Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Coupe du Monde FIDE : 1/2 finale

Pavel Eljanov, complètement gagnant dans son «must win», rate la finition et Sergey Karjakin file en finale ! Anish Giri s'est incliné 0.5 à 1.5 hier face à Peter Svidler, qui se qualifie pour la finale.

La Coupe du Monde FIDE 2015 se déroule du 10 septembre au 5 octobre au Fairmont Hotel de Bakou en Azerbaïdjan. Site officiel http://bakuworldcup2015.com ; La Fédération Internationale des Echecs ; Tableau complet des appariements ; Présentation des joueurs. Parties en direct avec streaming à partir de midi heure française.

Les résultats des demi-finales de la Coupe du Monde d'Echecs

Les résultats des demi-finales de la Coupe du Monde d'Echecs 2015
01 Joueurs Féd Elo
C1
C2
R3 R4 B5 B6 B7 B8 A9 Points
  Anish Giri NED 2793 0 ½               0.5
  Peter Svidler RUS 2727 1 ½               1.5
02 Joueurs Féd Elo
C1
C2
R3 R4 B5 B6 B7 B8 A9 Points
  Pavel Eljanov UKR 2717 ½ ½ 1 0 0 ½       2.5
  Sergey Karjakin RUS 2762 ½ ½ 0 1 1 ½       3.5

Un tirage au sort des couleurs se déroule avant la première partie. En cas d'égalité un nouveau tirage au sort a lieu pour le premier départage en rapide. Idem si l'égalité persiste après les rapides, et aussi pour le blitz « mort subite ».

Avec sa qualification aux dépens du Chinois Wey Yi, le Russe Peter Svidler retarde les changements qui semblent s'annoncer sur l'hégémonie des pays de l'Est sur les échecs du top mondial. Ainsi, même si le Champion du monde et numéro un mondial est Norvégien, le N°2 Américain, le N°3 Indien, le N°4 Bulgare et le N°5 Néerlandais, 10 joueurs russes se trouvent encore parmi les 44 joueurs à plus de 2700 Elo, dont 2 se retrouvent même lors de ces demi-finales 2015. Toutefois, 7 joueurs chinois font maintenant partie du club des +2700 et beaucoup voient déjà ce jeune prodige de Wey Yi - seulement 16 ans - comme un futur prétendant au titre mondial. Voyons maintenant les forces en présence :

Anish Giri | Photo http://bakuworldcup2015.com | (DR)

Alors que Anish Giri était encore un jeune padawan, en 2010, avec 2642 Elo, c'est avec les pièces blanches qu'il perdait en 31 coups sa première confrontation avec Peter Svidler et sa défense Grünfeld. Après quatre parties nulles entre 2010 et 2014, le Néerlandais marquait son premier point entier, avec les pièces noires, au Grand-Prix de Tbilissi, au 29e coup d'une Nimzo-Indienne. Trois mois plus tard, au Grand-Prix de Khanty-mansiysk, Peter Svidler l'emportait avec les Blancs, au 83e coups, dans une finale de Tours issue une nouvelle fois d'une défense Nimzo-Indienne. Ainsi, si Anish Giri conserve toujours son +1 face à Magnus Carlsen, ici c'est Peter Svidler qui possède le +1.

Pavel Eljanov | Photo http://bakuworldcup2015.com | (DR)

Le premier duel entre Pavel Eljanov et Sergey Karjakin remonte à 2001, bien avant l'odyssée qui allait mener Sergey à prendre la nationalité russe. A peine âgé de 11 ans et seulement 2269 Elo, il l'emportait avec les Noirs dans une défense Grünfeld au Championnat d'Ukraine contre son adversaire à 2556 Elo. Quatre ans plus tard, Karjakin possédait alors 2635 Elo, c'est Pavel Eljanov qui s'attribuait le point au Championnat d'Europe à Varsovie. En 2007, au tournoi Foros-Aerosvit, du nom de la compagnie aérienne ukrainienne Aerosvit, Sergey Karjakin s'adjugeait une nouvelle victoire avec les Noirs. Trois parties s'achevèrent par la nulle entre 2008 et 2009, avant que Sergey ne l'emporte à nouveau, juste après sa naturalisation, au Championnat de Russie 2010. Une nouvelle victoire à l'Olympiade de Khanty-mansiysk 2010 lui permet de mener par 4 victoires à 1 en classique. En 2013, lors de la Coupe du monde de Tromso, après 2 parties classiques nulles, 2 rapides en 25+10 nulles aussi, et 2 blitz en 10+10 nulles toujours, Sergey Karjakin éliminait Pavel Eljanov dans le dernier blitz en 5+3 ! Avantage théorique donc à Sergey Karjakin, même si Pavel Eljanov semble sur un petit nuage depuis le début de cette Coupe du Monde avec un gain de 34.4 points Elo et 2751.4.

Sergey Karjakin

Publié le 28/09/2015 - 10:00 , Mis à jour le 29/09/2015 - 21:24

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (18)

  • Orque83

    Merci beaucoup, je vais me coucher un peu moins bête...mais toujours pas champion du monde :)

    30/09/2015 22:27
  • EuropeEchecs

    @Orque83 : En effet, il n'est pas nécessaire que ce soit consécutivement.

    30/09/2015 22:20
  • Orque83

    Merci pour cette explication claire, mais je dois être limité en nombre de neurones, car je ne vois toujours pas les trois répétitions consécutives... mais peut être ne doivent elles pas être obligatoirement consécutives ??

    30/09/2015 21:58
  • EuropeEchecs

    @Orque83 : Ne pas confondre "répétition des coups", avec l'expression correcte du règlement qui est : "répétition de la position". Nous avons une première position après 65.Fe1, cette position est identique après 67.Fe1 et une troisième position identique va surgir après 69...Rf5 si les Blancs jouent maintenant 70.Fe1. Karjakin a donc arrêté la pendule, appelé l'arbitre, et réclamé la nulle en disant qu'il allait jouer 70.Fe1 avec triple répétition.

    30/09/2015 20:39
  • Orque83

    Help ! Quelqu'un pourrait il m'expliquer à quel moment se joue la répétition ? Car si le Fou blanc répète bien trois fois sa position (à partir du 64 ème coup), le Roi noir ne le fait que deux fois...mais, bon, suis pas champion du monde...

    30/09/2015 20:03