Coupes du Monde d'Échecs 2021 – 2 –

Maxime Vachier-Lagrave et Pauline Guichard qualifié·e·s pour le 3e tour dès les parties classiques, ont été rejoints par Étienne Bacrot. Alireza Firouzja éliminé par Javokhir Sindarov (15 ans). Dans le duel franco-français il ne devait en rester qu'une, et ce sera Marie Sebag aux dépens d'Almira Skripchenko.


Les Coupes du Monde d'Échecs 2021, avec 206 participants et 103 participantes, se dérouleront simultanément du 10 juillet (arrivée) au 4 août 2021 (départ) pour la Coupe du Monde d'échecs des femmes, et jusqu'au 8 août 2021 pour la compétition mixte, à Krasnaïa Poliana (la clairière rouge en russe), une commune d'environ 5000 habitants et une station de ski située à 60 km de Sotchi au bord de la mer Noire. Site officiel : https://worldcup.fide.com – Le tableau https://worldcup.fide.com/results

Alireza Firouzja
Maxime Vachier-Lagrave
Étienne Bacrot
Pauline Guichard
Marie Sebag
Almira Skripchenko

La France est représentée par Alireza Firouzja, Maxime Vachier-Lagrave, Étienne Bacrot, Pauline Guichard, Marie Sebag et Almira Skripchenko.

Top 10 mixte

Deuxième tour des coupes du monde d'échecs

Le premier tour des Coupes du monde FIDE a débuté avec respectivement 156 joueurs et 78 joueuses. Les vainqueurs des matchs du premier tour retrouvent au deuxième tour les 50 joueurs et 25 joueuses têtes de série qui ont reçu un bye.

À quelques minutes de débuter le deuxième tour, la Fédération Internationale des Échecs a annoncé que « Levon Aronian est forfait pour la première partie du match du deuxième tour de la Coupe du monde FIDE. Le grand maître arménien a ressenti de la fièvre plus tôt cette semaine, et même si Aronian se sent bien, afin de ne pas risquer la sécurité des autres joueurs, il a été décidé qu'il ne jouerait pas la 1re partie. Il effectuera des tests supplémentaires avant de décider s'il est en condition de jouer la deuxième partie ou pas. » Source Twitter

Maria Emelianova informait que « le test de l'adversaire de Fabiano Caruana, Megaranto Susanto, effectué avant la partie, est revenu positif pendant la partie. La victoire a donc été donnée à Caruana qui a été emmené à son hôtel. Megaranto reste sous surveillance médicale et on ne sait pas encore si la deuxième partie sera jouée. Fabiano passera un autre test demain. Il ne montre pour le moment aucun symptôme mais devra rester isolé dans sa chambre. »

Malgré les mesures prises pour se protéger du coronavirus, la coupe du monde d'échecs est affectée. Trois membres en provenance d'Indonésie ont été testés positifs. Le journaliste Ian Rogers a rapporté que le chef de la délégation, Kristianus Liem, a été diagnostiqué en premier. Avant le premier tour, Mohamad Ervan a également reçu la mauvaise nouvelle et a dû déclarer forfait contre Nodirbek Abdusattorov. Le troisième est Susanto Megaranto, qui a reçu le résultat de son test pendant sa partie contre Fabiano Caruana. La rencontre a été immédiatement arrêtée, le joueur américain déclaré vainqueur, et les deux joueurs ont été immédiatement isolés. 

Deux joueuses indonésiennes, Medina Warda Aulia et Irine Kharisma Sukandar ont des tests négatifs. Cependant, afin de ne pas risquer la sécurité des autres joueuses, elles ont décidé, en accord avec l'organisation, de se retirer. En conséquence, leurs adversaires, Harika Dronavalli et Valentina Gunina, passent directement au troisième tour

Chers tous, c'est avec regret que je dois vous informer de mon retrait de la coupe du monde FIDE 2021. Avec une forte fièvre et des amygdales, malgré mon grand désir de jouer, je dois être rationnel et faire passer ma santé et celle des autres joueurs en priorité. Je tiens à remercier personnellement le président de la FIDE M. Dvorkovich pour avoir pris toutes les mesures possibles pour m'aider dans tous ces problèmes. S'il vous plaît, prenez soin de vous, et espérons que le tournoi se poursuivra sans aucun malheur. Je promets de me remettre en forme et revenir dans le monde magique des 64 cases ! https://www.facebook.com/LevAronian
NomsFédElo
12Dép
Javokhir Sindarov
2558
:
½½2,5
Alireza Firouzja
2759
:
½½1,5







Maxime Vachier-Lagrave
2749
:
½ 1
×
Elshan Moradiabadi
2553
:
½ 0
×







Étienne Bacrot
2678
:
1
0
1,5
Ravi Haria
2440
:
0
1
0,5







Ekaterina Atalik
2433
:
0
½×
Pauline Guichard
2413
:
1
½×







Almira Skripchenko
2411
:
½
½1,5
Marie Sebag
2438
: ½
½2,5
Les parties des Coupes du Monde jouées par les Français··e·s
Départage entre Almira Skripchenko et Marie Sebag

Départages du deuxième tour : Le deuxième tour signait l'entrée en lice des trois Français, mais seul Maxime Vachier-Lagrave est déjà au troisième tour, où il affrontera le Russe David Paravyan. Étienne Bacrot s'est sans doute relâché dans la 2e partie et Alireza Firouzja a sauvé la 2e par miracle. Chez les femmes, Pauline Guichard a superbement résisté à Ekaterina Atalik et peut se préparer pour son match face à Anna Muzychuk (2527) au 3e tour.  Dans les départages, Étienne Bacrot est sorti vainqueur du match conte Ravi Haria en deux parties de 25+10. Dans le duel franco-français il ne devait en rester qu'une, et c'est finalement Marie Sebag qui jouera le troisième tour contre la Chinoise Tan Zhongyi (2511), aux dépens d'Almira Skripchenko. La [mauvaise] surprise est venue bien entendu d'Alireza Firouzja, éliminé par le très jeune Javokhir Sindarov (15 ans).

« La victoire a beaucoup de parrains tandis que la défaite est orpheline. » Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754 - 1838), une citation reprise en 1961 par John Fitzgerald Kennedy (1917 - 1963), sous la forme : "Victory has a thousand fathers, but defeat is an orphan."

Nous sommes en accord avec le tweet de Hikaru Nakamura  : « L'impressionnant jeu du jeune Javokhir Sindarov dans son match contre Alireza Firouzja m'a rappelé celui du jeune Magnus Carlsen dans son match contre Levon Aronian lors de la Coupe du Monde FIDE, en Libye, en 2004 ! » En effet, au vu des parties, ce n'est pas Alireza qui a déjoué, mais bien Javokhir Sindarov qui, du haut de ses 15 ans, a été extraordinaire.

Marie Sebag scannée ! | Photo Anastasiia Korolkova

Deuxième tour, deuxièmes parties : la rencontre entre Marie Sebag et Almira Skripchenko n'a duré que 14 coups. Les deux Françaises ont apparemment décidé de rester un jour de plus à Sotchi et se départager demain, en parties rapides, voire en blitz.

Elshan Moradiabadi a eu sa chance hier et l'a laissée passer. Aujourd'hui, à partir d'une Sicilienne 1.e4 c5 2.f3 e6 3.g3 c6 4.g2 f6 5.e2 d5 6.exd5 xd5 7.0-0...  les joueurs ont répété pendant 19 coups une partie Iordachescu,V (2594)-Peptan,C (2438) Iasi 2014, 1-0 (39). Et puis, dans le diagramme après 22...d7 sur le 23.f6+! 1-0 de Maxime Vachier-Lagrave c'est terminé. Si 23...xf6 24.xd7 xd7 25.xd7 b6 26.c4 la position noire s'écroule.

MVL - Moradiabadi
Après 22...♖d7
Bacrot - Haria
Après 26.♖e1
Bacrot - Haria
Après 37.♗c5
Bacrot - Haria
Après 44...f4! 0-1

Fort de sa victoire avec les pièces noires dans la première partie, Étienne Bacrot pouvait laisser venir avec les blanches. Ainsi, face à la défense française de Ravi Haria, le Français lui a opposé la solide variante d'échange 1.e4 e6 2.d4 d5 3.exd5 exd5... et dans le diagramme après 26.e1 les Noirs ont normalement zéro chance de l'emporter... Toutefois, dans le 2e diagramme après 37.c5, tout-à-coup, les choses se compliquent. 37... xc3 38.c2?! [38.b6=] 38...e4 39.e2 c3 40.e3 f5 41.c1?! b7 42.b6 e6 43.d3 d5 44.c2? Une faute et la qualification facile s'évapore ! 44...f4! 0-1, 3e diagramme. Sur 45.gxf4 f7 46.e1 xf4 l'aile-Roi blanche tombe, le Fou en b6 est hors-jeu. Terrible !

Étienne Bacrot 0-1 Ravi Haria
Sindarov - Firouzja
Après 21...♗d8
Sindarov - Firouzja
Après 26.♕c3
Sindarov - Firouzja
Après 32.♘xe3

C'était le match piège par excellence. Alireza Firouzja, 18 ans, affrontait le très jeune Ouzbek Javokhir Sindarov (15 ans), qui a obtenu sa 3e norme de grand maître en octobre 2018, à l'âge de 12 ans, dix mois et cinq jours, au First Saturday à Budapest. Après avoir souffert avec les pièces blanches dans la première partie, le tout récent naturalisé français a pris son courage à deux mains pour se battre sur le thème de la Sicilienne. Cependant, dans le 1er diagramme après 21...d8, selon les modules d'analyse, c'est plié ; Javokhir Sindarov (2558) est, apparemment, gagnant. La partie a continué par 22.d3 [22.c3!] 22...b6 23.f1 [23.xb6!?] 23...xf2?! [23...a4!=] 24.xf2 b5 25.b3 e1 26.c3, 2e diagramme, dans lequel Alireza Firouzja décide d'exiler sa Dame avec le douteux 26...g1?! 27.f3 [sur 27.h3 Stockfish 14 accorde un terrible +2.90 aux Blancs, au lieu du +1.80 après 27.f3] 27...e1?! est à nouveau douteux. 28.b3! c6 29.d3 a3 30.dd2 c7 31.e3 xe3 32.xe3, 3e diagramme. Avec l'échange des Dames, Javokhir Sindarov a éliminé la contre-attaque tout en conservant les mains libres pour reprendre son attaque sur le Roi noir. 

Sindarov - Firouzja
Après 40...a5
Sindarov - Firouzja
Après 47...♔g8
Sindarov - Firouzja
Après 56.♗g4

32...b4 33.f6 b5 34.fxg7 d8 35.f5 c3 36.xd6?! xd6 37.xd6 xg7 38.f6 xa2+ 39.d2 c3 40.f3 a5 La main de Sindarov se met-elle à trembler ? Toujours est-il que les coups défilent et que le trait décisif n'a toujours pas été décoché par le camp blanc. 1er diagramme. 41.e3 a4 42.bxa4 xa4 43.h5 d7 44.f5+ f8 45.b6 d8 46.b7 xc2 47.xf7+ g8. Néanmoins, dans ce 2e diagramme,  Javokhir Sindarov emprunte le chemin vers la victoire par 48.h6+ h8 49.a7 b3 50.b7 c4 51.xb4!? d3+ 52.f2 xe4+ Et là, un miracle ! 53.g1?! d6 54.b8+ g7 55.d8 e6 56.g4, 3e diagramme, où selon les moteurs et les commentateurs la partie est nulle ! 56...g3+ 57.f1 xg4 58.xd6 f4+ 59.g2 c4 60.g3 e2 61.e6 h5 62.xe5 f3+ 63.g2 f8 64.e7+ g6 65.e6+ g7 66.e3 et ½-½ quelques coups plus tard. Javokhir Sindarov va s'en vouloir longtemps. Alireza Firouzja sauve pour l'instant sa tête en s'offrant un départage, mais il va devoir monter son niveau s'il veut aller loin dans cette compétition.

Un sauvetage incroyable qui nous offre l'occasion de rappeler un commentaire de Paul Kérès dans Europe-Echecs : « Une défense acharnée ne redresse pas forcément une situation compromise, mais elle a le mérite de créer sous les pas de l'adversaire toutes sortes d'embûches qui lui compliquent la tâche. La pratique démontre que le joueur qui se croyait déjà gagnant commet souvent l'erreur qui le frustre de sa victoire. Une seule devise pour l'attaqué : se battre jusqu'au bout de toutes ses forces ! » 

Javokhir Sindarov ½-½ Alireza Firouzja
Guichard - Atalik
Après 12...b5!?
Guichard - Atalik
Après 36.♖e7!
Guichard - Atalik
Après 40...♗e4

Deuxième tour, première partie : Après avoir souffert pratiquement toute la partie, Pauline Guichard retourne la situation en zeitnot réciproque. Dans le 1er diagramme, Ekaterina Atalik vient de jouer le perturbant 12...b5!? et Pauline Guichard se laisse détourner de son objectif du pion f7. 13.xb5?! [13.xf7+ h8 14.e6 ou 14.fe1] 13...b8 14.xf7 xf7 15.xf7+ f8 16.a4?! a6 et les Noirs sont clairement mieux. Au 29e coup les pendules affichaient 0'50"-3'42", mais la Française place dans le 2e diagramme un fort 36.e7! et la joueuse turque craque ! 36...d8? [36...xe737.xe7 d8 38.bxc5 f6 avec une égalité approximative.] 37.xg7 cxb4 38.xb6+ xb6 39.a7 f5 40.f7 e4, 3e diagramme, avec un très joli 41.d7! a8 42.xd6+ c5 43.c6+! xd5 44.b6 c5 45.b8 b3 46.a5 1-0. Bien joué Pauline !

« La pratique a souvent démontré qu'il n'y a pas de position désespérée où l'on ne puisse trouver la possibilité d'une défense efficace. Si l'adversaire se heurte sans cesse à de nouveaux obstacles, si le défenseur s'acharne à lui rendre difficile chaque pas en avant, son attention se lasse et s'affaiblit, tandis que s"accroissent les possibilités de commettre des erreurs. » Paul Kérès dans Europe-Echecs N° 192.

Moradiabadi - MVL
Après 36.b3
Moradiabadi - MVL
52...♕f7?!
Moradiabadi - MVL
69...♕e5+ ½-½

Dans le 1er diagramme après 36.b3, le tapis rouge vers la victoire de Maxime Vachier-Lagrave semblait se dérouler sans accroc sous ses pieds. Et puis la machine a commencé à bégayer, Elshan Moradiabadi a repris espoir, et dans le 2e diagramme après 52...f7?! la situation du Français devenait problématique. 53.c4 f2 54.xb4 e7 55.g5 a7... Selon les modules d'analyses les Noirs sont complètement perdants, mais en grand zeitnot, Elhsan Moradiabadi, joueur d'échecs iranien, affilié à la fédération américaine depuis février 2017, a accepté la nulle dans le 3e diagramme après 69...e5+ ½-½. Ouf !

Top 10 des femmes

Le système des coupes du monde

Le système des Coupes du Monde d'échecs est de six tours (cinq pour les femmes), de matchs de deux parties parties classiques par tour (départages si nécessaire) - les vainqueurs passant au tour suivant - plus un septième tour (un sixième pour les femmes), la finale, composée d'un match entre les deux premiers joueurs en deux parties classiques (départages si nécessaire), et un second match - identique à celui de la finale - pour la troisième place.

De très forts joueurs ont renoncé à participer et ont donc été remplacés : Teimour Radjabov par Boris Gelfand, Ding Liren par Anton Korobov, Evgeny Shtembuliak par Vladimir Malakhov, Ju Wenjun (qualifiée en qualité de championne du monde femme) par Dmitry Jakovenko, Ian Nepomniachtchi par Pentala Harikrishna, Wesley So par Santosh Gujrathi Vidit, Richard Rapport par Alexander Areschenko, Wang Hao par A. R. Saleh Salem et Viswanathan Anand par Jorden van Foreest.

Ju Wenjun - qui aurait pu jouer aussi la coupe des femmes - a renoncé et a été remplacée par Zhansaya Abdumalik, Hou Yifan a été remplacée par Natalija Pogonina et Humpy Koneru remplacée Olga Girya.

Les deux finalistes de la Coupe du monde sont qualifiés pour le tournoi des candidats prévu au premier semestre 2022. Si un des finalistes est déjà qualifié, sa place sera attribuée : 1. au joueur suivant, mais pas au-delà de la 4e place, 2. au joueur suivant non qualifié par les Grand Prix 2020-2021.

Chez les femmes, les trois premières joueuses sont qualifiées pour le tournoi des candidates, prévu aussi au premier semestre 2022. Si Ju Wenjun, et/ou Aleksandra Goryachkina, et/ou les joueuses se qualifient via les Grand Prix 2019-2020, alors les places seront attribuées: 1. à la 4e place de la Coupe du monde, 2. à d'autres épreuves de qualification conformément au règlement.

Le calendrier des coupes du monde d'échecs

Coupe du Monde hommes
Coupe du Monde femmes
12.07.2021 Tour 1 Partie 1
12.07.2021 Tour 1 Partie 1
13.07.2021 Tour 1 Partie 2
13.07.2021 Tour 1 Partie 2
14.07.2021 Tour 1 Tie-break
14.07.2021 Tour 1 Tie-break







15.07.2021 Tour 2 Partie 1
15.07.2021 Tour 2 Partie 1
16.07.2021 Tour 2 Partie 2
16.07.2021 Tour 2 Partie 2
17.07.2021 Tour 2 Tie-break
17.07.2021 Tour 2 Tie-break







18.07.2021 Tour 3 Partie 1
18.07.2021 Tour 3 Partie 1
19.07.2021 Tour 3 Partie 2
19.07.2021 Tour 3 Partie 2
20.07.2021 Tour 3 Tie-break
20.07.2021 Tour 3 Tie-break







21.07.2021 Jour de repos

21.07.2021 Jour de repos







22.07.2021 Tour 4 Partie 1
22.07.2021 Tour 4 Partie 1
23.07.2021 Tour 4 Partie 2
23.07.2021 Tour 4 Partie 2
24.07.2021 Tour 4 Tie-break
24.07.2021 Tour 4 Tie-break







25.07.2021 Tour 5 Partie 1
25.07.2021 Tour 5 Partie 1
26.07.2021 Tour 5 Partie 2
26.07.2021 Tour 5 Partie 2
27.07.2021 Tour 5 Tie-break
27.07.2021 Tour 5 Tie-break







28.07.2021 Tour 6 Partie 1
28.07.2021 Jour de repos
29.07.2021 Tour 6 Partie 2



30.07.2021 Tour 6 Tie-break
29.07.2021 Tour 6 Partie 1




30.07.2021 Tour 6 Partie 2
31.07.2021 Jour de repos

31.07.2021 Tour 6 Tie-break







01.08.2021 Tour 7 Partie 1
01.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 1
02.08.2021 Tour 7 Partie 2
02.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 2
03.08.2021 Tour 7 Tie-break
03.08.2021 Finale & pour la 3e place Tie-break







04.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 1



05.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 2



06.08.2021 Finale & pour la 3e place Tie-break



Cadence et départages

La cadence des parties classiques est de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. En cas d'égalité après ces 2 parties classiques, un match en 2 parties de 25 minutes + 10 secondes par coup, si l'égalité persiste, un match en 2 parties de 10 minutes + 10 secondes par coup, et si l'égalité persiste encore, 2 blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup, et enfin, si l'égalité persiste toujours, une partie « mort subite », avec 5 minutes pour les Blancs, seulement 4 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 2 secondes par coup à partir du 61e coup, où le match nul suffit aux Noirs pour être déclarés vainqueurs. Que ce soit en cadence classique, rapide ou blitz, les joueurs ne peuvent proposer de partager le point avant le 30e coup des Noirs.

Les prix

Le montant total des prix est de 1.892.500 dollars (environ 1.600.000 €)pour Coupe du Monde d'Échecs mixte. Les perdants du premier tour repartiront avec la somme de 3.750 dollars, ceux du 2e tour 6.000 dollars, ceux du 3e tour 10.000 dollars, ceux du 4e tour 16.000 dollars, ceux du 5e tour 25.000 dollars, ceux du 6e tour 35.000 dollars. Le quatrième recevra 50.000 dollars, le troisième 60.000 dollars, le finaliste 80.000 dollars, et le vainqueur 110.000 dollars. 20% de tous les prix sont retenus par la FIDE.

Le montant total des prix est de 676.250 dollars (environ 570.000 €) pour la Coupe du Monde d'échecs des femmes. Les perdantes du premier tour repartiront avec la somme de 3.750 dollars, celles du 2e tour 5.000 dollars, celles du 3e tour 6.750 dollars, celles du 4e tour 9.500 dollars, celles du 5e tour 14.000 dollars. La quatrième recevra 20.000 dollars, la troisième 25.000 dollars, la finaliste 35.000 dollars, et la gagnante 50.000 dollars. 20% de tous les prix sont retenus par la FIDE.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • Cauchy62

    Je ne comprends pas bien pourquoi vous refusez d'écrire "Maxime Vachier-Lagrave et Pauline Guichard qualifiés pour le 3e tour", ce qui correspond à l'usage correct de la langue française.
    Ne serait-ce pas plutôt vous qui mettez la politique dans vos colonnes ?

  • EuropeEchecs

    @leroidavid2000 : Même réponse que suite à votre message sur le support: « Honnêtement, c'est quand-même plus joli d'écrire qualifié·e·s que qualifié(e)s. Il est possible de prendre à l'écriture inclusive ce qui est positif, sans pour autant tomber dans l'exagération. Nous l'utilisons aussi pour participant·e·s. Et merci de laisser la politique en dehors de ça. »

  • leroidavid2000

    Pourriez-vous écrire français, et ne pas utiliser l'écriture "inclusive", qui est extrêmement laide et qui détruit la langue française ?
    Toutes les études scientifiques démontrent que cette pseudo "écriture" pose des gros problèmes pour les dyslexiques (donc elle les rejette, au lieu de les inclure), qu'elle empêche la compréhension de la grammaire française par les enfants (idem), et de plus l'Académie française l'a dénoncée comme dénaturant la plus belle langue du monde.
    Europe-Echecs devrait se consacrer uniquement aux échecs. Une revue d'échecs n'est pas faite pour répandre la propagande de l'extrême-gauche. Laissez la politique hors de vos colonnes. Merci.

  • EuropeEchecs

    @jazzethylique : c'est en effet une question de temps. Nous ne pouvons pas tout faire.

  • jazzethylique

    Les parties de nos 2 autres françaises, d'Etienne BACROT ainsi que d'Alireza FIROUZJA ne méritent elles pas d'être commentées ?
    Est ce pour des raisons de temps ou de qualité des parties ?