Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Coupe du Monde (quatrième tour)

Judit Polgar, Vassily Ivanchuk, Ruslan Ponomariov, Vugar Gashimov et Alexander Grischuk rejoignent Peter Svidler, Teimour Radjabov et David Navara déjà qualifiés pour le cinquième tour.

La Coupe du Monde FIDE se déroule à Khanty-Mansiysk (Russie) du 28 août au 20 septembre 2011. Trois places sont qualificatives pour les matchs des candidats. «Les perdants des demi-finales se disputeront la 3e place en même temps et avec les mêmes règles que la finale.» Ashot Vardapetian, Chef Arbitre

Le montant total des prix est de 1.600.000 dollars américains (1.100.000€). Les joueurs éliminés au premier tour remportent $6.000 (environ 4.100€), au 2e tour $10.000 (6.900€), au 3e tour $16.000 (11.000€), au 4e tour $25.000 (17.000€), au 5e tour $35.000 (24.000€), en ½ finale $50.000 (34.500€), le perdant de la finale $80.000 (55.000€) et le vainqueur de la Coupe du Monde 2011 recevra $120.000 (82.500€).

Quatre joueurs français participaient à cette compétition qui a débuté immédiatement après le Championnat de France à Caen: Etienne Bacrot, Maxime Vachier-Lagrave, Laurent Fressinet et Sébastien Feller. Jouer onze rondes juste avant cette coupe du monde n'était sans doute pas le mieux pour être au meilleur de sa forme. Finalement Etienne Bacrot est resté seul en lice au troisième tour. Sébastien Feller n'a pu résister à la force en rapide du Russe Alexander Grischuk et Maxime Vachier-Lagrave, qui a perdu une position sans doute nulle contre Bu Xiangzhi, a malheureusement quitté la Coupe du Monde. Lors du troisième tour, face à Teimour Radjabov, Etienne Bacrot s'est incliné 0,5 à 1,5.

Cadence: 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Départages: En cas d'égalité après les deux parties classiques, le tie-break se jouera en deux parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup, puis, si nécessaire, deux parties de 10 minutes + 10 secondes, puis deux blitz de 5 minutes + 3 secondes, et enfin, un blitz «Armageddon», avec 5 minutes pour les Bancs qui doivent gagner et 4 minutes pour les Noirs. 3 secondes par coup sont ajoutées avec le 61e coup.

Les résultats du quatrième tour

Le premier nommé a les pièces blanches dans la première partie.

# Nom Elo Féd - Nom Elo Féd : P1 P2 TB
1 Judit Polgar (2699) HUN - Leinier Dominguez (2719) CUB : 0-1 1-0 3½-2½
2 Peter Svidler (2739) RUS - Gata Kamsky (2741) USA : 1-0 1-0 ---------
3 Lazaro Bruzon (2673) CUB - Ruslan Ponomariov (2764) UKR : ½-½ ½-½ 3½-2½
4 Vugar Gashimov (2760) AZE - Peter Heine Nielsen (2681) DEN : 1-0 0-1 3-1
5 Bu Xiangzhi (2672) CHN - Vassily Ivanchuk (2766) UKR : ½-½ ½-½ 0-2
6 Teimour Radjabov (2744) AZE - Dmitry Jakovenko (2736) RUS : 1-0 ½-½ ---------
7 Yaroslav Zherebukh (2590) UKR - David Navara (2722) CZE : 0-1 0-1 ---------
8 Vladimir Potkin (2682) RUS - Alexander Grischuk (2746) RUS : 1-0 0-1 ½-1½

[Résumé des départages]

[Partie N°1] Cueilli à froid, Bu Xiangzhi perd un pion en 10 coups et Vassily Ivanchuk obtient un avantage pratiquement décisif en moins de 20 ! L’Ukrainien ne laissera pas la moindre chance au Chinois de revenir dans cette première partie. [Partie N°2] Rebelote pour Bu Xiangzhi dans la deuxième partie rapide qui obtient en 10 coups une position déjà inférieure. Au 15e Vassily Ivanchuk a un pion de plus, et le sacrifice de Dame de Bu pour Tour et Cavalier n'était plus que l'expression de son désespoir. Ivanchuk est au 5e tour ! 

[Partie N°1] Peter Heine Nielsen, malgré les pièces noires, s'est retrouvé avec une très bonne position, avant de tout gâcher en 3 ou 4 coups ! Vugar Gashimov achève la partie en beauté avec un mat imparable. [Partie N°2] Peter Heine Nielsen prend un avantage léger mais le conserve, puis Vugar se trompe et le Danois égalise. Dans les parties de 10 minutes Peter Heine Nielsen ne peut rivaliser et s'incline 2 à 0.

Judit Polgar & Leinier Dominguez dans la dernière partie.

[Partie N°1] Bon choix d'ouverture de la part de Judit Polgar, en rapide une attaque Grand-Prix est toujours difficile à défendre. Leinier Dominguez ne s'en sort cependant pas si mal, mais quelques coups douteux plus tard il se retrouve avec deux pions de moins. Le Cubain ne trouve pas de jeu pour compenser, dépense beaucoup de temps mais ne peut échapper à la défaite. [Partie N°2] Encore un bon choix d'ouverture pour Judit Polgar : une défense Scandinave avec 3...Dd6 et 5...g6 !?, jouée souvent par Vladimir Kramnik en rapide et en blitz. Voilà un façon comme une autre de placer Leinier Dominguez en retard de 3 minutes en seulement 5 coups ! Évidemment il restait ensuite à jouer la position. Après 13...c5, les Blancs pouvaient se lancer dans une combinaison à base de prise en f7, ce que Dominguez a certainement calculé puisqu'il s'est retrouvé avec 10 minutes de retard (7' – 17'), mais finalement ne l'a pas joué. Judit Polgar a commis sa première erreur avec 15...Dc8 ? qui offre l'occasion à son adversaire de jouer la prise en f7 dans de meilleures conditions que précédemment ! Le temps perdu ne se rattrape pas, et avec environ 4 minutes contre 12, le Cubain ne voit pas 19.Fe5 ! qui lui donnait un grand avantage et joue 19.Fc7, qui laisse respirer la Hongroise pendant... 2 coups ! En effet, 21...Df7 ? est carrément perdant et, même avec très peu de temps, Dominguez égalise.  [Partie N°3] Incroyable retournement de situation dans la première partie de 10 minutes. Judit Polgar se lance dans une attaque désespérée dès les premiers coups et Houdini annonce déjà des +5,00 pour Dominguez qui a les Noirs. Tout semblait perdu, puis tout devient fou, les nerfs du Cubain lâchent et, en quelques coups, les Blancs matent ! Susan Polgar écrivait sur son Twitter: «Judit a sorti un miracle dans le 3e match éliminatoire ! Un miracle absolu:)» [Partie N°4] Les joueurs sont fatigués et très nerveux, nous ne sommes plus dans la correction des coups et des plans, mais des réflexes, de l'instinct, et Leinier Dominguez égalise.

Direction les blitz, où se départagent aussi Ruslan Ponomariov et Lazaro Bruzon. Deux nulles dans le premier. Maintenant tout peut arriver... et Judit Polgar l'emporte au terme d'un match incroyable de tension ! Ruslan Ponomariov rejoint aussi le cinquième tour, les deux Cubains sont ainsi éliminés en même temps.

 

[Le résumé des deuxièmes parties]

Kamsky,Gata - Svidler,Peter

Dans le diagramme ci-contre, les Blancs viennent de jouer 26.♘xb8 et les Noirs répondent par une mine 26... ♖e2!! [Si 26...♕g3? 27.♘c6] et après 27.♕c3 [Si, 27.♕xe2 ♕g3] 27...♖xf2 28.♘c6 ♖xf1+ 0–1 et le finaliste de la coupe du monde précédente est éliminé sur le score de 2 à 0 !

Ruslan Ponomariov et Lazaro Bruzon n'ayant pas réussi à prendre l'ascendant en parties classiques se retrouveront demain pour les départages.

Dmitry Jakovenko, obligé de l'emporter, n'a pourtant obtenu aucun avantage contre la défense Est-Indienne de Teimour Radjabov et, alors que les Noirs commençaient à être mieux, a préféré proposer nulle.

Il aura suffit d'une faute de Yaroslav Zherebukh, 28...♖f6? pour faire basculer la partie en faveur de David Navara. Le Tchèque en profite pour filer au 5e tour de la coupe du monde !

Ivanchuk,Vassily (2768) - Bu,Xiangzhi (2675)

Alexander Grischuk peut gagner avec les pièces blanches et il le prouve ! Dans son duel contre Vladimir Potkin, dans un affrontement marqué par le manque de temps, Grischuk profite de imprécisions de son adversaire pour égaliser. 

Si les coups retransmis sont corrects, alors Vassily Ivanchuk a raté l'occasion de gagner la Dame du Chinois Bu Xiangzhi. Dans la position ci-contre, les Noirs viennent de jouer 23... ♘bc6? et les Blancs vont répondre par 24.♘c3?. Pourtant, il semble bien que 24.♘1d2 ! ♕xc2 25.♖c1 ♕xb2 26.♘b1+– gagne la Dame, et donc la partie. 

Peter Heine Nielsen a eu l'avantage, pas énorme, mais le pion faible des Noirs en c6 lui octroyait une meilleure position. Toutefois, Vugar Gashimov, patiemment, sans s'affoler, contrait une à une les tentatives du Danois... jusqu'à 48...c5 ? Jouant seulement avec l'incrément, l'Azéri ne peut plus tenir la position et Peter Heine Nielsen égalise.

Judit Polgar & Leinier Dominguez

Judit Polgar a tout essayé pour revenir au score. Dans l'ouverture, Leinier Dominguez sacrifie sur le roque noir en h6 et cette phase tactique lui permet ensuite d'échanger pas mal de pièces, vidant ainsi le potentiel offensif de la Hongroise. Passé le contrôle du temps, une intéressante finale hétérodoxe est survenue, avec 2 Fous, Tour et 1 pion pour Polgar contre 2 Tours et 2 pions pour le Cubain. Malgré tous ses efforts, avec toutes ses pièces sur les meilleures cases, un Roi adverse complètement bloqué, des Tours blanches passives, la partie semblait s'acheminer vers la nulle... Et puis, dans une position pratiquement identique à celle du 53e coup, Judit trouve la faille, la pénétration du Roi par 53...Rd4! La suite de la partie donnera plusieurs possibilités de gain et de nulle (apparemment Dominguez pouvait jouer 107.Th2 qui répétait 3 fois la position après 95.Th2 et 105.Th2) et tiendra tous les spectateurs en haleine jusqu'au bout, Judit Polgar ayant des difficultés (certainement à cause de la fatigue), à trouver le gain avec Tour+Fou contre Tour. Cette victoire privera sans doute la Hongroise du tournoi de Saint Louis, aux USA, le  «Kings vs Queens»  qui débute le 10 septembre. Cela dépendra des résultats du départage.

Peter Heine Nielsen est né le 24 mai 1973 et s'est vu décerner le titre de grand-maître en 1994. Il est aujourd'hui secondant du prodige norvégien Magnus Carlsen et du champion du monde en titre, Viswanathan Anand.

[Le résumé des premières parties]

Pour le jeune Yaroslav Zherebukh, tout juste 18 ans, la pression doit-être très forte au milieu de tous ces « cadors » de l'échiquier. Dans cette première partie contre « Mister Fair Play », le Tchèque David Navara, l'Ukrainien se trompe très tôt. Après 18 coups de théorie, ou plus précisément déjà joués dans une vieille partie entre Mokry,K (2310) et Morovic Fernandez,I (2200), Graz 1978, 1-0 (51), que Yaroslav, avec seulement 28 minutes à la pendule, apparemment ignorait, 19.Fe2, avec l'idée de replacer ce Fou en d3 et, en cas de prise, reprendre avec un pion pour chasser un Cavalier noir trop bien placé en e4, perdait tout simplement une qualité. 25.Cxd5 ?! n'était plus qu'une fuite en avant, même si la réaction du Tchèque ne fut pas la meilleure selon l'Oracle Houdini, mais après 27.Rf1 ?!, les Noirs restaient avec une Tour de plus et la cause était entendue. 

Vassily Ivanchuk n'a rencontré aucune difficulté pour égaliser contre Bu Xiangzhi, puis, au 20e coup, après une longue réflexion, l'Ukrainien semble avoir décidé et tout calculé pour annuler. La suite de coups après 20...Db6 menant directement au partage du point.

C'est dans les derniers coups avant le contrôle du temps que Dmitry Jakovenko a lâché du lest. Même si la pression exercée par Teimour Radjabov était forte, la position restait tenable. En revanche, sans doute à cause de la décompression assez fréquente après le 40e coup, 42...Tc8 ?? coûte la partie ! 43.e5 ! aurait été encore plus rapide, mais Radjabov l'a emporté quelques coups plus tard. 

Alexander Grischuk a surpris tout le monde avec son 11...Ch5 !? Ce n'est pas tant pour le roque endommagé puisqu'aucune attaque directe ne sera menée, mais son adversaire, Vladimir Potkin, a ensuite eu un jeu assez facile à jouer. Obligé de trouver de forts coups de défense, Grischuk consomme beaucoup de temps, joue uniquement avec l'incrément et, alors qu'il avait obtenu une finale de Tours avec un pion de moins, sur son 40e coup est arrivé 40...Te5 ?. Le beau centre de pions patiemment construit par le champion d'Europe laissait alors filer un pion à Dame. 

Première partie, avec les Blancs, difficile pour Judit Polgar. Dans une défense Sicilienne que la Hongroise joue des deux côtés, elle ne trouve pas l'attaque souhaitée contre la position du Cubain Leinier Dominguez et se retrouve nettement moins bien. Son Fou des cases blanches ne valait pas plus d'un gros pion, alors que celui des Noirs permettait de contre-attaquer. Pourtant, Judit s'accroche et le Cubain ne trouve pas la manière de conclure. D'ailleurs, sur 41...De5 ?! 42.Df4 ! force le recul 42...De7 et l'on pense que la Hongroise va tenir. Puis, un instant de déconcentration et c'est le drame ! 44.b4 ?? perd ! 

Gashimov,Vugar - Nielsen,Peter Heine
Mat en 7 coups

Pour Gata Kamsky, c'est l'histoire bien connue du pion sacrifié que l'on ne revoit pas. 33...d5, puis 34...e4 pour libérer la position noire de la pression de Peter Svidler, plutôt que de subir indéfiniment. Cependant, ensuite il a fallu à l'Américain trouver de bons coups pour continuer et les bons coups coûtent du temps. Finalement, c'est en zeinot, aux alentours du 50e coup, que la position noire s'est écroulée. 

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » résume assez bien la partie de Peter Heine Nielsen. Après avoir égalisé avec les Noirs contre Vugar Gashimov sur une espagnole berlinoise, le Danois s'est lancé dans un sacrifice de qualité inutile. 24...Txd4+ ?! Le pion de plus ne sera pas conservé et l'idée d'engouffrer le Roi noir sur la première rangée blanche était plus que risquée. Vugar Gashimov avait alors tout le loisir de torturer son adversaire... jusqu'au « craquage » ! 

Teimour Radjabov, bourreau d'Etienne Bacrot
Yaroslav Zherebukh, l'Ukrainien que l'on n'attendait pas...

Publié le 08/09/2011 - 22:15 , Mis à jour le 20/09/2011 - 12:15

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (17)

  • kobold74

    Oui, il est clair que l'interface de suivi des partie place la barre extrêmement haut , elle est accompagnée notamment d'un graphique d'évaluation par coup montrant d'un coup d'oeuil l’évolution de la partie,

    La vidéo est aussi de très bonne qualité.

    J'espère que cela deviendra vite un standard.
    J'espère aussi que la FFE (très en retard si l'on compare la qualité de la couverture du CdF par rapport a celle de la Coupe du monde), vas se dé-raidir un peu par rapport a sa crainte de triche et améliorer aussi la diffusion : ce qu'il faut c'est isoler les joueurs mais ne pas frustrer les observateurs avec des interface viellotes, et sans moteur d'évaluation

    08/09/2011 22:21
  • ins-1055

    Sacré come bak pour une jeune maman comme quoi l amour donne des ailes!!
    et pourtant ne ditons pas malheureux aux jeux et vice versa?

    08/09/2011 18:17
  • jujuju

    Elle ne lache jamais rien, ça c'est très fort !

    08/09/2011 17:11
  • ins-1055

    SuperPolgar!! continue son festival.

    08/09/2011 16:00
  • ins-1009

    Avc Polgar Ivanchuk Grischuk et Navara en lice sa promet du spectacle!

    indezdom=> les commentaires agressifs/sexistes tu peut t'en passer.

    07/09/2011 20:37