1 h 05 pour Svidler dès le 11e coup. Premier moment critique, après 16.Cxe4, les Noirs évacuent leur Roi du centre avec le petit roque, laissant le pion d7 en prise par la Tour blanche en d1. Svidler a plus ou moins rattrapé Grischuk au temps avec 34 minutes contre 20. Alexander ne se fait pas prier et s'empare du fantassin abandonné. Peter réplique a tempo par 17...Cd5, la partie entre dans les complications et une issue pacifique semble peu probable. Si la stratégie de Svidler était de forcer Grischuk à se découvrir, elle a parfaitement fonctionné ! 18.Cd6 joué avec 6 minutes est répondu une nouvelle fois a tempo par 18...Cb6. C'est avec seulement 3 minutes que les Blancs ont continué par la combinaison 19.Txf7 !? qui échange 3 pions, dont un très fort en e5, pour un Cavalier. 23.Dg4 est joué avec 35 secondes contre 23 minutes pour Svidler ! C'est ensuite avec 7 secondes que Grischuk joua 25.h3? qui laisse le pion b2 en prise et la partie a basculé en faveur de Svidler. 26.Td5? est aussi une faute et Peter Svidler l'emporte au 30e coup ! Même si jusque-là cela ne lui avait pas porté préjudice, la défaite de Grischuk est en grande partie due à sa mauvaise gestion du temps.

Peter Svidler avec un regard triste pour un gagnant: «Jouer contre un ami proche est très difficile... J’obtiens de nombreuses positions douteuses avec les Noirs dans cette Coupe du Monde, puis le jeu se développe de manière inexplicable, comme aujourd'hui.» Alexander Grischuk: «Normalement, lorsque vous gaffez une Tour, vous perdez ! Cependant, j'ai eu une position décente après ma bourde, mais j'ai quand même perdu. Donc, le résultat final est juste d'une certaine façon.» Source http://chess.ugrasport.com

Lors de la conférence de presse

Alexander Grischuk (RUS), 28 ans
Piotr Svidler (RUS), 35 ans

Les résultats du match pour la 3e place

Le premier nommé a les Blancs dans la première partie.

Nom Elo Féd - Nom Elo Féd : P1 P2 P3 P4
Vassily Ivanchuk (2766)
- Ruslan Ponomariov (2764)
: ½-½ 1-0 ½-½ ½-½

[Résumé de la quatrième partie] Dans une Indienne de la Dame (ou Ouest-Indienne), Ivanchuk a préféré sortir des grandes lignes avec 5...d5 au lieu de l'habituel 5...Cc6. De variantes moins jouées en variantes moins jouées, dès le 10e coup les joueurs étaient sortis des bases de données. Les Dames étaient rapidement échangées, donnant deux colonnes semi-ouvertes aux Blancs contre un pion doublé en b3. Les Blancs semblent avoir un peu plus de possibilités, mais la position noire est solide. La situation a commencé à évoluer après 16.Fxf6 gxf6!? 17.g4. Les Noirs se retrouvent aussi avec un pion doublé, mais sans le contrôle de colonnes semi-ouvertes et avec moins d'espace que les Blancs. Avec 17...c5, Ivanchuk décide de libérer un peu sa position et Ponomariov en profite pour se débarrasser de son pion doublé. La partie est maintenant plus facile à jouer pour Ponomariov parce que le pion noir sur la colonne "b" semble attaquable. Au lieu de 30.h4, l'échec en f5 par 30.f5+ exf5 31.Cxf5 laissait, apparemment, une mauvaise position aux Noirs. La dernière Tour échangée, Ivanchuk se retrouve à défendre une finale Fou+Cavalier contre deux Cavaliers, légèrement inférieure. Le contrôle du temps est atteint et la partie commence à ressembler à celle d'hier où Ivanchuk a sacrifié une pièce pour éliminer les pions adverses et faire nulle. Avec cependant une petite différence, cette fois Ivanchuk peut sacrifier ses deux pièces sur les pions, ce qui laisserait Ponomariov avec deux Cavaliers. Grischuk et Svidler ont rejoint les commentateurs sur le streaming et ne voient aucune chance pour Ponomariov d'éviter la nulle. Vassily Ivanchuk annule quelques coups plus tard et s'empare de la troisième place qualificative pour les matchs des candidats.

Ivantchuk - Ponomariov

[Résumé de la troisième partie] On peut compter sur Ruslan Ponomariov pour tenter l'impossible dans cette troisième partie. Dans ce match très court, il lui faut revenir immédiatement ou abandonner la troisième place qualificative pour les matchs des candidats.   Quant à Ivanchuk, lors de la conférence de presse de la veille, la question qu'il ne faut pas lui poser l'a été quand-même: Beaucoup de journalistes considèrent ce match comme la continuation de votre match avec Ponomariov il y a 10 ans. L'avez-vous gardé à l'esprit ?  Et les journalistes ont eu la même réponse que nous avions obtenu avec le GM Robert Fontaine: «Je ne me souviens pas de ces événements qui ont eu lieu il y a longtemps». Contre la défense Grünfeld, Ivanchuk a choisi la variante russe avec 5.Db3. Ce n'est qu'après 14.Ff4 que la partie déviera du fameux match entre Karpov et Kasparov, Londres/Léningrad 1986, qui avait continué par 14.Cb5 dans la 15e du match ½-½ (29) et par 14.h3 1-0 (31) dans la 17e. 1 h 04 - 1 h 02. Un peu comme dans la partie d'hier, Ivanchuk joue sur le mauvais placement des pièces noires et surtout contre un Cavalier en c8, au prix d'un pion cependant. Finalement,  au 29e coup, Ponomariov réussit à se dépêtrer et reste avec le pion de plus. Ivanchuk échange d'abord les Tours, puis vide l'aile-dame des pions, avant de proposer l'échange des Cavaliers qui aboutirait à une finale de Fous de couleur opposée. Ponomariov a refusé le troc et les joueurs se sont engagés dans de savantes manœuvres avec Fou et Cavalier. C'est dans ces positions avec un léger avantage (et surtout sans risque de perdre), que Ponomariov est très dangereux. Sa technique pour repousser le Roi adverse à l'aide de ses deux pièces mineures est d'ailleurs très instructive. En face, Ivanchuk devait laisser son Cavalier en d3 et son Fou sur la diagonale h1-a8 pour empêcher le Roi noir d'approcher. Ponomariov a commencé à manquer un peu de temps et la pression s'est relâchée. Avec 64.h4 gxh4+ 65.Rxh4 un nouveau pion était échangé et Ivanchuk voyait poindre le bout du tunnel. A noter que le Cavalier blanc est resté 26 coups sur la case d3 ! La nulle est signée au 82e coup.

Ruslan Ponomariov & Vassily Ivanchuk | Photo @ http://chess.ugrasport.com

[Résumé de la deuxième partie] Si  le choix d'Ivanchuk de la défense Ragozine contre 1.d4 a semblé forcer Ponomariov à réfléchir très tôt dans la partie, la surprise est venue de Ruslan avec le pseudo-sacrifice de pièce 13.Cxe6?!, douteux (même si la pièce est imprenable), selon les bases de données puisque sur 9 parties répertoriées, 8 ont été perdues par les Blancs, la 9e s'étant achevée par la nulle. Préparation ou improvisation ? A voir les pendules après le nouveau coup 15.Dd3 : 0 h 47 - 1 h 16, Ponomariov a été un peu léger dans son choix. Les Noirs ont l'avantage à cause de la Tour blanche enfermée en h1. Ivanchuk joue 21...f6 et tente d'exploiter ce désavantage qui n'est que passager. 0 h 28 - 0 h 43. Le GM Konstantin Landa, sur le direct, pense même que les Blancs ont de gros problèmes. Après 25...a5 (15' - 25'), la majorité de pions noirs s'avancent dangereusement sur l'aile-dame et Ponomariov termine enfin son développement avec 26.Rh2. La situation devient très tendue. Les Noirs gagnent le pion f2 et manœuvrent leurs pièces pour forcer le passage d'un pion. Les derniers coups avant le contrôle du temps vont déterminer l'issue de cette partie. Et c'est la gaffe de Ponomariov ! 37.Txf5?? perd. Il fallait jouer 37.T1xe2 avec quelques chances de résister.

Les joueurs ne seront pas dérangés par le public... | Photo @ http://chess.ugrasport.com

[Résumé de la première partie] Avec 10,5 à 9,5 Vassily Ivanchuk a l'avantage en parties classiques. Aucune partie en cadence rapide, et en blitz c'est encore Ivanchuk qui mène d'un point, par 4,5 à 3,5. Evidemment, ce match entre les deux Ukrainiens nous ramène en 2002, quand Ruslan Ponomariov s'était emparé du titre mondial. 

Dans cette première partie pour la 3e place qualificative pour les matchs des candidats, Ivanchuk ne change pas de plan et plante un début anglais. La variante des quatres Cavaliers sort rapidement Ponomariov de ses livres, et après 9...d5 les joueurs cessèrent de suivre une partie entre deux amateurs: Weigert,W (2045)-Heimrath,W (2175), Bayern 1999, 0-1 (37) qui avait continué par 9...Cxd4. Etrangement, Vassily Ivanchuk suit les temps de réflexion de Grischuk et, comme le Russe, se retrouve avec une trentaine de minutes au 11e coup pour plus d'une heure pour Ponomariov. Ivanchuk commence à manquer de temps. A peine 10 minutes après 19.Dc5. Difficile de juger la position du pion noir avancé en e3 : fort ou faible ? Ponomariov n'a pas confiance dans sa position et tente de répéter les coups. Ivanchuk, malgré son retard au temps, refuse l'implicite proposition et joue 23.Df4. Après l'échange des Dames les Noirs ont des pions un peu partout et la position blanche est préférable. Le contrôle du temps est atteint avec une position que Ponomariov apprécie beaucoup: un avantage qui permet de torturer son adversaire pendant des heures. Sauf que là c'est Ivanchuk qui est du bon côté du manche. Cependant, dès 41.Rf3?!, alors que le logique 41.Fxf4 conservait l'avantage, Ruslan fit irruption sur la première rangée blanche et pouvait forcer un échec perpétuel.

Ruslan Ponomariov (UKR), 28 ans
Vassili Ivantchuk (UKR), 42 ans

 

Le programme de la finale et du match pour la 3e place
 16.09.2011  vendredi  11 h 00  Partie N°1
 17.09.2011  samedi  11 h 00  Partie N°2
 18.09.2011  dimanche  11 h 00  Partie N°3
 19.09.2011  lundi  11 h 00  Partie N°4
 20.09.2011  mardi  07 h 00  Tie-break

Publié le 20/09/2011 - 12:00 , Mis à jour le 20/09/2011 - 12:15

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (15)

  • outraouiski

    Jerexy, pas bien placé pour juger, car actuellement hors de mon ADSL maison, je suis dans une panade pas possible (50 Ko/s).

    18/09/2011 19:22
  • jerexy


    jvienjmatejrepar: j'ai eu beaucoup de coupures
    pendant la retransmission ,etait ce pareil chez toi ?
    outraouiski : quel beau pseudo ! nectar divin !

    18/09/2011 18:34
  • ins-1068

    Superbe retransmission de cette coupe du monde en tout cas avec de très vivants et passionnants commentaires en anglais.
    Un grand merci.

    18/09/2011 16:13
  • outraouiski

    Merci Lignemaginot. Suis allé consulter le site.
    Une chanteuse et musicienne qui pousse du bois, et avec brio en plus (car j'ai aussi visualisé sa fiche sur échecs.com). Bravo à 3JU.

    18/09/2011 15:03
  • ins-1067

    A tous ceux qui rêvent d'avoir jujuju dans leur club , je voudrais leur présenter cette artiste : http://www.judithcharron.net/


    18/09/2011 14:10