La référence francophone du jeu d'échecs

Coupe du monde FIDE 2019 — 5e Tour —

Coupe du monde d'échecs — ¼ de Finale — Maxime Vachier-Lagrave élimine Levon Aronian et le Français est en ½ finale contre Teimour Radjabov ! Yu Yangyi affrontera Ding Liren.

La Coupe du monde FIDE 2019 aura lieu à Khanty-Mansiysk, en Russie, du 10 septembre au 4 octobre. Ce tournoi à élimination directe à 128 joueurs (6 tours et une finale), regroupe la plupart des meilleurs joueurs du monde : Ding Liren, Shakhriyar Mamedyarov, Anish Giri, Maxime Vachier-Lagrave, Alexander Grischuk, Ian Nepomniachtchi, Vladislav Artemiev, Levon Aronian, Teimour Radjabov, Yu Yangyi, Wesley So, Hikaru Nakamura, Sergey Karjakin, Dmitry Andreikin, Peter Svidler...

Commenté en anglais par le GM Evgeny Miroshnichenko & GMF Anna Rudolf
Les parties de la Coupe du monde d'échecs FIDE 2019

Les résultats des quarts de finale

Quatrième tour
PAYSG1G2 R1R2  r3 r4 B1 B2 SDTotal
Alexander Grischuk
½0







0,5
Ding Liren

½1







1,5


Jeffery Xiong
½
0







0,5
Teimour Radjabov
½
1







1,5

Levon Aronian
½½½0




1,5
Maxime Vachier-Lagrave
½½½1




2,5


Nikita Vitiugov

½ ½ ½½0
1½½0
4,0
Yu Yangyi

½½½½10½½1
5,0

Quart de finale — Départages — Et bien nous y revoilà avec un départage entre Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian. L'Arménien n'a pas caché sa satisfaction après la nulle d'hier, déclarant : « C'était une partie parfaite ! » Rappelons, même si c'est désagréable, que Levon a éliminé Maxime lors des départages de la demi-finale de la Coupe du monde 2017 à Tbilissi en Géorgie, et aussi dans le départage pour la première place au Gibraltar 2018. Selon notre base de données, Aronian mène par 7 victoires à 6 et 12 nulles en cadence rapide. En revanche, Maxime écrase Levon par 10 victoires à 4 et 12 nulles en blitz.

Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian
Aronian - MVL
Après 15.e3
Aronian - MVL
Après 25.e5
Aronian - MVL
Après 31.♘h2

Dans la première partie du départage, Levon Aronian, avec les Blancs, s'est tourné vers une Anglaise, qui a d'abord suivi la partie ½-½ (27) Nisipeanu,L (2683)-Vachier Lagrave,M (2791) Dortmund 2017, mais très vite Aronian a placé son idée : 9.h4!?, qui a reçu a tempo la réponse 9...f6. 10.c1 abandonnait la dernière partie des bases, qui avait continué par 10.c1 1-0 (63) Gordievsky,D (2605)-Vokhidov,S (2399) St Petersburg 2017. 10...g4 11.h2 d7 12.h6 xh6 13.xh6 d4 14.d2 c7 Maxime joue vite, très vite, 16'20"-23'51", espérons pas trop vite... 15.e3, 1e diagramme, avec quelques petites passes tactiques par 15...c6!? 16.e4!? xe4 17.dxe4 c6 18.c3 e5 19.c1 fd8 avec maintenant 10 minutes d'avance pour Maxime : 12'30"-22'18". 20.xe5 xe5 21.e2 ac8 avec un léger plus pour les Noirs en raison du g2 à l'horizon bouché, du Cavalier en h2, des pions blancs doublés sur la colonne "e" et donc de la majorité noire sur l'aile-Dame. Aronian a ici marqué une pause. 22.hd1 xd1 23.xd1 c4 24.f4 d3 25.e5, 2e diagramme et 8'40-21'10". Et pour la première fois MVL a pris du temps. Le g2 est revenu à la vie et le centre de pions s'est mis en marche. 25...h5 26.f1 xb2 27.b1 c3 28.xb7 Pour la machine, cette position déséquilibrée est équilibrée !? 28...c5 29.c1 g7 6'15"-13'18". 30.e4 e6 [30...h5!?] 31.h2 [31.g4!?]  et la nulle fut conclue ! ½-½

La défense Nimzo-Indienne entre Yu Yangyi et  Nikita Vitiugov a mené à la finale du diagramme ci-contre après 38...a2 avec des pendules à 4'10"-1'53". Et sur l'apparemment décisif 39.a4 le Russe a trouvé 39...g1! 40.xd7 a1 41.xa1 xg2+ 42.c3 xd7 43.a8 xc7 44.a7+ d6 45.xf7 e6 46.a7 f6 47.a6+ f7 ½-½

Yu Yangyi - Vitiugov
Après 38...a2
MVL - Aronian
Après 27.♖f1
MVL - Aronian
Après 34.♕b3
MVL - Aronian
Après 38...h4??

Dans la deuxième partie du départage, Maxime Vachier-Lagrave a continué avec l'Italienne, mais passons directement au 1er diagramme après 27.f1 dans lequel l'Arménien va saisir sa chance par 27...xf5! 28.exf5 e3 avec invasion de la position blanche. 29.ae1 e7 30.xe3 xe3+ 31.h2 e2+ 32.g1 xd3?! [Levon Aronian rate 32...e3+ 33.h2 e4!-+ qui était décisif.] 33.bxa6 bxa6 34.b3, 2e diagramme avec maintenant de bonnes chances d'arracher la nulle. 34...e3+ 35.h2 d2+ 36.g1 e3+ 37.h2 h5!? Après une hésitation Aronian décide de continuer avec encore 6 minutes contre 10 pour MVL. 38.d1! Le meilleur selon la machine qui donne une égalité. Et ici, le miracle, ou le cauchemar, c'est selon 38...h4??, 3e diagramme. 39.f3! b2 40.xe3 xd1 41.d3 b2 42.xd4, avec un avantage blanc décisif ! 1-0 au 53e coup. Maxime Vachier-Lagrave brise ainsi miraculeusement le signe indien face à l'Arménien Levon Aronian et le Français est en demi-finale, où il affrontera l'Azéri (ou Azerbaïdjanais) Teimour Radjabov ! Cette fois Caïssa était avec Maxime !

« J'ai raté certaines de ses idées et ma position est passée de mieux à moins bien, puis a extrêmement moins bien après son sacrifice de qualité. J'ai trouvé un moyen d'empêcher le bateau de couler immédiatement, et il a juste raté f3, après quoi les tables ont complètement tourné. » [...] « En Coupe du Monde on ne peut pas éviter de passer par des moments effrayants, j'espère que c'est bon signe. Mais bien sûr, mon match qui débutera demain sera très difficile. » Extrait de l'interview de Maxime Vachier-Lagrave par Eteri Kublashvili.

Maxime Vachier-Lagrave | Photo https://khantymansiysk2019.fide.com/en/

Totalement accaparés par la victoire de MVL, nous avons délaissé la deuxième partie du départage entre Nikita Vitiugov et Yu Yangyi, qui s'est achevée par la nulle. Ainsi, ces deux joueurs se sont retrouvés en blitz 10 minutes + 10 secondes par coup.

Dans le premier blitz, Yu Yangyi et Nikita Vitiugov ont joué une Espagnole, mais le cœur de la partie s'est déroulée en finale Tour et Cavalier pour le Chinois contre Tour et Fou pour le Russe, puis en finale de Tour avec 3 pions contre 2 sur la même aile. Et alors que tout le monde annonçait une nulle « théorique » comme une évidence, 59...g8?? [59...f6!] 60.hxg5 hxg5 61.e5 1-0

Yu Yangyi - Vitiugov
Après 59.♖e7+
Vitiugov - Yu Yangyi
Après 36...♔h6

Fort de cette victoire, le Chinois, avec les pièces noires dans le deuxième blitz, a joué la spécialité chinoise : la solide défense Petrov ou défense Russe. Toutefois, en grand zeitnot, dans le diagramme ci-contre après 36...h6 37.g1 d3? 38.c2 d7 39.f6 g7 40.xc7! la partie était perdue, 1-0 au 75e coup, et Nikita Vitiugov s'offrait ainsi 2 blitz de plus, cette fois à la cadence de 5 minutes + 3 secondes par coup.

Dans le premier blitz en 5 minutes + 3 secondes Yu Yangyi a dû se contenter de la nulle au 90e coup face à défense Française de Nikita Vitiugov. Avec les Noirs dans le deuxième blitz, Yu Yangyi a préféré une tranchante défense Sicilienne pour affronter Nikita Vitiugov. Le Russe a refusé la variante ouverte pour une Alapine différée, mais une fois encore les joueurs n'ont pas réussi à se départager. Nous allions donc avoir droit au deuxième blitz Armageddon de la Coupe du Monde 2019, après celui entre Evgeniy Najer et Anish Giri.

Yu Yangyi - Vitiugov
Après 9.♗e4
Yu Yangyi - Vitiugov
Après 22...♕e7
Yu Yangyi - Vitiugov
Après 34.♖g7

Yu Yangyi gagne le droit de choisir la couleur dans le blitz Armageddon, et de manière un peu surprenante, choisit les pièces blanches, avec donc l'obligation de gagner. La majorité des grands-maîtres opine qu'il est préférable de choisir les pièces noires, la minute de différence n'étant pas déterminante. La partie a commencé par 1.e4 e6 2.f4 d5 3.e5 c5 4.f3 c6 5.c3 h6 6.a3 f5 7.c2 d4 8.d3 h4, mais le début blanc va rapidement tourner à la catastrophe. 9.e4?? au lieu de 9.0-0. 1er diagramme. Nikita Vitiugov gagne maintenant 2 pions ! 9...xg2+ 10.f2 xf4 avec un position noire complètement gagnante... Et puis, 11.d3 g6 12.cxd4 cxd4 13.g5 e7 14.xe7 xe7 15.cxd4 cxe5 16.xe5 xe5 17.h5 d7 18.hg1 f6 19.e5 xe4+ 20.dxe4 f6 21.h5+ f7 22.c5 e7, 2e diagramme, les Noirs ne réussissent pas à sortir leurs pièces et les Blancs ont l'avantage. 23.xe7+ xe7 24.xg7+ f8 25.ag1 e5 26.b5 a6 27.c7 b8 28.d5 f5 29.f6 fxe4 30.c7 f5 31.gg7 g6 32.gd7 b5 33.h4 h5 34.g7, et là, dans le 3e diagramme, un nouveau miracle a eu lieu, les Blancs gagnent après 34...c8 35.g8+ xg8 36.xc8+ f7 37.xg8 e6 38.e3 d7 39.a8 f5 40.xa6 1-0 Incroyable ! Yu Yangyi affrontera son compatriote Ding Liren en demi-finale.

Nikita Vitiugov, complètement hébété après sa défaite. Le Russe qualifiera sa partie de «minable».

À la question [quelque peu déplacée après une telle défaite] de savoir comment il allait dépenser l'argent de son prix, Vitiugov a répondu : « Je ne sais même pas quel est le prix. Le prix n'est pas essentiel. Ce tournoi c'est comme la vie - ça continue et puis ça se termine, pour tout le monde, et ça se termine toujours de la même façon, tristement. »

  • Les départages sont composés de deux parties rapides de 25 minutes chacun avec un incrément de 10 secondes par coup.
  • Si égalité, deux parties en 10 minutes + 10 secondes par coup.
  • Si l'égalité persiste, deux parties en 5 minutes + 3 secondes par coup.
  • Et enfin, si nécessaire, un blitz Armageddon avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs (avec un incrément de 2 secondes par coup après le 61e coup), où le match nul qualifie les Noirs pour le tour suivant.
MVL - Aronian
Après 17...♗b6
MVL - Aronian
Après 22.♖xe7
MVL - Aronian
Après 31.♗b3 ½-½

Quart de finale — Partie N°2 — Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian ont récité à la vitesse de la lumière les quinze premiers coups, avant que le Français n'innove par 15.e4, au lieu de 15.e4 de sa partie gagnée 1-0 (46) Vachier Lagrave,M (2774)-Jakovenko,D (2681) Khanty-Mansiysk 2019. L'Arménien, nullement surpris, a joué immédiatement 15...xf3 16.xf3 xf3 17.gxf3 b6, comme dans le 1er diagramme. 18.f1 1h34-1h33. 18...de7 19.g5!? h6! avec une première réflexion de Maxime, qui n'a rien trouvé de mieux que 20.xe7 xe7 21.f6+ gxf6 22.xe7, 2e diagramme, avec une nulle à l'horizon. 22...d2 23.e2 fd8 24.ae1 f8 25.xd2 xd2 26.e2 xe2 27.xe2 e7 28.f4 f5 29.f3 f6 30.d5 c6 31.b3 ½-½ comme dans le 3e diagramme, où il est difficile de ne pas y voir une position complètement égale. Levon Aronian a ainsi neutralisé facilement l'avantage des pièces blanches de Maxime Vachier-Lagrave et signé la nulle en moins de 40 minutes !

« J'ai joué 19.g5!? trop vite et j'ai réalisé après 19...h6! qu'il n'y avait plus rien à faire. » Maxime Vachier-Lagrave

Ding Liren - Grischuk
Après 29.♗xe1
Ding Liren - Grischuk
Après 40...♕d6
Ding Liren - Grischuk
Après 42.♗d4 1-0

Après un très bon milieu de jeu, Alexander Grischuk a été trahi par son habituel zeitnot. Dans le 1er diagramme après 29.xe1, les pendules affichaient 0h37-2'50", et le 29...e6?! du Russe va mener à la défaite. 30.xe6 fxe6 31.e4 f7 32.c3 f8 33.d5 d6 34.dxe6+ xe6 35.b7+ g8 36.d4 f5 37.h2 c2 38.d5+ h7 39.f7 d3 40.c3 d6, 2e diagramme, le contrôle du temps est passé, mais la position noire est perdue. D'ailleurs, Grischuk n'insistera pas. 41.xc4 g6 42.d4 1-0 Le pion perdu pèse trop lourd, le pion b6 est trop faible et « Mister Ding » file en ½ finale !

Ding Liren | Photo https://khantymansiysk2019.fide.com/en/
Radjabov - Xiong
Après 14...♖d8
Radjabov - Xiong
Après 18.♕d3
Radjabov - Xiong
Après 25...♘g4

Teimour Radjabov a surpris Jeffery Xiong avec la variante 1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.cxd5 xd5 5.e4 xc3 6.bxc3 g7 7.b5+!? contre la défense Grünfeld. L'Azéri a innové par 13.f4!, au lieu du timide 13.c1 e8 14.g5 f8 15.b1 h6, etc. ½-½ (26) Sorokin,V (2337)-Jansa,V (2482) Arvier 2006, et après 13...exd4 14.xd4 d8?! 1e diagramme, avec une position blanche supérieure; les Noirs n'exercent aucune pression sur le centre. Teimour Radjabov saisit sa chance par 15.f5! xd4+ 16.cxd4 c5!? Jeffery Xiong tente de rattraper son retard sur l'attaque du centre blanc, mais l'imprécision 14...d8?! va être difficile à gommer; cette Tour aurait dû rester en f8 et c'est l'autre qui était destinée à venir en d8. L'Azéri, après 15 minutes de réflexion, a joué 17.d2!? [Les deux plans de la machine semblent clairement meilleur : 17.a4! cxd4 18.b3 h8 19.a5 d7 avec avantage blanc. Ou alors 17.d3!? gxf5 18.f4 cxd4 19.af1 avec attaque !] 17.d2 a été joué avec l'idée de mater avec l'aide d'un pion en f6; « Comme dans mon enfance » - Radjabov, mais il a complètement raté 17...c4! L'Américain profite de l'imprécision blanche. 18.d3, 2e diagramme. « J’étais vraiment énervé, je ne voyais vraiment pas comment continuer » - Radjabov. Au lieu du logique et apparemment fort 18...b5!, Jeffery Xiong a continué par le douteux 18...e5?! 0h41-0h28. 19.a3!? [19.g3!? cxd4 20.f4 était plus logique] 19...c4!? proposant de répéter. 20.c3?! Encore une fois 19.g3!? était la bonne direction. Jeffery Xiong est revenu dans la partie avec le bon 20...b5! et après 21.f6?! d6 la situation a complètement changé. Le centre blanc est sous pression et la Dame n'est plus en position pour une attaque directe. 22.d5 Le centre de pions est désormais figé, le Fou en c2 a l'horizon bouché et les Noirs ont récupéré la belle case e5. 22...e8 Corrige l'imprécision du 14e coup et accentue la pression sur le centre blanc. 0h30-0h20. 23.e3 24.xb5 xe4 25.g3 g4, avec une position difficile à juger, comme dans le 3e diagramme.

La partie entre alors dans un zeitnot réciproque 26.ac1 c4 27.h3 b7 28.hxg4 xg4 29.c6 xg3 30.xc4 a6 31.f4 d8 32.ce1 c5+ 33.f2 c3 34.e7?!, diagramme ci-contre, où Jeffery Xiong rate, peut-être, une dernière chance avec 34...c2!? qui forçait le retour de la Tour par 35.e3 et joue 34...c1+? 35.h2 c3 36.h6 1-0 Le mat est imparable et l'Azéri est en demi.

Radjabov - Xiong
Après 34.♖e7

« Honnêtement, c'était une partie très compliquée, peut-être l'une des parties les plus compliquées que j'ai jouée récemment. Je suis évidemment heureux d’en être sorti vainqueur. Je pensais avoir perdu le fil et il [Jeffery Xiong] jouait bien. » Teimour Radjabov

Teimour Radjabov | Photo https://khantymansiysk2019.fide.com/en/

Quart de finale — Partie N°1 — Le Français Maxime Vachier-Lagrave retrouve ainsi sur son chemin l'Arménien Levon Aronian, le même qui l'avait éliminé lors des départages de la demi-finale de la Coupe du monde 2017 à Tbilissi en Géorgie. Levon Aronian avait aussi éliminé Maxime Vachier-Lagrave lors du départage pour la première place au tournoi de Gibraltar 2018. Le score des parties classiques entre Levon et Maxime est en faveur du Français avec : cinq victoires - 3 avec les Blancs et 2 avec les Noirs - à quatre - 2 avec les Blancs et 2 avec les Noirs - À noter que leurs 15 dernières parties, du 11 juin 2017 au 17 août 2019, se sont achevées par la nulle.

Jeffery Xiong et Teimour Radjabov vont être opposés pour la première fois. Alexander Grischuk et Ding Liren se sont affrontés à 12 reprises et comptent 1 victoire chacun. Yu Yangyi mène par 2 victoires à 0 face à Nikita Vitiugov, avec 4 nulles.

Aronian - MVL
Après 13.♕a4
Aronian - MVL
Après 19.♗f3
Aronian - MVL
Après 26...♔e8!?

Dans la première partie du quart de finale, Levon Aronian est venu affronter la défense Grünfeld de Maxime Vachier-Lagrave avec la ligne 1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.f3 g7 5.g5 e4 6.f4 xc3 7.bxc3 contre laquelle les Noirs ont continué par 7...c5 au lieu de 7...c6 8.e3 0-0 9.b3 b6, etc. ½-½ (27) Aronian,L (2752)-Nepomniachtchi,I (2775) Zagreb 2019, en évitant de répéter 7...dxc4 8.e3 b5 9.a4 c6 10.b1 f5 11.e4 d7, etc. ½-½ (22) Andreikin,D (2722)-Vachier Lagrave,M (2757) Tashkent 2014. Les joueurs ont récité 8.cxd5 xd5 9.e3 0-0 10.e2 cxd4 11.cxd4 c6 12.0-0 f5 13.a4 et dans ce 1er diagramme MVL a marqué une première pause avant de suivre la théorie par 13...a5 14.xa5 xa5 15.d2 ac8 16.fc1 avec une deuxième pause. 1h36-1h25. 16...xc1+ 17.xc1 c8 18.xc8+ xc8 19.f3, 2e diagramme. 19...c6. Si la suite choisie par Levon 20.xc6!? au lieu de 20.c7 joué dans ½-½ (74) Carlsen,M (2881)-Grischuk,A (2792) Stavanger 2014, 20...bxc6 21.b8 a6 n'avait vraiment rien d'effrayante, elle permettait de jouer sans aucun risque. 22.e4 f6 23.f3 f7 24.f2 f8. L'objectif de Maxime est d'échanger le Cavalier pour annuler. Il faut reconnaître que les Fous noirs font grise mine. 25.a7. C'est sans doute à ce moment-là que MVL s'est rendu compte que la position n'était pas aussi simple à jouer. 25...f5 après 23 minutes de réflexion. 26.g5+ e8!?, 3e diagramme. Les Blancs offrent le pion h7 dans l'espoir d'échanger le Cavalier contre le Fou de cases noires et d'annuler la finale de Fous de couleur opposée.

27.f4. Dans un premier temps Levon n'est pas d'accord. 27...h6 Puis se ravise. 28.xh7 e6 29.a3 a5 30.e2 g8 31.g5 xg5 32.fxg5 a4 33.d3 b3 Diagramme ci-contre. 34.c3 f7 35.b4 c2 Le Fou est prêt à faire la navette entre e4 et c2 pour protéger a4 et c6 du Roi blanc. 36.b8 b3 37.h4 g7 38.e4 fxe4 39.f4 e3!? Ce pion n'ira nulle-part, mais il peut gêner le Fou noir. 40.xe3 f7 et nulle quelques coups plus tard.

Aronian - MVL
Après 33...♗b3

« La finale était un peu déplaisante, mais j'ai trouvé l'idée 25...f5 avec le sacrifice du pion h7 pour obtenir de l'activité ou une finale de Fou de couleur opposée. » Maxime Vachier-Lagrave

Grischuk - Ding Liren
Après 14.♕f3?!
Grischuk - Ding Liren
Après 21.♔xh2
Grischuk - Ding Liren
Après 40...♗e5

Alors que les pendules affichaient 0h37-1h20, Alexander Grischuk a joué le 14.f3?! du 1er diagramme et tout le monde a bondi en même temps que le module d'analyse qui donnait aux Noirs une position gagnante. C'est possible, mais il fallait voir le dernier coup d'une variante très précise : 14...d5 15.xd5 cxd5 16.xd5 f5 17.f3 c2 18.c6+ d8 19.bd2 d1+ 20.f1 xh2 21.xh2, 2e diagramme, et maintenant non pas 21...xf1 22.e6 e2+ 23.h3 f1+ 24.h2 e2+ avec perpétuel, mais l'inattendu et unique coup gagnant : 21...h6!! avec une attaque gagnante malgré la pièce de moins ! Ding Liren n'est pas une machine et a sacrifié la qualité par 14...b6!? 15.xb6 cxb6 16.h4 xe5 17.f4 g6 18.e4 e7... Après avoir traversé un zeitnot dont Alexander Grischuk a le secret; 2'30" au 32e coup, le contrôle du temps est atteint dans le 3e diagramme, avec une paire de Fous infranchissable et un partage du point sur 41.d4 e4 ½-½

Jeffery Xiong est un joueur d'échecs américain né le 30 octobre 2000 à Plano (Texas). Grand maître international depuis septembre 2015 (à moins de quinze ans), il est champion du monde junior en 2016. Jeffery Xiong a remporté l'open de Chicago en mai 2015 et le tournoi sur invitation de Saint-Louis en juillet 2015. En août 2016, à Bhubaneswar, en Inde, il remporte le Championnat du monde d'échecs junior (joueurs de moins de vingt ans) à quinze ans devant le Russe Vladislav Artemiev et l'Indien Sunilduth Lyna Narayanan. Ce résultat le qualifie pour la Coupe du monde d'échecs 2017 à Tbilissi où il est éliminé au premier tour par Aleksandr Motyliov. Il a remporté le tournoi classique de printemps de Saint-Louis deux fois de suite, à chaque fois sans perdre une partie : en 2018 (avec 6,5 points sur 9) et 2019 (avec 6 points sur 9). Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeffery_Xiong

  • Les matchs se déroulent en deux parties à la cadence classique de 90 minutes pour 40 coups, plus 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.
  • Si le score est à égalité les joueurs jouent des départages le lendemain.
  • Les départages sont composés de deux parties rapides de 25 minutes chacun avec un incrément de 10 secondes par coup.
  • Si égalité, deux parties en 10 minutes + 10 secondes par coup.
  • Si l'égalité persiste, deux parties en 5 minutes + 3 secondes par coup.
  • Et enfin, si nécessaire, un blitz Armageddon avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs (avec un incrément de 2 secondes par coup après le 61e coup), où le match nul qualifie les Noirs pour le tour suivant.

Retransmission des parties et streaming à partir de 12h00 (heure de Paris), jours de repos jeudi 19 et dimanche 29 septembre, cérémonie de clôture vendredi 4 octobre 2019. La finale (le septième tour), se joue en quatre parties classiques avec, si nécessaire, des départages. Les deux finalistes sont qualifiés pour le tournoi des candidats 2020 qui déterminera le prochain challenger du champion du monde Magnus Carlsen.

Le montant total des prix s'élève à 1.600.000 dollars (environ 1.500.000 €), dont 6.000 dollars aux éliminés du 1er tour (environ 5.400 €), 10.000 dollars à ceux du 2e tour (environ 9000 €), 16.000 dollars au 3e tour (environ 14.500 €), 25.000 dollars au 4e tour  (environ 22.600 €), 35.000 dollars au 5e tour (environ 31.500 €), 50.000 dollars pour la 4e place (environ 45.000 €), 60.000 dollars pour la 3e place (environ 54.000 €), 80.000 dollars pour le finaliste (environ 72.500 €) et 110.000 dollars pour le vainqueur (environ 99.600 €).


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (24)

  • EuropeEchecs

    S'il n'y avait que les joueurs qui « méritent » d'être challenger ou de gagner tel ou tel tournoi, qui réussissent, ce ne serait même pas la peine d'organiser des compétitions 🙂 Nikita Vitiugov ne « méritait » pas de perdre sa dernière partie, Levon Aronian non plus, et pourtant...

  • Shasha

    Oh non Maxime ne mérite absolument pas d'être le prochain challenger de Carlsen et encore moins de le battre, d'autant plus qu'il n'est pas à son meilleur niveau en classique en ce moment. Les deux seuls qui méritent à l’heure actuelle d'affronter le champion du monde sont Caruana et Ding Liren. Peut importe que Maxime fasse partie des candidats ou non je soutiendrais de toute façon Caruana pour un match revanche.

  • Azimut

    Ok, si Ding "mérite d'être vainqueur " de la coupe du monde, accordons nous pour dire que Maxime mérite d'être le vainqueur du tournoi des candidats de mars 2020 😉 !
    Allez Maxime, nous tenons toutes et tous pour toi ! Tu mérites d'être le prochain challenger de Magnus, et je n'ai aucun mérite à le dire, car c'est ce que nous te souhaitons tous ! Au moins cela a le mérite d'être dit !

  • Shasha

    Enfin bref je n'ai pas dit ça pour dénigrer Maxime, je ne suis pas contre lui si c'est ce que vous pensez, moi aussi je suis pour sa qualification aux candidats. J'ai juste dit qu'à l'heure actuelle avec les joueurs participants c'est Ding Liren qui mérite le plus d'être le vainqueur final.

  • Shasha

    Je n'ai pas dis que ça devait être à chaque fois le même joueur qui gagne la coupe du monde où que ce soit toujours les mêmes candidats. Il y a deux ans j'étais pour la victoire d'Aronian parce qu'il était le plus régulier à ce moment là, cette fois Maxime mérite plus que lui d'être qualifié. La coupe du monde est avant tout un tournoi qualificatif donc il serait regrettable justement que n'importe quel GMI se retrouve en finale, si la FIDE oblige les joueurs à ce requalifier à chaque fois c'est justement parce qu'en deux ans les joueurs les plus forts du cycle précédent ne sont plus forcement les mêmes. Dans un tournoi qualificatif du cycle de championnat du monde oui ce sont les joueurs les plus forts du moment qui méritent de gagner, c'est d'ailleurs pour ça que le système coupe n'est pas la formule idéale pour désigner les candidats car un peu trop aléatoire.